Lisez! icon: Search engine
Tout Maigret T. 1
Pierre Assouline (préface de)
Date de parution : 31/01/2019
Éditeurs :
Omnibus

Tout Maigret T. 1

Pierre Assouline (préface de)
Date de parution : 31/01/2019
Une édition anniversaire : 10 volumes de "Tout Maigret" avec des couvertures originales créées par Loustal. Pierre Assouline signe une préface inédite pour le  tome 1.
Maigret, ce sont 75 romans et 28 nouvelles publiés entre 1931 et 1972.
Ce tome 1 regroupe les huit premiers Maigret parus en 1931. Il est préfacé par Pierre Assouline, biographe de...
Maigret, ce sont 75 romans et 28 nouvelles publiés entre 1931 et 1972.
Ce tome 1 regroupe les huit premiers Maigret parus en 1931. Il est préfacé par Pierre Assouline, biographe de Simenon, qui lui a notamment consacré un Autodictionnaire Simenon,  un documentaire, et vient d'adapter plusieurs romans de Simenon pour le théâtre radiophonique.
Pietr-le-Letton...
Maigret, ce sont 75 romans et 28 nouvelles publiés entre 1931 et 1972.
Ce tome 1 regroupe les huit premiers Maigret parus en 1931. Il est préfacé par Pierre Assouline, biographe de Simenon, qui lui a notamment consacré un Autodictionnaire Simenon,  un documentaire, et vient d'adapter plusieurs romans de Simenon pour le théâtre radiophonique.
Pietr-le-Letton - Le Charretier de "La Providence" - Monsieur Gallet, décédé - Le Pendu de Saint-Pholien - La Tête d'un homme - Le Chien jaune - La Nuit du carrefour - Un crime en Hollande

Notes de Michel Carly
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258148062
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1120
Format : 130 x 198 mm
EAN : 9782258148062
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1120
Format : 130 x 198 mm

Ils en parlent

"Cette année 2019, il est temps de le dire enfin: Maigret est un mythe!
FigaroScope

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • siouxie 26/04/2022
    Un tome 1 (des récits écrits dans les années 30) à lire absolument, on met en scène le "fameux" commissaire dans la force de l'âge. Les histoires, toutes très différentes, sont toutes intéressantes et ce qui frappe c'est la façon de planter le décor : on est au bord d'une écluse ( d'ailleurs Maigret parcourt dans ce roman des kilomètres à vélo, qui l'eut cru ?), ou dans une petite ville de Bretagne, ou encore dans un village fermé des Pays-Bas, et chaque fois par petites touches le cadre est fixé avec précision et avec le réalisme nécessaire au déroulement d l'action. On connaît Maigret par les acteurs qui l'ont incarné ( J Richard, assez nul, B Cremer ou récemment G Depardieu), dans le récit c'est effectivement une masse, une sorte de monolithe qui parle peu et qui occupe un espace physique, il est une force qui va (!!!) qui regarde et qui en impose d'abord par sa carrure ( ce qui fait penser à certains à tort qu'il est idiot ou facile à duper). Cette "massivité" est son arme d'autant qu'il parle peu. Les romans le montrent cependant aussi plein de compassion devant les criminels qui ne sont pas... Un tome 1 (des récits écrits dans les années 30) à lire absolument, on met en scène le "fameux" commissaire dans la force de l'âge. Les histoires, toutes très différentes, sont toutes intéressantes et ce qui frappe c'est la façon de planter le décor : on est au bord d'une écluse ( d'ailleurs Maigret parcourt dans ce roman des kilomètres à vélo, qui l'eut cru ?), ou dans une petite ville de Bretagne, ou encore dans un village fermé des Pays-Bas, et chaque fois par petites touches le cadre est fixé avec précision et avec le réalisme nécessaire au déroulement d l'action. On connaît Maigret par les acteurs qui l'ont incarné ( J Richard, assez nul, B Cremer ou récemment G Depardieu), dans le récit c'est effectivement une masse, une sorte de monolithe qui parle peu et qui occupe un espace physique, il est une force qui va (!!!) qui regarde et qui en impose d'abord par sa carrure ( ce qui fait penser à certains à tort qu'il est idiot ou facile à duper). Cette "massivité" est son arme d'autant qu'il parle peu. Les romans le montrent cependant aussi plein de compassion devant les criminels qui ne sont pas des brutes épaisses et caricaturales mais des êtres pleins de complexité et de contradictions. Une grande humanité se dégage du personnage. Une petite préférence pour Le Pendu de st Pholien car Maigret est à l'origine d'un meurtre !!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lucas2 29/11/2020
    Et le plus paternel des enquêteurs fût... en 1931, Simenon commençait "officiellement" la série. Pour moi, Maigret, c'est notre mythe polar à nous, fiers francophones. Et on ne pouvait pas rêver plus sympathique, plus tendre aïeul... Sherlock Holmes, Hercule Poirot peuvent aller se rhabiller, car c'est Jules, mon champion. Et de loin... Le Volume 01 reprend les enquêtes (toutes !) écrites en 1931. Et selon moi, ce sont ses meilleures, c'est "Le" volume à avoir, sur les dix... Pour mes avis, voir les fiches de chaque roman : 8,5/10 - Pietr-le-Letton - "Naissance officielle d'une légende" 9,5/10 - le Charretier de la Providence - "Hasards de la vie" 7,5/10 - Monsieur Gallet, décédé - "Double vie" 8,5/10 - le Pendu de Saint-Pholien - "Au nom d'une intuition" 8,0/10 - La Tête d'un homme - "Huis-clôs à 'la coupole' " 9,5/10 - le Chien jaune - "Sous pression" 9,5/10 - La Nuit du carrefour - "Anguilles sous roche" 7,5/10 - Un crime en Hollande - "Huis-clôs en Hollande" ( plus d'avis sur Polars.Pourpres.net) Quelques amuse-bouche quand même, pour vous faire envie : Pietr-le-Letton - "Naissance officielle d'une légende" : Brigade mobile du quai des orfèvres, poêle, pipe, dès la première page. Çà y est, on est dans le bain. Un Maigret inaugural assez rythmé, où le... Et le plus paternel des enquêteurs fût... en 1931, Simenon commençait "officiellement" la série. Pour moi, Maigret, c'est notre mythe polar à nous, fiers francophones. Et on ne pouvait pas rêver plus sympathique, plus tendre aïeul... Sherlock Holmes, Hercule Poirot peuvent aller se rhabiller, car c'est Jules, mon champion. Et de loin... Le Volume 01 reprend les enquêtes (toutes !) écrites en 1931. Et selon moi, ce sont ses meilleures, c'est "Le" volume à avoir, sur les dix... Pour mes avis, voir les fiches de chaque roman : 8,5/10 - Pietr-le-Letton - "Naissance officielle d'une légende" 9,5/10 - le Charretier de la Providence - "Hasards de la vie" 7,5/10 - Monsieur Gallet, décédé - "Double vie" 8,5/10 - le Pendu de Saint-Pholien - "Au nom d'une intuition" 8,0/10 - La Tête d'un homme - "Huis-clôs à 'la coupole' " 9,5/10 - le Chien jaune - "Sous pression" 9,5/10 - La Nuit du carrefour - "Anguilles sous roche" 7,5/10 - Un crime en Hollande - "Huis-clôs en Hollande" ( plus d'avis sur Polars.Pourpres.net) Quelques amuse-bouche quand même, pour vous faire envie : Pietr-le-Letton - "Naissance officielle d'une légende" : Brigade mobile du quai des orfèvres, poêle, pipe, dès la première page. Çà y est, on est dans le bain. Un Maigret inaugural assez rythmé, où le commissaire, et surtout Torrence ne vont pas être épargnés, alors que leur adversaire va s'avérer sacrément coriace. Le Charretier de la Providence - "Hasards de la vie" : Pour notre commissaire, la plus belle de ses enquêtes empreinte d'une atmosphère fluviale. Un des thèmes préféré de Simenon. Et un roman à ne pas louper. Le Pendu de Saint-Pholien - "Au nom d'une intuition" Une enquête où après quelques tergiversations, le point de chute s'avérera Liège, ville où le commissaire sera pris pour cible. Assez particulier, en comparaison de ses autres oeuvres, Simenon s'inspirant de ses propres souvenirs de jeunesse. Le Chien jaune - "Sous pression" Le roman le plus connu de la série des Maigret, à l'image du chien des Baskerville pour Holmes. C'est justifié, mais on ne peut pas dire qu'il soit au-dessus du lot, plutôt dans le haut du panier à mon sens. Cela reste néanmoins l'un de ceux où l'anxiété sera la mieux ressentie au travers de la lecture, avec une belle intrigue. La Nuit du carrefour - "Anguilles sous roche" "Tous les détails sont incohérents". Pas tant que çà, en fait. Ce qui amènera une très bonne intrigue, on ne se doutait pas de la tournure qu'allaient prendre les événements.
