Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266254342
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 140 x 225 mm
Une braise sous la cendre - tome 01
Hélène Zylberait (traduit par)
Collection : Une braise sous la cendre
Date de parution : 15/10/2015
Éditeurs :
Pocket jeunesse

Une braise sous la cendre - tome 01

Hélène Zylberait (traduit par)
Collection : Une braise sous la cendre
Date de parution : 15/10/2015
Dans un monde où l'armée a pris le pouvoir, l'obscurantisme domine, mais deux adolescents vont s'unir pour tenter de renverser ceux qui ont imposé ce règne de la force.
"Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si... "Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je... "Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai."

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266254342
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AliceDumat2268 Posté le 5 Mai 2022
    Comment vivre dans un monde où tout est codifié, que les classes sociales sont clairement définies, et que la fabrication d’armes est régie par des recettes secrètes ? Une pleine immersion dans un monde à la fois magique et terrorisant. Un roman pour adolescents, certes, mais un adolescent au cœur bien accroché. Laïa est une jeune Érudite parfois assez immature, ce qui lui joue des tours dans ce mélange dystopie-fantasy. Accompagnée de protagonistes tous plus mystérieux les uns que les autres, elle évolue dans un monde sans pitié, empli de sang et de sueur, de combats, d’évocation de rapports sexuels passés, à 95 % non consenties. La violence est le maître mot de ce monde sordide, mais largement compensée par les quatre personnages : Laïa, Keenan, Elias et Hélène, tous pourvus d’un don particulier. La magie ce mêle au récit de façon harmonieuse et juste, rendant la lecture encore plus fluide malgré les horreurs relatées. Au cours de nombreuses péripéties et de nombreux sacrifices, Laïa découvre le monde dans lequel elle évolue, qu’elle ne pensait pas aussi dur et impactant en dehors des murs de la ville. Elias, quant à lui, vit dans la violence quotidienne imposée par son école qui forme les futurs Mask de... Comment vivre dans un monde où tout est codifié, que les classes sociales sont clairement définies, et que la fabrication d’armes est régie par des recettes secrètes ? Une pleine immersion dans un monde à la fois magique et terrorisant. Un roman pour adolescents, certes, mais un adolescent au cœur bien accroché. Laïa est une jeune Érudite parfois assez immature, ce qui lui joue des tours dans ce mélange dystopie-fantasy. Accompagnée de protagonistes tous plus mystérieux les uns que les autres, elle évolue dans un monde sans pitié, empli de sang et de sueur, de combats, d’évocation de rapports sexuels passés, à 95 % non consenties. La violence est le maître mot de ce monde sordide, mais largement compensée par les quatre personnages : Laïa, Keenan, Elias et Hélène, tous pourvus d’un don particulier. La magie ce mêle au récit de façon harmonieuse et juste, rendant la lecture encore plus fluide malgré les horreurs relatées. Au cours de nombreuses péripéties et de nombreux sacrifices, Laïa découvre le monde dans lequel elle évolue, qu’elle ne pensait pas aussi dur et impactant en dehors des murs de la ville. Elias, quant à lui, vit dans la violence quotidienne imposée par son école qui forme les futurs Mask de l’armée, les soldats d’élite avec un masque noir greffé au visage. Hélène fait elle aussi partie de cet établissement, qui recrute qu’une seule fille par an. À cet environnement hostile toute forme de vie normale, évoluent des esclaves et des marginaux qui jouent un rôle énorme dans le déroulé de l’histoire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • IrinaKermong Posté le 26 Janvier 2022
    Bon, d'accord, c'est très semblable à The Curse et à Hunger Games. Je dois tout de même mentionner que le roman réussit toutefois à avoir un caractère propre, la narration est fluide et bien rythmée, et c'est assez sombre et dur sans toutefois tomber dans le nihilisme. Les personnages sont attachants, mais pour tout dire, le carré amoureux était assez inutile. D'accord, je comprends l'idée qu'Elias hésite entre Laia et Hélène, parce que c'est une représentation du choix entre ce qui est juste et le sens du devoir, mais Keenan est juste... d'une inutilité totale, parce qu'on devine très facilement que Laia et Elias vont finir ensemble, de toute façon. L'univers est aussi difficile à placer. D'accord, c'est une dystopie, donc j'imagine que ça se passe dans "notre" monde, plusieurs millénaires dans le futur, mais qu'est-ce qui s'est passé pour que ça en arrive là? Avec la série Dune, par exemple, on a une petite idée grâce à des indices ici et là (comme les Atréides qui se disent descendants d'Agamemnon, ou Paul qui possède une "Bible catholique d'Orange"), mais malheureusement, dans ce cas-ci, le livre n'en parle pas trop. J'ai confiance toutefois que l'autrice pourrait élaborer davantage à ce... Bon, d'accord, c'est très semblable à The Curse et à Hunger Games. Je dois tout de même mentionner que le roman réussit toutefois à avoir un caractère propre, la narration est fluide et bien rythmée, et c'est assez sombre et dur sans toutefois tomber dans le nihilisme. Les personnages sont attachants, mais pour tout dire, le carré amoureux était assez inutile. D'accord, je comprends l'idée qu'Elias hésite entre Laia et Hélène, parce que c'est une représentation du choix entre ce qui est juste et le sens du devoir, mais Keenan est juste... d'une inutilité totale, parce qu'on devine très facilement que Laia et Elias vont finir ensemble, de toute façon. L'univers est aussi difficile à placer. D'accord, c'est une dystopie, donc j'imagine que ça se passe dans "notre" monde, plusieurs millénaires dans le futur, mais qu'est-ce qui s'est passé pour que ça en arrive là? Avec la série Dune, par exemple, on a une petite idée grâce à des indices ici et là (comme les Atréides qui se disent descendants d'Agamemnon, ou Paul qui possède une "Bible catholique d'Orange"), mais malheureusement, dans ce cas-ci, le livre n'en parle pas trop. J'ai confiance toutefois que l'autrice pourrait élaborer davantage à ce sujet dans les prochains livres de la série, donc nous verrons bien.
    Lire la suite
    En lire moins
  • megan_crick Posté le 18 Janvier 2022
    Dans ce premier tome nous suivons parallèlement Laia, qui fait partie des érudits, peuple réduit à la soumission et à l'esclavage et Elias qui fait partie des Martiaux, soldats sans pitié qui règnent sur l'empire. Elias est le fils de la commandante et est promis à un brillant avenir, mais voilà il aspire à autre chose et souhaite par-dessus tout être libre. Le jour où il décide de fuir l'empire une nouvelle inattendue l'en empêche : des "jeux" sont annoncés pour couronner le nouvel empereur, Elias est alors forcé malgré lui d'y participer avec sa meilleure amie Hélène. Laia quant à elle voit sa famille assassinée par la martiaux et dans sa fuite parvient à trouver "la résistance" qui lui propose un marché, infiltrer l'école des martiaux et espionner la commandante pour eux. Dans son désir de sauver son frère, elle accepte. J'ai beaucoup aimé l'univers de ce livre, on y trouve des goules et autres personnages légendaires que j'apprécie beaucoup. J'ai beaucoup aimé les personnages féminins également, une ovation pour Hélène Aquilla qui est tout bonnement exceptionnelle et qui est mon personnage préféré de ce premier tome. Elias est un peu mou du genou, un peu trop maso à... Dans ce premier tome nous suivons parallèlement Laia, qui fait partie des érudits, peuple réduit à la soumission et à l'esclavage et Elias qui fait partie des Martiaux, soldats sans pitié qui règnent sur l'empire. Elias est le fils de la commandante et est promis à un brillant avenir, mais voilà il aspire à autre chose et souhaite par-dessus tout être libre. Le jour où il décide de fuir l'empire une nouvelle inattendue l'en empêche : des "jeux" sont annoncés pour couronner le nouvel empereur, Elias est alors forcé malgré lui d'y participer avec sa meilleure amie Hélène. Laia quant à elle voit sa famille assassinée par la martiaux et dans sa fuite parvient à trouver "la résistance" qui lui propose un marché, infiltrer l'école des martiaux et espionner la commandante pour eux. Dans son désir de sauver son frère, elle accepte. J'ai beaucoup aimé l'univers de ce livre, on y trouve des goules et autres personnages légendaires que j'apprécie beaucoup. J'ai beaucoup aimé les personnages féminins également, une ovation pour Hélène Aquilla qui est tout bonnement exceptionnelle et qui est mon personnage préféré de ce premier tome. Elias est un peu mou du genou, un peu trop maso à mon goût à faire toujours passer les autres avant lui, on aimerait un peu plus de caractère et d'assurance s'il vous plaît! L'histoire est vraiment chouette et nous fait découvrir les paysages, les relations entre les personnages sont bien travaillées et les personnages sont quand même assez nombreux. Je suis curieuse de découvrir la suite de cette histoire, même si cela fait un peu drôle de s'intéresser davantage à un personnage "secondaire" (bien qu'elle soit fortement présente) plutôt qu'aux personnages principaux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • OLDB Posté le 11 Janvier 2022
    Après avoir passé presque cinq ans dans ma PAL (oui, j'ai honte...) j'ai enfin osé le sortir, et quel bonheur ! En effet, j'avais peur, ce livre m'intimidait, j'avais peur d'être cette personne qui ne l'aime pas, mais je me suis enfin lancée, et j'ai juste adorée ! On est là dans un monde autant fantastique que dystopique, le vocabulaire est clair, on comprend bien le monde où on est. L'auteure nous donne tous les détails dont on a besoin, et on entre très vite dans l'histoire. J'ai développé une véritable addiction à ce livre, chaque jour je voulais lire encore et toujours, je voulais suivre nos héros, je voulais savoir ce qui allait arriver et comment ils allaient s'en sortir. Et puis, lorsque je pensais savoir ce qui allait arriver, boum, l'auteure me surprenait avec autre chose. Franchement, si vous êtes comme moi à hésiter, lancez-vous ! Il est génial.
  • Elixcel Posté le 11 Janvier 2022
    Premier tome d'une de mes sagas favorites dans le genre. L'univers est particulièrement travaillé, les personnages sont attachants et ont un superbe développement et l'intrigue maintient le lectorat en haleine tout au long du roman. Un véritable coup de cœur pour cette série ! Dommage que la traduction et la publication du dernier tome ne soit pas prévue en France…
Inscrivez-vous à Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.