Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266254342
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 140 x 225 mm

Une braise sous la cendre - tome 01

Hélène ZYLBERAIT (Traducteur)
Collection : Une braise sous la cendre
Date de parution : 15/10/2015
Dans un monde où l'armée a pris le pouvoir, l'obscurantisme domine, mais deux adolescents vont s'unir pour tenter de renverser ceux qui ont imposé ce règne de la force.
"Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je... "Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai."

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266254342
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 140 x 225 mm
Pocket jeunesse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Shury Posté le 11 Septembre 2020
    Bienvenue dans une nouvelle dystopie young adult. On pourrait croire qu’on aura tout lu, tout vu mais il n’en est rien. Il arrive que certains univers soient bien écrits et utilisés. Une dystopie fantasy avec plusieurs races. Dans ce livre, on se concentre surtout sur deux races, les érudits et les martiaux. On pourrait voir ici, une mise en avant du combat entre deux entités qui durent depuis des siècles et qui est souvent repris dans les romans ; l’intelligence contre les muscles. Dès le début de l’histoire, nous apprenons que les érudits sont les esclaves des martiaux qui ont conquis les terres des érudits qui étaient les plus avancés à cette époque. Alors comment les martiaux ont-ils réussi leurs coups ? On l’apprendra au cours de l’aventure. La ville où se déroule l’action était l’ancienne capitale des érudits. J’ai pris cela dans le texte comme un ultime affront à la race des érudits après leurs soumissions. L’univers est vraiment bien développé et exploité. On voit que l’auteur a pris un soin particulier à comprendre et décrire son monde dans le texte. Dès les premières pages, sans nous permettre de nous installer confortablement dans le contexte, l’histoire nous entraîne dans une course... Bienvenue dans une nouvelle dystopie young adult. On pourrait croire qu’on aura tout lu, tout vu mais il n’en est rien. Il arrive que certains univers soient bien écrits et utilisés. Une dystopie fantasy avec plusieurs races. Dans ce livre, on se concentre surtout sur deux races, les érudits et les martiaux. On pourrait voir ici, une mise en avant du combat entre deux entités qui durent depuis des siècles et qui est souvent repris dans les romans ; l’intelligence contre les muscles. Dès le début de l’histoire, nous apprenons que les érudits sont les esclaves des martiaux qui ont conquis les terres des érudits qui étaient les plus avancés à cette époque. Alors comment les martiaux ont-ils réussi leurs coups ? On l’apprendra au cours de l’aventure. La ville où se déroule l’action était l’ancienne capitale des érudits. J’ai pris cela dans le texte comme un ultime affront à la race des érudits après leurs soumissions. L’univers est vraiment bien développé et exploité. On voit que l’auteur a pris un soin particulier à comprendre et décrire son monde dans le texte. Dès les premières pages, sans nous permettre de nous installer confortablement dans le contexte, l’histoire nous entraîne dans une course poursuite montrant la violence et la cruauté dans lequel nous venons d’embarquer. Concernant les personnages, j’ai un peu plus de mal avec eux. Que ce soit Laïa ou Elias, j’avais toujours l’impression qu’il manquait quelque chose à leur développement initial. Quelque chose qui est à la fois invisible et marquant. Une sensation de manque me restait dans leurs caractères. Malgré tout, on peut les voir évoluer, grandir et s’assumer au fil des épreuves qu’ils vont avoir chacun de leurs côtés. Leurs propres existences étant marqués par un destin difficile. Laïa, née érudite, va peu à peu s’émanciper après avoir plusieurs trahisons de la part de ses ennemis comme de ses alliés. Elias, né martial, qui a la sensibilité trop marquée pour sa race, va retrouver sa liberté en sortant des carcans de sa race. A côté de cela, il y a une romance. Bien sûr, cela est devenu une référence dans tous les young adult – pratiquement tous. On voit naître une triangle amoureux qui est à la fois compréhensible et exaspérant. J’ai l’impression qu’il a été placé là principalement pour donner un peu de substance en plus. Mais il n’a fait que ressortir la naïveté exacerbée de Laïa. Malgré tout, ce livre se dévore rapidement. L’écriture fluide et les actions qui s’enchaînent ne laissent pas le temps de poser le livre. L’auteure maîtrise son univers du bout de la plume ; qui le fait vivre avec tellement d’intensité et de sentiments. C’est donc plus pour l’univers que pour les personnages que je vais continuer cette saga.
    Lire la suite
    En lire moins
  • JustineLMVC Posté le 3 Août 2020
    Elias et Laia, mes deux amours ! Ils m’ont conquise ces deux-là. Je me suis tout de suite attachée à eux et j’ai aimé leur caractère. Bon, Laia se répète beaucoup (beaucoup) mais je ne l’en apprécie pas moins. J’espère qu’ils finiront ensemble à la fin de la saga ! (Oui parce que Keenan il est gentil mais je préfère Elias) Quant à l’histoire en elle-même, elle est juste géniale, j’ai hâte d’en savoir plus. J’ai beaucoup aimé cette histoire ! J'adore quand un écrivain créé un univers de toutes pièces et dont on ne peut pas le comparer à notre monde actuel. C'est vraiment remarquable et c’est un coup de cœur !
  • Mylittlelibrary Posté le 22 Juillet 2020
    MAIS QUEL COUP DE ❤ ! On me l'avait vendu comme un savant mélange d'Hunger Games et de Game of Thrones. Et, c'est tellement vrai ! Je sais qu'un livre est bon quand il me faut ressentir de fortes émotions, que ça soit de la joie et de la tristesse. J'ai définitivement été retournée par ma lecture. L'univers est INCROYABLE, les personnages sont COMPLEXES et ATTACHANTS. J'ai adoré le fait que Laia et Elias soient des anti-héros. Ils ne sont pas dans les clichés, ils brisent les codes. Leurs actions ne sont pas toujours morales ou courageuses. Et ça fait du bien de lire quelque chose de différent. On alterne à chaque chapitre entre le point de vue des 2 persos. J'ai trouvé cela très bien fait car on reste toujours dans la même temporalité. Enfin, j'ai particulièrement apprécié l'univers dans lequel se déroulait l'histoire. Il y a des jinns, des spectres et autres créatures fantastiques. L'ambiance et le paysage change de ce qu'on a l'habitude de lire. Un peu dans le style de Leigh Bardugo. Et quand on lit beaucoup, un peu de dépaysement c'est toujours sympa 😁 Attention, l'histoire est un peu trash , ça parle beaucoup de viol, de meutre... Donc si vous... MAIS QUEL COUP DE ❤ ! On me l'avait vendu comme un savant mélange d'Hunger Games et de Game of Thrones. Et, c'est tellement vrai ! Je sais qu'un livre est bon quand il me faut ressentir de fortes émotions, que ça soit de la joie et de la tristesse. J'ai définitivement été retournée par ma lecture. L'univers est INCROYABLE, les personnages sont COMPLEXES et ATTACHANTS. J'ai adoré le fait que Laia et Elias soient des anti-héros. Ils ne sont pas dans les clichés, ils brisent les codes. Leurs actions ne sont pas toujours morales ou courageuses. Et ça fait du bien de lire quelque chose de différent. On alterne à chaque chapitre entre le point de vue des 2 persos. J'ai trouvé cela très bien fait car on reste toujours dans la même temporalité. Enfin, j'ai particulièrement apprécié l'univers dans lequel se déroulait l'histoire. Il y a des jinns, des spectres et autres créatures fantastiques. L'ambiance et le paysage change de ce qu'on a l'habitude de lire. Un peu dans le style de Leigh Bardugo. Et quand on lit beaucoup, un peu de dépaysement c'est toujours sympa 😁 Attention, l'histoire est un peu trash , ça parle beaucoup de viol, de meutre... Donc si vous êtes sensible à ce genre de chose je ne vous conseille pas ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • louji Posté le 21 Juin 2020
    C'est mon achat au pif de l'été 2016. J'ai pour habitude de choisir dans une petite bibliothèque un roman que je connais pas quand j'y viens chaque été. Le choix a été long mais j'ai finalement opté pour "Une Braise sous la Cendre" dont j'avais entendu parler en bien mais dont je ne connaissais pas le résumé. Et bien, j'ai été complètement séduite par l'histoire! J'ai eu du mal à ranger ce livre dans ma bibliothèque car je trie par genre et ce bouquin est... juste spécial. Un univers de fantasy, un scénario à tendance dyspotique actuelle, l'introduction d'élements fantastiques, des passages si sombres qu'ils sont dignes d'un thriller... Déjà, les deux personnages principaux. Je les aime autant l'un que l'autre. Laia car elle change des héroïnes habituelles, est très humaine, réagit comme la plupart des gens dans des situations peu banales, se pose des questions concrètes et utiles. Je l'aime beaucoup. Elle se sous-estime et, si parfois, elle se comporte "lâchement" c'est pour être encore plus courageuse après. Je pense beaucoup de bien d'elle et cela fait plaisir d'avoir une héroïne comme elle. Quant à Elias... un p'tit chou à la crème lui! (Bon, un p'tit chou à la crème empoisonné car c'est un... C'est mon achat au pif de l'été 2016. J'ai pour habitude de choisir dans une petite bibliothèque un roman que je connais pas quand j'y viens chaque été. Le choix a été long mais j'ai finalement opté pour "Une Braise sous la Cendre" dont j'avais entendu parler en bien mais dont je ne connaissais pas le résumé. Et bien, j'ai été complètement séduite par l'histoire! J'ai eu du mal à ranger ce livre dans ma bibliothèque car je trie par genre et ce bouquin est... juste spécial. Un univers de fantasy, un scénario à tendance dyspotique actuelle, l'introduction d'élements fantastiques, des passages si sombres qu'ils sont dignes d'un thriller... Déjà, les deux personnages principaux. Je les aime autant l'un que l'autre. Laia car elle change des héroïnes habituelles, est très humaine, réagit comme la plupart des gens dans des situations peu banales, se pose des questions concrètes et utiles. Je l'aime beaucoup. Elle se sous-estime et, si parfois, elle se comporte "lâchement" c'est pour être encore plus courageuse après. Je pense beaucoup de bien d'elle et cela fait plaisir d'avoir une héroïne comme elle. Quant à Elias... un p'tit chou à la crème lui! (Bon, un p'tit chou à la crème empoisonné car c'est un Martial surentraîné tout de même.) Lui aussi est singulier comme héros masculin. On a souvent le droit soit au gars fort qui va sauver ses amis soit au type qui se fait marcher sur les pieds mais qui se révolte. Là, on a un doux mélange de douceur, témérité, sagesse et brutalité extrême. Elias... m'a fait rire, presque pleurer, émue, agacée... C'est un personnage très attachant. L'histoire est très bien amenée. J'aime quand on nous balance des personnages puis que l'univers se construit autour d'eux. On a deux points de vue, qui se retrouvent ou divergent. La suite promet beaucoup mais je pense que c'est au tome 3 que les choses se joueront. Pour les autres personnages, je me suis peu attachée à Keenan même s'il semble être protecteur et plein de détermination. A voir dans le prochain tome. Helene... je l'aime bien! L'auteure a su parfaitement équilibrer son sens du devoir et son humanité et faire comprendre sa complexité au lecteur. J'ai hâte de savoir ce qu'il va se passer entre elle, Elias et Marcus. Étrangement, Keris m'intrigue beaucoup et son inhumanité ne me semble pas innée. Je me demande ce qui a pu lui arriver pour être comme cela. Elle a déjà subi l'entraînement des Masks, ce qui n'est pas rien mais peut-être qu'il y a autre chose. Spiro Telluman me fait bien rire et je l'apprécie déjà beaucoup malgré son peu d'apparitions. J'aimerais en apprendre plus sur lui et Darin. Pour Izzi et la Cuisinière... j'espère les revoir vite! Voilà, une très belle découverte !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Flo76300 Posté le 6 Juin 2020
    Pendant longtemps je m’étais dis que je ne lirais pas « une braise sous la cendre » car il était trop mis en avant, qu’on entendait trop parler et il y a quelques temps je l’ai vu passer sur Vinted alors je l’ai acheté et j’ai mis un peu de temps avant de le lire. C’est un livre qui a un univers très riche, très complexe et que j’avais dû arrêter de lire car j’avais une allergie qui c’est pointée ce qui fait que je n’arrivais pu à lire. Une fois la lecture reprise j’ai eu beaucoup de mal à me remettre dedans car j’avais l’impression de me désintéresser de l’univers, mais après quelques pages ça allait un peu mieux. En tout cas ce fut une bonne lecture, et je ne regrette pas d’avoir attendu aussi longtemps avant de lire ce livre mais je ne lirais pas la suite, j’attendrais sûrement quelques années avant de lire la suite, quitte à relire le premier tome.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.