Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355843358
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 576
Format : 140 x 220 mm

Un prisonnier modèle

Fabrice POINTEAU (Traducteur)
Date de parution : 11/02/2016

 
Après Un employé modèle : le Boucher de Christchurch revient pour sauver sa peau.

Joe Middleton s’est tiré une balle dans la tête. Par malheur, il s’est raté et a atterri à l’hôpital, escorté par une horde de policiers qui se demandent déjà s’ils n’auraient pas mieux fait de l’achever discrètement. Peut-être en...
Après Un employé modèle : le Boucher de Christchurch revient pour sauver sa peau.

Joe Middleton s’est tiré une balle dans la tête. Par malheur, il s’est raté et a atterri à l’hôpital, escorté par une horde de policiers qui se demandent déjà s’ils n’auraient pas mieux fait de l’achever discrètement. Peut-être en effet auraient-ils dû.

Un an plus tard, Joe est toujours derrière les barreaux d’un quartier de très haute sécurité, accusé d’une série de meurtres plus horribles les uns que les autres. En attendant son procès, qui doit s’ouvrir quelques jours plus tard, il s’apitoie sur les vicissitudes de sa vie de détenu et tente encore de se faire passer pour un simple d’esprit auprès des différents experts en psychiatrie.

Mais pour ceux qui connaissent mieux Joe sous le nom du Boucher de Christchurch, seule une mort rapide est souhaitable. À commencer par son ex-complice, Melissa, qui compte bien le faire abattre avant son entrée au tribunal ; Raphael, le père d’une de ses victimes, qui veut plus que tout au monde voir Joe payer ses crimes ; ou encore Carl Schroder, l’ancien policier qui a arrêté le tueur en série…

La suite d’Un employé modèle : du Cleave… pur sang ! Des scènes violentes qui secouent, un humour férocement noir, une intrigue aux multiples rebondissements. Que les âmes sensibles s’abstiennent… et que les autres plongent avec délices dans ce récit inoubliable où notre serial killer préféré devient à son tour une cible. Jubilatoire !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355843358
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 576
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

C'est drôle, déjanté, sanglant, complètement incorrect et amoral : bref, on adore.
Midi Libre
En résumé, 570 pages sous pression, à dévorer allégrement. Écrire cinq ans après la suite de ce chef-d'œuvre absolu qu'était Un employé modèle semble être un pari de taille. Paul Cleave y est parvenu. Chapeau.
RTL

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • une_grande_lectriceee Posté le 7 Novembre 2020
    Après 《Un employé modèle》, du nom de Joe Middleton, le Boucher de Christchurch, nous le retrouvons dans 《Un prisonnier modèle》. Un an après son arrestation et sa mise en détention, il est grand temps pour le Boucher d'être jugé. Et il risque la perpétuité. Voire la mort. Mais Joe se dit innocent. Enfin... il ne se souvient de rien. Il a alors une certitude : jamais on ne condamnera un homme qui n'était pas conscient de ses actes. Alors, il fait ce qu'il sait faire de mieux (et ce qui lui a permis de passer entre les mailles du filet des mois auparavant) : il fait l'idiot. Mais personne ne le croit. Dehors, Melissa, son ex petite amie et complice, va tenter, par tous les moyens, de le tuer. Ou de l'aider à s'évader ? Encore une fois, j'ai été happée par ce récit ! Un thriller drôle, très drôle parfois, avec des remarques qui font sourire, voire même rire, aux moments les moins adéquats. Cet humour noir, ce cynisme, j'ai a-do-ré ! Des scènes violentes. Des pages asphyxiantes. Du mystère. Du suspens.
  • Rudolfmanon1 Posté le 19 Juillet 2020
    Livre qu’on ne lache pas surtout si on lu l’employé modèle. On s’éprend de de joe et on espère qu’i Va s’en sortir, c’est presque inimaginable quand on sait ce qu’il’ A fait mais tellement crédible lorsqu’on connaît son parcours.. on moment intense de sentiments contradictoires mais qui font qu’on adore ce livre...
  • Pour1livre Posté le 15 Juin 2020
    Après une petite déception " un père idéal " et deux vives déceptions " la collection " et " nécrologie " ( je n'ai d'ailleurs pas réussi à les finir ), j'ai retenté ma chance avec cet auteur dont j'avais particulièrement bien aimé " l'employé modèle ". On retrouve ici les deux personnages principaux qui on fait le succès du livre, Joe et Mélissa et même si la donne a bien changé par rapport au premier roman, la mayonnaise prend encore cette fois ci. Je dirai que c'est un peu moins savoureux, mais ça reste bien bon quand même. Si vous avez aimé le premier cité, ne vous privez pas de celui ci. 14/20
  • blandine5674 Posté le 28 Février 2020
    Suite de « Un employé modèle ». C’est avec plaisir que l’on retrouve les mêmes personnages et surtout Joe qui est en prison, condamné pour meurtres et viols, mais persuadé qu’en se faisant passer pour fou, il sera libéré. L’ancien flic, viré pour cause d’alcoolémie, travaille pour la télévision et va aider un pseudo médium, pour faire de l’audimat, à découvrir en direct le cadavre de son collègue. Mais avant, Jo montrera l’emplacement contre argent. Sa mère possessive toujours dans les parages qui donnent des dialogues, véritables sketchs à se tordre de rire. Politiquement incorrect. Oblige le lecteur à se reprendre pour ne pas avoir de compassion pour ce type qui joue les victimes alors que c’est un monstre. Ah il sait nous manipuler l’auteur ! Merci à sylviedoc de m’avoir mentionné et conseillé cette suite.
  • Lilou08 Posté le 28 Décembre 2019
    Avant de commencer cette lecture, je vous conseille fortement d’avoir lu auparavant « Un employé modèle » du même Paul Cleave car dès le début, ça démarre sur les chapeaux de roues comme si vous aviez à peine terminé « Un employé modèle » à l’instant. L’intensité est grande. Joe Middleton vient de se tirer une balle dans la tête… et nous pensions tous qu’il était mort. Et bien non ! Joe s’est raté. Il est juste blessé et il ne comprend plus ce qui lui arrive. Entouré de policiers qui le haïssent et qui ne rêvent que d’une chose, l’achever, il est conduit à l’hôpital. On retrouve Joe, l’ex employé modèle du commissariat, le tueur en série surnommé « Le boucher de Christchurch » en prison un an plus tard. Son procès va bientôt avoir lieu. Il plaide la folie comme défense. Il dit ne se souvenir de rien et continue son numéro qui lui avait si bien réussi au milieu des policiers, de débile léger : Joe-le-lent, le gentil Joe avec son sourire un peu niais. Seulement cela ne prend plus, les psychiatres qui l’ont évalué n’y croient pas. La vie est dure et dangereuse en prison. Il... Avant de commencer cette lecture, je vous conseille fortement d’avoir lu auparavant « Un employé modèle » du même Paul Cleave car dès le début, ça démarre sur les chapeaux de roues comme si vous aviez à peine terminé « Un employé modèle » à l’instant. L’intensité est grande. Joe Middleton vient de se tirer une balle dans la tête… et nous pensions tous qu’il était mort. Et bien non ! Joe s’est raté. Il est juste blessé et il ne comprend plus ce qui lui arrive. Entouré de policiers qui le haïssent et qui ne rêvent que d’une chose, l’achever, il est conduit à l’hôpital. On retrouve Joe, l’ex employé modèle du commissariat, le tueur en série surnommé « Le boucher de Christchurch » en prison un an plus tard. Son procès va bientôt avoir lieu. Il plaide la folie comme défense. Il dit ne se souvenir de rien et continue son numéro qui lui avait si bien réussi au milieu des policiers, de débile léger : Joe-le-lent, le gentil Joe avec son sourire un peu niais. Seulement cela ne prend plus, les psychiatres qui l’ont évalué n’y croient pas. La vie est dure et dangereuse en prison. Il n’est plus le prédateur, mais la proie. De plus, un référendum va avoir lieu pour déterminer si la peine de mort doit être rétablie. Et Joe pourrait bien être le premier condamné à mort depuis bien longtemps. La foule réclame sa « tête ». Pendant ce temps, Mélissa, la petite amie de Joe, tueuse de son état et aussi dangereuse que lui (lire « Un employé modèle »), tente de mettre en place un plan pour tirer sur Joe, le jour de son procès. On retrouve avec grand plaisir tous les personnages d’« Un employé modèle » et la « sauce Paul Cleave » prend toujours aussi bien ! On est happé dans les délires de Joe, de sa mère et de son futur beau-père ainsi que dans les tribulations de l’ancien flic Schroder ou de la psychopathe Mélissa. Ces personnages sont excellents et extrêmes soit dans leur bêtise ou soit dans leur cruauté. On est vraiment tenu en haleine, sans temps mort, et l’intrigue nous emmène jusqu’au bout pour une fin très surprenante. Oui, l’auteur m’a vraiment eue. Je ne m’attendais absolument pas à cette fin. Et moi, j’aime beaucoup être étonnée ! Bref un excellent thriller que je vous recommande vivement.
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Sonatine

    3 questions à Paul Cleave, à l'occasion de la sortie de son roman "Cauchemar"

    Après Un employé modèle et Ne fais confiance à personne, Paul Cleave s'essaie à un nouveau genre de polar. Son dernier roman, Cauchemar, va vous embarquer - dans une histoire menée tambours battants - jusqu'à Acacia Pines, une petite ville perdue des Etats-Unis. Pour savoir exactement de quoi il en retourne, et pourquoi de tels changements dans ses habitudes, nous avons posé quelques questions à Paul Cleave.

    Lire l'article