Lisez! icon: Search engine
First Éditions
EAN : 9782754086493
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 190 x 230 mm
Nouveauté

Une histoire de la philosophie - Découvrez les doctrines philosophiques les plus célèbres et ceux qui les ont créées

Collection : Pour les Nuls Culture Générale
Date de parution : 10/11/2021
La philosophie vue par Luc Ferry !
 
Qu’est-ce que la philosophie, et pourquoi est-elle indispensable ? Des sagesses anciennes issues de l’Antiquité aux philosophies les plus récentes, Luc Ferry vous propose de découvrir les grands moments de l’histoire de la philosophie à travers une interprétation toute personnelle.

Émaillé de très nombreux extraits de textes, enrichi d’explications précises sur les...
Qu’est-ce que la philosophie, et pourquoi est-elle indispensable ? Des sagesses anciennes issues de l’Antiquité aux philosophies les plus récentes, Luc Ferry vous propose de découvrir les grands moments de l’histoire de la philosophie à travers une interprétation toute personnelle.

Émaillé de très nombreux extraits de textes, enrichi d’explications précises sur les concepts, les mouvements et leurs contextes historiques et scientifiques, ce livre vous permettra de mieux vous comprendre et de mieux comprendre le monde qui vous entoure.

Aristote, Descartes, Nietzsche, Tocqueville… Dialoguez avec les plus grands penseurs et (re)découvrez une discipline passionnante et bien vivante !

Découvrez :
  • Les sagesses du monde
  • La naissance de la philosophie moderne
  • Science et philosophie
  • Les théories de la connaissance
  • Les grandes morales laïques
  • L’ère du soupçon
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782754086493
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 190 x 230 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • pegase-shiatsu Posté le 12 Novembre 2021
    J'avais été un peu refroidit dans ma lecture des 7 écologies au vu de l'image désastreuses que portait Luc Ferry sur les Chinois, et le fait qu'il ne traitait que des courants politiques sur l'Ecologie, sans donner de solution, en ne parlant ni de l'écologiste agraire ( l'agriculteur d'autrefois, qu'il soit Chinois ou Occidentale, sans les supports d'une pseudo-science) ni l'écologue, cet écologiste scientifique, biologiste qui n'arrive pas à se faire entendre... Cependant si vous ne vous y retrouvez pas sur les récupérations écologiques, lisez le, cela vous aidera à y voir plus clair... Et oui, comme je m'y attendais ce livre me réconcilie avec Luc Ferry.... Ce livre ce constitue de cinq parties, d'abord la description des trois périodes mangeures de l'histoire de la Philosophie... en disant dans l'intro que c'est important de bien comprendre le cheminement.... Et il a raison, sans comprendre la période de l'antiquité (ou la science existe mais n'est qu'expérimentale...) à après une période d'obscurantisme qui nous à coupé de cette philosophie antique, la partie de la philosophie qui remet brutalement à jour ses connaissances en fonction des sciences, mais pas seulement, parce que l'on arrive vite à la philosophie des lumières, avec les Droits de... J'avais été un peu refroidit dans ma lecture des 7 écologies au vu de l'image désastreuses que portait Luc Ferry sur les Chinois, et le fait qu'il ne traitait que des courants politiques sur l'Ecologie, sans donner de solution, en ne parlant ni de l'écologiste agraire ( l'agriculteur d'autrefois, qu'il soit Chinois ou Occidentale, sans les supports d'une pseudo-science) ni l'écologue, cet écologiste scientifique, biologiste qui n'arrive pas à se faire entendre... Cependant si vous ne vous y retrouvez pas sur les récupérations écologiques, lisez le, cela vous aidera à y voir plus clair... Et oui, comme je m'y attendais ce livre me réconcilie avec Luc Ferry.... Ce livre ce constitue de cinq parties, d'abord la description des trois périodes mangeures de l'histoire de la Philosophie... en disant dans l'intro que c'est important de bien comprendre le cheminement.... Et il a raison, sans comprendre la période de l'antiquité (ou la science existe mais n'est qu'expérimentale...) à après une période d'obscurantisme qui nous à coupé de cette philosophie antique, la partie de la philosophie qui remet brutalement à jour ses connaissances en fonction des sciences, mais pas seulement, parce que l'on arrive vite à la philosophie des lumières, avec les Droits de l'Homme, la philosophie s'alimente aussi d'idées nouvelles plus égalitaires.... Sur la troisième partie de l'histoire de la philosophie, Luc Ferry ne nous cache pas les effets néfastes de la déconstruction, qui pollue aussi l'art moderne et nous fait perdre tout repère.... Et il n'a pas tord, mais il le pense certainement, cela à permis ce qu'il décrit dans la 4 e partie, comment philosopher aujourd'hui dans un monde plus juste et plus en accord avec la Nature... merci à l'auteur, il fallait que cela soit dit... La 5e partie nous donne la biographie abrégée de 10 philosophes, et la on n'y a quand même un petit regrets, il ne parle pas de Socrate... Socrate condamné à mort pour ces idées.... Mais comme dans la première partie, il parle de la République de Platon... ce n'est peut être pas si grave c'est peu être dans un soucis de faire cours et concis... Son introduction est aussi bien ficelé... bien qu'on se rend vite compte qu'il se limite quasiment à la philosophie occidentale : en effet il oppose la philosophie à la religion, puis à la science, ce qui pour un oriental n'a aucun sens... mais il faut bien dire cependant qu'il a raison, la rupture entre la doctrine qui veux un Dieu idéalisé à qui plaire c'est certainement fait partout sur le globe... les Lhama tibétain, les prêtre taoïstes combattent toujours le mysticisme des illettrés qui s'attachent à des dieux bien réels biens vivants, alors que oui, que ce soit dans le taoïsme le bouddhisme le confucianisme ou le Shinto, dans la tête des lettrés les dieux ne sont que des images d'une réalité de laquelle nous devons nous inspiré mais que même la science ne peut décrire ou prouvé, juste plus ou moins en retrouver des fractions de ci de là... Et c'est bien le problème de notre monde occidental toujours en rupture que décrit Luc Ferry, et pas du monde entier dans son entièreté alors que le processus de mondialisation est déjà enclenché... Mais cela n'est pas si mal... et peu certainement réconcilié les visions orientales, où il n'existent pas de doctrines, mais des courants à suivre et des courants dans les courants principaux pour s'adapter à chaque publique... C'est toute la richesse du Bouddhisme tibétain ou à la fois l'enseignement du lettré est enseigné en même temps que celui du peuple, pendant que l'Inde a voulut le diviser en bouddhisme de l'action, le peuple qui va au plus pressé par l'entraide, et le lettrés qui s'occupe de savoir comment gérer ces émotions internes pour qu'elles est un impact sur le monde... Mais on aurait tord de croire que Luc Ferry ne s'est pas du tout intéresser aux philosophies orientale, puisqu'il rapproche le bouddhisme du stoïcisme... On le vois oui, ce livre peut aider les Occidentaux à chasser leur mauvaise image de redoutable je sais tout en quête de vérité absurde auprès des Orientaux.... Mais ce qu'il ne dit pas c'est que la rupture qu'il décrit n'a pas eut lieu en Orient... Car déjà en Chine on inculque la mutation des choses, (et donc des philosophies) au plus jeune âge dans le Taoïsme, au milieu de la vie on devient bouddhisme, et à la fin de la vie on devient confucianistes, c'est ce qui permet l'ascension social, puisque le taoïsmes est la philosophie du peuple,, le bouddhisme de la bourgeoisie, et le confucianisme celui des hauts fonctionnaires... Bien sûr si vous n'étudier qu'une philosophie dans votre vie, cela ne dérange personne, et c'ests ce qui fait la beauté de la philosophie en Chine : il y a bien des querelles d'intérêts, mais elles n'ont aucune prise réelle sur une pseudo suprématie d'une philosophie par rapport à une autre, l'essentielle c'est que l'humain avance dans sa philosophie du bien vivre pour aider la société... Donc, même s'il parle beaucoup d'occident, et n'est pas interplanétaire.... et bien ce livre permet quand même de comprendre l'occidental... J'ai beaucoup parlé des asiatiques... parce que oui, je sais qu'ils ne sont pas figés et que leur opposition à la science en terme de religion ou de science n'existe pas... et même le communisme a du faire des concessions en Chine... parce que le paysan chinois ne voulait pas se débarrasser de sa très efficace médecine traditionnelle chinoise, très pragmatique et imbiber de taoïsme et de confucianisme Ce qui donne, même vis à vis de la science une malléabilité des philosophies (ne parlons pas des religions, puisqu'elles font carrément corps avec elles) donc les oppositions en Chine sont plutôt entre la spiritualité idéalisée et les vrais besoins matériels... Ce n'est pas comme en Occident... par contre, il ne faut pas rêver, on y a vu les mêmes abus... cependant cela n'à pas par exemple bloqué la médecine ni sous le premier empereur une uniformité des routes poids et mesures, (antiquité) alors que chez nous on a du attendre Louis XIV... mais bien sûr, l'Orient à d'autre travers... Je parle de l'Asie, parce que sans être spécialiste, je commence à connaitre... Par contre tout ce qui est Africain, Australien ou Amérindien, dont nous devons certainement aussi tiré des leçons, sans doute différentes là hélas... je ne connais pas... Livre à lire donc... Pour bien comprendre la vision occidentale, dont finalement nous ne comprenons pas toujours les rouages....
    Lire la suite
    En lire moins
Pour les Nuls