Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782350875255
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 140 x 205 mm
Un bonheur sans pitié
Date de parution : 02/05/2019
Éditeurs :
Editions Héloïse D'Ormesson

Un bonheur sans pitié

Date de parution : 02/05/2019
« Je n’aurais jamais imaginé devenir cette fille-là. Personne ne peut comprendre pourquoi je ne le quitte pas, je l’ignore moi-même. »
Après quelques mois d’une passion enivrante et sans nuage, Marina sait qu’elle a enfin trouvé
le bonheur avec Torsten. Mais un jour, le masque se fissure et il révèle son vrai...
Après quelques mois d’une passion enivrante et sans nuage, Marina sait qu’elle a enfin trouvé
le bonheur avec Torsten. Mais un jour, le masque se fissure et il révèle son vrai visage. Emportée
par ses sentiments, Marina pardonne inlassablement et s’habitue à l’inacceptable, jusqu’à se perdre et sombrer.

Un bonheur sans pitié est...
Après quelques mois d’une passion enivrante et sans nuage, Marina sait qu’elle a enfin trouvé
le bonheur avec Torsten. Mais un jour, le masque se fissure et il révèle son vrai visage. Emportée
par ses sentiments, Marina pardonne inlassablement et s’habitue à l’inacceptable, jusqu’à se perdre et sombrer.

Un bonheur sans pitié est le récit d’un amour insensé, incompréhensible et fatal. Avec justesse et sensibilité, Éric Genetet raconte, sans jamais la juger, l’histoire d’un couple régi par une violence physique et morale qui engloutit leur existence et transforme leur union en prison.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350875255
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

Eric Genetet signe un cinquième roman redoutable sur le meilleur et le pire en amour. Sa plume alterne entre délicatesse et sécheresse, douceur et violence, à l'image de ce qui se joue entre les deux protagonistes. 
Adeline Fleury / Le Parisien Week-end
Eric Genetet nous glisse dans la peau de la victime et dans celle du bourreau pour nous immerger dans le processus vertigineux de la manipulation. Terriblement percutant. 
Héloïse Goy / Télé 7 jours
Le talent d'Eric Genetet est dans la distance qu'il réussit à prendre par rapport à toute forme de jugement. Pierre après pierre, l'écrivain construit sa narration en enchaînant les points de vue à un rythme si soutenu qu'on ne peut plus s'arrêter de tourner les pages.
Valérie Susset / L'Est Républicain

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • FabDef95 26/07/2021
    On les nomme pudiquement PN, ils seraient immatures émotionnellement, n'auraient aucune empathie. C'est simple, pour eux l'autre n'existe pas. Ce sont des manipulateurs, des prédateurs qui n'ont qu'une finalité, détruire celui ou celle qui tombe entre leurs serres. Marina ne le sait que trop bien. Les six premiers mois qui ont suivi leur rencontre ont été fabuleux, pourtant elle n'y croyait plus, elle qui venait de quitter Malek. Un vrai conte de fée. Beau, intelligent, charismatique, charmeur. Torsten était tout cela à la fois. Elle n'aurait jamais pu espérer vivre une telle histoire. Puis, il a commencé à souffler le chaud et le froid. Mais Marina aveuglée par son amour, a ignoré ces signes, elle a préféré rester dans le déni. Elle aurait dû s'écouter, elle aurait dû trouver la force de partir mais elle en a été incapable. Il est devenu son essentiel. Elle est devenue sa proie. Un bonheur sans pitié est un court roman mais ô combien addictif. Je suis tombée entre les mots Éric Genetet comme Marina entre les serres de Torsten. Sans porter de jugement, l'auteur dissèque avec force et subtilité le schéma du pervers narcissique. Telle une araignée, il a tissé sa toile, a attiré... On les nomme pudiquement PN, ils seraient immatures émotionnellement, n'auraient aucune empathie. C'est simple, pour eux l'autre n'existe pas. Ce sont des manipulateurs, des prédateurs qui n'ont qu'une finalité, détruire celui ou celle qui tombe entre leurs serres. Marina ne le sait que trop bien. Les six premiers mois qui ont suivi leur rencontre ont été fabuleux, pourtant elle n'y croyait plus, elle qui venait de quitter Malek. Un vrai conte de fée. Beau, intelligent, charismatique, charmeur. Torsten était tout cela à la fois. Elle n'aurait jamais pu espérer vivre une telle histoire. Puis, il a commencé à souffler le chaud et le froid. Mais Marina aveuglée par son amour, a ignoré ces signes, elle a préféré rester dans le déni. Elle aurait dû s'écouter, elle aurait dû trouver la force de partir mais elle en a été incapable. Il est devenu son essentiel. Elle est devenue sa proie. Un bonheur sans pitié est un court roman mais ô combien addictif. Je suis tombée entre les mots Éric Genetet comme Marina entre les serres de Torsten. Sans porter de jugement, l'auteur dissèque avec force et subtilité le schéma du pervers narcissique. Telle une araignée, il a tissé sa toile, a attiré sa proie et peu à peu l'a privée de tout oxygène. Et parce que l'on ne comprend pas toujours pourquoi une jeune femme intelligente, indépendante ne fuit pas cet homme torturé, l'auteur nous introduit dans les pensées de chacun d'entre eux et de leur entourage. En procédant ainsi, il nous fait vivre de l'intérieur le processus vertigineux de la manipulation mentale au sein d’un couple. C'est donc sous tension et en apnée que ce roman se dévore, que l'on se surprend à vouloir hurler à Marina de fuir, de ne pas se couper des siens, de ne plus lui donner d'argent, de ne pas lui faire d'enfant, d'arrêter ce gâchis. En vain. Et puis soudain on se rappelle que ce n'est qu'un roman. Mais quel roman ! Aucun doute, Éric Genetet est sans pitié pour son lecteur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jardins_Secrets 02/06/2021
    La question de l'emprise dans un couple a rarement été aussi aboutie, pour moi. Éric Genetet soulève le long de son récit, de nombreuses de questions… Il analyse en donnant à chacun de ses protagonistes la parole sans aucun jugement. C’est à nous, lecteurs, de déterminer qui est celui ou celle qui agit mal et surtout qui souffre. Il y a beaucoup de tension et d’oppression durant toute la lecture. Avec une écriture fluide, addictive et poétique parfois, l’auteur s’immisce dans un couple pour en décortiquer chaque mouvement, chaque mot, chaque blessure. Il nous montre comment, un homme apparemment bien, n’est finalement qu’un “moins que rien” capable de s’opposer à toute raison… Qui est Marina ? C’est un peu une madame tout le monde. Elle vit avec Malek. Lui est obsédé par l’écriture et ne veut surtout pas d’enfants. Marina est triste… Elle veut être maman. Ils finiront par rompre. Grâce à Facebook, Marina “rencontre” celui qu’elle attendait. Torsten, un homme qui allie physique, confiance et magnétisme. C’est une jolie histoire d’amour qui commence bien. Pourtant c’est un homme qui souffre de l’intérieur, il souffre d’un père qui l’a élevé à force de coups, de larmes et de cris… Éric démontre admirablement bien comment, à... La question de l'emprise dans un couple a rarement été aussi aboutie, pour moi. Éric Genetet soulève le long de son récit, de nombreuses de questions… Il analyse en donnant à chacun de ses protagonistes la parole sans aucun jugement. C’est à nous, lecteurs, de déterminer qui est celui ou celle qui agit mal et surtout qui souffre. Il y a beaucoup de tension et d’oppression durant toute la lecture. Avec une écriture fluide, addictive et poétique parfois, l’auteur s’immisce dans un couple pour en décortiquer chaque mouvement, chaque mot, chaque blessure. Il nous montre comment, un homme apparemment bien, n’est finalement qu’un “moins que rien” capable de s’opposer à toute raison… Qui est Marina ? C’est un peu une madame tout le monde. Elle vit avec Malek. Lui est obsédé par l’écriture et ne veut surtout pas d’enfants. Marina est triste… Elle veut être maman. Ils finiront par rompre. Grâce à Facebook, Marina “rencontre” celui qu’elle attendait. Torsten, un homme qui allie physique, confiance et magnétisme. C’est une jolie histoire d’amour qui commence bien. Pourtant c’est un homme qui souffre de l’intérieur, il souffre d’un père qui l’a élevé à force de coups, de larmes et de cris… Éric démontre admirablement bien comment, à travers de simples mots, sans jamais lever la main, on peut irrémédiablement détruire un être humain. Comment Marina est-elle devenu cette fille là ? J’ai vécu et subit la pression exercée par cet homme, la pression psychologique et la pression physique. Le prince charmant est devenu bourreau. Inutile de préciser que Marina ne sera jamais à la hauteur de cet homme qui a des exigences impossibles, mais l’amour a ses raisons… Je viens de terminer ma lecture. On peut difficilement dire que j’ai passé un beau moment, compte tenu du sujet, mais j’ai encore une fois été emporté. Je l’ai lu d’une traite tellement je voulais en savoir plus sur le destin de nos deux “amoureux”. Ce livre est aussi sublime dès les premières pages que glaçant à la fin. Une lecture dont on ne sort pas indemne… Un roman qui vaut la peine d'être lu et partagé tout autour de vous. Il est tellement important de laisser certaines choses disparaître…
    Lire la suite
    En lire moins
  • marggaux 23/08/2020
    D’un côté il y a Marina dont la vie avec son compagnon Malek manque un peu de peps... de l’autre il a Torsten dont la vie de couple vient de se terminer avec rancoeur et animosité, si bien qu’il voit peu son fils de 8 ans. Marina et Torsten ont eu un petit flirt il y a 15 ans.... ils se retrouvent, se redécouvrent. Très vite on note une attraction magnétique entre eux, une passion qui débute et qui les incite à vivre ensemble. Et puis, très insidieusement, des remarques, des critiques, viennent entacher ce bonheur parfait... le cauchemar débute... Et puis arrivent la colère, les excès, les abus, la brutalité... et la violence. Marina va t’elle pouvoir accepter l’inacceptable et excuser longtemps l’inexcusable? Comment faire pour s’extirper de cette emprise psychologique et rompre le cycle de la violence? J’ai eu le plaisir de rencontrer l’auteur lors des Nocturnes de Salon de Provence l’été dernier. Il m’avait gentiment présenté son livre. J’ai beaucoup aimé ce roman dans sa forme et dans son fond. J’aime la manière dont l’auteur joue avec la langue et avec les mots, ainsi que le fait qu’il écrive cette histoire à deux voix, selon le point de vue de chacun des... D’un côté il y a Marina dont la vie avec son compagnon Malek manque un peu de peps... de l’autre il a Torsten dont la vie de couple vient de se terminer avec rancoeur et animosité, si bien qu’il voit peu son fils de 8 ans. Marina et Torsten ont eu un petit flirt il y a 15 ans.... ils se retrouvent, se redécouvrent. Très vite on note une attraction magnétique entre eux, une passion qui débute et qui les incite à vivre ensemble. Et puis, très insidieusement, des remarques, des critiques, viennent entacher ce bonheur parfait... le cauchemar débute... Et puis arrivent la colère, les excès, les abus, la brutalité... et la violence. Marina va t’elle pouvoir accepter l’inacceptable et excuser longtemps l’inexcusable? Comment faire pour s’extirper de cette emprise psychologique et rompre le cycle de la violence? J’ai eu le plaisir de rencontrer l’auteur lors des Nocturnes de Salon de Provence l’été dernier. Il m’avait gentiment présenté son livre. J’ai beaucoup aimé ce roman dans sa forme et dans son fond. J’aime la manière dont l’auteur joue avec la langue et avec les mots, ainsi que le fait qu’il écrive cette histoire à deux voix, selon le point de vue de chacun des protagonistes. Il met l’accent sur les relations toxiques.... la dépersonnalisation des femmes victimes de violences conjugales et décortique le mécanisme agresseur-victime. Ce titre, Un bonheur sans pitié, reflète parfaitement la problématique de la perversion narcissique dans la recherche de la destruction de « l’être aimé ». C’est un roman bouleversant, empreint de sensibilité, de finesse et de justesse. C’est un roman glaçant, dérangeant car tellement quotidien. On y comprend la déshumanisation, la détresse, la culpabilité et la honte des victimes dont l’agresseur a sucé la substance. N’hésitez pas à découvrir ce livre, il est une fiction riche d’enseignement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • jg69 13/10/2019
    Marina vient de quitter son compagnon. C'est en surfant sur les réseaux sociaux à la recherche d'amis d'enfance qu'elle tombe sur Torsten avec qui elle a eu un flirt au lycée. Torsten vient de se séparer de la mère de son fils, Marina est libre. Ils démarrent une relation amoureuse et Torsten vient s'installer chez elle. Après quelques mois de pur bonheur le changement brutal de comportement de son compagnon plonge Marina dans la sidération. Torsten révèle son vrai visage mais cette femme de trente-trois ans qui est pourtant une battante qui dirige cinquante salariés va se retrouver prise au piège dans cette relation toxique. Marina va trouver mille excuses à Torsten et accepter l'inacceptable de la part de cet homme qui lui déclare qu'elle est la femme de sa vie. Elle va vivre les montagnes russes auprès d'un manipulateur qui souffle le chaud et le froid. Torsten est un redoutable pervers narcissique. Inspiré d'une histoire vraie, ce roman aborde le sujet douloureux de l'emprise. Avec finesse et empathie Eric Genetet nous fait assister à la descente aux enfers d'une femme tombée dans le piège d'une relation toxique, piège d'autant plus fort qu'un enfant naît rapidement dans le couple. La construction... Marina vient de quitter son compagnon. C'est en surfant sur les réseaux sociaux à la recherche d'amis d'enfance qu'elle tombe sur Torsten avec qui elle a eu un flirt au lycée. Torsten vient de se séparer de la mère de son fils, Marina est libre. Ils démarrent une relation amoureuse et Torsten vient s'installer chez elle. Après quelques mois de pur bonheur le changement brutal de comportement de son compagnon plonge Marina dans la sidération. Torsten révèle son vrai visage mais cette femme de trente-trois ans qui est pourtant une battante qui dirige cinquante salariés va se retrouver prise au piège dans cette relation toxique. Marina va trouver mille excuses à Torsten et accepter l'inacceptable de la part de cet homme qui lui déclare qu'elle est la femme de sa vie. Elle va vivre les montagnes russes auprès d'un manipulateur qui souffle le chaud et le froid. Torsten est un redoutable pervers narcissique. Inspiré d'une histoire vraie, ce roman aborde le sujet douloureux de l'emprise. Avec finesse et empathie Eric Genetet nous fait assister à la descente aux enfers d'une femme tombée dans le piège d'une relation toxique, piège d'autant plus fort qu'un enfant naît rapidement dans le couple. La construction mêle les points de vue de chacun et nous fait ainsi découvrir le ressenti de la victime mais aussi de son bourreau et de membres de leur entourage. Avec ce court huis clos très bien mené, Eric Genetet décrit avec beaucoup de justesse et sans jamais porter de jugement la mécanique de l'emprise, le travail de destruction entrepris par le bourreau et l'isolement progressif de la victime coupée de ses amis, de sa famille et de son travail. Il nous laisse aussi entrevoir les failles de la victime qui explique son besoin d'amour et d'attention.
    Lire la suite
    En lire moins
  • SolennMirarchi 26/08/2019
    C’est le genre d’histoire où le jugement trop hâtif et un peu trop facile nous ferait dire : « Mais comment est-ce possible d’en arriver là ? » Le genre de femme qu’on ne penserait jamais devenir tant leurs décisions et leurs actions nous paraissent éloignées de la personne forte, saine, et censée que nous pensons être. Non, nous n’accepterions pas. Nous la verrions cette manipulation quotidienne, ces basses mesquineries qui prennent place et s’installent dans chaque recoins qu’il a pris grand soin de bâtir, lui. De ses propres mains. Avec ses propres mots. Ses propres règles. Éric Genetet nous embarque dans le quotidien de Marina, jeune femme à la vie et à la carrière remplie qui retrouve par le hasard des réseaux sociaux Thoston, un ancien flirt de jeunesse. Thorston est beau, séduisant, charismatique, magnétique. Thorston est aussi maléfique. Colérique, manipulateur, joueur, violent. Thorston est un homme brisé qui ne semble trouver son réconfort que dans la destruction. De soi, et de l’Autre. Celle qui partagera sa vie. Ces pages sont une irrémédiable descente aux enfers. Un cercle vicieux qu’on ne saurait arrêter. Un sombre manège dont on ne pourrait descendre. La manipulation est d’autant plus terrible et perverse qu’elle commence par un bonheur dont Marina se nourrit, jusqu’à... C’est le genre d’histoire où le jugement trop hâtif et un peu trop facile nous ferait dire : « Mais comment est-ce possible d’en arriver là ? » Le genre de femme qu’on ne penserait jamais devenir tant leurs décisions et leurs actions nous paraissent éloignées de la personne forte, saine, et censée que nous pensons être. Non, nous n’accepterions pas. Nous la verrions cette manipulation quotidienne, ces basses mesquineries qui prennent place et s’installent dans chaque recoins qu’il a pris grand soin de bâtir, lui. De ses propres mains. Avec ses propres mots. Ses propres règles. Éric Genetet nous embarque dans le quotidien de Marina, jeune femme à la vie et à la carrière remplie qui retrouve par le hasard des réseaux sociaux Thoston, un ancien flirt de jeunesse. Thorston est beau, séduisant, charismatique, magnétique. Thorston est aussi maléfique. Colérique, manipulateur, joueur, violent. Thorston est un homme brisé qui ne semble trouver son réconfort que dans la destruction. De soi, et de l’Autre. Celle qui partagera sa vie. Ces pages sont une irrémédiable descente aux enfers. Un cercle vicieux qu’on ne saurait arrêter. Un sombre manège dont on ne pourrait descendre. La manipulation est d’autant plus terrible et perverse qu’elle commence par un bonheur dont Marina se nourrit, jusqu’à ce qu’il lui soit retiré. Supprimé. En un instant. Rien n’est assez bien, assez fort, assez beau. Et ce qu’il pouvait rester de confiance en soi à Marina s’échappe, en même temps que cet amour dans lequel elle croit tant. L’isolement est total. Enfermée dans une vie qui n’en est plus une. Mais cela, seule Marina ne peut le voir... L’enfer psychologique est écrit et décrit avec justesse, sans larmoiement ni pathos. « Un bonheur sans pitié » est publié aux editions @editions_heloise_dormesson. À lire pour mieux comprendre et s’intéresser aux perversions et à la toxicité qui peuvent se dégager des relations.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés