Lisez! icon: Search engine
Poulpe Fictions
EAN : 9782377421404
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 168
Format : 140 x 210 mm

Trouille Académie - Fantômes connectés - Lecture roman jeunesse horreur- Dès 9 ans

,

Collection : Trouille Académie
Date de parution : 11/02/2021
Et si votre téléphone devenait votre pire ennemi ?
Lorsque Romane reçoit son premier smartphone, son meilleur ami Orphée s’empresse de lui installer UbiK, le réseau social dont tout le monde parle. Mais aussitôt, la vie de la jeune fille est bouleversée : elle fait des cauchemars terrifiants, ses proches sont comme possédés, et elle-même semble agir contre sa... Lorsque Romane reçoit son premier smartphone, son meilleur ami Orphée s’empresse de lui installer UbiK, le réseau social dont tout le monde parle. Mais aussitôt, la vie de la jeune fille est bouleversée : elle fait des cauchemars terrifiants, ses proches sont comme possédés, et elle-même semble agir contre sa volonté. Se pourrait-il que l’application soit… hantée ? Décidés à mener l’enquête, Romane et Orphée s’embarquent dans la plus glaçante et inquiétante des aventures !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377421404
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 168
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Aelynah Posté le 27 Février 2021
    J’attaque ici un nouveau tome de la série Trouille académie déjà découvert avec « l’école de toutes les peurs ». Il était alors question de la peur sous toutes ces formes. Aujourd’hui Bertrand Puard met plutôt en avant les dangers de l’utilisation abusive du téléphone mais aussi des conséquences de cet abus sur notre inconscient. Nous allons suivre cette fois aussi un duo de choc avec Romane et Orphée. Ils sont les meilleurs amis du monde malgré leurs différences mais sont surtout toujours là l'un pour l'autre. Romane est, contrairement à Orphée, loin d’être connectée à tout va. Pour elle ( et je la com-prends) rien ne vaut un bon livre. C’est pourquoi elle aide la libraire Mme Herrera à empaqueter ses chers livres avant la vente de la librairie. C’est d’ailleurs sur le chemin du retour qu’elle va expérimenter une situation totalement délirante mais surtout effrayante. Dans les rues semblent se mouvoir ses amis et voisins tels des zombies. Quelle affreuse vision d’horreur ! Quel cauchemar ! Et quand certains ne la croient pas lorsqu’elle leur affirme les avoir vu elle se demande si ce n’en était pas un en fait, de cauchemar. Pourtant pour se rassurer et pouvoir appeler au besoin, elle va passer outre... J’attaque ici un nouveau tome de la série Trouille académie déjà découvert avec « l’école de toutes les peurs ». Il était alors question de la peur sous toutes ces formes. Aujourd’hui Bertrand Puard met plutôt en avant les dangers de l’utilisation abusive du téléphone mais aussi des conséquences de cet abus sur notre inconscient. Nous allons suivre cette fois aussi un duo de choc avec Romane et Orphée. Ils sont les meilleurs amis du monde malgré leurs différences mais sont surtout toujours là l'un pour l'autre. Romane est, contrairement à Orphée, loin d’être connectée à tout va. Pour elle ( et je la com-prends) rien ne vaut un bon livre. C’est pourquoi elle aide la libraire Mme Herrera à empaqueter ses chers livres avant la vente de la librairie. C’est d’ailleurs sur le chemin du retour qu’elle va expérimenter une situation totalement délirante mais surtout effrayante. Dans les rues semblent se mouvoir ses amis et voisins tels des zombies. Quelle affreuse vision d’horreur ! Quel cauchemar ! Et quand certains ne la croient pas lorsqu’elle leur affirme les avoir vu elle se demande si ce n’en était pas un en fait, de cauchemar. Pourtant pour se rassurer et pouvoir appeler au besoin, elle va passer outre ses préjugés et accep-ter un téléphone portable. Orphée va même le lui configurer et l’amener à utiliser une application géniale (dixit le concerné) d’avatar intelligent: UbiK. J’avoue pour ma part avoir été horrifiée et fascinée par cette application et ses capacités. Elle tient à la fois d’un logiciel espion et d’une IA. Mais c’est justement pour cela que j’ai été horrifiée. Ces capacités peuvent paraître géniales au premier abord, pour l’aide qu’elle apporte, les conseils personnalisés qu’elle prodigue. Cependant on ne voit pas ou ne veut pas voir les recollements d’informations personnelles et intimes que cela utilise et regroupe. Où est alors la vie privée ? Sous couvert de nous aider à chaque instant , les personnages sont fli-qués, espionnés, dirigés vers un but mais lequel? L’engouement évoqué dans le récit met en sourdine ses côtes néfastes. J’ai beaucoup aimé le fait que cela soit mis en avant par l'auteur. En amplifiant l'aveuglement des utilisateurs Bertrand Puard nous incite à y réfléchir et à observer. On sent bien que cela n’interpelle pas Romane dès le départ. Mais ensuite avec le recul et les événements qui vont en découler elle va vouloir réagir et se rendre compte qu’il est peut être trop tard pour sauvegarder sa liberté personnelle. Avec cette série Trouille Académie, Bertrand Puard continue donc une série à la R.L. Stine (Chair de Poule) pour les enfants et préados, accompagnée des sympathiques illustrations de Claudia Petrazzi. Il met en avant les peurs, les dangers et les phobies de chacun. En bonus non négligeable : la Trouillencyclopédie qui nous énonce quelques phobies surprenantes aux noms quasiment irretenables. C'est encore un épisode de cette série plein de peurs et de réflexion qui m'ont apportée un très bon moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sharon Posté le 30 Janvier 2021
    J'aime les histoires de fantômes, j'aime les éditions Poulpe fictions, et j'ai déjà lu les trois tomes précédents de la série, c'est donc tout naturellement que j'ai découvert ces Fantômes connectés. Romane est une fille comme on en fait peu : elle adore lire, elle a même battu un record de carte de fidélité à la librairie, qui hélas, fermera prochainement. C'est uniquement par sécurité qu'elle accepte de prendre le téléphone portable que lui donne son père. Heureusement, enfin, heureusement pour les geeks qui ne peuvent pas vivre sans une centaine d'application sur leur téléphone, son ami Orphée, le fils du gardien du cimetière, lui configure prestement son portable. Ce n'est pas le début des embêtements, cela n'en est que la continuité. En plus d'être un roman à l'intrigue bien construite et pleine de rebondissements nocturnes, Fantômes connectés est une réflexion sur ce que l'on laisse derrière soi après sa mort, sur les regrets qui peuvent rester dans le coeur des vivants, sur toutes les actions qui n'ont pas été accomplies et aussi sur la manière dont les vivants peuvent tirer profit de la mort de certains. Oui, ce n'est pas une vision rose de la vie, mais la littérature jeunesse n'a... J'aime les histoires de fantômes, j'aime les éditions Poulpe fictions, et j'ai déjà lu les trois tomes précédents de la série, c'est donc tout naturellement que j'ai découvert ces Fantômes connectés. Romane est une fille comme on en fait peu : elle adore lire, elle a même battu un record de carte de fidélité à la librairie, qui hélas, fermera prochainement. C'est uniquement par sécurité qu'elle accepte de prendre le téléphone portable que lui donne son père. Heureusement, enfin, heureusement pour les geeks qui ne peuvent pas vivre sans une centaine d'application sur leur téléphone, son ami Orphée, le fils du gardien du cimetière, lui configure prestement son portable. Ce n'est pas le début des embêtements, cela n'en est que la continuité. En plus d'être un roman à l'intrigue bien construite et pleine de rebondissements nocturnes, Fantômes connectés est une réflexion sur ce que l'on laisse derrière soi après sa mort, sur les regrets qui peuvent rester dans le coeur des vivants, sur toutes les actions qui n'ont pas été accomplies et aussi sur la manière dont les vivants peuvent tirer profit de la mort de certains. Oui, ce n'est pas une vision rose de la vie, mais la littérature jeunesse n'a pas à être systématiquement optimiste. Il l'est tout de même grâce à ces fantômes qui ont encore des choses à dire aux vivants en deuil. Oui, Fantômes connectés est un roman qui peut faire peur aux jeunes lecteurs. Mais c'est aussi un roman drôle, grâce à la narratrice, Romane, qui ne manque pas d'humour, grâce au directeur de la Trouille académie qui ne manque pas de ressources.
    Lire la suite
    En lire moins
  • JournalDuneBibliothecaire Posté le 29 Janvier 2021
         Nouvelle histoire de cas paranormaux avec des fantômes 2.0. A chaque tome, Bertrand Puard aborde un sujet. Ici il s'agit des nouvelles technologies et notamment des téléphones portables et de leurs applications. Ils vous transforment en zombies. Dans ce tome, ils le font presque littéralement en prenant possession de vos esprits.      Encore une fois, du contenu accessible aux plus jeunes (8-9 ans si bons lecteurs), en terme d'écriture et d'histoire. Et bien plus un roman d'aventures qu'un roman d'horreur pour les enfants plus sensibles.      Les illustrations de Claudia Petrazzi sont toujours aussi chouettes. Et la Trouille académie dans tout ça ? Elle est présente via son directeur excentrique. Vous verrez comment. Vous ne regarderez plus vos téléphones de la même manière. Merci à Poulpe Fictions pour ce livre en SP. A découvrir le 11 février 2021.

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DU POULPE !
Ne manquez aucune info sur nos parutions délirantes et les événements autour de notre catalogue !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Halloween : 15 romans pour vos enfants

    Sorcières, vampires et fantômes, la saison des monstres arrive ! Sortez les bonbons, éteignez les lumières et plongez vos enfants dans l’atmosphère magique d’Halloween. Avec notre sélection de 15 livres jeunesse, c’est le moment de frissonner !

    Lire l'article
  • Sélection
    Poulpe Fictions

    7 livres pour frissonner à Halloween

    Le Poulpe vous propose une sélection de romans terrifiants, tout droit sortis des profondeurs. Prenez garde, ils vont tant vous chatouiller que vous allez en rire… et en frissonner !

    Lire l'article