En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        The Rook, au service surnaturel de sa majesté

        Super 8
        EAN : 9782370560049
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 672
        Format : 140 x 220 mm
        The Rook, au service surnaturel de sa majesté

        Charles BONNOT (Traducteur)
        Date de parution : 15/05/2014
        Vous êtes fan de X-Men, de Watchmen et de Fringe ?
        Vous allez adorer The Rook.

         
        Victime d’une agression, Myfanwy Thomas reprend conscience dans un parc de Londres. Autour d’elle, des hommes en costume portant des gants de latex. Tous sont morts. Situation peu réjouissante, certes, mais il y a pire : Myfanwy ne se souvient plus de rien. Le plus surprenant, c’est qu’elle semble avoir prévu... Victime d’une agression, Myfanwy Thomas reprend conscience dans un parc de Londres. Autour d’elle, des hommes en costume portant des gants de latex. Tous sont morts. Situation peu réjouissante, certes, mais il y a pire : Myfanwy ne se souvient plus de rien. Le plus surprenant, c’est qu’elle semble avoir prévu cette amnésie. Elle a sur elle une lettre écrite de sa main lui expliquant qui elle est et ce qu’elle doit faire pour découvrir qui veut l’éliminer.
        C’est ainsi que Myfawny rejoint le siège de l’Échiquier, une organisation secrète chargée de combattre les forces surnaturelles qui menacent la Couronne. Au sein de cette version paranormale du MI5 anglais où elle occupe un poste élevé, entourée de surdoués aux pouvoirs plus que spéciaux, la jeune femme va rapidement se retrouver seule, cherchant son chemin dans un univers d’ombres et de menaces.
        À présent, il va lui falloir lever le voile sur une conspiration aux proportions inimaginables.
         
        À mi-chemin entre l’univers de J. J. Abrams et celui de Chris Carter, The Rook est un roman à l’inventivité délirante et aux rebondissements incessants, qui ne vous laissera pas reprendre votre souffle avant la dernière page.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782370560049
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 672
        Format : 140 x 220 mm
        Super 8
        22.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • belette2911 Posté le 7 Mars 2018
          Au service surnaturel de sa majesté… On pourrait penser, de prime abord, avoir affaire aux aventures d’une sorte de James Bond avec les pouvoirs magiques d’un Harry Potter. Que nenni !! Nos agents ressemblent plus à des M.I.B (ils portent aussi des costumes de croque-mort) possédant des pouvoirs de X-Men, qu’à un Sean Connery bourré de gadgets. Je ne savais pas du tout où je mettais les pieds en ouvrant ce roman, et si les 100 premières pages sont un peu « lentes » car il faut mettre en place une partie du décor, je peux vous dire qu’ensuite, on ne voit plus le temps passer. La construction du roman est pour le moins étrange, mais ça lui va très bien de commencer par nous présenter son personnage principal, Myfanwy Thomas, se réveillant après une agression, totalement amnésique et apprenant une partie de son ancienne vie grâce aux lettres laissées par son Moi précédent qui savait qu’elle allait perdre la mémoire. L’astuce est géniale car de personnage effacé et timide qu’elle était avant, Myfanwy, possédant maintenant une mémoire toute neuve, va pouvoir se constituer une autre personnalité, la laisser émerger, la laisser grandir et enfin éclore, elle qui toute sa vie a baissé les... Au service surnaturel de sa majesté… On pourrait penser, de prime abord, avoir affaire aux aventures d’une sorte de James Bond avec les pouvoirs magiques d’un Harry Potter. Que nenni !! Nos agents ressemblent plus à des M.I.B (ils portent aussi des costumes de croque-mort) possédant des pouvoirs de X-Men, qu’à un Sean Connery bourré de gadgets. Je ne savais pas du tout où je mettais les pieds en ouvrant ce roman, et si les 100 premières pages sont un peu « lentes » car il faut mettre en place une partie du décor, je peux vous dire qu’ensuite, on ne voit plus le temps passer. La construction du roman est pour le moins étrange, mais ça lui va très bien de commencer par nous présenter son personnage principal, Myfanwy Thomas, se réveillant après une agression, totalement amnésique