    Lire la suite
    En lire moins
  • princesseandrea 28/02/2020
    Le commissaire Maigret a vu le jour sous la plume de Georges Simenon, écrivain liégeois né en 1903 et décédé en 1989. Ses enquêtes s’étalent des années 1930 à 1960 dans une France en pleine mutation, avec des gens ordinaires et des crimes qui n’ont rien de rocambolesques, puisque le plus souvent aiguisés par la passion ou l’argent. Au fil des romans, on apprend que le flic a été affecté au Quai des Orfèvres, avant de bourlinguer aux quatre coins du Paris d’antan pour élucider des affaires dont il délie progressivement l’écheveau. A cela, l’auteur n’hésite jamais à se servir de divers prétextes pour faire sortir le protagoniste de l’étau de la métropole, qu’il s’agit de vacances ou de requêtes officielles. Là où un meurtre a lieu, Maigret n’est jamais loin, pipe au bec, chapeau vissé sur le crâne, mains en poches, flair à toutes épreuves. Plutôt que d’enfoncer les portes, il préfère humer l’atmosphère d’un lieu de crime, se mêler à la population, chercher à percer le mobile du ou des coupables dans les bistrots et sur les marchés. Au départ, il devait figurer dans une vingtaine de romans puis, emporté par le succès, les récits se sont envolés... Le commissaire Maigret a vu le jour sous la plume de Georges Simenon, écrivain liégeois né en 1903 et décédé en 1989. Ses enquêtes s’étalent des années 1930 à 1960 dans une France en pleine mutation, avec des gens ordinaires et des crimes qui n’ont rien de rocambolesques, puisque le plus souvent aiguisés par la passion ou l’argent. Au fil des romans, on apprend que le flic a été affecté au Quai des Orfèvres, avant de bourlinguer aux quatre coins du Paris d’antan pour élucider des affaires dont il délie progressivement l’écheveau. A cela, l’auteur n’hésite jamais à se servir de divers prétextes pour faire sortir le protagoniste de l’étau de la métropole, qu’il s’agit de vacances ou de requêtes officielles. Là où un meurtre a lieu, Maigret n’est jamais loin, pipe au bec, chapeau vissé sur le crâne, mains en poches, flair à toutes épreuves. Plutôt que d’enfoncer les portes, il préfère humer l’atmosphère d’un lieu de crime, se mêler à la population, chercher à percer le mobile du ou des coupables dans les bistrots et sur les marchés. Au départ, il devait figurer dans une vingtaine de romans puis, emporté par le succès, les récits se sont envolés au point de devenir récurrents durant de nombreuses années pour, finalement, atteindre quatre-vingts enquêtes menées au cordeau. Avec Maigret, le lecteur sait à quel genre d’ouvrages il se frotte. Maigret est le flic qui procède en se laissant guider par son flair, adore le dialogue, ne s’encombre jamais de théories complexes et pratique l’art de l’observation. Loin de Sherlock Holmes et de Miss Marple, il n’affirme jamais tout connaître. Il décode la personnalité de chacun et se sert de ses conclusions pour confondre le coupable. Issu d’un milieu populaire, le policier est avant tout animé par le souci d’effectuer son travail le mieux possible, de ne pas se laisser affecter par les sentiments et de servir la justice. Pour aller au fond des choses, il se mêle aux suspects, entre dans leur monde sans émotion, étudie leurs habitudes et leurs réactions. Une méthode qui porte des fruits puisque, chaque fois, il confond le criminel. Massif et un zeste lourd, Maigret abhorre la bagarre. On ne le voit jamais piquer un cent mètres à la poursuite d’un fugitif ni s’engager dans un corps à corps brutal. Son intuition et sa sensibilité, couplées à une intelligence et à une culture pourtant moyennes, lui permettent de saisir les mécanismes qui poussent un être ordinaire à dévier. Généralement, ses enquêtes se terminent par la confession du fautif. Georges Simenon ne prête aucun jugement. Il se contente d’un épilogue qui rétablit le quotidien et remet les pions en ordre sur l’échiquier de la société.
    Lire la suite
    En lire moins
  • grimmy63 30/10/2019
    Tout d'abord je veux remercier la maison d'édition qui a réédité cette immense anthologie de ce célèbre héros. J'ai vraiment laissé éclater ma joie lors de la réception via la Masse critique. J'ai choisi cette anthologie car elle me rappelle avant tout mon enfance. Mon père est un grand fan de Simenon. Je me souviens encore d'une édition folio posée sur le guéridon du salon. Puis mon premier roman lu de ce cher commissaire Maigret. Ah quels souvenirs vivaces.... Rappelons-nous ce grand homme bourru, carré, à l'allure ténébreuse et inquiétante. Et sa pipe au bec. Forcément, tout le monde pense à la série TV. Revenons au livre. C'est le 1er volume , donc les romans les plus anciens. Intéressant car on suit les débuts du commissaire, son ascension, son apprentissage, ses échecs, ses expériences. Huit histoires savoureuses qui se dévorent. (j'avoue qu'il m'en reste encore 2 à lire). J'apprécie beaucoup les atmosphères, (dont l'écriture arrive à nous immerger rapidement et durablement). le commissaire (qu'on ne présente plus tellement il nous semble familier à l'instar de Columbo ou Sherlock Holmes) possède ce caractère charismatique qui ferait baisser les yeux au plus effronté. Une bonhomie trompeuse diraient certains. Certes, certes. La période historique française ne m'est... Tout d'abord je veux remercier la maison d'édition qui a réédité cette immense anthologie de ce célèbre héros. J'ai vraiment laissé éclater ma joie lors de la réception via la Masse critique. J'ai choisi cette anthologie car elle me rappelle avant tout mon enfance. Mon père est un grand fan de Simenon. Je me souviens encore d'une édition folio posée sur le guéridon du salon. Puis mon premier roman lu de ce cher commissaire Maigret. Ah quels souvenirs vivaces.... Rappelons-nous ce grand homme bourru, carré, à l'allure ténébreuse et inquiétante. Et sa pipe au bec. Forcément, tout le monde pense à la série TV. Revenons au livre. C'est le 1er volume , donc les romans les plus anciens. Intéressant car on suit les débuts du commissaire, son ascension, son apprentissage, ses échecs, ses expériences. Huit histoires savoureuses qui se dévorent. (j'avoue qu'il m'en reste encore 2 à lire). J'apprécie beaucoup les atmosphères, (dont l'écriture arrive à nous immerger rapidement et durablement). le commissaire (qu'on ne présente plus tellement il nous semble familier à l'instar de Columbo ou Sherlock Holmes) possède ce caractère charismatique qui ferait baisser les yeux au plus effronté. Une bonhomie trompeuse diraient certains. Certes, certes. La période historique française ne m'est pas familière (je suis né bien plus tard) mais l'auteur a réussi à rendre ses intrigues hors du temps. (les méthodes scientifiques me lassent dans les polars en fin de compte). J'aime cette lenteur d'approche, cette rumination mentale qui me permet de réfléchir aussi en même temps que le commissaire. Tout n'est pas servi sur un plateau! Un bon classique à garder dans sa bibliothèque. Et pourquoi pas à offrir à Noel, aux amateurs de polars vintage.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lyoko 24/10/2019
