En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Une histoire de la marche

        Perrin
        EAN : 9782262032524
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 370
        Format : 140 x 210 mm
        Une histoire de la marche

        Date de parution : 03/03/2016
        En partenariat avec France Culture, la première histoire de la marche, par un auteur – historien et journaliste – dont la surface médiatique n'est plus à prouver.
         
        Des pèlerinages aux randonnées, des drailles transhumantes aux manifestations politiques, il n’y aura guère eu d’interruption dans la pratique de la marche. La circulation pédestre fait l’homme. Elle est une activité constitutive de l’être humain.
        Pour en faire l’histoire, Antoine de Baecque part à la rencontre de toutes les formes de...
        Des pèlerinages aux randonnées, des drailles transhumantes aux manifestations politiques, il n’y aura guère eu d’interruption dans la pratique de la marche. La circulation pédestre fait l’homme. Elle est une activité constitutive de l’être humain.
        Pour en faire l’histoire, Antoine de Baecque part à la rencontre de toutes les formes de marches, et des hommes qui les pratiquent : les peuples et les métiers dont l’identité même semble nomade et pédestre, des Lapons aux Sioux, des colporteurs aux bergers ; les pèlerins, selon toutes les traditions, ceux qui remontent aux sources du Gange ou empruntent le Tôkaidô, comme les marcheurs de Compostelle et de La Mecque. Et si la marche a quasiment perdu ses professionnels, elle a inventé ses praticiens du week-end, ses usagers du temps libre, les randonneurs. Mais l’on chemine aussi en ville, depuis l’apparition des promenades urbaines du XVIIe jusqu’aux « manifs » les plus récentes. 
        Qu’elle permette de mieux vivre, de survivre ou qu’elle soit le support incarné de revendications, la marche a une histoire. Antoine de Baecque, nourri aux sources les plus diverses, déploie ses talents d’historien et de conteur pour offrir un livre profondément original et vivant.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782262032524
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 370
        Format : 140 x 210 mm
        Perrin
        22.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Helene1960 Posté le 28 Juin 2016
          Dès que l'homme a trouvé la position verticale, il a découvert la marche. Cet ouvrage ouvre ses premières pages  sur la découverte du mot "marche" et du verbe "marcher". En effet les dictionnaires répertorient 15 définitions pour la marche et 10 définitions pour le verbe marcher. Mais concentrons-nous sur le vrai sujet de ce livre : la marche à pied. La marche à pied qui fait partie de l'histoire de l'humanité.  En décortiquant les divers chapitres thématiques, il est intéressant d'apprendre que : ... la chronophotographie a décomposé la marche d'un cheval ou d'un homme (http://www.larousse.fr/encyclopedie/images/Chronophotographie/1310666); ... certains peuples sont plus marcheurs que d'autres (amérindiens ou lapons); ... les pèlerinages vers un lieu saint se pratiquent en Inde (remonter aux sources du Gange), au Japon (marcher sur le Tokaido reliant les villes de Kyoto et Tokyo), en Arabie Saoudite (accomplir le hajj, pèlerinage à la Mecque) et en Europe (parcourir les chemins menant à Saint-Jacques de Compostelle ou à Rome); ... les Alpes ont été parcourues par des botanistes, naturalistes et géologues et que ces montagnes ont aussi inspiré des poètes, des philosophes et des écrivains. C'est également le terrain de jeu des premiers touristes au XIXeme siècle et des premiers alpinistes bien nommés; ... les... Dès que l'homme a trouvé la position verticale, il a découvert la marche. Cet ouvrage ouvre ses premières pages  sur la découverte du mot "marche" et du verbe "marcher". En effet les dictionnaires répertorient 15 définitions pour la marche et 10 définitions pour le verbe marcher. Mais concentrons-nous sur le vrai sujet de ce livre : la marche à pied. La marche à pied qui fait partie de l'histoire de l'humanité.  En décortiquant les divers chapitres thématiques, il est intéressant d'apprendre que : ... la chronophotographie a décomposé la marche d'un cheval ou d'un homme (http://www.larousse.fr/encyclopedie/images/Chronophotographie/1310666); ... certains peuples sont plus marcheurs que d'autres (amérindiens ou lapons); ... les pèlerinages vers un lieu saint se pratiquent en Inde (remonter aux sources du Gange), au Japon (marcher sur le Tokaido reliant les villes de Kyoto et Tokyo), en Arabie Saoudite (accomplir le hajj, pèlerinage à la Mecque) et en Europe (parcourir les chemins menant à Saint-Jacques de Compostelle ou à Rome); ... les Alpes ont été parcourues par des botanistes, naturalistes et géologues et que ces montagnes ont aussi inspiré des poètes, des philosophes et des écrivains. C'est également le terrain de jeu des premiers touristes au XIXeme siècle et des premiers alpinistes bien nommés; ... les premiers arpenteurs de sentiers qui ont eu l'idée géniale de baliser les itinéraires étaient considérés, au début de leur travail, comme des "gâcheurs de paysages"; ...  le scoutisme, le camping et les auberges de jeunesse ont été créés pour favoriser la randonnée et la découverte à pied d'un coin de pays; ... la marche en zone urbaine s'apparente à la promenade ou à la flânerie; ... la marche peut être une question de survie, qu'elle a été utilisée, notamment à la fin de la deuxième guerre mondiale, comme instrument de torture; Ce n'est pas un inventaire à la Prévert, mais les formes de la marche peuvent être tellement différentes d'un individu à l'autre que cet exercice, sans cesse renouvelé, s'apparente soit à une épreuve, soit à un bienfait. J'ai, personnellement, toujours considéré la marche sous un angle positif : pour se détendre après une journée de travail, pour se ressourcer au contact de la nature, pour flâner dans des lieux touristiques, pour randonner durant les vacances. J'ai donc appris que la marche pouvait aussi avoir un aspect négatif : pour fuir son pays en guerre, pour rejoindre un hypothétique lieu de détention, pour survivre. Et, en ces périodes troublées, j'ai bien dû constater que les migrants se déplacent à la force de leurs mollets pour rejoindre un coin de terre qui voudra bien les accueillir. Un pas, puis encore un pas, suivi d'un autre... L'homme a toujours marché et marchera toujours, malgré toutes les inventions qu'il a créées pour se déplacer rapidement.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Nua Posté le 26 Juin 2016
          Dans cet ouvrage, Antoine de Baecque nous montre pourquoi l'homme marche et comment la marche a évolué à travers les siècles. Il nous parle du nomadisme saisonnier, de pèlerinages, de marches militaires ou encore de loisir. Il ponctue son récit d'extraits trouvés dans la littérature. On y trouve notamment des extraits de Jean-Jacques Rousseau, Maupassant, Jean Giono, Simone de Beauvoir et bien d'autres qui donne beaucoup de rythme à ce livre. J'ai vraiment bien aimé cet ouvrage qui plaira certainement aux amateurs de la marche. Il s'agit d'un bel hommage à la marche qu'elle soit de loisir, religieuse ou militante.
        • SGGC Posté le 25 Juin 2016
          Embêtée par une blessure au pied, je ne peux courir et je voulais marcher...je ne le peux même pas...donc je lis et Une histoire de la marche tombe à pic pour me familiariser avec ce mot déjà, au vaste champ sémantique, on en apprend beaucoup grâce à M. de Baeque, et toutes les réalités qui découlent de ce mot et ce depuis des lustres. Ecriture érudite mais claire et assez fluide, des références enrichissantes...parfois, il faut relire pour bien assimiler... La lecture de ce livre me fait penser à Bernard Ollivier et à Axel Kahn, 2 grands hommes marcheurs, que j'ai eu la chance de rencontrer. Allez, je poursuis la progression de cet ouvrage :)

        Ils en parlent

        L'historien Antoine de Baecque évoque "une histoire de la marche" dans un livre substantiel, passionant. Il récapitule un savoir et ouvre de nouvelles voies de recherche.
        Valeurs actuelles
        Cet ouvrage original dessine une véritable «anatomie de la marche», physique, spirituelle et surtout historique
        Point de vue
        Antoine de Baecque rend à cette spécificité humaine sa dimension historique. Il en décline toutes les variantes: du pélerinage à la manif, en passant par la flânerie.
        Libération
        INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
        Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com