Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782749101316
Façonnage normé : BROCHE
Une enfance en enfer
Collection : Romans
Date de parution : 25/08/2003
Éditeurs :
Cherche midi

Une enfance en enfer

Collection : Romans
Date de parution : 25/08/2003

L'inhumanité au quotidien...

Il est difficile d'imaginer qu'en France, dans les années cinquante, un enfant ait pu vivre un tel calvaire familial, ait pu être l'objet de tant de sévices de...

L'inhumanité au quotidien...

Il est difficile d'imaginer qu'en France, dans les années cinquante, un enfant ait pu vivre un tel calvaire familial, ait pu être l'objet de tant de sévices de la part de l'administration, alors qu'il était seulement coupable d'être né.

C'est pourtant cette enfance en enfer que nous fait partager...

L'inhumanité au quotidien...

Il est difficile d'imaginer qu'en France, dans les années cinquante, un enfant ait pu vivre un tel calvaire familial, ait pu être l'objet de tant de sévices de la part de l'administration, alors qu'il était seulement coupable d'être né.

C'est pourtant cette enfance en enfer que nous fait partager le narrateur de ce livre, cauchemardesque biographie digne des Misérables de Victor Hugo. L'histoire commence dans un taudis d'une pièce à Levallois-Perret, univers de crasse, de misère et de puanteur, où à la folie alcoolique du père, répond la haine de la mère envers ses enfants.

Elle se poursuit, pour l'enfant martyr, à l'Assistance publique, après qu'il ait été abandonné, avant la mise en esclavage dans une ferme où ce garçon de 14 ans vit comme une bête.

Devant autant de maltraitances réunies, le malheureux héros s'enfuit et revient chez sa mère qui le livre à la justice.
Ensuite, ce sera le centre fermé de Savigny, véritable maison de correction, puis, pour couronner le tout, le bagne pour enfants de Belle-Ile-en-Mer où le comble de l'horreur est atteint. Tout cela dans un pays comme le nôtre, voici quelques décennies à peine. Hallucinant !

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749101316
Façonnage normé : BROCHE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Onparlelecture Posté le 11 Janvier 2022
    Difficile de chroniquer ce genre de roman. Un témoignage difficile de l’auteur sur ce qu’a été son enfance ainsi que son adolescence dans les années 50 entre sa mère qui n’éprouve que de la haine envers ses enfants et le père alcoolique et violent dont les réactions sont craintes par le reste de la famille. Puis vient l’internement du père, on pense que ça ne peut qu’être une bonne nouvelle et que ça ne peut pas être pire, la fratrie se retrouve ballotée d’un foyer à l’autre passant parfois par des familles d’accueil aux actes horribles après l’abandon de leur mère. Je pense que les sentiments dominants pendant ma lecture ont été bien sûr d’une part l’empathie pour ces enfants qui ont eu la malchance de tomber dans la mauvaise famille, mais aussi et surtout la haine, envers ces parents plus que défaillants, toutes ces administrations qui gravitent autour de cette famille et qui pas une fois n’interviendront en faveur des enfants (bien au contraire), ces lieux ou familles où est accueilli Jean et qui vont lui faire subir des atrocités. J’ai regretté cette fin abrupte, j’aurais aimé un épilogue afin de savoir ce qu’étaient devenus Jean ainsi que ses frères... Difficile de chroniquer ce genre de roman. Un témoignage difficile de l’auteur sur ce qu’a été son enfance ainsi que son adolescence dans les années 50 entre sa mère qui n’éprouve que de la haine envers ses enfants et le père alcoolique et violent dont les réactions sont craintes par le reste de la famille. Puis vient l’internement du père, on pense que ça ne peut qu’être une bonne nouvelle et que ça ne peut pas être pire, la fratrie se retrouve ballotée d’un foyer à l’autre passant parfois par des familles d’accueil aux actes horribles après l’abandon de leur mère. Je pense que les sentiments dominants pendant ma lecture ont été bien sûr d’une part l’empathie pour ces enfants qui ont eu la malchance de tomber dans la mauvaise famille, mais aussi et surtout la haine, envers ces parents plus que défaillants, toutes ces administrations qui gravitent autour de cette famille et qui pas une fois n’interviendront en faveur des enfants (bien au contraire), ces lieux ou familles où est accueilli Jean et qui vont lui faire subir des atrocités. J’ai regretté cette fin abrupte, j’aurais aimé un épilogue afin de savoir ce qu’étaient devenus Jean ainsi que ses frères et sœurs. C’est un témoignage sombre où il ne faudrait pas chercher d’espoir (ou si peu), voilà pourquoi je ne le conseillerais pas aux personnes sensibles. Un roman où l’on ne peut finir qu’écœuré devant tant de violence, d’injustice et de peine.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lailasamburu Posté le 16 Octobre 2010
    Le malheur d’être né…non seulement dans des conditions familiales défavorables, mais la privation de toute affection parentale, ajoutée aux traitements d’une administration dénuée de toute psychologie et du respect de l’enfance...Un titre à la mesure des horreurs vécues...
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité du Cherche Midi
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !