Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748529982
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 141 x 210 mm

Toutes les options du beau gosse

Collection : Hors collection
Date de parution : 11/03/2021
Comment "devenir un homme" à l’heure de #MeToo ? Un roman qui parle vrai, impertinent et pétri d’humour. 
Peut-on être ami avec son exact contraire ? Oui ! La preuve : Lucas, si sage et sérieux, ne quitte plus Florian. Il est fasciné par son culot et son sens irrésistible de la provoc. Pas franchement concerné par #MeToo et #BalanceTonPorc, Florian passe son temps à évaluer les filles. Lorsqu’il humilie horriblement Gaëlle, ses amies refusent de laisser passer ça. Et pour leur plan, elles ont besoin de Lucas.
EAN : 9782748529982
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 141 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Matildany Posté le 30 Juin 2021
    Un livre qui aborde la mouvance #metoo et le harcèlement par le prisme des ados. Lucas, studieux et réservé doit épauler momentanément Florian le beau gosse populaire qui attire les filles. A force de se côtoyer tous les jours pour lui porter ses cœurs, une amitié se noue... Mais quand Florian humilié une fille de la classe, ses amies montent un plan pour le mettre face à ses responsabilités,  et recrutent Lucas pour l'aider. Pas toujours crédible puisqu'il parle de l'époque Coronavirus mais ils semblent vivre tous normalement, comme si c'était révolu..Les gamins ont treize ans et sont somme toute assez gentillets, car leur réalité me semble un peu naïve, par exemple quand l'un est tout foufou d'avoir vu une capote en vrai, ou d'avoir pu ouvrir le téléchargement d'un porno.( j'ai une fille de cet âge, et vu ce qu'elle me raconte, on en est bien au-delà dans les découvertes de la sexualité). Mais au travers des interrogations de Lucas, l'auteure permet de faire passer toute une série de réflexions sur la sexualité des ados, sur leurs doutes d'être  "normal", sur leurs incertitudes dans leurs relations avec l'autre.  La prise de parole des filles, notamment au travers de Cassandra, leur donne le... Un livre qui aborde la mouvance #metoo et le harcèlement par le prisme des ados. Lucas, studieux et réservé doit épauler momentanément Florian le beau gosse populaire qui attire les filles. A force de se côtoyer tous les jours pour lui porter ses cœurs, une amitié se noue... Mais quand Florian humilié une fille de la classe, ses amies montent un plan pour le mettre face à ses responsabilités,  et recrutent Lucas pour l'aider. Pas toujours crédible puisqu'il parle de l'époque Coronavirus mais ils semblent vivre tous normalement, comme si c'était révolu..Les gamins ont treize ans et sont somme toute assez gentillets, car leur réalité me semble un peu naïve, par exemple quand l'un est tout foufou d'avoir vu une capote en vrai, ou d'avoir pu ouvrir le téléchargement d'un porno.( j'ai une fille de cet âge, et vu ce qu'elle me raconte, on en est bien au-delà dans les découvertes de la sexualité). Mais au travers des interrogations de Lucas, l'auteure permet de faire passer toute une série de réflexions sur la sexualité des ados, sur leurs doutes d'être  "normal", sur leurs incertitudes dans leurs relations avec l'autre.  La prise de parole des filles, notamment au travers de Cassandra, leur donne le droit de s'exprimer et de s'imposer, ce qui est primordial à cette époque. Je ne suis  pas le public cible, ayant reçu ce livre dans le cadre d'une Masse critique, mais je pense qu'il pourra plaire à  ma fille de 13 ans.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Takalirsa Posté le 12 Juin 2021
    Derrière les personnages de Florian, "macho invétéré", et Lucas le timide avec les filles, ce roman interroge sur les relations filles-garçons et notamment la place de ces derniers dans une société où le féminisme se fait de plus en plus militant. Lucas est fasciné par la personnalité de Florian ("Il me procurait la dose d'extravagance dont mon quotidien manquait.", "J'ai l'impression de paraître fade à côté de lui. Inexistant."), tout en reconnaissant sa "mauvaise influence pour moi". Concernant les filles, l'attitude de Florian est franchement abjecte. Il condense à lui seul tous les clichés sexistes, ce qui le rend détestable. Petit à petit se dévoile "un autre Florian" ("Son machisme n'est qu'un style qu'il se donne pour masquer ses faiblesses, y compris à ses propres yeux."), néanmoins je n'ai pas trouvé le personnage convaincant ni très intéressant. En réalité, Florian n'est qu'un prétexte pour évoquer ce qu'est une relation sentimentale saine. La scène où les deux garçons regardent une vidéo porno montre bien que celui-ci "n'a rien à voir avec les sentiments". D'ailleurs Lucas, secrètement amoureux de Laurène, est choqué ("Ces mots trop crus me heurtent.", "Il me perturbe, ce film.") tant la situation est éloignée de ce qu'il ressent pour l'adolescente... Derrière les personnages de Florian, "macho invétéré", et Lucas le timide avec les filles, ce roman interroge sur les relations filles-garçons et notamment la place de ces derniers dans une société où le féminisme se fait de plus en plus militant. Lucas est fasciné par la personnalité de Florian ("Il me procurait la dose d'extravagance dont mon quotidien manquait.", "J'ai l'impression de paraître fade à côté de lui. Inexistant."), tout en reconnaissant sa "mauvaise influence pour moi". Concernant les filles, l'attitude de Florian est franchement abjecte. Il condense à lui seul tous les clichés sexistes, ce qui le rend détestable. Petit à petit se dévoile "un autre Florian" ("Son machisme n'est qu'un style qu'il se donne pour masquer ses faiblesses, y compris à ses propres yeux."), néanmoins je n'ai pas trouvé le personnage convaincant ni très intéressant. En réalité, Florian n'est qu'un prétexte pour évoquer ce qu'est une relation sentimentale saine. La scène où les deux garçons regardent une vidéo porno montre bien que celui-ci "n'a rien à voir avec les sentiments". D'ailleurs Lucas, secrètement amoureux de Laurène, est choqué ("Ces mots trop crus me heurtent.", "Il me perturbe, ce film.") tant la situation est éloignée de ce qu'il ressent pour l'adolescente et a envie de vivre avec elle. La pauvre Gaëlle, déjà mal dans sa peau et hyper complexée, fera les frais de l'ignominie de Florian ("Brutaliser ou forcer, c'est plus de l'amour"). Mais alors, comment se comporter avec les filles?, se demande Lucas, tiraillé entre son amitié pour Florian et son éthique qui l'empêche de cautionner son attitude. Comment déclarer ses sentiments à Laurène sans "passer pour un Florian"? Car à l'image de Cassandra la féministe militante, la plupart des filles sont "plus romantiques qu'elles en ont l'air"! Guidé par son cœur et par des figures masculines positives, Lucas saura trouver les mots et les gestes. Et surtout, la bande de filles l'aura amener à prendre partie. Il est primordial en effet que les hommes soutiennent les femmes dans leur combat: c'est une manière pour eux d'assumer leur "liberté à être eux-mêmes, pas obligés de se construire sur un modèle puant". Etre des "hommes féministes", c'est avant tout "rendre aux femmes leur juste place pour habiter plus librement la leur".
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesPapotisdeSophie Posté le 7 Juin 2021
    Lucas sage élève devient contre toute attente ami avec le culotté et populaire Florian. Cependant, il n'adhère pas à son attitude avec les filles. Florian humilie Gaëlle en lui faisant miroiter un baiser. Ses copines décident de la venger et sollicitent l'aide de Lucas. Que faire ? Trahir son ami ou soutenir les filles ? Un roman qui parle du harcèlement et du mouvement #metoo. Florian a une éducation très libre et regarde des films pornos, il initie à cet univers Lucas que ça perturbe. Réalité, fiction, que croire ? Un regard sans tabou sur l'adolescence d'aujourd'hui, le passage de l'enfance à l'adolescence, l'année de 4ème, la vie au collège, l'importance de l'amitié, des bandes de copains, tout est bien vu par l'auteur.
