Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707143655
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 312
Format : 135 x 220 mm

Une éducation grecque

Rites de passage et construction des genres dans le roman grec ancien

Collection : Textes à l'appui / Histoire classique
Date de parution : 09/03/2006

Comment le roman grec ancien a légitimé un système social fondé sur la séparation délibérée entre les sexes et la construction de la supériorité masculine.

Le roman grec suscite depuis trente ans un intérêt croissant parmi les spécialistes de l'Antiquité, mais sa légitimité en tant que source historique est encore discutée. Comment en effet extraire des données historiques de fictions en prose qui, composées par des Grecs vivant dans les provinces orientales de l'Empire romain,...

Le roman grec suscite depuis trente ans un intérêt croissant parmi les spécialistes de l'Antiquité, mais sa légitimité en tant que source historique est encore discutée. Comment en effet extraire des données historiques de fictions en prose qui, composées par des Grecs vivant dans les provinces orientales de l'Empire romain, prétendent s'affranchir de toute contrainte temporelle ou spatiale ? Il est pourtant certains domaines où le roman grec s'est imposé, notamment depuis la parution de l'Histoire de la sexualité de Michel Foucault : il s'agit principalement de la normalisation de l'hétérosexualité dans le monde grec et de l'extension de la chasteté aux deux sexes. S'y ajoute aujourd'hui un questionnement relatif à l'élaboration des catégories du masculin et du féminin : c'est cet univers culturel de la construction des identités individuelles et collectives qu'explore ce livre novateur. Mobilisant des sources peu connues, Sophie Lalanne montre que ces textes littéraires vieux de deux millénaires offrent bien plus que le récit d'une éducation sentimentale : ils mettent en place et perpétuent, par le biais d'un rite de passage savamment mis en scène, un système social fondé sur la séparation délibérée entre les sexes, sur la définition des rôles sexués et sur la construction de la domination masculine qui fonde la cité grecque. Car sans l'exclusion des femmes et sans une éducation des garçons et des filles qui valide cette exclusion, il n'existe pas de cité grecque : derrière l'histoire culturelle de la société grecque d'époque impériale, derrière l'histoire des rapports sociaux de sexe, se profile une redéfinition des frontières du politique.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707143655
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 312
Format : 135 x 220 mm
La Découverte

Ils en parlent

« Dans la foulée d'un Michel Foucault, Sophie Lalanne s'est plongée dans les romans grecs des premiers siècles de notre ère, contemporains de l'Empire romain, afin de comprendre, en anthropologue et historienne, l'univers culturel de la cité grecque, plus particulièrement l'éducation sentimentale et la place respective des deux sexes dans le système social. »
L'HISTOIRE

« Le livre de Sophie Lalanne est influencé par les travaux de Michel Foucault ou de John J. Winkler, mais la discipline historique rigoureuse et systématique de son étude l'amène parfois à nuancer certaines de leurs conclusions. Ce modèle d'étude des constructions des genres montre avec brio que les deux mouvements de prédominance du masculin et du féminin sont indissociables et complémentaires. »
PARUTIONS.COM

« À travers ses multiples rebondissements, le roman propose une image de la femme idéale, dont les vertus construisent peu à peu une représentation grecque du genre, parfaite épouse, pieuse et vertueuse avant toute chose, sans réelle personnalité propre. Mais, par contrecoup, le roman offre aussi un modèle d'andreia (masculinité idéale), en même temps qu'il défend la supériorité hiérarchique des hommes au sein de la société, fut-ce au prix de la violence faite aux femmes et de l'étouffement de leur identité propre. »
LE MONDE DES LIVRES

« Un ouvrage à la fois érudit et accessible aux non-spécialistes [où l'auteur] démontre qu'il s'agit de romans où l'on peut voir à l'œuvre la fabrique de l'homme grec, la mise en place de la hiérarchie des sexes, si importante dans la société grecque. »
ÉTUDES

« L'enquête de Sophoe Lalanne était-elle "infaisable" ? Sans doute pas puisqu'elle a été menée à bien en dépit de difficultés aisément identifiables: affronter le foisonnement des textes de fiction, explorer en historien un corpus s'étendant sur une vaste plage chronologique, revenir sur des oeuvres déjà beaucoup étudiées, mais aussi aborder une thématique aussi complexe que celle de l'initiation. autant de difficultés sérieuses qui pour l'auteur, n'ont pas été insurmontables. La démarche rigoureuse de S. Lalanne, son analyse attentive, sa lecture souvent subtile des jeux et des enjeux de l'initiation, lui ont permis de dégager un thème commun au roman grec ancien, sans gommer les spécificités, sans oublier non plus les évolutions. »
DHA

PRESSE
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !