Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707185839
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 205 mm

Une histoire de la modernité sonore

Maxime Boidy (traduit par)
Collection : Culture sonore
Date de parution : 10/09/2015
Ce livre très original et novateur raconte une histoire dans laquelle le son, l’audition et l’écoute sont placés au centre de la vie culturelle des deux siècles passés, au cœur de la connaissance, de la culture et de l’organisation sociale. Il propose une alternative au récit dominant selon lequel la culture occidentale, en devenant moderne, serait passée d’une culture de l’audition à une culture de la vision.
« Il vous faut un casque audio » : ce slogan publicitaire du début du XXe siècle n’a rien perdu de son actualité. S’isoler dans un monde de sons, prêter attention aux détails acoustiques, rechercher la haute fidélité sonore, communiquer à distance et construire un réseau social… ces pratiques s’enracinent dans... « Il vous faut un casque audio » : ce slogan publicitaire du début du XXe siècle n’a rien perdu de son actualité. S’isoler dans un monde de sons, prêter attention aux détails acoustiques, rechercher la haute fidélité sonore, communiquer à distance et construire un réseau social… ces pratiques s’enracinent dans un ensemble de transformations intervenues au tournant du XIXe alors que gramophone, stéthoscope, téléphone et autres dispositifs d’écoute deviennent les protagonistes d’une histoire passionnante, celle de notre culture sonore.
Jonathan Sterne s’intéresse aussi bien aux anthropologues collectant des chants indigènes qu’aux auditeurs occidentaux surpris par les voix des morts. Son ambition est de rendre compte de l’importance de l’histoire du son dans tous les aspects de la « modernité » : l’évolution des sciences, la mutation de la médecine, la popularisation des techniques et des médias, l’essor concomitant du capitalisme et du colonialisme, les nouvelles formes de pouvoir collectif et entrepreneurial. Une histoire de la modernité sonore propose une alternative au récit dominant selon lequel la culture occidentale, en devenant moderne, serait passée d’une culture de l’audition à une culture de la vision. Livre fondateur des sound studies, il est d’ores et déjà considéré comme une référence dans ce domaine émergent.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707185839
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

Son travail, foisonnant et passionnant, fait tout voir autrement – pardon… tout entendre d’une autre oreille. On y trouve au premier regard une histoire érudite des techniques d’enregistrement et de restitution des sons. […] Mais l’intention et les résultats de cette recherche sont bien plus vastes, et plus intéressants, que la reconstitution d’une saga technologique. Tout au long de son enquête – considérée, depuis sa parution, en 2003, comme fondatrice des sound studies –, Jonathan Sterne, professeur à l’université McGill (Montréal), insiste en effet sur deux points cruciaux. En premier lieu, il montre combien les innovations techniques ne sont pas d’origine technique. Elles sont tributaires des tendances, des tensions, des mutations à l’œuvre dans la culture, dans les idées, dans les sensibilités sociales. En second lieu, cette enquête – « volontairement spéculative » – est au fond philosophique plus encore qu’historienne. Jonathan Sterne ne cesse de démonter les fausses évidences qui réduisent les sons à des invariants physiques, des données corporelles, des considérations éternelles. Le son se révèle culturel, historique, construit – plutôt que naturel, factuel, immuable.
Roger-Pol Droit / Le Monde des Livres

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Elapse Posté le 21 Octobre 2020
    Livre abordant l'histoire des technologies sonores de manière singulière, avec une approche davantage centré sur la sociologie et la pratique de l'écoute. Le récit s'appuie sur des faits historiques (découvertes et inventions majeures), ce dernier étant recontextualisé d'un point de vue de la montée de l'écoute et du sens de l'ouïe. Même si parfois le discours se perds dans de la philosophie de comptoir, l'essentiel du texte présente un regard frais sur les techniques du son. Ici, aucune pensées techniques dures, pas de sciences dures, mais une approche plus centrée sur l'homme et sa perception de l'écoute. Un bon complément à une culture technique du son.
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !