Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809826227
Façonnage normé : BROCHE

Thoiry - Une aventure sauvage

Arthus Boutin (Photographe), Gabriel Skiba (Direction de collection)
Date de parution : 13/03/2019
Un beau livre de près de 300 pages, assorti de presque autant de photographies, qui retrace l’histoire du célèbre Château de Thoiry et de sa réserve africaine qui fête, en 2019, ses cinquante ans et continue d’attirer chaque année 440 000 visiteurs.
Un beau livre pour les 50 ans de la réserve africaine de Thoiry  La famille des comtes de La Panouse est l’animatrice historique du château de Thoiry depuis 1559. Ses objets d’art embellissent la vie quotidienne. Ses jardins, labellisés «  Jardins remarquables  », témoignent de la vision idéalisée de la... Un beau livre pour les 50 ans de la réserve africaine de Thoiry  La famille des comtes de La Panouse est l’animatrice historique du château de Thoiry depuis 1559. Ses objets d’art embellissent la vie quotidienne. Ses jardins, labellisés «  Jardins remarquables  », témoignent de la vision idéalisée de la nature à l’époque où ils furent créés. 400.000 manuscrits font parler les ancêtres. Paul, soutenu par ses parents, en ouvrant le château au public, lui a donné une fonction sociale et une activité culturelle.Le château apparaît comme un temple solaire, encadrant les évènements astronomiques de la course du soleil dans le ciel par la géométrie sacrée. Le nombre d’or et les fréquences musicales ordonnent son architecture.En créant la Réserve Africaine  (1968)  Paul a fait vivre pour la première fois les animaux sauvages et exotiques ensemble et en liberté dans de vastes espaces. En attirant 23 millions de visiteurs, les animaux ont sauvé le château. En prenant à bord et en reproduisant des espèces menacées de disparition, le vaisseau à voyager dans le temps est aussi une arche de Noé contemporaine. Paul a créé d’autres parcs animaliers, Peaugres, Ardèche, Sigean, Aude et en Afrique.Au fil des siècles et des continents, les aventures de cette saga familiale révèlent la solidarité intime que nous partageons tous avec les personnes historiques, les animaux sauvages et les arbres, nos frères de sang et de sève, et elles témoignent de la gloire de vivre.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809826227
Façonnage normé : BROCHE
L'Archipel

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bazart Posté le 25 Mai 2019
    Le nom de Paul de la Panouse ne vous dit rien ? Pourtant il a créé la réserve africaine de Thoiry en 1968 faisant vivre ensemble pour la première fois les animaux sauvages et exotiques ensemble et en liberté dans de vastes espaces. Il a aussi créé d'autres parcs animaliers et peut être en avez vous visité un : Peaugres en Ardèche, Sigean dans l'Aude, le Colombier dans l'Ayveron. Paul de la Panousse a plusieurs métiers : il est châtelain, propriétaire du Château de Thoiry qui fête ses 460 ans en 2019. Depuis son ouverture au public, Thoiry a accueilli quelque 23 millions de visiteurs avides de safari, de nature, d’animaux et d’histoire. IMG_20190517_114022 Thoiry, une aventure sauvage revient sur la saga familiale des La Panouse à travers les siècles et les continents, les différentes activités présentes dans le parc animalier, le tout richement illustré des photos d'animaux. Ce livre nous invite aussi à une visite intérieure du château pièces par pièces ainsi que dans ses jardins
  • kouette_kouette Posté le 11 Mai 2019
    La première fois que je suis « montée à la capitale », ancien bastion de mes parents, c’était pour des vacances familiales, et j’avais presque 7 ans. Un peu plus de trente ans plus tard, peu de choses de ces vacances font encore partie de mes souvenirs. Je ne me souviens pas du Sacré-Cœur, de Notre-Dame, de l’arc de triomphe ; j’ai un vague souvenir de l’ascenseur de la Tour Eiffel, du métro, du musée Cousteau, des grandes tablées d’amis, de mon inquiétude au musée Grévin ; j’ai un souvenir net de la galerie des glaces au château de Versailles et d’un jeu électronique eu en cadeau ; et surtout, surtout, je me souviens parfaitement de l’émotion palpitante qu’a suscité la traversée d’une réserve d’animaux sauvages à bord de notre vieille DS, où nous suppliions notre père de rouler vitre fermée pour cette seule fois dans sa vie. Ça, c’était du voyage. C’était Thoiry. Forcément, quand j’ai vu ce livre dans la masse critique avec en couverture la gueule d’un lion, j’ai cliqué instinctivement dessus. On ne crache pas sur un bon souvenir d’enfance. En le recevant, j’ai eu une petite appréhension. Et si ça gâchait mon souvenir ? Heureusement le livre commence... La première fois que je suis « montée à la capitale », ancien bastion de mes parents, c’était pour des vacances familiales, et j’avais presque 7 ans. Un peu plus de trente ans plus tard, peu de choses de ces vacances font encore partie de mes souvenirs. Je ne me souviens pas du Sacré-Cœur, de Notre-Dame, de l’arc de triomphe ; j’ai un vague souvenir de l’ascenseur de la Tour Eiffel, du métro, du musée Cousteau, des grandes tablées d’amis, de mon inquiétude au musée Grévin ; j’ai un souvenir net de la galerie des glaces au château de Versailles et d’un jeu électronique eu en cadeau ; et surtout, surtout, je me souviens parfaitement de l’émotion palpitante qu’a suscité la traversée d’une réserve d’animaux sauvages à bord de notre vieille DS, où nous suppliions notre père de rouler vitre fermée pour cette seule fois dans sa vie. Ça, c’était du voyage. C’était Thoiry. Forcément, quand j’ai vu ce livre dans la masse critique avec en couverture la gueule d’un lion, j’ai cliqué instinctivement dessus. On ne crache pas sur un bon souvenir d’enfance. En le recevant, j’ai eu une petite appréhension. Et si ça gâchait mon souvenir ? Heureusement le livre commence avec la réserve africaine me rappelant à mon bon souvenir, d’autant plus que les photos d’animaux sur papier glacé sont superbes. Mais quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que la réserve africaine n’était que l’arbre qui cachait la forêt. À Thoiry il n’y a pas que la faune. Il y a la flore et la nature. Il y a la pierre et son histoire. Il y a une famille et son histoire. Si la réserve africaine a ouvert ses portes en 1968, le château a été construit au XVIe siècle, sous François Ier. Époque de la Renaissance. Époque qui a encore pour témoins un chêne classé « arbre remarquable » et nombre d’objets devenus objets d’art. Seize générations de propriétaires familiaux dont les treize dernières en ligne directe se sont succédées pour arriver jusqu’à aujourd’hui. En lisant l’histoire de cette famille, j’ai réalisé qu’il s’agissait d’un arbre généalogique qui a participé à l’Histoire. Et le château est toujours là, habité, visité et abritant des documents historiques passionnants. Un patrimoine historique préservé en le partageant avec nous. Et on entre dans le détail. Si les expressions « les triangles de Pythagore », « le nombre d’or », « les fréquences musicales » et « les forces telluriques » vous parlent, vous savourerez les tracés arithmétique et géométrique, et les explications qui vont avec. Moi, j’ai savouré le résultat des jeux de lumière naturelle sur ce site incroyable. Paul de la Panouse et son épouse Annabelle ont continué à ne rien laisser au hasard, comme la création de ce labyrinthe riche en symbolique, par exemple. Il y a aussi les jeux ludo-éducatifs. Il y a les magnifiques jardins d’Annabelle. Il y a la transformation des fumiers et déchets organiques en biogaz par l’unité de méthanisation créée par Colomba, la fille de Paul. Bien sûr, dans ce livre, y sont cités les soutiens, les partenaires, les détracteurs, les contre-temps... On a également droit à la présentation d’autres sites qui font partie de la même entreprise. (Parce que Paul de la Panouse est capable de remonter dans son arbre généalogique bien en amont du XVIe siècle.) Enfant, je séchais des heures devant les documentaires animaliers. Adulte, je peux sécher des heures devant des épisodes de « Secrets d’histoire ». Avec Thoiry, une aventure sauvage, j’ai eu les deux à la fois. Merci à Babelio et aux éditions l’Archipel pour avoir magnifié un souvenir d’enfance.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.