Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258091030
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 348
Format : 140 x 225 mm

Un cœur entre deux rives

Collection : Terres de France
Date de parution : 30/08/2012

Dans l’entre-deux-guerres près de Strasbourg, la vie d’un jeune maître d’école confronté aux réalités d’une région entre deux cultures, au cœur du conflit entre la France et l’Allemagne.

Lorsqu’en 1919 Jules Maistre prend son poste d’instituteur en Alsace, alors tout juste restituée à la France, il débarque de l’« intérieur » avec ses idéaux laïques et sa foi républicaine, mais découvre que tout y est différent. Ses élèves ne parlent pas le français et, Concordat oblige, la religion...

Lorsqu’en 1919 Jules Maistre prend son poste d’instituteur en Alsace, alors tout juste restituée à la France, il débarque de l’« intérieur » avec ses idéaux laïques et sa foi républicaine, mais découvre que tout y est différent. Ses élèves ne parlent pas le français et, Concordat oblige, la religion est enseignée à l’école. Pourtant, au fil des ans, Jules s’attache à la région, à ses habitants et à leurs traditions. Il a surtout le cœur tiraillé entre deux femmes aussi admirables que différentes, Lola et Judith, tandis que déjà, outre-Rhin, le ciel s’obscurcit.

Un homme aux prises avec sa conscience et son cœur : une ode à la paix et à la tolérance.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258091030
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 348
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Allezjelis Posté le 25 Août 2020
    Nous sommes en 1919, l’Alsace vient d’être rendue à la France et ce n’est pas la première fois que cette région est ballottée d’un pays à un autre. Jules Maistre, jeune instituteur idéaliste est envoyé à cet endroit pour démarrer sa carrière. Arrivé sur place, les choses ne sont pas aussi simples qu’il l’avait imaginé. En effet, à cause de son histoire, les locaux ne voient pas forcément tous d’un bon œil l’arrivée de cet étranger, d’autant que sa foi républicaine et son idéalisme anti-religieux s’entrechoquent à la pieuse foi de ces personnes. Jules doit donc trouver comment s’intégrer sans nier son identité, pas simple ! L’histoire serait trop simple s’il n’y avait pas en plus un beau triangle amoureux comme on les aime (ou pas héhé) ! L’Alsace… région préférée de mon petit coeur en mousse puisque j’y suis née et y ai grandi. J’avais de forts préjugés sur la littérature régionale, mais l’autrice m’a réellement convaincue de retenter l’expérience. Certains détails de l’histoire ne m’ont paru pas très crédibles (impossible de vous donner un exemple, sous peine de te spoiler) et Jules Maistre m’a parfois tapé sur le système, mais l’ambiance dans laquelle le livre nous plonge est réellement incroyable.... Nous sommes en 1919, l’Alsace vient d’être rendue à la France et ce n’est pas la première fois que cette région est ballottée d’un pays à un autre. Jules Maistre, jeune instituteur idéaliste est envoyé à cet endroit pour démarrer sa carrière. Arrivé sur place, les choses ne sont pas aussi simples qu’il l’avait imaginé. En effet, à cause de son histoire, les locaux ne voient pas forcément tous d’un bon œil l’arrivée de cet étranger, d’autant que sa foi républicaine et son idéalisme anti-religieux s’entrechoquent à la pieuse foi de ces personnes. Jules doit donc trouver comment s’intégrer sans nier son identité, pas simple ! L’histoire serait trop simple s’il n’y avait pas en plus un beau triangle amoureux comme on les aime (ou pas héhé) ! L’Alsace… région préférée de mon petit coeur en mousse puisque j’y suis née et y ai grandi. J’avais de forts préjugés sur la littérature régionale, mais l’autrice m’a réellement convaincue de retenter l’expérience. Certains détails de l’histoire ne m’ont paru pas très crédibles (impossible de vous donner un exemple, sous peine de te spoiler) et Jules Maistre m’a parfois tapé sur le système, mais l’ambiance dans laquelle le livre nous plonge est réellement incroyable. Il y a peu de livres qui m’immergent comme ça, qui plus est dans un contexte historique que j’apprécie autant (les deux guerres mondiales ou l’entre deux). Si l’histoire de l’Alsace t’intéresse, tu apprendras certainement quelques anecdotes croustillantes ! Et si tu souhaites un livre avec une ambiance douce et nostalgique situé dans le contexte si particulier de l’après-guerre, alors je te conseille les yeux fermés celui-ci.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sayv Posté le 14 Février 2020
    Très instructif, se lit très bien. Cette partie de l'histoire n'est pas si souvent évoquée et d'autant plus en Alsace avec son rôle très spéciale. bon l'histoire d'amour est un peu tirée par les cheveux mais ça montre également que depuis des lustres ce sont toujours les mêmes problèmes récurrents de société qui reviennent, la tromperie, le racisme....
  • vertescollines Posté le 9 Janvier 2019
    Un instituteur est nommé en Alsace à la fin de la guerre 1914-1918. Et l'ambiance dans l'Alsace d'après guerre est bizarre...Passé de l'Allemagne, des Allemands aux Français, de la religion catholique à la laïcité… Car cet instituteur doit former au certificat des enfants qui parlent allemands ou alsaciens ; doit affronter le curé qui lui reproche de ne pas aller à la messe, d'avoir décrocher le crucifix, de ne pas faire le catéchisme. Et puis il se lie avec "la sorcière", la dame qu'il ne faut surtout pas fréquenter. Un terrible secret le hante aussi. Il a tué un homme, pris le fiancé et...Le destin s'en mêle. Il rencontre cette femme, l'épouse, devient un "Alsacien", est respecté comme instituteur mais aucun enfant ne vient embellir ce couple. Et là encore le destin s'en mêle. Un beau roman sur l'après guerre en Alsace, sur la dureté de se reconstruire après un tel drame, après la perte d'un fiancé, après la perte d'amis. La reconstruction aussi d'une région. Jules est un homme courageux mais peut-être trop discret sur son secret, faisant le malheur de son couple, faisant son malheur. Mais tout finit bien. Et aussi beaucoup de recherches historiques. A lire. A... Un instituteur est nommé en Alsace à la fin de la guerre 1914-1918. Et l'ambiance dans l'Alsace d'après guerre est bizarre...Passé de l'Allemagne, des Allemands aux Français, de la religion catholique à la laïcité… Car cet instituteur doit former au certificat des enfants qui parlent allemands ou alsaciens ; doit affronter le curé qui lui reproche de ne pas aller à la messe, d'avoir décrocher le crucifix, de ne pas faire le catéchisme. Et puis il se lie avec "la sorcière", la dame qu'il ne faut surtout pas fréquenter. Un terrible secret le hante aussi. Il a tué un homme, pris le fiancé et...Le destin s'en mêle. Il rencontre cette femme, l'épouse, devient un "Alsacien", est respecté comme instituteur mais aucun enfant ne vient embellir ce couple. Et là encore le destin s'en mêle. Un beau roman sur l'après guerre en Alsace, sur la dureté de se reconstruire après un tel drame, après la perte d'un fiancé, après la perte d'amis. La reconstruction aussi d'une région. Jules est un homme courageux mais peut-être trop discret sur son secret, faisant le malheur de son couple, faisant son malheur. Mais tout finit bien. Et aussi beaucoup de recherches historiques. A lire. A découvrir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mimie24 Posté le 26 Octobre 2017
    Voilà un roman "Terre de France" qui évoque la vie d'un instituteur en Alsace entre les deux guerres, avec tous les désastres et tous les secrets que pouvait comporter cette époque. Les personnages sont attachants, mais le livre comporte pas mal de redites et de longueurs, et, je trouve, pas suffisamment de descriptions de la nature. Au final, le livre se lit bien, et l'intrigue est intéressante.
  • Tuclasakoi Posté le 24 Mai 2013
    L’histoire se déroule en 1919 en Alsace. C’est une région qui a connu de nombreux changements au cours des années : parfois elle était sous le régime allemand à d’autres moments sous le régime français. Pendant le récit L’Alsace vient d’être rattachée à la République Française. Cela entraîne de nombreux changements pour la population : obligation de parler français, expulsion de voisins-amis considérés trop « allemands », acceptation de la laïcité… Jules Maistre est désigné comme instituteur en Alsace. Il est heureux d’aller dans cette région qu’il a l’impression de connaître grâce aux nombreux récits de sa grand-mère originaire de cette région. Cette dernière a dû fuir Strasbourg à cause de l’occupation allemande et elle n’a jamais pu y retourner parce qu’elle est trop âgée. Mais il va très vite être confronté à de nombreuses difficultés pour être admis par les villageois : il est parisien : il ne connaît pas les durs métiers liés à la terre il est laïc : l’Alsace est très catholique ; un cours de religion doit être donné aux élèves sans oublier la présence d’une croix dans la classe. ... L’histoire se déroule en 1919 en Alsace. C’est une région qui a connu de nombreux changements au cours des années : parfois elle était sous le régime allemand à d’autres moments sous le régime français. Pendant le récit L’Alsace vient d’être rattachée à la République Française. Cela entraîne de nombreux changements pour la population : obligation de parler français, expulsion de voisins-amis considérés trop « allemands », acceptation de la laïcité… Jules Maistre est désigné comme instituteur en Alsace. Il est heureux d’aller dans cette région qu’il a l’impression de connaître grâce aux nombreux récits de sa grand-mère originaire de cette région. Cette dernière a dû fuir Strasbourg à cause de l’occupation allemande et elle n’a jamais pu y retourner parce qu’elle est trop âgée. Mais il va très vite être confronté à de nombreuses difficultés pour être admis par les villageois : il est parisien : il ne connaît pas les durs métiers liés à la terre il est laïc : l’Alsace est très catholique ; un cours de religion doit être donné aux élèves sans oublier la présence d’une croix dans la classe. il parle français : ses élèves ne connaissent que l’allemand. Tout au long du roman, l’écrivain nous fait très bien ressentir l’évolution des sentiments de l’instituteur face aux habitants et vice-versa. Jules Maistre veut inculquer à ses élèves les méfaits de la guerre et les bienfaits de la paix. Lui-même a connu l’horreur des champs de bataille car il a été enrôlé de force pendant la première guerre mondiale. Il porte le lourd secret d’avoir tué un soldat allemand et s’est promis de réparer sa faute. En effet avant de mourir, le soldat lui a remis la photo de sa bien-aimée et Jules a décidé de la retrouver et de la rendre heureuse. Pour essayer de se sortir de cette culpabilité, il tient un journal et écrit tout ce qu’il ressent vis-à-vis de ses élèves, de sa vie amoureuse tiraillée entre deux femmes Lola et Judith, de sa vie rurale, de ses angoisses face à la montée du nazisme… Geneviève Senger nous décrit la vie de ce village au fil des saisons pendant de nombreuses années. MES IMPRESSIONS : J’ai beaucoup aimé ce livre. Il m’a permis de découvrir l’Alsace : son passé historique, imaginer les beautés de la nature, comprendre la mentalité d’un peuple qui a vécu entre les deux guerres. Il m’a permis de comprendre comment Hitler est parvenu à influencer tout un peuple, de suivre la montée du nazisme sans que les gens ne se rendent compte des idées diaboliques de leur idole. J’ai apprécié la façon d’écrire de Geneviève Senger pour faire ressentir les liens entre l’instituteur et ses élèves ainsi que la simplicité de la vie rurale. C’est un roman que je conseillerais volontiers.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.