    J'ai une grande amitié pour certains personnages de romans. Et j'ai aussi mes préférés dans les romans policiers. Je crois que Maigret fait partie de mes premières lectures avec Poirot. Ce premier tome de cette intégrale regroupe de façon chronologique 8 histoires de Maigret - Pietr-le-Letton - Le charretier de "La Provence" - Monsieur Gallet, décédé - Le Pendu de Saint-Pholien - La Tête d'un homme - Le chien jaune - La nuit du carrefour - Un crime en Hollande Je ne donnerais pas mon avis sur chaque roman ici. J'ai beaucoup apprécié la qualité du travail d'édition. En général dans les intégrales on se retrouve avec des pavés écrits tout petit et des feuilles a papier à cigarette tellement fine qu'on a peut de tourner les pages. J'ai apprécié la qualité du papier et l'écriture reste tout a fait lisible sans loupe. Grâce a ces deux éléments le lecteur peut retrouver les aventures de Maigret avec plaisir. En ce qui concerne la qualité des romans, l'écriture de Simenon est incroyable, envoutante et addictive. Mais il faut dire que pour cela il est aidé par un des flics les plus charismatique de France. Ce n'est pas chez Simenon que l'on trouve le plus d'action, mais il arrive a créer une... J'ai une grande amitié pour certains personnages de romans. Et j'ai aussi mes préférés dans les romans policiers. Je crois que Maigret fait partie de mes premières lectures avec Poirot. Ce premier tome de cette intégrale regroupe de façon chronologique 8 histoires de Maigret - Pietr-le-Letton - Le charretier de "La Provence" - Monsieur Gallet, décédé - Le Pendu de Saint-Pholien - La Tête d'un homme - Le chien jaune - La nuit du carrefour - Un crime en Hollande Je ne donnerais pas mon avis sur chaque roman ici. J'ai beaucoup apprécié la qualité du travail d'édition. En général dans les intégrales on se retrouve avec des pavés écrits tout petit et des feuilles a papier à cigarette tellement fine qu'on a peut de tourner les pages. J'ai apprécié la qualité du papier et l'écriture reste tout a fait lisible sans loupe. Grâce a ces deux éléments le lecteur peut retrouver les aventures de Maigret avec plaisir. En ce qui concerne la qualité des romans, l'écriture de Simenon est incroyable, envoutante et addictive. Mais il faut dire que pour cela il est aidé par un des flics les plus charismatique de France. Ce n'est pas chez Simenon que l'on trouve le plus d'action, mais il arrive a créer une atmosphère si particulière que c'est ce qui fait la force de ses romans. Le seul petit bémol pour moi est le rabat de la couverture qui peut éventuellement servir de marque page. J'ai bien dit éventuellement , car amoureuse des livres comme je le suis il me faut les garder en bon état, sans corner, ni abimer les pages, ni annotations. Du coup au début de ma lecture je me suis servie de ce rabat , grand mal m'a pris puisque ça a légèrement marqué les pages. (je dois reconnaitre que je suis extrêmement pointilleuse sur le sujet). Du coup j'ai repris un marque page normal. En dehors de ça , j'apprécie la couverture. J'apprécie également l'ordre chronologique qui permet de voir l'évolution du personnage et de l'auteur. Le prix est également très abordable (28 euros) pour une intégrale. Du coup, je sais déjà ce que le père Noel va déposer au pied du sapin. :) Je tenais a remercier Babelio et les édition Omnibus pour cette masse critique.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.

Lisez maintenant, tout de suite !