Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221093665
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 414
Format : 135 x 215 mm

Trois dollars

Johan-Frédérik HEL GUEDJ (Traducteur)
Collection : Pavillons
Date de parution : 16/02/2006

Le premier roman d'Elliot Perlman, révélé en 2005 avec Ambiguïtés.

À trente-huit ans, un beau matin, Eddie se retrouve sur un quai de gare avec trois dollars en poche. Et rien d'autre… Pourtant, pense-t-il, il a fait tout ce qu'il fallait. Il a suivi de bonnes études, il a épousé une femme intelligente et sensible, pris un emploi passionnant, contracté...

À trente-huit ans, un beau matin, Eddie se retrouve sur un quai de gare avec trois dollars en poche. Et rien d'autre… Pourtant, pense-t-il, il a fait tout ce qu'il fallait. Il a suivi de bonnes études, il a épousé une femme intelligente et sensible, pris un emploi passionnant, contracté un crédit raisonnable pour acheter un pavillon où loger sa famille... Alors comment en est-il arrivé là ? Tout a commencé, se souvient-il, ce jour de ses huit ans, où la jeune fille blonde dont il était amoureux a quitté sa vie parce qu'elle était riche et lui non...
L'histoire d'Eddie est tissée de coïncidences surprenantes, de rencontres tragicomiques, de quiproquos absurdes… qui tous ont un point commun : l'infinie tendresse du héros pour les êtres qui l'entourent. Spirituel, vulnérable et perpétuellement étonné, Eddie a le charme des héros des plus belles comédies américaines à la Capra.
Entre rire et larmes, Trois Dollars est le portrait cruel d'un monde où le cours de la Bourse prend le pas sur celui de la vie humaine. Le Melbourne d'Eddie, Elliot Perlman le connaît bien. Lui aussi, comme son héros, s'est retrouvé avec trois dollars en poche, un crédit à payer, une voiture hors d'âge et un bon diplôme universitaire. L'humour et la tendresse sont entre ses mains des armes tranchantes qui lui servent à démonter avec une férocité jubilatoire l'engrenage du rationalisme économique à la Thatcher. Mais il n'en oublie pas l'amour, l'honnêteté et le rêve qui triomphent pour donner un sens à la vie…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221093665
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 414
Format : 135 x 215 mm
Robert Laffont

Ils en parlent

"Elliot Perlman a un talent hors du commun et il a écrit l’un des meilleurs romans de ces dernières années. Un roman qui est à la fois un page turner et un texte d’auteur, un thriller psychologique et un libelle sociopolitique, une histoire d’amour obsessionnel dans un monde obsédé par l’argent. Bref, un roman total, et totalement réussi."
Émilie Grangeray, Le Monde
"Révélation : pour une fois, le mot est peut-être un peu faible. Ambiguïtés est ce que l’on a lu de mieux depuis des mois."
Éric Neuhoff, Madame Figaro

"Un roman remarquablement orchestré (...). Un vertigineux tourbillon, sur un thème inépuisable – la confusion des sentiments."
André Clavel, L’Express
"Une découverte majeure qui devrait marquer durablement ses lecteurs et l’année 2005."
Alexandre Fillon, Livres Hebdo
"Un texte aussi dense que maîtrisé, aussi attachant, humain et ambigu que les êtres qui le peuplent."
Raphaëlle Leyris, Les Inrockuptibles
"Une star est née (…). Le souffle, la puissance romanesque et dans le même temps l’infinie subtilité de la construction suffisent à désigner en Perlman un romancier d’exception."
Oliver Mony, Sud-Ouest

"(Une) architecture haletante et ciselée, et l’invention d’une véritable galerie de personnages forts et attachants."
Juliette Cerf, Le Magazine littéraire

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sandrine57 Posté le 6 Mars 2020
    Enfant, Eddie Harnovey a été séparé de sa meilleure amie Amanda Claremont car, issu de la classe moyenne, il ne correspondait pas aux critères de sélection de madame Claremont. Malgré cette déconvenue, Eddie a continué son bonhomme de chemin. Il a fait des études, est devenu ingénieur chimiste, comme le père d'Amanda, est tombé amoureux de Tanya, l'a épousée, lui a fait une merveilleuse petite fille et a emprunté pour acheté un pavillon en banlieue de Melbourne. Mais si tout cela ressemble au bonheur, ce n'est pas tout à fait le cas. Les fins de mois sont difficiles pour le jeune couple qui peine à joindre les deux bouts. Tanya prépare son doctorat tout en donnant des cours à la fac, Eddie travaille pour le Ministère de l'environnement, leurs deux salaires sont tout juste suffisants pour assurer le quotidien et rembourser leur crédit immobilier, véritable épée de Damoclès sur leurs têtes obnubilées par la possible perte de la maison au moindre défaut de paiement. Et puis un jour, la corde raide lache. Tanya perd son travail, Eddie remet un rapport qui ne convient pas à ses supérieurs, insiste et se fait licencier. Incapable d'en parler à sa femme, effondré quand... Enfant, Eddie Harnovey a été séparé de sa meilleure amie Amanda Claremont car, issu de la classe moyenne, il ne correspondait pas aux critères de sélection de madame Claremont. Malgré cette déconvenue, Eddie a continué son bonhomme de chemin. Il a fait des études, est devenu ingénieur chimiste, comme le père d'Amanda, est tombé amoureux de Tanya, l'a épousée, lui a fait une merveilleuse petite fille et a emprunté pour acheté un pavillon en banlieue de Melbourne. Mais si tout cela ressemble au bonheur, ce n'est pas tout à fait le cas. Les fins de mois sont difficiles pour le jeune couple qui peine à joindre les deux bouts. Tanya prépare son doctorat tout en donnant des cours à la fac, Eddie travaille pour le Ministère de l'environnement, leurs deux salaires sont tout juste suffisants pour assurer le quotidien et rembourser leur crédit immobilier, véritable épée de Damoclès sur leurs têtes obnubilées par la possible perte de la maison au moindre défaut de paiement. Et puis un jour, la corde raide lache. Tanya perd son travail, Eddie remet un rapport qui ne convient pas à ses supérieurs, insiste et se fait licencier. Incapable d'en parler à sa femme, effondré quand il s'aperçoit que le cabinet en recrutement qu'il a choisi est dirigé par Amanda, Eddie perd pied. Il a trente-huit ans, trois dollars en poche et risque de tout perdre. A travers le destin de son héros, Elliot Perlmann raconte l'Australie des années 90 et son entrée fracassante dans le néo-libéralisme. Fracassante pour la classe moyenne qui a vu tous ses rêves s'effondrer, enfouis sous la mondialisation, la réforme des retraites, les réductions budgétaires, le capitalisme débridé, etc. Si le livre dans son ensemble souffre de quelques longueurs, il n'en est pas moins le terrible constat d'une situation, ici australienne, mais qu'on peut étendre à l'ensemble des pays dits riches. C'est le Capital qui dirige les états. L'argent décide de tout et passe par-dessus toute autre considération, qu'ils s'agissent des acquis sociaux sans cesse remis en cause, de l'enseignement, des soins ou de l'écologie. Et corollaire de cette société sans âme : la montée en puissance des partis d'extrême-droite. ''...la superficialité intellectuelle et la vacuité morale sont sorties ensemble bras dessus, bras dessous, dans la nuit épaisse de la déraison, ont dansé joue contre joue et engendré vite fait une portée de rejetons grotesques que leur incapacité à douter a autorisés à évacuer les préoccupations des gens bien...'' Voilà résumées par l'auteur, les circonstances de la déchéance d'une famille sans histoires issue de la classe moyenne et qui se bat tous les jours pour s'y maintenir. Des mots qui trouvent un troublant écho dans la France de 2020... A méditer.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nikoz Posté le 18 Janvier 2019
    Un roman touchant... avec une certain e étrangeté et un indéfinissable sentiment de décalage.
  • Bellonzo Posté le 29 Décembre 2013
    Excellente découverte océanienne,le premier roman d'Elliot Perlman (1998),chichement dénommé Trois dollars.Long de 400 pages ce livre nous fait vivre la jeunesse d'Eddie,ingénieur chimiste,son mariage avec Tanya et sa paternité,ainsi que ses difficultés professionnelles dans la jungle libérale australienne.Ce livre est assez dense et pour tout dire m'a fait osciller entre un enthousiasme débordant et quelques moments un peu plus difficiles pour moi,ceux qui font la part belle à l'économie,pour laquelle j'ai peu d'accroche.Mais au bout du compte c'est un livre marquant et très personnel où l'Australie apparaît à mille lieues des vieilles lunes habituelles. Melbourne n'y est guère le paradis annoncé et malgré leur haut niveau d'études le couple Eddie et Tanya peine au bonheur annoncé. Chargé d'une enquête sur les dégâts environnementaux d'un groupe dont le patron lui a jadis interdit de jouer avec sa fille,ils avaient huit ans,Eddie voit sa situation financière s'effilocher,sa femme déprimer,sa vie tout entière se neutraliser,cela par une suite de coincidences,de hasards malheureux et de rancunes tenaces.Ses liens avec ses parents sont eux aussi très distendus,les dimensions de ce pays continent ne facilitant pas les relations familiales.Sur un ton qui n'exclut pas l'humour Elliot Perlman nous assène... Excellente découverte océanienne,le premier roman d'Elliot Perlman (1998),chichement dénommé Trois dollars.Long de 400 pages ce livre nous fait vivre la jeunesse d'Eddie,ingénieur chimiste,son mariage avec Tanya et sa paternité,ainsi que ses difficultés professionnelles dans la jungle libérale australienne.Ce livre est assez dense et pour tout dire m'a fait osciller entre un enthousiasme débordant et quelques moments un peu plus difficiles pour moi,ceux qui font la part belle à l'économie,pour laquelle j'ai peu d'accroche.Mais au bout du compte c'est un livre marquant et très personnel où l'Australie apparaît à mille lieues des vieilles lunes habituelles. Melbourne n'y est guère le paradis annoncé et malgré leur haut niveau d'études le couple Eddie et Tanya peine au bonheur annoncé. Chargé d'une enquête sur les dégâts environnementaux d'un groupe dont le patron lui a jadis interdit de jouer avec sa fille,ils avaient huit ans,Eddie voit sa situation financière s'effilocher,sa femme déprimer,sa vie tout entière se neutraliser,cela par une suite de coincidences,de hasards malheureux et de rancunes tenaces.Ses liens avec ses parents sont eux aussi très distendus,les dimensions de ce pays continent ne facilitant pas les relations familiales.Sur un ton qui n'exclut pas l'humour Elliot Perlman nous assène la trajectoire,rude et concrète,qui va de la City de Melbourne aux foyers de SDF avec leur lot de violence hélas universelle.Ou comment un cadre brillant et instruit finit avec trois dollars adossé à un distributeur de billets parce que cet appareil est à l'abri et qu'il distille un soupçon de chaleur.Pourtant Eddie et Tanya s'aiment et ils aiment Abby leur fille.Mais c'est si difficile parfois de vivre. Fouinant un peu je découvre que ce livre a été adapté au cinéma et bien accueilli en Australie.Il semble qu'il soit resté là-bas.Dommage probablement.Toujours est-il que je recommande cette lecture,attachante,troublante et qui rend plutôt humble.Et puis il y a Amanda,Amanda qu'Eddie retrouve tous les neuf ans et demi...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Fantasio Posté le 12 Mars 2011
    À lire le texte de quatrième de couverture, on pourrait imaginer que ce livre est un agréable petit divertissement léger, un livre humoristique. En fait, si l'humour typiquement anglo-saxon est bien présent, ce livre est surtout une occasion pour l'auteur d'aborder de réels problèmes et de se poser des questions pertinentes sur l'économie, la mondialisation, la vieillesse et la finalité de la vie. Questions dont les réponses ne sont pas toutes données d'ailleurs. TROIS DOLLARS est un roman au désespoir tranquille dont le pessimisme apparaît vite sous une apparence souriante tout à fait trompeuse. On assiste au délitement de la vie d'un couple, broyé petit à petit par la logique néo-libérale qui, sans état d'âme brise la carrière et la vie d'Eddie et de sa femme. C'est cette descente, cette défaite devant la société qui nous est narrée tout en finesse avec une touche d'ironie qui tempère la détresse du héros. On peut trouver une curieuse mais très parlante analogie entre la vie professionnelle du héros qui s'écroule alors que parallèlement les carreaux de sa douche se descellent. CITATION : ... »Qui-a-t-il dans l'écoulement du temps qui rend le présent pire que le passé ?... » J'ai beaucoup apprécié la lecture de... À lire le texte de quatrième de couverture, on pourrait imaginer que ce livre est un agréable petit divertissement léger, un livre humoristique. En fait, si l'humour typiquement anglo-saxon est bien présent, ce livre est surtout une occasion pour l'auteur d'aborder de réels problèmes et de se poser des questions pertinentes sur l'économie, la mondialisation, la vieillesse et la finalité de la vie. Questions dont les réponses ne sont pas toutes données d'ailleurs. TROIS DOLLARS est un roman au désespoir tranquille dont le pessimisme apparaît vite sous une apparence souriante tout à fait trompeuse. On assiste au délitement de la vie d'un couple, broyé petit à petit par la logique néo-libérale qui, sans état d'âme brise la carrière et la vie d'Eddie et de sa femme. C'est cette descente, cette défaite devant la société qui nous est narrée tout en finesse avec une touche d'ironie qui tempère la détresse du héros. On peut trouver une curieuse mais très parlante analogie entre la vie professionnelle du héros qui s'écroule alors que parallèlement les carreaux de sa douche se descellent. CITATION : ... »Qui-a-t-il dans l'écoulement du temps qui rend le présent pire que le passé ?... » J'ai beaucoup apprécié la lecture de cet excellent roman très sensible et d'une grande sagacité malgré le final peu crédible qui rétablit l'espoir au dépend de la logique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • petitepom Posté le 12 Janvier 2011
    Eddy a une vie simple, celle de tout le monde, marié, un enfant, propriétaire et un travail. Mais comme dans la vie, cela va déraper : il y a les rencontres avec Amanda et des soucis de travail : le quotidien de chacun ou presque...
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.