En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Tu ne perds rien pour attendre

        Plon
        EAN : 9782259249546
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 234
        Format : 135 x 185 mm
        Tu ne perds rien pour attendre

        Collection : Sang Neuf
        Date de parution : 16/03/2017
        Flic à Libreville, Jean-Marc a perdu sa mère et sa soeur dans un accident de la route alors qu’il avait douze ans. Le chauffard, fils d’un ministre, n’a jamais été poursuivi. Il est entré dans la police à cause de ce drame. Chaque soir, il s’arrête devant la villa du chauffard, en attendant le jour où il pourra se venger. Pour le moment, tel un Dexter à la mode gabonaise, il nettoie les rues de Libreville des voyous, violeurs, politiciens véreux et génocidaires rwandais qui y sont planqués…
        Flic à Libreville, Jean-Marc a perdu sa mère et sa soeur dans un accident de la circulation alors qu’il avait douze ans. Le chauffard, fils d’un ministre, n’a jamais été poursuivi. Jean-Marc est entré dans la police à cause de ce drame. Pour se venger, se faire justice lui-même, condamner à sa manière ce... Flic à Libreville, Jean-Marc a perdu sa mère et sa soeur dans un accident de la circulation alors qu’il avait douze ans. Le chauffard, fils d’un ministre, n’a jamais été poursuivi. Jean-Marc est entré dans la police à cause de ce drame. Pour se venger, se faire justice lui-même, condamner à sa manière ce meurtrier. Mais, fatigué des magouilles de ses collègues de la PJ et des crimes, viols et disparitions quotidiens, il a demandé à être muté à la Sûreté urbaine de Libreville. Un service pas plus reluisant, mais où il a le temps de préparer une vengeance qui le fait tenir au quotidien. Chaque soir, il s’arrête devant la villa du chauffard, en attendant le jour où il fondra sur lui comme un prédateur. Mais pour le moment, tel un Dexter à la mode gabonaise, il nettoie les rues de Libreville des voyous, violeurs, politiciens véreux et génocidaires rwandais qui y sont planqués…
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782259249546
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 234
        Format : 135 x 185 mm
        Plon
        15.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Mary63 Posté le 20 Août 2017
          un polar qui se lit bien et qui fait découvrir l'Afrique corrompue....
        • DanR Posté le 20 Août 2017
          Jean-Marc collationna peu la boutade de Roger mais il ne rouscailla pas. Cette citation c'est tout l'esprit de ce livre: histoire banale ( pour un polar) mais une langue et des situations savoureuses.
        • Polars_urbains Posté le 10 Juillet 2017
          Pas mal mais Janis Otsiemi a perdu beaucoup du mordant de ses premiers romans parus chez Jigal. Il est beaucoup moins irrévérencieux aussi. C’est dommage ! Que ceux qui auront apprécié « Tu ne perds rien pour attendre » se précipitent sur « African tabloid » ou « Les chasseurs de lucioles ». C’est le vrai Janis, un homme brillant et attachant et un auteur qui ira loin.
        • Melvie77 Posté le 10 Mai 2017
          Un roman noir qui se lit en quelques heures tant l'écriture et l'intrigue est addictive. L'écriture de Janis Otsiemi est une réelle découverte, elle se lit avec aisance et nous plonge dans le Gabon en nous révélant des expressions locales à chaque page, une vraie invitation au voyage. Je regrette que la quatrième de couverture ne tienne pas toutes ses promesses, le personnage de Jean-Marc est, certes hors des sentiers battus, mais le résumé est surestimé, on n'est loin de retrouver tout ce qui est promis et en aucun cas un Dexter en puissance, gabonais ou non^^ Une histoire simple qui mêle meurtres, intimidations, corruption, drogue, viol et malfrats face à un flic qui ira jusqu'au bout, quelles qu'en soient les conséquences... Un polar noir bien ficelé que je vous recommande pour la découverte d'un auteur à suivre
        • Bazart Posté le 29 Avril 2017
          Tu ne perds rien pour attendre est un roman policier venu du Gabon , et c' est aussi l'occasion d'inaugurer un label consacré par la maison d'édition Plonau polar, Sang neuf, une collection gérée par Marc Fernandez, cofondateur de la revue de polars Alibi, que nous avons eu la chance de croiser lors du récent Quais du Polar .. Jusqu’à présent, deux titres sont disponibles : ce Tu ne perds rien pour attendre et Un bref moment d’héroïsme (de Cédric Fabre). Quoi de mieux en effet que cette littérature de genre pour éclarier les travers de la société actuelle ?? Et en 4ème de couverture, Janis Otsiemi que je ne connaissais pas, n'est pas moins annoncé comme le James Ellroy Africains, pas mal non comme promesses? Drogue, violence, jeux, vengeance: Otsiemi nous livre une bien noire peinture de la société africaine et des quartiers de Libreville, la capitale du Gabon, à travers un personnage qui fait penser un peu à un Dexter Africain.. On y entrevoit notamment que des parrains corses tiennent des casinos corses qui semble bien être un fléau gabonaise, au même titre que la corruption et la drogue,... Tu ne perds rien pour attendre est un roman policier venu du Gabon , et c' est aussi l'occasion d'inaugurer un label consacré par la maison d'édition Plonau polar, Sang neuf, une collection gérée par Marc Fernandez, cofondateur de la revue de polars Alibi, que nous avons eu la chance de croiser lors du récent Quais du Polar .. Jusqu’à présent, deux titres sont disponibles : ce Tu ne perds rien pour attendre et Un bref moment d’héroïsme (de Cédric Fabre). Quoi de mieux en effet que cette littérature de genre pour éclarier les travers de la société actuelle ?? Et en 4ème de couverture, Janis Otsiemi que je ne connaissais pas, n'est pas moins annoncé comme le James Ellroy Africains, pas mal non comme promesses? Drogue, violence, jeux, vengeance: Otsiemi nous livre une bien noire peinture de la société africaine et des quartiers de Libreville, la capitale du Gabon, à travers un personnage qui fait penser un peu à un Dexter Africain.. On y entrevoit notamment que des parrains corses tiennent des casinos corses qui semble bien être un fléau gabonaise, au même titre que la corruption et la drogue, et dans laquelle le surnaturel et le fantastique est constamment prégnant, avec des recours fréquents à des marabouts et à une importance considérable des fantômes . .L’Afrique est un véritable polar à ciel ouvert et si l'intrigue et le style d'Ostiemi est un peu trop classique et décousue, ce polar de Janis Otsiemi l'illustre parfaitement ....
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        Ils en parlent

        "Le James Ellroy du polar africain."
        Julie Malaure / Le Point
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com