et apprenant une partie de son ancienne vie grâce aux lettres laissées par son Moi précédent qui savait qu’elle allait perdre la mémoire. L’astuce est géniale car de personnage effacé et timide qu’elle était avant, Myfanwy, possédant maintenant une mémoire toute neuve, va pouvoir se constituer une autre personnalité, la laisser émerger, la laisser grandir et enfin éclore, elle qui toute sa vie a baissé les yeux devant les autres. Nous nageons dont en plein roman fantastique, avec des tas d’entités bizarres qui peuvent se déclarer en Angleterre ou ailleurs dans le monde et nos agents du M.I.B croisés avec ceux du MI5 ou des X-Men doivent se servir de leurs pouvoirs surnaturels pour en venir à bout. Ils font partie de la Checquy. Dis ainsi, cela pourrait sembler simpliste, mais ça ne l’est pas et le roman possède une sacrée dose d’humour dans ses réparties, dialogues, pensées des personnages et bien souvent, j’ai souri ou pouffé de rire. Pourtant, je prenais de gros risques en ouvrant le roman puisque la Checquy a de gros soucis avec des entités qui voudraient envahir la perfide Albion et que ces entités, nommées les Greffeurs viennent de Belgique et que je suis… Belge ! Certes, avec un nom tel que la Wetenschappelijk Broederschap van Natuurkundigen, faut pas être Sherlock Holmes pour déduire que ces Greffeurs viennent de la Belgique du Nooord (voix de Galabru), là où on parle la langue de Vondel, alors que moi, je viens du Sud (de la Belgique, Sardou, ne chante pas mon Sud), bien que depuis des années, j’habitasse la capitale, enclave francophone située sur le territoire de la Belgique du Nooord (Galabru, arrête). Compliqué… Lire un livre où mon petit pays a des envies belligérantes, je dois dire que ça m’a fait rire deux fois plus, même si ceux qui veulent envahir la patrie de Elize Abeth II ne sont en fait que des espèces d’entités qui auraient fait triquer Fox Mulder, même si elles ne viennent pas d’ailleurs. Sans prétention aucune, ce roman fantastique qui a la taille d’une brique, m’a fait passer un moment de pur plaisir, où j’ai ri, où j’ai frémi, souri, me donnant pour mon argent en suspense et en mystères. Tout en maîtrisant son sujet, ses personnages avec leurs petits plus, l’auteur avance ses pions, ses tours, ses cavaliers et ses fous pour entraîner le lecteur dans une partie d’échecs où il faudra jouer serré, car n’oubliez pas que votre personnage a perdu la mémoire ! C’est jouissif !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Vrinou Posté le 24 Janvier 2018
          Myfanwy Thomas se réveille dans un parc, entourée de cadavres vêtus de costumes et de gants en latex. Elle n'a aucun souvenir de cette agression. En fouillant ses poches elle s'aperçoit de la présence d'une lettre écrite semble-t-il... par elle même... et qui lui donne des instructions. Myfanwy part donc à la recherche de son identité et découvre bien vite qu'elle est en fait une figure de pouvoir dans une organisation qui lutte contre les manifestations surnaturelles hostiles pour protéger la couronne britannique... tout un programme! Mais qui est le traitre qui a voulu l'éliminer, comment Myfanwy va réussir à donner le change au milieu de collègues qui l'ont toujours fréquentée et dont elle n'a aucun souvenir, et surtout comment assurer ses fonctions alors qu'une manifestation surnaturelle d'envergure se prépare? Livre complètement loufoque, aux réparties cinglantes et à l'univers déjanté, que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir! Les personnages sont très élaborés, il y a beaucoup d'humour et le scénario est très bon.
        • MllePepperpote Posté le 2 Janvier 2018
          Honnêtement j'ai tout d'abord été déçue par ce roman pourtant bien noté, déçue non pas par l'histoire, complètement décalée, mais par la narration. Pour l'histoire, notre héroïne se réveille amnésique dans le corps d'une autre qui se révèle être membre d'un obscur service de renseignement britannique composé d'agents très spéciaux dotés de superpouvoirs et évoluant dans un univers largement inspiré de Men in Black. Passé les cent premières pages (le livre en compte plus de six cent), l'imagination débordante et l'humour de l'auteur m'ont fait oublier une syntaxe assez approximative et j'ai finalement passé un bon moment de lecture.