  • psambou Posté le 6 Juin 2021
    Florian et Lucas, deux adolescents à la personnalité différente, se lient d'amitié. Celle-ci sera mise à rude épreuve lorsque Florian, en mâle alpha dominant, abusera de Gaëlle, jeune fille peu sûre d'elle qui éprouve des sentiments pour Florian. Dans ce roman de littérature jeunesse, Myriam Gallot questionne les représentations de "virilité" qui peuvent mener des adolescents (et des adultes, mais ce n'est pas le propos) à adopter des comportements stéréotypés au détriment d'une sensibilité respectueuse de soi et d'autrui. Les deux garçons sont des personnages que l'on suit avec intérêt, comme les filles qu'ils côtoient. Lucas, plutôt réservé, découvre le sentiment amoureux, et les réactions physiques liées au désir, à l'attirance sexuelle, sont exprimées sans fard. On peut se demander si le choix d'un langage jeune actuel et parfois cru, ne risque pas de se démoder rapidement. Attendons les retours et réactions des lecteurs et lectrices adolescents, qui peuvent ouvrir la porte à des débats. Merci à Babelio et Masse Critique de m'avoir permis de découvrir ce roman, que j'avais sélectionné pour sa couverture qui devrait interpeller un public ado. Nota pour l'éditeur : pages 23 à 26 deux coquilles, en lien avec la langue allemande, se sont glissées :... Florian et Lucas, deux adolescents à la personnalité différente, se lient d'amitié. Celle-ci sera mise à rude épreuve lorsque Florian, en mâle alpha dominant, abusera de Gaëlle, jeune fille peu sûre d'elle qui éprouve des sentiments pour Florian. Dans ce roman de littérature jeunesse, Myriam Gallot questionne les représentations de "virilité" qui peuvent mener des adolescents (et des adultes, mais ce n'est pas le propos) à adopter des comportements stéréotypés au détriment d'une sensibilité respectueuse de soi et d'autrui. Les deux garçons sont des personnages que l'on suit avec intérêt, comme les filles qu'ils côtoient. Lucas, plutôt réservé, découvre le sentiment amoureux, et les réactions physiques liées au désir, à l'attirance sexuelle, sont exprimées sans fard. On peut se demander si le choix d'un langage jeune actuel et parfois cru, ne risque pas de se démoder rapidement. Attendons les retours et réactions des lecteurs et lectrices adolescents, qui peuvent ouvrir la porte à des débats. Merci à Babelio et Masse Critique de m'avoir permis de découvrir ce roman, que j'avais sélectionné pour sa couverture qui devrait interpeller un public ado. Nota pour l'éditeur : pages 23 à 26 deux coquilles, en lien avec la langue allemande, se sont glissées : -lire "geschnitten" au lieu de "geschitten" -lire "imparfait" ou "prétérit" à la place de "passé simple" -lire Trabant au lieu de Traban
    Lire la suite
    En lire moins
  • Descollinesdepapier Posté le 6 Juin 2021
    Un roman en immersion dans un collège, qui dépeint l’adolescence et ses comportements dans une époque où la parole se libère. La question du respect est posée : respect du corps des filles, respect dans la manière de s’adresser aux autres. C’est aussi un roman qui aborde la découverte du corps, de la sexualité, de l’accès à la pornographie. Toutes les options du beau gosse, c’est un collège, ce sont des relations qui se nouent et se dénouent, des filles et des garçons qui s’observent. Tout cela est saupoudré de beaucoup d’humour, avec en toile de fond les péripéties du surveillant bodybuildé qui tente sa chance dans une télé-réalité agricole. En bref, ce roman c’est un récit d’ambiance, celui d’une génération qui a traversé la crise sanitaire et qui continue de se questionner sur la libération de la parole.
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !