RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Un jour avant la fin du monde

            Robert Laffont
            EAN : 9782221159637
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 306
            Format : 135 x 215 mm
            Un jour avant la fin du monde

            Date de parution : 20/08/2015
            Une œuvre d’une grande puissance romanesque ancrée dans la terrible actualité du monde.
            L’histoire se passe à Téhéran, le premier hiver après la révolution islamique.
            Mariam, une jeune fille de 16 ans, découvre la date de sa mort dans le livret de famille. Son père lui explique qu’elle était dans le ventre de sa mère lorsque celle-ci est morte du fait de l’effondrement du...
            L’histoire se passe à Téhéran, le premier hiver après la révolution islamique.
            Mariam, une jeune fille de 16 ans, découvre la date de sa mort dans le livret de famille. Son père lui explique qu’elle était dans le ventre de sa mère lorsque celle-ci est morte du fait de l’effondrement du toit de leur maison, et qu’elle en a été extirpée quelques heures après. Elle apprend de surcroît l’existence d’une sœur homonyme, disparue dans les mêmes circonstances et dont elle serait la réincarnation.
            Mariam entreprend alors sa quête de vérité et d’identité par un changement de prénom. Or, cette simple démarche administrative est confrontée au refus du nouveau pouvoir politico-religieux qui voit en la jeune fille une miraculée et cherche à vérifier l’hypothèse de sa résurrection. Les autorités veulent à tout prix lui ravir son pouvoir supposé. Au fil des pages, le dossier de Mariam prend de plus en plus d’importance à leurs yeux. Elles s’efforcent de comprendre les mécanismes d’une telle résurrection afin de remédier aux lourdes pertes humaines sur les champs de bataille de la guerre Iran-Irak. La célèbre parole du Prophète qui en son temps avait proclamé qu’un jour avant la fin du monde quelqu’un de sa descendance ressusciterait les morts trouve une tournure toute pratique en ces circonstances et sert de référence idéologique au chef de la Commission de résurrection pour poursuivre Mariam.
            Sur fond de croyances religieuses et de légendes sacrées, s’engage dès lors une course effrénée qui, à travers les méandres de la ville de Téhéran, embarque le lecteur dans des situations singulières et des lieux insolites. Un ancien temple zoroastrien transformé en centre de musculation pour blessés de guerre, une clinique où l’on garde les « foudroyés », autrement dit les soldats choqués par ce qu’ils ont vu au front et qui passent désormais pour visionnaires. Mais aussi des jardins de mosquées, des ruelles, un labyrinthe urbain hanté par une agitation politique et religieuse mêlée d’angoisse et de fureur. Une spirale infernale qui finit par conduire la narratrice et son entourage à la catastrophe.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221159637
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 306
            Format : 135 x 215 mm
            Robert Laffont
            19.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Maphil Posté le 30 Août 2016
              Ce roman de l'auteur iranien Sorour Kasmaï nous plonge dans un Téhéran en pleine révolution islamique. A 16 ans, Mariam, l'héroïne, découvre la date de sa mort dans le livret de famille. Elle serait née 3 heures après la mort de sa mère, tuée avec sa première fille par l'effondrement du toit de la maison. Aux yeux de la religion, Mariam est considérée comme une miraculée et comme la réincarnation e sa soeur. Mais ce mirace a eu lieu dans un couvent catholique, sous le regard de la croix. Cette croix est-elle la véritablr croix du Christ portée disparue et recherchée depuis des décennies?
            • beberoots Posté le 6 Mars 2016
              Mariam a seize ans, elle vit en Iran quelques mois après la Révolution. Un jour, le choc, elle apprend qu'elle porte le prénom de sa soeur, morte le même jour que leur mère. Cette date correspond au jour de sa naissance. Dans un accident, elles ont toutes les deux été ensevelies sous les décombres et la neige suite à l'effondrement du toit de la maison familiale. Un mythe s'installe autour de cette étrange naissance, elle a eu lieu dans un couvent, au pied de l'autel alors que sa mère est déjà morte depuis quelques heures. D'après certains, il s'agirait d'un miracle opéré par la Croix du Christ. Au détriment de son père et bientôt de son entourage entier, elle cherche qui elle est et fait tout son possible pour changer de prénom qui n'est plus le sien. L'a-t-il vraiment été un jour ? Mais dans un Iran qui se cherche autant politiquement que religieusement, les autorités traquent cette miraculée et la fameuse croix qui pourrait ressusciter des centaines de martyrs au front. Ce roman est autant une quête identitaire, une quête familiale, une quête historique et religieuse. Ça fait beaucoup !! La légende est jolie, l'histoire De La Croix au 1er... Mariam a seize ans, elle vit en Iran quelques mois après la Révolution. Un jour, le choc, elle apprend qu'elle porte le prénom de sa soeur, morte le même jour que leur mère. Cette date correspond au jour de sa naissance. Dans un accident, elles ont toutes les deux été ensevelies sous les décombres et la neige suite à l'effondrement du toit de la maison familiale. Un mythe s'installe autour de cette étrange naissance, elle a eu lieu dans un couvent, au pied de l'autel alors que sa mère est déjà morte depuis quelques heures. D'après certains, il s'agirait d'un miracle opéré par la Croix du Christ. Au détriment de son père et bientôt de son entourage entier, elle cherche qui elle est et fait tout son possible pour changer de prénom qui n'est plus le sien. L'a-t-il vraiment été un jour ? Mais dans un Iran qui se cherche autant politiquement que religieusement, les autorités traquent cette miraculée et la fameuse croix qui pourrait ressusciter des centaines de martyrs au front. Ce roman est autant une quête identitaire, une quête familiale, une quête historique et religieuse. Ça fait beaucoup !! La légende est jolie, l'histoire De La Croix au 1er siècle après Jésus-Christ, et les personnages qui l'entourent m'ont plût, mais cet ouvrage ne m'a pas convaincu plus que ça. L'auteur a cependant bien rendu cette période de transition qu'est l'après immédiat de la Révolution Iranienne, autant incompréhensible pour les Iraniens vivant cette période que pour les lecteurs occidentaux. La recherche du soi profond est un peu survolé, tout va trop vite pour être approfondie. L'aspect religieux n'est pas un problème quand on a soif de découvrir et lire en général, un bon lecteur se doit d'être ouvert ! J'ai trouvé la fin un peu facile et un peu "too much" pour être plausible. Donc lecture mitigée...
              Lire la suite
              En lire moins
            • Marionet01 Posté le 18 Décembre 2015
              Pratiquement le jour de ses 16 ans, Mariam a le ciel qui lui tombe sur la tête ! Avec le livret de famille, elle découvre qu’elle est morte le jour de sa naissance… C’est à ne rien y comprendre ! Mariam part en quête de la vérité mais la révolution Iranienne est en route ! Roman fortement original qui se lit très facilement !
            • luocine Posté le 29 Octobre 2015
              Étrange roman, d’une auteure francophone d’origine iranienne. Sorour Kasmaï veut à travers une histoire quelque peu fantastique, nous faire vivre l’atmosphère du début de la révolution iranienne. Elle veut également mettre en scène les différentes composantes des histoires religieuses et mythologiques du passé de ce grand pays la Perse. La religion Zoroastrienne n’était pour moi qu’un nom avant la lecture de ce roman. Mariam héroïne de cette histoire jeune fille de 16 ans, m’a d’abord prodigieusement agacée : parce qu’elle éprouve le besoin impérieux de changer son prénom, elle va provoquer une série de catastrophes qui risque de la détruire ainsi que tous les siens. Cela m’a semblé tellement stupide comme démarche, un peu comme si on pouvait imaginer un juif en 1938 s’adressant aux tribunaux nazis pour rétablir la vérité de son identité juive au risque de dénoncer ses parents qui auraient réussi à la dissimuler. Évidement son parcours dans les méandres de la justice islamiste est complètement kafkaïen. Ce qu’elle découvre de son identité et des secrets de sa naissance ne peuvent entraîner qu’une série de drames. Sans « divulgacher » le roman, je veux expliquer ma photo. L’ombre de la croix sur laquelle a été... Étrange roman, d’une auteure francophone d’origine iranienne. Sorour Kasmaï veut à travers une histoire quelque peu fantastique, nous faire vivre l’atmosphère du début de la révolution iranienne. Elle veut également mettre en scène les différentes composantes des histoires religieuses et mythologiques du passé de ce grand pays la Perse. La religion Zoroastrienne n’était pour moi qu’un nom avant la lecture de ce roman. Mariam héroïne de cette histoire jeune fille de 16 ans, m’a d’abord prodigieusement agacée : parce qu’elle éprouve le besoin impérieux de changer son prénom, elle va provoquer une série de catastrophes qui risque de la détruire ainsi que tous les siens. Cela m’a semblé tellement stupide comme démarche, un peu comme si on pouvait imaginer un juif en 1938 s’adressant aux tribunaux nazis pour rétablir la vérité de son identité juive au risque de dénoncer ses parents qui auraient réussi à la dissimuler. Évidement son parcours dans les méandres de la justice islamiste est complètement kafkaïen. Ce qu’elle découvre de son identité et des secrets de sa naissance ne peuvent entraîner qu’une série de drames. Sans « divulgacher » le roman, je veux expliquer ma photo. L’ombre de la croix sur laquelle a été crucifié le Christe, joue un rôle très important dans l’histoire de cette jeune Mariam. Les trois religions, Zoroastrienne, chrétienne et islamiste se rejoignent dans une croyance vers la résurrection des morts qui ne fait aucun bien aux vivants. J’ai fini par me laisser emporter par l’écriture de Sorour Kasmai, mais je préviens tous ceux et toutes celles qui fuient le mysticisme de se méfier de ce roman. Cela ne veut pas dire qu’il fait la part belles aux mystiques bien au contraire, mais pour arriver à comprendre l’élan de tout un peuple vers un islam rétrograde, l’auteure est allée chercher dans les fondements d’une civilisation qui m’est vraiment étrangère tout cela dans une très belle langue, surtout quand elle se met au service des mythologies anciennes.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Heleniah Posté le 8 Septembre 2015
              Mariam apprend un jour qu’elle porte le nom de sa sœur, morte le jour de sa naissance. En effet, en plein hiver, le toit de sa maison s’est effondré sur sa sœur et sa mère enceinte. Emportées dans un couvent, les bonnes sœurs l’ont fait naître par césarienne et l’ami de son père a vu alors en sa naissance la résurrection de l’enfant morte. Mariam, quant à elle, décide de changer de nom pour se différencier de la petite morte et commence à découvrir tous les secrets qui entourent le jour de sa naissance. Mais Téhéran durant la révolution se cherche, d’un point de vue spirituel et politique. Ainsi, lorsqu’on apprend que Mariam est « resuscitée » le Comité décide alors de retrouver la Sainte Croix qui aurait resuscité l’enfant et pourrait faire de même avec les soldats morts au combat, Croix qui a en effet été amené dans la ville quelques millénaires auparavant. Entre Mariam qui tente de retrouver la Croix pour sauver sa famille et ses doutes sur le pouvoir de celle-ci, le roman propose une course spirituelle et rythmée au milieu de la révolution ! Ce roman est vraiment très particulier, autant par sa forme que par les thèmes abordés.... Mariam apprend un jour qu’elle porte le nom de sa sœur, morte le jour de sa naissance. En effet, en plein hiver, le toit de sa maison s’est effondré sur sa sœur et sa mère enceinte. Emportées dans un couvent, les bonnes sœurs l’ont fait naître par césarienne et l’ami de son père a vu alors en sa naissance la résurrection de l’enfant morte. Mariam, quant à elle, décide de changer de nom pour se différencier de la petite morte et commence à découvrir tous les secrets qui entourent le jour de sa naissance. Mais Téhéran durant la révolution se cherche, d’un point de vue spirituel et politique. Ainsi, lorsqu’on apprend que Mariam est « resuscitée » le Comité décide alors de retrouver la Sainte Croix qui aurait resuscité l’enfant et pourrait faire de même avec les soldats morts au combat, Croix qui a en effet été amené dans la ville quelques millénaires auparavant. Entre Mariam qui tente de retrouver la Croix pour sauver sa famille et ses doutes sur le pouvoir de celle-ci, le roman propose une course spirituelle et rythmée au milieu de la révolution ! Ce roman est vraiment très particulier, autant par sa forme que par les thèmes abordés. La spiritualité fait partie intégrante du roman, que se soit les croyances chrétiennes, musulmanes ou zoroastres ; mais aussi les croyances quasiment païennes des hommes, des soldats qui se rattachent à cette « résurrection » comme si elle était la clé de la révolution. Certains passages sont plutôt amusants, comme lorsqu’elle est obligée de porter plainte contre toute sa famille, juste pour changer de nom, mais d’autres sont plus longs (le récit du moine) ou plus émouvant (le personnage de Zinate par exemple). Un roman qui change de l’ordinaire, difficile à classer de façon habituel, un petit ovni original !
              Lire la suite
              En lire moins

            les contenus multimédias

            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.