        • Arthur409 Posté le 28 Novembre 2017
          Vous ne le savez sans doute pas, mais de nombreuses menaces dont le commun des mortels ne sait rien pèsent sur la Grande Bretagne, et sur d’autres pays du monde : des dragons, des vampires, et autres monstres peuvent surgir à tout moment pour semer la terreur et la désolation. Heureusement, il existe pour défendre le Royaume-Uni une organisation TRES secrète, formée de femmes et d’hommes dotés de super-pouvoirs (comme d’influer sur la pensée et le comportement de leurs adversaires, de diffuser des gaz toxiques par les pores de leur peau ou autres joyeusetés…). Cette organisation est la Checquy, et ses membres, comme au jeu d’échecs, ont le grade de Tour, Cavalier, Fou ou…Pion. Notre héroïne, Myfanwy Thomas, apprend de manière inattendue qu’elle fait partie de cette organisation. Affectée d’une perte totale de mémoire, elle retrouve peu à peu des informations qu’elle-même avait préparées … en prévoyant sa propre perte de mémoire ! Vous suivez toujours ? Bon. Mais ce n’est pas facile d’assurer son rôle de Tour dans la Checquy, sans savoir exactement en quoi consiste son travail, et surtout en apprenant qu’un membre de cette même Checquy cherche à vous supprimer. Pour couronner le tout, se profile à l’horizon... Vous ne le savez sans doute pas, mais de nombreuses menaces dont le commun des mortels ne sait rien pèsent sur la Grande Bretagne, et sur d’autres pays du monde : des dragons, des vampires, et autres monstres peuvent surgir à tout moment pour semer la terreur et la désolation. Heureusement, il existe pour défendre le Royaume-Uni une organisation TRES secrète, formée de femmes et d’hommes dotés de super-pouvoirs (comme d’influer sur la pensée et le comportement de leurs adversaires, de diffuser des gaz toxiques par les pores de leur peau ou autres joyeusetés…). Cette organisation est la Checquy, et ses membres, comme au jeu d’échecs, ont le grade de Tour, Cavalier, Fou ou…Pion. Notre héroïne, Myfanwy Thomas, apprend de manière inattendue qu’elle fait partie de cette organisation. Affectée d’une perte totale de mémoire, elle retrouve peu à peu des informations qu’elle-même avait préparées … en prévoyant sa propre perte de mémoire ! Vous suivez toujours ? Bon. Mais ce n’est pas facile d’assurer son rôle de Tour dans la Checquy, sans savoir exactement en quoi consiste son travail, et surtout en apprenant qu’un membre de cette même Checquy cherche à vous supprimer. Pour couronner le tout, se profile à l’horizon une attaque contre la Grande-Bretagne, venant de Belgique, et menée par les Greffeurs : ceux-ci, comme leur nom l’indique, ont pour activité principale de greffer sur des humains ordinaires des organes extrêmement sophistiqués qui les rendent quasi invincibles. On trouve dans ce roman déjanté une trame relativement classique : tout en menant un difficile combat contre les agresseurs Greffeurs, Myfanwy mène une enquête périlleuse pour trouver et démasquer le traître… Mais ce thème, déjà souvent traité, bénéficie de deux originalités : l’héroïne doit tout d’abord savoir qui elle est avant d’entreprendre toute action, et puis tout cela est traité avec un humour à la fois britannique et légèrement corrosif. Les clins d’œil sont nombreux vers les films d’action et d’espionnage, et on trouve souvent en filigrane des allusions à la société britannique contemporaine. Une lecture très distrayante à recommander pour des moments de détente et de rêve humoristique.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Bigalow Posté le 31 Octobre 2017
          Vraiment un très bon roman! Si le début peut un peu déconcerter, on plonge très rapidement dans l'ambiance particulière de ces services très secrets anglais. On suit l'histoire d'une femme qui a perdu la mémoire, et qui va devoir composer avec sa vie oubliée, au sein d'une organisation gouvernementale qui traque les phénomènes paranormaux. C'est un point de départ très original, tout comme les personnages hauts en couleur, que l'on prend plaisir à suivre dans leurs pérégrinations. L'écriture est fluide et agréable, il ne m'a fallu que deux jours pour finir cet ouvrage, et c'est avec regret que je l'ai refermé. Heureusement, il y a un tome 2!
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.