Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782382921043
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 153 x 240 mm
Tu le sais bien, le temps passe
Date de parution : 25/11/2021
Éditeurs :
Bouquins

Tu le sais bien, le temps passe

Date de parution : 25/11/2021
Après l’immense succès remporté par le premier volume, la suite très attendue des Mémoires de Catherine Nay. 
Elle couvre les années 1995-2017, de l’élection de Jacques Chirac à celle d’Emmanuel Macron. Près de trente ans de vie politique et journalistique, mais aussi personnelle, racontés avec le même... Elle couvre les années 1995-2017, de l’élection de Jacques Chirac à celle d’Emmanuel Macron. Près de trente ans de vie politique et journalistique, mais aussi personnelle, racontés avec le même sens du trait, de la formule incisive, la même intensité romanesque qui font de Catherine Nay une observatrice et une... Elle couvre les années 1995-2017, de l’élection de Jacques Chirac à celle d’Emmanuel Macron. Près de trente ans de vie politique et journalistique, mais aussi personnelle, racontés avec le même sens du trait, de la formule incisive, la même intensité romanesque qui font de Catherine Nay une observatrice et une narratrice hors pair, souvent mordante et toujours savoureuse.

Catherine Nay révèle ici les épreuves auxquelles elle a été confrontée dans sa vie affective et familiale : la perte de l’homme de sa vie en juillet 2020, et avant cela la mort de ses parents et de l’un de ses frères. Épisodes intimes évoqués avec pudeur et vérité par une femme qui a toujours préféré parler des autres que d’elle-même.

Souvenirs, anecdotes, choses vues abondent dans cette nouvelle chronique où elle dévoile les secrets de la conquête du pouvoir de Jacques Chirac, ses rencontres avec Bernadette et les confidences volontiers acerbes de la première dame. Catherine Nay excelle dans l’art du portrait. Elle décrypte avec une maestria décapante les personnalités complexes d’Alain Juppé et de Philippe Séguin comme celle de Lionel Jospin.

Du séisme de 2002 à la montée en puissance de Nicolas Sarkozy jusqu’à son élection triomphale en 2007 et à son échec cinq ans plus tard, c’est une histoire plus hasardeuse de la Ve République que Catherine Nay décrit avec un mélange d’amusement et de perplexité. Elle montre Nicolas Sarkozy, qu’elle connaît bien, à travers ce qui fait sa force et sa faiblesse, dans sa vie publique ou privée, parfois à son détriment. Et consacre à son successeur François Hollande des pages sans concession.

Ce livre témoigne aussi de la nostalgie de son auteur envers une certaine époque du journalisme, qui a laissé place à une période médiatique elle aussi plus incertaine. Les bonheurs et vertiges du temps qui passe.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782382921043
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 153 x 240 mm

Ils en parlent

« Irrésistible ! Je l'ai lu cette nuit sans pouvoir m'arrêter ! Un talent fou. »
Gérard Collard / Librairie La Griffe noire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lhuitre Posté le 19 Février 2022
    Quel plaisir de lire ce deuxième opus des Mémoires de la grande Catherine, après le premier qui m'avait beaucoup excité !... J'y avais retrouvé les combats politiques de ma jeunesse et la violence des joutes de l'époque. Ce second livre est plus contemporain. Il parle de politiques qui nous sont plus proches, Chirac, Jospin, Sarkozy, Seguin, Hollande, Macron... Récit incroyable ! Alors que la politique a tendance à ennuyer les Français, Catherine Nay nous raconte la chose comme un roman. Des détails invraisemblables, des anecdotes, des passions humaines qui donnent à l'intrigue des ressorts quasi balzaciens, tout s'enchaîne aisément sous la plume très honnête d'une journaliste certes engagée, mais pas militante. Surtout, c'est la femme la mieux informée du monde politique ( une vraie mine d'or ) et on comprend beaucoup de choses au prisme de ses confidences. Le portrait de Philippe Seguin m'a touché. Celui de Dominique de Villepin m'a fait hurler de colère. Les couleuvres qu'a dû avaler Danielle Mitterrand m'ont fait frissonner de pitié. La découverte de quelques hommes de l'ombre, notamment Jacques Pilhan et Paul Guilbert m'a fait vibrer. Mais ce qui m'a le plus passionné, c'est le récit du destin de Lionel Jospin, "l'homme des 35... Quel plaisir de lire ce deuxième opus des Mémoires de la grande Catherine, après le premier qui m'avait beaucoup excité !... J'y avais retrouvé les combats politiques de ma jeunesse et la violence des joutes de l'époque. Ce second livre est plus contemporain. Il parle de politiques qui nous sont plus proches, Chirac, Jospin, Sarkozy, Seguin, Hollande, Macron... Récit incroyable ! Alors que la politique a tendance à ennuyer les Français, Catherine Nay nous raconte la chose comme un roman. Des détails invraisemblables, des anecdotes, des passions humaines qui donnent à l'intrigue des ressorts quasi balzaciens, tout s'enchaîne aisément sous la plume très honnête d'une journaliste certes engagée, mais pas militante. Surtout, c'est la femme la mieux informée du monde politique ( une vraie mine d'or ) et on comprend beaucoup de choses au prisme de ses confidences. Le portrait de Philippe Seguin m'a touché. Celui de Dominique de Villepin m'a fait hurler de colère. Les couleuvres qu'a dû avaler Danielle Mitterrand m'ont fait frissonner de pitié. La découverte de quelques hommes de l'ombre, notamment Jacques Pilhan et Paul Guilbert m'a fait vibrer. Mais ce qui m'a le plus passionné, c'est le récit du destin de Lionel Jospin, "l'homme des 35 heures" qui a hélas engagé le pays dans une voie funeste. Incroyable de voir que cette loi est arrivée de manière presque impromptue, sans réelle préparation ni mesure des effets. En somme, une gestion du pays faite au jugé sur des seuls critères politiques. La partie la plus people est dans le récit des mésaventures matrimoniales de Sarkozy avec sa Cecilia. On découvre que les fautes politiques du nouveau Président en début de son mandat ont tenu davantage à sa volonté de se concilier les bonnes grâces d'une femme qui s'éloignait de lui. le récit nous donne l'image touchante d'un homme amoureux ayant perdu tout sens commun parce que sa moitié prenait le large. Dans ce chapitre, comme dans les autres, le caractère profondément humain de l'action politique se révèle au grand jour, alimenté par les petits ressorts des uns et des autres que Catherine nous donne à méditer. Passionnant ! Au final, l'histoire se boit comme du petit lait. Mais du lait caillé, amer au goût, car la victime finale de ce maelström politique semble être la France, pays qui n'a jamais été orienté dans la bonne voie. Des concours de circonstances fâcheux ont toujours nuit à l'efficacité de l'action publique : la ré-élection de Mitterrand, l'élection du grand impuissant qu'était Chirac, la stupide dissolution, l'arrivée au pouvoir de l'idéologue Jospin, le divorce de Sarkozy, la crise financière de Lehman Brothers, l'élection de celui qui n'avait rien à dire, ni à faire, François Hollande... Un livre instructif qui est le parfait recueil de nos occasions perdues....
    Lire la suite
    En lire moins
  • chichi_zibest Posté le 17 Février 2022
    Pour faire bref, l'attrait de ce livre est qu'il brosse un portrait des hommes politiques que C.Nay a fréquentés, mais à cela s'ajoutent aussi un rappel des circonstances dans lesquels ceux-ci se sont révélés, et des enjeux politiques du moment. Ce qui est appréciable, c'est le fait d'embrasser les dimensions personnelles, politiques et contextuelles, afin de donner corps au récit. C.Nay reste suffisamment précise et professionnelle, ne dévoilant pas ce qui demeure intime, mais mettant en lumière et perspective des faits qui font écho dans notre mémoire. A aucun moment je ne me suis senti perdu dans cet ouvrage, le style étant limpide, mais surtout les évènements étant toujours rappelés. J'apprécie la distance toute professionnelle de cette grande journaliste politique qu'est C.Nay, qui se livre personnellement dans de rares chapitres, notamment concernant le deuil de son mari A.Chalandon. Ce livre est un témoignage de l'évolution de la politique en France, depuis l'élection de J.Chirac en 1995 jusqu'à celle d'E.Macron en 2017....Et je rejoins l'auteur, on ne peut que constater que la démocratie s'est affaiblie au même rythme que la qualité de nos dirigeants...A l'exception près de N.Sarkozy que C.NAy encense peut-être un peu trop, mais cela elle le reconnait. On aurait peut-être... Pour faire bref, l'attrait de ce livre est qu'il brosse un portrait des hommes politiques que C.Nay a fréquentés, mais à cela s'ajoutent aussi un rappel des circonstances dans lesquels ceux-ci se sont révélés, et des enjeux politiques du moment. Ce qui est appréciable, c'est le fait d'embrasser les dimensions personnelles, politiques et contextuelles, afin de donner corps au récit. C.Nay reste suffisamment précise et professionnelle, ne dévoilant pas ce qui demeure intime, mais mettant en lumière et perspective des faits qui font écho dans notre mémoire. A aucun moment je ne me suis senti perdu dans cet ouvrage, le style étant limpide, mais surtout les évènements étant toujours rappelés. J'apprécie la distance toute professionnelle de cette grande journaliste politique qu'est C.Nay, qui se livre personnellement dans de rares chapitres, notamment concernant le deuil de son mari A.Chalandon. Ce livre est un témoignage de l'évolution de la politique en France, depuis l'élection de J.Chirac en 1995 jusqu'à celle d'E.Macron en 2017....Et je rejoins l'auteur, on ne peut que constater que la démocratie s'est affaiblie au même rythme que la qualité de nos dirigeants...A l'exception près de N.Sarkozy que C.NAy encense peut-être un peu trop, mais cela elle le reconnait. On aurait peut-être aimé d'en apprendre davantage sur les arcanes du pouvoir...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lilou08 Posté le 3 Février 2022
    C’est le premier livre que je lis de Catherine Nay. J’ai vu sa présentation de son livre sur LCI et sa vivacité d’esprit m’a bien plu et m’a donné envie de le lire. C’est le deuxième tome de ses mémoires. Je n’ai pas lu le premier tome mais ce n’est pas gênant pour la compréhension car Catherine Nay parle essentiellement de politique et peu de sa vie personnelle. Quand elle le fait, elle le fait avec pudeur et douceur. Ce livre nous permet essentiellement de revisiter les années de François Mitterrand jusqu’à l’arrivée d’Emmanuel Macron. Etant une journaliste politique depuis longtemps, elle a pu suivre de près la vie politique française en témoin privilégié. Dans cet ouvrage, elle nous restitue les coulisses de la vie politique, nous éclaire sur des personnalités fortes de ce microcosme politique. Elle les connaît bien, elle les fréquente à l’occasion, certains sont devenus des amis. Ainsi, elle nous parle en particulier de Philippe Seguin, Jacques et Bernadette Chirac, Nicolas Sarkozy, un peu de François Mitterrand, Lionel Jospin, Alain Juppé… J’ai trouvé intéressant son récit, ses analyses et ses anecdotes. J’ai découvert certaines choses que je ne connaissais pas même si j’ai vécu toutes ces années.... C’est le premier livre que je lis de Catherine Nay. J’ai vu sa présentation de son livre sur LCI et sa vivacité d’esprit m’a bien plu et m’a donné envie de le lire. C’est le deuxième tome de ses mémoires. Je n’ai pas lu le premier tome mais ce n’est pas gênant pour la compréhension car Catherine Nay parle essentiellement de politique et peu de sa vie personnelle. Quand elle le fait, elle le fait avec pudeur et douceur. Ce livre nous permet essentiellement de revisiter les années de François Mitterrand jusqu’à l’arrivée d’Emmanuel Macron. Etant une journaliste politique depuis longtemps, elle a pu suivre de près la vie politique française en témoin privilégié. Dans cet ouvrage, elle nous restitue les coulisses de la vie politique, nous éclaire sur des personnalités fortes de ce microcosme politique. Elle les connaît bien, elle les fréquente à l’occasion, certains sont devenus des amis. Ainsi, elle nous parle en particulier de Philippe Seguin, Jacques et Bernadette Chirac, Nicolas Sarkozy, un peu de François Mitterrand, Lionel Jospin, Alain Juppé… J’ai trouvé intéressant son récit, ses analyses et ses anecdotes. J’ai découvert certaines choses que je ne connaissais pas même si j’ai vécu toutes ces années. Livre bien écrit et piquant par moment, c’est agréable et instructif à lire. Je ne regrette pas cette lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • uaeroffat Posté le 26 Décembre 2021
    J'avais déjà lu avec intérêt le volume 1 des souvenirs de Catherine Nay, j'ai lu le volume 2 avec la même facilité, le même plaisir. Petites réserves cependant : je lui ai trouvé un ton plus "people", par exemple lorsque l'auteure évoque longuement Bernadette Chirac, précisant qu'elles se rendaient chez… le même coiffeur. J'ai trouvé aussi que des personnalités comme Lionel Jospin ou François Hollande étaient décrites de façon très – trop ! – négatives. Quant à Nicolas Sarkozy, Catherine Nay parvient (presque) à nous faire partager son admiration. Elle développe d'ailleurs une analyse de son début de quinquennat à l'aune de la vie affective du président fraîchement élu (Cécilia… puis Carla), et je dois dire que c'est assez pertinent, quoique partiel tout de même ! Une lecture agréable pour les amateurs et amatrices de chroniques politiques, sans aucun doute. PS : le récit, très personnel, des derniers mois de la vie de son mari, Albin Chalandon (1920-2020), est touchant d'émotion, tout en retenue ; il confère une tonalité plus grave et personnelle à cet essai par ailleurs plutôt "distancié" si l'on me passe l'expression…
  • CharlyTango Posté le 20 Décembre 2021
    Comme prévu l'opus 2 est riches en anecdotes assez stupéfiantes sur le comportement de nos hommes politiques qui n'agissent pas forcément pour le bien de la France. Gouverner n'est pas un métier. Plutôt une vocation. Mais peu le savent. En dehors du pouvoir et de satisfaire leurs egos frustrés ces hommes et ces femmes ont des comportements... très humains, et leur affect semble passe bien avant toute considération et intérêt national. J'ai toujours suivi la politique avec beaucoup d'attention et d'intérêt. Là, Catherine Nay m'offre l'occasion de découvrir de l'intérieur – ce que je percevais déjà de façon diffuse – les comportements des uns et des autres par rapport à leurs intérêts propres. Et après on s'étonne que les gens, vous, moi, le peuple de France se désintéresse de la politique. Ces hommes et ses femmes dont elle parle dans son livre (2) sont à ces postes pour diriger un pays, un pays la France, c'est pas le camion à pizzas du coin, la France ? Vu de l'intérieur on dirait une équipe de branquignols qui gèrent leurs vies privées et leurs intérêts persos en jouant au Monopoly géant avec les pays voisins et les finances de l'état. Des gens totalement... Comme prévu l'opus 2 est riches en anecdotes assez stupéfiantes sur le comportement de nos hommes politiques qui n'agissent pas forcément pour le bien de la France. Gouverner n'est pas un métier. Plutôt une vocation. Mais peu le savent. En dehors du pouvoir et de satisfaire leurs egos frustrés ces hommes et ces femmes ont des comportements... très humains, et leur affect semble passe bien avant toute considération et intérêt national. J'ai toujours suivi la politique avec beaucoup d'attention et d'intérêt. Là, Catherine Nay m'offre l'occasion de découvrir de l'intérieur – ce que je percevais déjà de façon diffuse – les comportements des uns et des autres par rapport à leurs intérêts propres. Et après on s'étonne que les gens, vous, moi, le peuple de France se désintéresse de la politique. Ces hommes et ses femmes dont elle parle dans son livre (2) sont à ces postes pour diriger un pays, un pays la France, c'est pas le camion à pizzas du coin, la France ? Vu de l'intérieur on dirait une équipe de branquignols qui gèrent leurs vies privées et leurs intérêts persos en jouant au Monopoly géant avec les pays voisins et les finances de l'état. Des gens totalement incompétents qui se prennent pour des cadors ! Elle n'épargne personne. Et donne une image des ces 15 dernières années assez terrifiante. Et après, on s'étonne que le président actuel ait du mal à remonter la pente, après une telle gabegie. A lires absolument pour se rendre compte qu'on a de la chance d'avoir un si beau pays avec une population qui travaillent à le maintenir à flot et à l'entretenir, parce que ceux qui l'ont dirigés ces 20 dernières années n'ont pas été à la hauteur. Ceci est mon point de vue, bien sûr !
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés