Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258083745
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 140 x 225 mm

Un été à Savannah

Alice DELARBRE (Traducteur)
Date de parution : 17/03/2011

 

Depuis sa plus tendre enfance, CeeCee veille seule sur sa mère psychotique, une ancienne reine de beauté devenue la risée de la ville à force d'extravagance. Mais, un jour de juin 1967, tout bascule : sa mère est tuée dans un tragique accident, et l'adolescente de douze ans se retrouve...

Depuis sa plus tendre enfance, CeeCee veille seule sur sa mère psychotique, une ancienne reine de beauté devenue la risée de la ville à force d'extravagance. Mais, un jour de juin 1967, tout bascule : sa mère est tuée dans un tragique accident, et l'adolescente de douze ans se retrouve livrée à elle-même.
C'est alors que Tootie Caldwell, une grand-tante dont elle n'avait jamais entendu parler, entre dans sa vie pour la bouleverser à jamais. A bord d'une voiture décapotable de collection, Tootie emmène CeeCee loin de l'Ohio, chez elle, dans le Sud des Etats-Unis, et lui faire découvrir l'univers pittoresque et excentrique de Savannah. De l'exotique Thelma, qui prend des bains dans son jardin sous l'œil curieux d'un paon, à Oletta, la cuisinière au cœur d'or, en passant par Violene, qui aime parader en tenue affriolante, les femmes de Savannah réservent à CeeCee un été haut en couleur.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258083745
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • rugi Posté le 3 Juillet 2017
    On s'attache très vite à Cee Cee et ses rencontres. Un bon roman à découvrir...
  • Nono19 Posté le 6 Novembre 2015
    Après la mort de sa mère, CeeCee est prise en charge par une grand-tante qui l'emmène dans le sud, à Savannah. Ce sera l'occasion pour CeeCee de panser ses plaies et d'enfin vivre une vie normale. Entre une mère psychotique qui se baladait en robe de soirée et un père absent, la petite n'a pas été gâtée. CeeCee se lie très vite d'amitié avec Oletta, la cuisinière de couleur de Tootie, sa grand-tante. Elle rencontre les proches d'Oletta parfois confrontés au racisme, les voisines de Tootie un peu "excentriques" , ... Petit à petit, CeeCee va reprendre goût à la vie.. Livre vraiment touchant qui aborde le deuil, la maladie mentale, le racisme, ... CeeCee a 12 ans ce que j'ai parfois eu du mal à croire. Elle se montre très mature pour son âge. J'avais parfois l'impression qu'elle en avait 18 :p. Sa relation d'amour-haine avec sa mère est très bien amenée. CeeCee lui en veut de l'humilier même inconsciemment, de ne pas être une maman "normale" et en même temps elle l'aime et se sent coupable de ce qui lui est arrivée. L'amitié féminine prend une grande place dans ce roman. Les hommes sont aux abonnés absents. Entre ceux qui sont... Après la mort de sa mère, CeeCee est prise en charge par une grand-tante qui l'emmène dans le sud, à Savannah. Ce sera l'occasion pour CeeCee de panser ses plaies et d'enfin vivre une vie normale. Entre une mère psychotique qui se baladait en robe de soirée et un père absent, la petite n'a pas été gâtée. CeeCee se lie très vite d'amitié avec Oletta, la cuisinière de couleur de Tootie, sa grand-tante. Elle rencontre les proches d'Oletta parfois confrontés au racisme, les voisines de Tootie un peu "excentriques" , ... Petit à petit, CeeCee va reprendre goût à la vie.. Livre vraiment touchant qui aborde le deuil, la maladie mentale, le racisme, ... CeeCee a 12 ans ce que j'ai parfois eu du mal à croire. Elle se montre très mature pour son âge. J'avais parfois l'impression qu'elle en avait 18 :p. Sa relation d'amour-haine avec sa mère est très bien amenée. CeeCee lui en veut de l'humilier même inconsciemment, de ne pas être une maman "normale" et en même temps elle l'aime et se sent coupable de ce qui lui est arrivée. L'amitié féminine prend une grande place dans ce roman. Les hommes sont aux abonnés absents. Entre ceux qui sont décédés et ceux qui se sont enfuis, il ne reste plus grand monde :p. Mon coup de coeur niveau personnage est Oletta, elle semble un peu dure au premier abord mais elle déborde de gentillesse, d'attentions et de bons conseils :p. Ces femmes se soutiennent et forment petit à petit la nouvelle famille de CeeCee. CeeCee adore les "Alice", cette jeune femme détective qui résout des énigmes, des vols, ... Je les ai quasi tous lu plus jeune, ça m'a rappelé de bons souvenirs :)!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sandra11 Posté le 2 Avril 2015
    Ce livre est tout simplement un coup de coeur . Je me suis prise dans l'histoire des les premières pages ; j'ai immédiatement éprouver de la compasion pour Ceecee , et je me suis très vite attacher à ce personnage ; aux autres aussi d'ailleurs . J'ai vraiment adoré je recommande !!!
  • LesLecturesDeCledesol Posté le 18 Juillet 2014
    Après la déception de ma lecture précédente, j’espérais retrouver une lecture qui me plairait, et en effet, ce fut le cas, avec le premier roman de Beth Hoffman : Un été à Savannah. Un véritable coup de cœur pour moi. CeeCee est une jeune américaine de douze ans, débrouillarde. Elle n’a pas eu le choix, elle s’est en quelque sorte élevée toute seule, prenant en charge sa mère, qui souffre de démence. La folie de sa mère s’est dégradé au fur et à mesure du temps, pour arriver à ce fameux jour de l’été des douze ans de CeeCee, ou sa mère décède brutalement en se faisant renverser par une camionnette. C’est à ce moment là, que nous faisons sa connaissances, et par un jeu de flash-back, Beth Hoffman nous permet de comprendre ce qu’a été la petite enfance de CeeCee, entre une mère souvent absente psychologiquement mais qui aimait malgré tout sa fille, et un père démissionnaire qui avait fait le choix d’abandonner sa fille au main de sa femme malade, et qui revenait de moins en moins souvent à la maison. Le décès de la mère de CeeCee va à jamais changer sa vie. Elle est alors obligée de suivre une... Après la déception de ma lecture précédente, j’espérais retrouver une lecture qui me plairait, et en effet, ce fut le cas, avec le premier roman de Beth Hoffman : Un été à Savannah. Un véritable coup de cœur pour moi. CeeCee est une jeune américaine de douze ans, débrouillarde. Elle n’a pas eu le choix, elle s’est en quelque sorte élevée toute seule, prenant en charge sa mère, qui souffre de démence. La folie de sa mère s’est dégradé au fur et à mesure du temps, pour arriver à ce fameux jour de l’été des douze ans de CeeCee, ou sa mère décède brutalement en se faisant renverser par une camionnette. C’est à ce moment là, que nous faisons sa connaissances, et par un jeu de flash-back, Beth Hoffman nous permet de comprendre ce qu’a été la petite enfance de CeeCee, entre une mère souvent absente psychologiquement mais qui aimait malgré tout sa fille, et un père démissionnaire qui avait fait le choix d’abandonner sa fille au main de sa femme malade, et qui revenait de moins en moins souvent à la maison. Le décès de la mère de CeeCee va à jamais changer sa vie. Elle est alors obligée de suivre une tante dont elle n’a jamais entendu parler, direction le sud, en Georgie à Savannah. Si au premier abord, cette obligation va paraître cruelle à la jeune fille, c’est alors le début de diverses rencontres avec des personnages extraordinaires. La tante Tootie, tout d’abord, qui va redonner le gout de vivre à CeeCee, en l’aimant tout simplement, mais il y a aussi mon personnage préféré : Oletta, la cuisinière de la maison, un personnage haut en couleur, au caractère bien trempé, il s’agit d’une afro-américaine cinquantenaire, qui dit tout ce qu’elle pense, elle ne mâche pas ses mots. Je l’ai tout simplement adoré. Il y a aussi des voisines très excentriques, certaines adorables, d’autres plus vénéneuses… En un été, toutes cette galerie de personnages va redonner le sourire à la jeune CeeCee. J’ai ri, souvent, mais j’ai également été ému aux larmes sur certains passages. J’ai adoré les descriptions des maisons à colonnades, l’ambiance de ce quartier. C’est un roman très féminin, puisqu’en fait quasiment tous les personnages sont des femmes, et ça m’a plu. J’ai aimé également les passages concernant les petites guerres de quartiers entres voisins, un peu à la façon Desperate Housewives. On y retrouve également des éléments sur la ségrégation raciale, en effet nous sommes en pleine période de bouleversement aux USA, certains états l’ayant déjà abandonnée, mais ceux du sud font de la résistance. Un été à Savannah est un roman ou le lecteur se laisse bercer au gré des rencontres de CeeCee. Tantôt touchant et émouvant, mais bien souvent drôle voir excentrique, ce roman est un véritable coup de cœur ! Ce roman a été publié aux Editions Pocket en 2013, mais il était déjà disponible aux Editions Presses de la Cité en 2012.
    Lire la suite
    En lire moins
  • livr-esse Posté le 11 Avril 2011
    L'histoire : Entre les longues absences de son père et sa mère psychotique, CeeCee n'a pas la vie idéale d'une fillette de 12 ans. Mais chaque dimanche matin, elle profite d'un moment de bonheur avec la voisine, une vieille femme solitaire qui s'est prise d'affection pour CeeCee. C'est un peu avant l'été 1967 que sa mère va être tuée dans un accident de voiture. Son père décide alors de confier CeeCee à une tante éloignée. Cette femme excentrique va l'emmner avec elle dans le sud et lui faire découvrir une autre vie. Un été riche de rencontres et un nouvel univers vont rendre son sourire à la jeune fille. Mon avis : Pour apprécier ce roman à ce juste valeur, il faut se munir d'une chaise-longue et d'un jardin, ou d'une serviette et d'une plage, auxquels vous ajoutez quelques rayons de soleil...
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.