Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365690874
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 145 x 225 mm

Une dernière danse

Séverine QUELET (Traducteur)
Collection : Domaine étranger
Date de parution : 07/05/2014
Après l’immense succès de L’Île des oubliés, retrouvez Victoria Hislop pour Une dernière danse dans le dédale des ruelles de Grenade.
Derrière les tours majestueuses de l’Alhambra, les ruelles de Grenade résonnent de musique et de secrets. Venue de Londres pour prendre des cours de danse, Sonia ignore tout du passé de la ville quand elle arrive. Mais une simple conversation au café El Barril va la plonger dans la tragique... Derrière les tours majestueuses de l’Alhambra, les ruelles de Grenade résonnent de musique et de secrets. Venue de Londres pour prendre des cours de danse, Sonia ignore tout du passé de la ville quand elle arrive. Mais une simple conversation au café El Barril va la plonger dans la tragique histoire de la cité de Garcia Lorca et de la famille qui tenait les lieux.
 
Soixante-dix ans plus tôt, le café abrite les Ramirez : trois frères qui n’ont rien d’autre en commun que leur amour pour leur sœur, Mercedes. Passionnée de danse, la jeune fille tombe bientôt sous le charme d’un gitan guitariste hors pair. Mais tandis que l’Espagne sombre dans la guerre civile, chacun doit choisir un camp. Et la fratrie va se déchirer entre résistance, soumission au pouvoir montant, ou fuite.
           
Happée par ce récit de feu et de sang, Sonia est loin d’imaginer à quel point cette histoire va bouleverser sa propre existence…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365690874
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 145 x 225 mm

Ils en parlent

« Cette fois, cela sent l’été…amour et passion dans une grande saga familiale et historique puisqu’on est en Andalousie dans les années 30 et qu’entre le flamenco, les gitans et la guerre civile, on a tous les éléments du tragique réunis. »
lesinrocks.com

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lisa_n_books Posté le 11 Septembre 2021
    Lorsqu’elle arrive à Grenade pour prendre des cours de danse, Sonia ignore tout de la ville d’origine de sa mère et de la guerre civile qui l’a poussée à émigrer en Angleterre. Dans un café pittoresque d’une petite place de la vieille ville, elle va cependant faire une rencontre qui va bouleverser sa vie… Après l’Île des oubliés, j’ai retrouvé avec plaisir la plume de Victoria Hislop qui mêle avec finesse la petite histoire, généralement celle d’une famille, et l’Histoire. Ici le lecteur suit le destin tragique de la famille Ramírez, une fratrie composée de trois frères déchirés idéologiquement et Mercedes, la petite sœur, passionnée de flamenco. J’ai pris un cours d’histoire sur une période que l’on évoque généralement en une phrase dans nos manuels scolaires. Si le coup d’Etat de Franco intervient en juillet 1936, trois longues années de conflit vont ravager le pays jusqu’à ce 1er avril 1939, date de la chute de Madrid et victoire autoproclamée de Franco. Mais le roman restitue également le contexte de cette période : l’implication de l’Église, la persécution des intellectuels et des homosexuels comme le poète Lorca arrêté et fusillé près de Grenade, la propagande dans les journaux, la difficulté de s’informer sur le réel déroulement... Lorsqu’elle arrive à Grenade pour prendre des cours de danse, Sonia ignore tout de la ville d’origine de sa mère et de la guerre civile qui l’a poussée à émigrer en Angleterre. Dans un café pittoresque d’une petite place de la vieille ville, elle va cependant faire une rencontre qui va bouleverser sa vie… Après l’Île des oubliés, j’ai retrouvé avec plaisir la plume de Victoria Hislop qui mêle avec finesse la petite histoire, généralement celle d’une famille, et l’Histoire. Ici le lecteur suit le destin tragique de la famille Ramírez, une fratrie composée de trois frères déchirés idéologiquement et Mercedes, la petite sœur, passionnée de flamenco. J’ai pris un cours d’histoire sur une période que l’on évoque généralement en une phrase dans nos manuels scolaires. Si le coup d’Etat de Franco intervient en juillet 1936, trois longues années de conflit vont ravager le pays jusqu’à ce 1er avril 1939, date de la chute de Madrid et victoire autoproclamée de Franco. Mais le roman restitue également le contexte de cette période : l’implication de l’Église, la persécution des intellectuels et des homosexuels comme le poète Lorca arrêté et fusillé près de Grenade, la propagande dans les journaux, la difficulté de s’informer sur le réel déroulement du conflit, le sentiment de suspicion entre voisins, les divisions idéologiques au sein du camp républicain… Victoria Hislop évoque aussi les camps de concentration qui ont fait des plages du sud de la France un enfer pour les réfugiés espagnols ; l’évacuation des enfants du Pays-Basque vers l’Angleterre pendant les bombardements de Bilbao ; la terrible répression subie par ceux qui ont combattu Franco et le funeste sort réservé aux prisonniers qui furent employés à la construction du mausolée du dictateur mégalomane ! Enfin Une dernière danse, ce sont aussi quelques pages sublimes sur la corrida et le flamenco, loin des clichés. Malgré une mise en place du récit un peu longue qui correspond à la première partie de 150 pages, ce livre est un coup de cœur. Il fait partie de ceux dont vous avez besoin de quelques jours avant d’ouvrir un autre livre!
    Lire la suite
    En lire moins
  • ArmelleD Posté le 15 Août 2021
    L'Histoire romancée comme j'aime la découvrir. Lecture très agréable et instructive sur l'Histoire de la guerre civile en Espagne contée à travers l'histoire de lafamille Ramirez . J'ai aimé aussi retrouver à nouveau la chaleur de Grenade, ses pavés, l'Alhambra et ses jardins, ses ruelles empreintes de cette atmosphère andalouse : flamenco, castagnettes, churros..Une lecture que je conseille vivement aux amoureux de l'Andalousie et à tous pour cette belle découverte.
  • Cestecrit Posté le 27 Juillet 2021
    Lorsque nous abordons ce roman, nous découvrons la vie de Sonia, jeune femme aimant la danse et partant en Espagne pour suivre des cours de flamenco avec sa meilleure amie. Son quotidien manque d'attrait et elle voit dans ce voyage, une opportunité pour se relaxer et se ressourcer. Elle va se lier d'amitié avec un vieux monsieur, propriétaire d'un café, qui va lui raconter l'histoire de la famille Ramirez. Dans ce livre, nous oscillons entre présent et passé avec beaucoup de facilité et cela m'a rassuré car j'avais peur d'être perdue dans la chronologie. Il n'en est rien. Nous traversons des époques tantôt fastes, tantôt miséreuses, à travers les mots du vieil homme et découvrons le quotidien de Mercedes, enfant puis femme, ne vivant que pour la danse. Cette passion est palpable grâce aux mots justes de Victoria Hislop qui nous transporte dans une Espagne ravagée par la guerre civile. L'horreur et la terreur sont maîtresses de l'avenir de chacun des personnages. Mercedes et sa famille en seront les pions. Si certains passages m'ont fait vibré, m'ont porté et m'ont touché, je regrette malgré tout certaines longueurs à cette ouvrage. Certaines descriptions, à mon sens, n'avaient pas forcément d'intérêt et ont... Lorsque nous abordons ce roman, nous découvrons la vie de Sonia, jeune femme aimant la danse et partant en Espagne pour suivre des cours de flamenco avec sa meilleure amie. Son quotidien manque d'attrait et elle voit dans ce voyage, une opportunité pour se relaxer et se ressourcer. Elle va se lier d'amitié avec un vieux monsieur, propriétaire d'un café, qui va lui raconter l'histoire de la famille Ramirez. Dans ce livre, nous oscillons entre présent et passé avec beaucoup de facilité et cela m'a rassuré car j'avais peur d'être perdue dans la chronologie. Il n'en est rien. Nous traversons des époques tantôt fastes, tantôt miséreuses, à travers les mots du vieil homme et découvrons le quotidien de Mercedes, enfant puis femme, ne vivant que pour la danse. Cette passion est palpable grâce aux mots justes de Victoria Hislop qui nous transporte dans une Espagne ravagée par la guerre civile. L'horreur et la terreur sont maîtresses de l'avenir de chacun des personnages. Mercedes et sa famille en seront les pions. Si certains passages m'ont fait vibré, m'ont porté et m'ont touché, je regrette malgré tout certaines longueurs à cette ouvrage. Certaines descriptions, à mon sens, n'avaient pas forcément d'intérêt et ont rendu, par moment, la lecture fastidieuse. Mon attachement aux personnages et ma volonté de connaître le dénouement de la famille Ramirez et celui de Sonia m'ont tout de même permis de finir ce livre. Voyage, Histoire, Flamenco, Romance, quête d'identité, voici les thèmes principaux abordés dans ce roman qui m'a plu mais je dois avouer ma préférence pour "L'île des oubliés" qui m'avait complètement transporté du début à la fin, sans me laisser une minute de répit.
    Lire la suite
    En lire moins
  • JeromeMR Posté le 22 Juillet 2021
    Ce livre raconte l'histoire de Sonia, femme anglaise mariée à un aristocrate. Lors d'un voyage à Grenade avec son amie Maggie, elle va découvrir un café espagnol du nom de El Barril. Sonia va alors rencontrer Miguel, le propriétaire du café, qui va lui raconter l'histoire tragique de la famille Ramirez, déchirée par la guerre civile espagnole. J'ai adoré cette lecture. J'ai eu la chance de pouvoir le lire en Espagne durant mes vacances d'été et je pense que ça a participé à mon plaisir. Pour avoir déjà été à Grenade et avoir vu un spectacle de Flamenco dans les caves du Sacramonte, lire ces lignes m'a replongé directement dans toute l'ambiance de la ville. J'ai non seulement beaucoup aimé comment l'histoire de la guerre civile espagnole était racontée mais j'ai aussi beaucoup aimé les passages de description de la ville et des danses de Flamenco. Je trouve que la plume de Victoria Hislop est assez remarquable. Elle arrive à faire vivre les émotions des personnages. Les descriptions des danses de Mercedes m'ont replongées dans mon enfance, admiratif face à toute la splendeur des bailaora. Le seul point négatif qui m'a poussé à mettre 4 étoiles et non 5 est... Ce livre raconte l'histoire de Sonia, femme anglaise mariée à un aristocrate. Lors d'un voyage à Grenade avec son amie Maggie, elle va découvrir un café espagnol du nom de El Barril. Sonia va alors rencontrer Miguel, le propriétaire du café, qui va lui raconter l'histoire tragique de la famille Ramirez, déchirée par la guerre civile espagnole. J'ai adoré cette lecture. J'ai eu la chance de pouvoir le lire en Espagne durant mes vacances d'été et je pense que ça a participé à mon plaisir. Pour avoir déjà été à Grenade et avoir vu un spectacle de Flamenco dans les caves du Sacramonte, lire ces lignes m'a replongé directement dans toute l'ambiance de la ville. J'ai non seulement beaucoup aimé comment l'histoire de la guerre civile espagnole était racontée mais j'ai aussi beaucoup aimé les passages de description de la ville et des danses de Flamenco. Je trouve que la plume de Victoria Hislop est assez remarquable. Elle arrive à faire vivre les émotions des personnages. Les descriptions des danses de Mercedes m'ont replongées dans mon enfance, admiratif face à toute la splendeur des bailaora. Le seul point négatif qui m'a poussé à mettre 4 étoiles et non 5 est l'histoire de Sonia. Je trouve celle-ci un peu tirée par les cheveux et pas forcément nécessaire. Je recommande cette lecture à toutes les personnes ayant envie de s'immerger dans les petites rues de Grenade et dans la chaleur de l'Espagne.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MLF37 Posté le 10 Juin 2021
    C'est un livre prenant qui sous couvert de nous raconter l'histoire d'une jeune femme perdue dans son couple et ses envies, nous emmène avec elle en Espagne . Elle nous plonge dans la guerre civile des années 30 et nous fait vibrer au son du flamenco et des bombardements à travers les yeux des 6 membres d'une famille. C'est touchant et addictif. Je vais vite me fournir les autres livres de Victoria Hislop

les contenus multimédias

Chargement en cours...
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !