Lisez! icon: Search engine
Omnibus
EAN : 9782258060449
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 896
Format : 130 x 198 mm

Tout Simenon - Tome 03

Edition du Centenaire

Date de parution : 07/11/2002

Ce volume est le troisième de la série Tout Simenon dont chacune des couvertures est réalisée à partir des clichés photographiques de cet auteur qui fut aussi journaliste.

Au début des années 1930, Simenon est aussi journaliste. Il parcourt la France, l'Europe, l'Afrique, fait en 1935 le tour du monde, et envoie des reportages à différents journaux. Son appareil photo capte des regards, des visages, des situations, des atmosphères que l'on retrouvera dans plus d'un roman.
Chacune des couvertures de cette édition de Tout Simenon est réalisée à partir d'un de ses clichés

Boulogne, 1930

EAN : 9782258060449
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 896
Format : 130 x 198 mm
Omnibus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • SZRAMOWO Posté le 30 Novembre 2014
    Comme dit Pierre Assouline, en présentant « Georges Simenon, le patron », un hors-série du « Monde » 124 pages, 7,90 € : Avec Simenon "on est à l'os tout de suite, pas de gras dans son oeuvre" Pour Marcel Aymé, "Simenon c'est Balzac moins les longueurs" Alphonse Boudard : Je le lis depuis toujours. Au début, de manière machinale, comme on lit un polar. Et puis j’ai découvert un des plus grands écrivains de sa génération. Il a su mêler les données du roman populaire et les règle du polar. Il y a ajouté une dimension psychologique inédite, la qualité des décors, une façon particulière de vous faire pénétrer un univers. Simenon nous captive de la première à la dernière phrase : c’est sa grande force. A la première ligne, il subjugue sans le moindre artifice. C’est la magie du Il était une fois. John Le Carré : Maître des profondeurs, Simenon avait un style d’une grande simplicité. C’était un écrivain aussi à l’aise avec la réalité qu’avec la fiction, avec la passion qu’avec la raison. Par-dessus tout, il inspirait cette confiance que les lecteurs réservent aux romanciers qu’ils vénèrent. Je laisserai la conclusion à Luis Sepulveda :Luis Sepulveda Rien ne vaut l’hiver en... Comme dit Pierre Assouline, en présentant « Georges Simenon, le patron », un hors-série du « Monde » 124 pages, 7,90 € : Avec Simenon "on est à l'os tout de suite, pas de gras dans son oeuvre" Pour Marcel Aymé, "Simenon c'est Balzac moins les longueurs" Alphonse Boudard : Je le lis depuis toujours. Au début, de manière machinale, comme on lit un polar. Et puis j’ai découvert un des plus grands écrivains de sa génération. Il a su mêler les données du roman populaire et les règle du polar. Il y a ajouté une dimension psychologique inédite, la qualité des décors, une façon particulière de vous faire pénétrer un univers. Simenon nous captive de la première à la dernière phrase : c’est sa grande force. A la première ligne, il subjugue sans le moindre artifice. C’est la magie du Il était une fois. John Le Carré : Maître des profondeurs, Simenon avait un style d’une grande simplicité. C’était un écrivain aussi à l’aise avec la réalité qu’avec la fiction, avec la passion qu’avec la raison. Par-dessus tout, il inspirait cette confiance que les lecteurs réservent aux romanciers qu’ils vénèrent. Je laisserai la conclusion à Luis Sepulveda :Luis Sepulveda Rien ne vaut l’hiver en compagnie d’un tonnelet de cognac et des œuvres complètes de Simenon. De nombreux témoignages en ligne sur le site des éditions OMNIBUS ci dessous, à suivre
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.