Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221257654
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 153 x 240 mm

Un rhinocéros à Versailles

Date de parution : 14/10/2021

Mademoiselle l’effrontée, qui êtes-vous vraiment ? demande Louis XVI.
- Je vis pour les animaux. Le sort de votre rhinocéros m’importe plus que celui de vos sujets.
- Ce sont pourtant des cadeaux diplomatiques qui coûtent fort cher.
- Alors confiez-les aux hommes de sciences pour qu’ils étudient leur comportement ! Et offrez à votre peuple le premier zoo de France !

Née à la Ménagerie de Versailles où son père est soigneur, Claire, passionnée par les animaux, affirme qu’ils souffrent comme les hommes.
Malgré les critiques des nobles comme des savants, elle se bat pour améliorer les conditions de vie de ces espèces exotiques.
Lorsque la Révolution éclate, Claire se retrouve à la...

Née à la Ménagerie de Versailles où son père est soigneur, Claire, passionnée par les animaux, affirme qu’ils souffrent comme les hommes.
Malgré les critiques des nobles comme des savants, elle se bat pour améliorer les conditions de vie de ces espèces exotiques.
Lorsque la Révolution éclate, Claire se retrouve à la tête d’un domaine sans personnel et sans argent, abandonné par la Cour.
Comment protéger un lion, une gazelle ou un rhinocéros que les sans-culottes vouent à la mort ?
Alors que la France bascule dans la violence, la jeune fille va tenter de sauver ceux qui lui sont les plus chers : les habitants de la Ménagerie.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221257654
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 153 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • laumal Posté le 28 Novembre 2021
    J’ai adoré ce point de vie à hauteur d’animal …mais qui avait songé à le faire avant ? dans ce récit de la vie à la Ménagerie de Versailles sous la Révolution, on voit le quotidien prévévolutionnaire vu depuis des cornes à limer, des peaux à huiler, des sabots à réparer, des bêtes qui ont froid, faim, par les yeux de la jeune Claire, dont le père est soigneur à Versailles et qui seule peut les approcher …. L'écriture est sensible, assez sobre. les personnages sont en première ligne et doivent faire face aux innombrables problèmes d'argent et de méconnaissance de la manière dont on soigne les animaux, puisque la science vétérinaire voit le jour à ce moment. Ce livre traduit le sentiment du monde d' être privés de parole, de représentation, de tout, instrumentalisés …et quelle bonne inspiration d’avoir fait exister tout cela au moment même où les hommes voient une possibilité ( vite réprimée) de se libérer. Les animaux sont les grands oubliés de cette geste.
  • Valmyvoyou_lit Posté le 24 Novembre 2021
    Depuis plusieurs années, le duc de Noailles tente de convaincre le roi Louis XVI de maintenir la gloire de la France. Pour lui, il est inconcevable que le souverain préfère une vie simple en famille, plutôt qu’un règne prestigieux comme celui de Louis XIV. Il pense que la renommée du pays commence par les jardins et la ménagerie qu’il souhaite repeupler. Un concours de circonstances lui donne satisfaction et, le 13 octobre 1784, de nouveaux animaux sauvages débarquent au Havre. Certains n’ont pas supporté le voyage : un félin devient orphelin. Claire a quatorze ans. Elle est la fille de Martin, un soigneur de la ménagerie, et de Manon, une employée de la volière. C’est de son père que l’adolescente a hérité son amour des animaux. Elle prend soin du bébé tacheté et découvre que c’est un serval. Hélas, au printemps 1788, « la jeunesse de Claire se termine (…), une jeunesse insouciante dans le cadre idyllique du parc du château de Versailles. » (p. 27) Un drame mettant en cause le rhinocéros a brisé la vie de sa famille, pourtant la jeune fille est déterminée à sauver le mammifère et à améliorer la condition de tous les animaux. De... Depuis plusieurs années, le duc de Noailles tente de convaincre le roi Louis XVI de maintenir la gloire de la France. Pour lui, il est inconcevable que le souverain préfère une vie simple en famille, plutôt qu’un règne prestigieux comme celui de Louis XIV. Il pense que la renommée du pays commence par les jardins et la ménagerie qu’il souhaite repeupler. Un concours de circonstances lui donne satisfaction et, le 13 octobre 1784, de nouveaux animaux sauvages débarquent au Havre. Certains n’ont pas supporté le voyage : un félin devient orphelin. Claire a quatorze ans. Elle est la fille de Martin, un soigneur de la ménagerie, et de Manon, une employée de la volière. C’est de son père que l’adolescente a hérité son amour des animaux. Elle prend soin du bébé tacheté et découvre que c’est un serval. Hélas, au printemps 1788, « la jeunesse de Claire se termine (…), une jeunesse insouciante dans le cadre idyllique du parc du château de Versailles. » (p. 27) Un drame mettant en cause le rhinocéros a brisé la vie de sa famille, pourtant la jeune fille est déterminée à sauver le mammifère et à améliorer la condition de tous les animaux. De nouveaux pensionnaires sont attendus, ce sont des cadeaux diplomatiques que le roi est forcé d’accepter, malgré son désintérêt pour la ménagerie. Un jour, la famille royale visite le domaine où vit Claire. Le dauphin, Louis-Joseph, âgé de sept ans et gravement malade, est admiratif devant son courage et sa connaissance des animaux. Il devient son allié. Le récit se déroule de 1788 à 1794. Deux thèmes essentiels constituent son intrigue. Le premier est le bien-être animal. Claire est déterminée à adoucir la vie des animaux retenus en captivité. Elle s’interroge sur le ressenti de ses protégés, persuadée que ceux-ci éprouvent des émotions. En cela, elle se heurte aux croyances de l’époque et se bat pour faire entendre leurs voix. Elle essaie d’améliorer leur existence, de reproduire leur environnement naturel. Mais pour cela, il faut des fonds. Or, la ménagerie n’est pas la priorité du royaume. En effet, le Dauphin est condamné par la maladie et la Révolution éclate. Le deuxième thème est historique. Claire est proche du fils du roi, aussi Louis XVI et Marie-Antoinette se sont attachés à elle. Elle est le lien entre la monarchie et le peuple duquel elle est issue. Elle subit les évènements qu’elle ne comprend pas toujours, endure les répercussions de la révolte et décrypte les faits par le prisme de son cœur. J’ai été très émue par Claire et par ceux qui appuient son désir de réformer la condition animale. Certains de ses soutiens sont inattendus. La description des connaissances, ainsi que celle de la perception de la faune et de ses besoins, au XVIIIe siècle, m’ont passionnée. Tous ne pensaient pas […] La suite sur mon blog…
    Lire la suite
    En lire moins
  • RChris Posté le 11 Novembre 2021
    Claire, passionnée par les animaux, se retrouve à la tête de la ménagerie royale de Versailles quand éclate la Révolution. En période de famine, comment sauver le rhinocéros alors qu’il est incongru de nourrir des animaux de prestige plutôt que les citoyens ? Alexandra de Broca nous livre une histoire dans l’Histoire, en alliant sa rigueur d’historienne à son goût de la fiction. Nous suivons alors le sort de Marie Antoinette et de Louis XVI en parallèle avec celui des cadeaux diplomatiques offerts aux rois. Au fur et à mesure que le destin des souverains devient funeste, celui du rhinocéros et du lion s’assombrit. L’écriture est agréable, elle déroule fluidement la fiction qui nous donne à voir la révolution française selon un angle nouveau. Les personnages sont bien campés et attachants, lorsqu’ils se dévouent pour ces animaux considérés comme des symboles de la royauté emportés dans les tourments de l’Histoire. En lisant ce livre, vous compléterez peut-être agréablement votre visite de l’exposition “Les animaux du roi” au château de Versailles ou réciproquement.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.