Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748517507
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 154 x 225 mm

Transfert

Collection : Hors collection
Date de parution : 04/02/2016
Un thriller qui nous fait croire à l'impossible.
Victor et Valentin ne se sont jamais rencontrés. Le même jour, à la même minute, ils sont chacun victime d'un accident fatal. À cet instant précis a lieu un transfert inexplicable…
 
Valentin devient Victor et Victor, Valentin. Commence alors l’histoire mouvementée de leur deuxième vie.
 
EAN : 9782748517507
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 154 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • weatherwax Posté le 16 Août 2017
    J'ai bien aimé ce roman malgré ses maladresses. En gommant quelques explications et en réagençant un peu, il y a du potentiel de bon polar chez cet auteur.
  • ReveursEtMangeursDePapier Posté le 6 Août 2017
    Victor et Valentin ont eu un accident. Ils ont frôlé la mort. Tous les deux. Au même instant. Et c'est à cet instant précis qu'ils ont changé de corps. Victor vit désormais dans le corps de Valentin, et Valentin dans celui de Victor. Ils n'ont aucun souvenir de leur vie d'avant mais rapidement, ils réalisent qu'il y a quelque chose qui cloche. Au fond d'eux, ils savent bien qu'ils ne sont pas les ados qu'on leur décrit... Le roman commence très bien. Un événement étrange vient bouleverser la vie de deux adolescents que tout oppose et cet événement vient aussitôt piquer notre curiosité. Le transfert entre leurs deux corps intrigue et promet une aventure tout aussi étonnante. J'ai beaucoup aimé les deux garçons qui nous sont présentés. L'un est un garçon brillant, l'autre se moque de tout. Ils n'ont absolument rien en commun. Après leur accident, ils ne sont plus les mêmes. Ils doivent désormais évoluer dans un nouvel environnement, avec une nouvelle famille. L'écart entre qui ils sont et les attentes de l'entourage se creuse alors de plus en plus... Le lecteur est le seul à savoir pourquoi et c'est une impression étrange. Nous savons pourquoi ils... Victor et Valentin ont eu un accident. Ils ont frôlé la mort. Tous les deux. Au même instant. Et c'est à cet instant précis qu'ils ont changé de corps. Victor vit désormais dans le corps de Valentin, et Valentin dans celui de Victor. Ils n'ont aucun souvenir de leur vie d'avant mais rapidement, ils réalisent qu'il y a quelque chose qui cloche. Au fond d'eux, ils savent bien qu'ils ne sont pas les ados qu'on leur décrit... Le roman commence très bien. Un événement étrange vient bouleverser la vie de deux adolescents que tout oppose et cet événement vient aussitôt piquer notre curiosité. Le transfert entre leurs deux corps intrigue et promet une aventure tout aussi étonnante. J'ai beaucoup aimé les deux garçons qui nous sont présentés. L'un est un garçon brillant, l'autre se moque de tout. Ils n'ont absolument rien en commun. Après leur accident, ils ne sont plus les mêmes. Ils doivent désormais évoluer dans un nouvel environnement, avec une nouvelle famille. L'écart entre qui ils sont et les attentes de l'entourage se creuse alors de plus en plus... Le lecteur est le seul à savoir pourquoi et c'est une impression étrange. Nous savons pourquoi ils n'ont plus les mêmes envies, ou la même personnalité. Quoi qu'il en soit, tous les deux décident de prendre leur vie en main, et ce, quoi qu'en dise leur nouvelle famille. Ils ne veulent pas se laisser dicter leur conduite et ils assument leur personnalité, celle qui est ancrée au plus profond d'eux. C'est de cette manière que nous découvrons comment Victor et Valentin vont décevoir ou bien éblouir leur famille. Certaines périodes de leur vie sont parfois sombres, d'autres plus glorieuses. On se laisse alors tranquillement embarquer par le nouveau cours de leur vie et on ne manque pas de s'intéresser aux différentes décisions qu'ils prennent. Malheureusement, de mon coté, le soufflé est un peu retombé au fil des chapitres. Cette lecture n'est pas désagréable mais ce n'est clairement pas ce à quoi je m'attendais. Transfert, c'est le récit de deux vies, le récit d'une seconde chance, et le style est beaucoup plus mature, plus adulte que celui annoncé. On traverse les années et on suit l'évolution de deux ados, puis de deux hommes. Après leur accident, leur vie a pris un nouveau tournant et on parle ici d'une totale remise à zéro. Même si l'histoire ne manque pas d'intérêt, j'ai parfois un peu décroché de ma lecture à cause du rythme lent, mais aussi (et surtout), car je m'attendais à un roman d'action, et qui plus est, à un roman pour ados. Et ce n'est pas franchement le cas. Il s'agit davantage d'une quête d'identité et j'ai d'abord eu un peu de mal à comprendre où l'auteur voulait en venir, quel message il souhaitait faire passer. Au final, c'est tout simplement une leçon de vie que nous offre l'auteur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Livresse_Anderlecht Posté le 2 Février 2017
    Lorsque Victor devient Valentin et que Valentin devient Victor, tout bascule. Nouvelle vie, nouvelle identité ! Victor, promis à la médecine devient soudain mercenaire et Valentin, promis au combat devient soudain neurochirurgien ! Leurs parents sont bouleversés. Victor et Valentin vont devoir se chercher pour apprendre de leur nouvelle identité et parvenir à mettre de l’ordre dans leur esprit. Bref, tout un programme ! Très bon livre. Cote : 9/10 Sébastien (Depuis le blog Livresse du comité ado d'Anderlecht)
  • Soleney Posté le 24 Novembre 2016
    Victor et Valentin ne se connaissent pas, n’ont presque rien en commun. Mais le destin a voulu qu’ils meurent exactement au même moment. Ce qui est plutôt pas de chance : ce timing parfait est à l’origine d’un gros bug. Victor et Valentin vont finalement survivre… parce qu’ils ont échangé leurs corps. Mais, traumatisés par l’expérience, tous deux auront oublié la quasi-totalité de leur ancienne vie et vont devoir se chercher une nouvelle identité. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils auront une existence des plus palpitantes. En cherchant leurs origines ou en en faisant le deuil, leurs vies vont emprunter des chemins absolument inattendus, parsemés de hasards qui seront à l’origine de nouveaux rebondissements et de nouvelles situations. Tour à tour étudiant en médecine, ouvrier agricole, neurochirurgien, membre de la Légion étrangère, médecin sans frontière et mercenaire, le traintrain quotidien n’a plus aucune signification chez ces personnages – qui étaient pourtant destinés à vivre une existence plate et ennuyeuse. Quand j’y pense, c’est en mourant qu’ils finissent par apprendre ce que vivre veut dire. Avant l’accident, tous deux étaient dans une impasse : leurs vies n’avaient pas vraiment de sens (le premier était à Polytechnique, le second tentait encore une fois... Victor et Valentin ne se connaissent pas, n’ont presque rien en commun. Mais le destin a voulu qu’ils meurent exactement au même moment. Ce qui est plutôt pas de chance : ce timing parfait est à l’origine d’un gros bug. Victor et Valentin vont finalement survivre… parce qu’ils ont échangé leurs corps. Mais, traumatisés par l’expérience, tous deux auront oublié la quasi-totalité de leur ancienne vie et vont devoir se chercher une nouvelle identité. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils auront une existence des plus palpitantes. En cherchant leurs origines ou en en faisant le deuil, leurs vies vont emprunter des chemins absolument inattendus, parsemés de hasards qui seront à l’origine de nouveaux rebondissements et de nouvelles situations. Tour à tour étudiant en médecine, ouvrier agricole, neurochirurgien, membre de la Légion étrangère, médecin sans frontière et mercenaire, le traintrain quotidien n’a plus aucune signification chez ces personnages – qui étaient pourtant destinés à vivre une existence plate et ennuyeuse. Quand j’y pense, c’est en mourant qu’ils finissent par apprendre ce que vivre veut dire. Avant l’accident, tous deux étaient dans une impasse : leurs vies n’avaient pas vraiment de sens (le premier était à Polytechnique, le second tentait encore une fois son bac). Après leur renaissance, le mystère de leur amnésie et la disparition de leurs vingt premières années devient un leitmotiv qui les fait avancer, aller au bout d’eux-mêmes. Ce roman aborde l’épineuse question de l’identité sous un angle un peu particulier et soulève quelques problématiques : le fait que Victor habite le corps de Valentin et ait oublié son passé fait-il de lui « Valentin » ? Qu’est-ce qui fait que nous sommes « nous » ? Notre corps, nos souvenirs ou notre psyché ? Peut-on encore dire que nos actes nous définissent ? Toutefois, même si c’était l’histoire qui a tout d’abord attiré mon attention, c’est plutôt la plume que j’ai envie de féliciter. Les descriptions concises de l’auteur s’allient à son cynisme pour donner naissance à un style mordant et addictif. Rémi Stefani a un regard très lucide sur ses personnages : il sait parler d’eux, les résumer, les rendre riches de forces et de faiblesses. Non seulement je me suis attachée aux protagonistes, mais aussi à leurs parents, à leurs amis, ainsi qu’à toutes les personnes qui gravitent autour d’eux – y compris ceux qu’on ne croise que le temps de quelques pages (comme Maud). Une seule exception : Pascal Morel – mais c’est fait exprès, celui-là est une sorte d’exutoire. Des personnages forts, une histoire bien menée, une excellente plume… Absolument tout m’a convaincu que Rémi Stefani est un très bon auteur – ce livre est un coup de cœur !
    Lire la suite
    En lire moins
  • liredelivre Posté le 27 Mai 2016
    Le moins que l'on puisse dire, c'est que Transfert a pour moi été une lecture surprenante ! Rémi Stefani a su m'entraîner dans un récit où je n'ai rien vu venir. En le commençant, je m'attendais à tomber sur une simple histoire de transfert d'âmes, avec quête de soi et quête de son ancienne identité. Mais dépassée la première partie, on comprend que l'auteur ne se limite pas à ce qu'il y a de simple et introduit son lecteur dans un récit beaucoup plus complexe. Ce qui n'a pas été pour me déplaire ! Alors que Victor est poussé par son père à faire un saut en parachute, à Montpellier, Valentin se réveille une nouvelle fois en retard pour le lycée. C'est donc sans regarder qu'il traverse la rue, et se fait faucher par une voiture. Au même moment, dans le ciel, le parachute de Victor ne s'ouvre pas... Ils auraient dû mourir, mais les deux jeunes gens se réveillent miraculeusement. Et un autre miracle se produit : Victor revient à la vie dans le corps de Valentin, Valentin dans celui de Victor. Aucun ne se souvient de sa première vie. Serait-ce une seconde chance ? Si tout dans ce récit... Le moins que l'on puisse dire, c'est que Transfert a pour moi été une lecture surprenante ! Rémi Stefani a su m'entraîner dans un récit où je n'ai rien vu venir. En le commençant, je m'attendais à tomber sur une simple histoire de transfert d'âmes, avec quête de soi et quête de son ancienne identité. Mais dépassée la première partie, on comprend que l'auteur ne se limite pas à ce qu'il y a de simple et introduit son lecteur dans un récit beaucoup plus complexe. Ce qui n'a pas été pour me déplaire ! Alors que Victor est poussé par son père à faire un saut en parachute, à Montpellier, Valentin se réveille une nouvelle fois en retard pour le lycée. C'est donc sans regarder qu'il traverse la rue, et se fait faucher par une voiture. Au même moment, dans le ciel, le parachute de Victor ne s'ouvre pas... Ils auraient dû mourir, mais les deux jeunes gens se réveillent miraculeusement. Et un autre miracle se produit : Victor revient à la vie dans le corps de Valentin, Valentin dans celui de Victor. Aucun ne se souvient de sa première vie. Serait-ce une seconde chance ? Si tout dans ce récit entraîne son lecteur complètement ailleurs, je ne ressors pas de ma lecture avec déception, comme cela aurait pu l'être. Simplement parce qu'elle aura tout de même été au-delà de mes attentes, dépassée la surprise de tomber sur quelque chose de différent. Plus qu'un simple roman pour adolescents, Transfert est assez complexe et bien construit pour plaire même aux plus grands. L'écriture de Rémi Stefani évolue avec ses personnages, mais se présente dès le départ comme mature, droite et raisonnée. Elle donne un rythme, parfois un peu lent, toujours agréable. Et l'on suit, tantôt Valentin, tantôt Victor. C'est le premier élément qui a éveillé ma curiosité. Je m'attendais au classique schéma de l'alternance des points de vue, chapitre par chapitre. Mais Transfert a une toute autre construction. le lecteur découvre d'abord Victor, convaincu par son père de faire un saut en parachute. Pas en tandem, bien entendu. Un saut qui lui sera fatal, puisque son parachute ne s'ouvre pas. Sauf qu'il se réveille, sans mémoire, juste l'impression que ce corps, la vie qu'on lui présente, n'a jamais été la sienne. de jeune parisien intelligent et en Polytechnique, il se retrouve dans un hôpital de Montpellier, cancre et encore en terminale. Il s'appelle à présent Valentin. Le lecteur fait bien plus tard la connaissance de Valentin. Il lui arrive le même sort. À vingt ans, Valentin est le petit canard de sa famille : cancre, il redouble sa terminale et ne suit pas le schéma familial. C'est en étant encore en retard pour le lycée qu'il est fauché par une voiture. Ce qui aurait dû être un accident mortel ne l'est pas. Mais comme Victor, il ne se réveille pas dans son corps, mais celui du jeune polytechnicien. Et là, autant dire que la différence est flagrante. Les deux jeunes gens entament alors une nouvelle vie, à l'opposé de ce qu'elle était avant. Passée cette première partie de présentation, une deuxième démarre. Il est temps pour Valentin et Victor de se réapproprier leur vie, d'avancer malgré leur amnésie. Les deux finissent par fuir ce qui leur est arrivé, ne plus se poser de question sur ce changement d'identité, comme si rien ne s'était produit. Pourtant, l'auteur les place habillement sur la route l'un de l'autre, dans des situations aussi inattendues que décisives. Pour le lecteur, chacune de ses rencontres marque l'espoir qu'ils se reconnaissent l'un dans l'autre, qu'ils comprennent enfin. Une dernière partie laisse finalement place à la reconstruction, l'acceptation. On y trouve encore plus d'émotions : les réactions des proches, leur ressenti, celui de nos deux protagonistes aussi. C'est une sorte de retour sur le chemin parcouru. Qui n'est en fait peut-être pas si différent malgré leur transfert. Valentin aurait-il eu une vie différente, s'il n'était pas devenu Victor ? Et inversement, Victor aurait-il pu avoir un autre avenir ?
    Lire la suite
    En lire moins
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !