En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Une proie si facile

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265117792
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 140 x 210 mm
        Une proie si facile

        Silke ZIMMERMANN (Traducteur)
        Collection : Fleuve noir
        Date de parution : 08/02/2018
        Maria Weston demande à devenir ton amie.
        Et si c'était ça, l'origine de tous les problèmes ?
        Au collège, déjà, Maria Waston cherchait désepérément à être admise dans le cercle très fermé des filles les plus populaires de l'école. Mais les rumeurs précédant son arrivée en cours d'année avaient ruiné tous ses...
        Maria Weston demande à devenir ton amie.
        Et si c'était ça, l'origine de tous les problèmes ?
        Au collège, déjà, Maria Waston cherchait désepérément à être admise dans le cercle très fermé des filles les plus populaires de l'école. Mais les rumeurs précédant son arrivée en cours d'année avaient ruiné tous ses espoirs d'y parvenir. Pire encore, elle était devenue la victime facile de leurs manigances. Quand Louise reçoit un jour une demande d'ajout d'ami émanant du compte Facebook de Maria, elle est horrifiée... Car Maria Weston est morte ving-cinq ans plus tôt.
        Alors que Louise a mis des années à enfouir le souvenir de cette fille tout au fond d'elle-même, l'invitation et les messages inquiétants qui s'ensuivent font d'un coup resurgir le passé. Tout comme le secret de Louise, si intimement lié à la disparition de sa camarade.
        Un secret qui, révélé au grand jour, pourrait bien détruire sa vie.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265117792
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        19.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • corali Posté le 6 Avril 2018
          Pour un premier roman je dois dire que Une proie si facile de Laura Marshall m’a conquise et c’est avec plaisir que je lirais les prochains livres de cette auteure. L’intrigue nous appâte dès les premières pages, on s’attache à Louise, cette quarantenaire torturée par ses bêtises d’adolescente et leurs conséquences, qui peine à mener sa vie à cause de ses nombreux démons. On frémit avec elle et on s’émeut de l’innocence du petit Henry. Le gros « plus » de Laura Marshall, c’est qu’elle parvient avec brio à faire vivre une multitude de personnages, en les dotant chacun de leurs personnalités propres, de leurs peurs et de leurs faiblesses, de leurs rêves et leurs désillusions… Jamais elle ne tombe dans le « personnage tout fait », ce personnage un peu fade mais passe-partout que l’on retrouve partout, et c’est très bien fait. Petit bémol : la fin nous laisse un peu sur notre faim, elle ne répond pas à toutes les questions et oublie certains personnages. Mais – et c’est très important dans un roman policier – le coupable reste un mystère jusqu’à la fin… En bref, une lecture de week-end pourquoi pas, que je recommande en tous cas, car agréable... Pour un premier roman je dois dire que Une proie si facile de Laura Marshall m’a conquise et c’est avec plaisir que je lirais les prochains livres de cette auteure. L’intrigue nous appâte dès les premières pages, on s’attache à Louise, cette quarantenaire torturée par ses bêtises d’adolescente et leurs conséquences, qui peine à mener sa vie à cause de ses nombreux démons. On frémit avec elle et on s’émeut de l’innocence du petit Henry. Le gros « plus » de Laura Marshall, c’est qu’elle parvient avec brio à faire vivre une multitude de personnages, en les dotant chacun de leurs personnalités propres, de leurs peurs et de leurs faiblesses, de leurs rêves et leurs désillusions… Jamais elle ne tombe dans le « personnage tout fait », ce personnage un peu fade mais passe-partout que l’on retrouve partout, et c’est très bien fait. Petit bémol : la fin nous laisse un peu sur notre faim, elle ne répond pas à toutes les questions et oublie certains personnages. Mais – et c’est très important dans un roman policier – le coupable reste un mystère jusqu’à la fin… En bref, une lecture de week-end pourquoi pas, que je recommande en tous cas, car agréable et bien écrite.
          Lire la suite
          En lire moins
        • BlackKat Posté le 18 Mars 2018
          Louise est une maman divorcée qui doit jongler avec son enfant, un ex dont elle a du mal à se détacher et la gestion de son entreprise. Un quotidien bouleversé par une demande d'amie peu banale sur Facebook. En effet, Maria est morte depuis 25 ans. Comment peut-elle demander qui que ce soit en amie sur un réseau social? Et Louise se replonge avec appréhension dans son adolescence dont elle souhaiterait bien effacer quelques phases bien peu glorieuses! Aaahhh les réseaux sociaux et les profils trompeurs, la nostalgie d'épousseter d'anciennes amitiés ou le sentiment revenchard pour les inimitiés qui auront laissé quelques cicatrices chez les adultes que nous sommes devenus! Est-il toujours bon d'ouvrir une porte grinçante, entoilée de poussière? Louise, elle, ne peut résister. Et entre passé, fin des années 80, et aujourd'hui, rien n'a changé au lycée! Il y a toujours la popularité des uns, la marginalisation des autres, le paraître qui prime sur l'être en vibrant sur la fragilité de la jeunesse, les jalousies superficielles et la cruauté mesquine.  Nan, rien n'a changé, l'auteur nous le démontre avec les soucis de la fille de son amie Polly et ce qu'elle-même a fait subir à Maria en son temps. Et même si le... Louise est une maman divorcée qui doit jongler avec son enfant, un ex dont elle a du mal à se détacher et la gestion de son entreprise. Un quotidien bouleversé par une demande d'amie peu banale sur Facebook. En effet, Maria est morte depuis 25 ans. Comment peut-elle demander qui que ce soit en amie sur un réseau social? Et Louise se replonge avec appréhension dans son adolescence dont elle souhaiterait bien effacer quelques phases bien peu glorieuses! Aaahhh les réseaux sociaux et les profils trompeurs, la nostalgie d'épousseter d'anciennes amitiés ou le sentiment revenchard pour les inimitiés qui auront laissé quelques cicatrices chez les adultes que nous sommes devenus! Est-il toujours bon d'ouvrir une porte grinçante, entoilée de poussière? Louise, elle, ne peut résister. Et entre passé, fin des années 80, et aujourd'hui, rien n'a changé au lycée! Il y a toujours la popularité des uns, la marginalisation des autres, le paraître qui prime sur l'être en vibrant sur la fragilité de la jeunesse, les jalousies superficielles et la cruauté mesquine.  Nan, rien n'a changé, l'auteur nous le démontre avec les soucis de la fille de son amie Polly et ce qu'elle-même a fait subir à Maria en son temps. Et même si le harcèlement scolaire a changé de forme avec l'avènement du net et des smartphones, les dégâts sur un ado fragile sont malheureusement parfois fatals.  En abordant ce sujet délicat, Laura Marshall essaye de nous prouver également que les souvenirs d'adolescence nous poursuivent toute notre vie. Nous le voyons bien avec Louise qui retrouve ses "réflexes" d'antan lors de retrouvailles et son malaise à ne plus savoir ce qu'elle est. Elle a honte, elle a l'expérience de la vie, elle se répète qu'elle est devenue une personne "bien" mais un rien surgi du passé la bouleverse.  Avec le portrait de ses anciens camarades, comme celui de l'amie de Maria, Esther, par exemple, c'est aussi cette frontière perméable entre adolescence chaotique et vie sereine d'adulte qui ajoute à l'amertume du drame. La vie lycéenne n'est qu'un passage qu'il faut traverser et ne grave en rien dans le marbre ce que sera l'avenir pour les victimes de harcèlement comme pour les bourreaux... Mais chacun se retrouve avec le constat que les comptes ne sont jamais réglés.  Une proie si facile aborde un thème grave auquel nous sommes tous confrontés, par notre passé ou notre anxiété pour nos enfants, mais j'avoue ne pas avoir été captivée par ce roman. Un peu de trop redondances dans le sentiment de culpabilité de Louise, de longueurs et de faux suspense sur le silence de ses actes. "Ah mon dieu, si vous saviez, lecteurs, ce que j'ai fait!" Et le fait de répéter sans cesse qu'elle a changé, qu'elle est devenue quelqu'un de "bien" m'a fortement agacée, je dois le dire!  C'est dommage, je suis passée à côté de ces adultes meurtris, hantés par les souvenirs qui filtrent au travers des portes jamais totalement refermées du lycée...
          Lire la suite
          En lire moins
        • Lorrainedesmordusdelecture Posté le 6 Mars 2018
          Une proie si facile de Laura Marshall Résumé : Maria Weston demande à devenir ton amie. Au collège, déjà ,Maria cherchait désespérément à être admise dans le cercle très fermé des filles les plus populaires de l'école. Mais les rumeurs précédent sont arrivée en cours d'année avaient ruiné tous ses espoirs d'y parvenir car elle est vite devenue la victime facile des manigances de ses nouveaux camarades. Quand Louise reçoit un jour une demande d'ajout d'amis émanant du compte facebook de Maria, elle est horrifiée car Maria est morte 25 ans plus tôt. Alors que Louise a mis des années à enfouir le souvenir de cette fille tout au fond d'elle-même, l'invitation et les messages inquiétants qui s'ensuivent font d'un coup resurgir le passé. Tout comme le secret de Louise si intimement lié à la disparition de sa camarade. Un secret qui, révélé au grand jour, pourrait bien détruire sa vie. Mon avis: Un thriller psychologique qui nous tient en haleine. Je me suis vraiment posé une multitude de questions sur cette fameuse Maria... Est- elle morte? Vivante ? Est ce qu'elle revient pour se venger ? J'ai beaucoup aimé les sauts dans le passé où l'auteure nous trimballe de 1989... Une proie si facile de Laura Marshall Résumé : Maria Weston demande à devenir ton amie. Au collège, déjà ,Maria cherchait désespérément à être admise dans le cercle très fermé des filles les plus populaires de l'école. Mais les rumeurs précédent sont arrivée en cours d'année avaient ruiné tous ses espoirs d'y parvenir car elle est vite devenue la victime facile des manigances de ses nouveaux camarades. Quand Louise reçoit un jour une demande d'ajout d'amis émanant du compte facebook de Maria, elle est horrifiée car Maria est morte 25 ans plus tôt. Alors que Louise a mis des années à enfouir le souvenir de cette fille tout au fond d'elle-même, l'invitation et les messages inquiétants qui s'ensuivent font d'un coup resurgir le passé. Tout comme le secret de Louise si intimement lié à la disparition de sa camarade. Un secret qui, révélé au grand jour, pourrait bien détruire sa vie. Mon avis: Un thriller psychologique qui nous tient en haleine. Je me suis vraiment posé une multitude de questions sur cette fameuse Maria... Est- elle morte? Vivante ? Est ce qu'elle revient pour se venger ? J'ai beaucoup aimé les sauts dans le passé où l'auteure nous trimballe de 1989 à aujourd'hui.... La fin, quant à elle... est très surprenante!! Belle découverte 8/10
          Lire la suite
          En lire moins
        • Lousine Posté le 3 Mars 2018
          Vies d’ados et réseaux sociaux La protagoniste, Louise Williams, architecte d’intérieur et mère divorcée vivant seule avec son fils Henry de 4 ans, reçoit un jour une invitation Facebook d’une ancienne élève de son lycée, Maria Weston, la demandant en amie. Le problème est que Maria est sensée avoir disparu depuis longtemps lors d’une fête de fin d’année au lycée. Cette demande a plus d’impact sur Louise que sur n’importe qui car celle-ci garde un secret datant de ses années lycées à propos d’elle et de Maria. Elle accepte cependant l’invitation pour en savoir plus mais la photo de profil, qui est par ailleurs la seule photo, date de 25 ans en arrière (et donc du lycée) et la liste d’amis est vide. L’intrigue se déroulant dans le présent est entrecoupée de flash-back afin de donner des précisions sur ce qui s’est passé en 1989 quand Louise était au lycée ainsi que sur ses camarades ou amis : le groupe de filles « populaires » composé de Claire Barnes, Joanne Kirby, Sophie Hannigan – amie de Louise- et Louise elle-même (bien qu’elle soit un peu à l’écart du groupe, elle est surtout proche de Sophie) mais également les filles laissées... Vies d’ados et réseaux sociaux La protagoniste, Louise Williams, architecte d’intérieur et mère divorcée vivant seule avec son fils Henry de 4 ans, reçoit un jour une invitation Facebook d’une ancienne élève de son lycée, Maria Weston, la demandant en amie. Le problème est que Maria est sensée avoir disparu depuis longtemps lors d’une fête de fin d’année au lycée. Cette demande a plus d’impact sur Louise que sur n’importe qui car celle-ci garde un secret datant de ses années lycées à propos d’elle et de Maria. Elle accepte cependant l’invitation pour en savoir plus mais la photo de profil, qui est par ailleurs la seule photo, date de 25 ans en arrière (et donc du lycée) et la liste d’amis est vide. L’intrigue se déroulant dans le présent est entrecoupée de flash-back afin de donner des précisions sur ce qui s’est passé en 1989 quand Louise était au lycée ainsi que sur ses camarades ou amis : le groupe de filles « populaires » composé de Claire Barnes, Joanne Kirby, Sophie Hannigan – amie de Louise- et Louise elle-même (bien qu’elle soit un peu à l’écart du groupe, elle est surtout proche de Sophie) mais également les filles laissées de côté et même harcelées dont Maria et Esther (ancienne meilleure amie de Louise avant qu’elle ne fréquente Sophie et les autres) et enfin les garçons que les filles « populaires » admirent et dont elles espèrent être proches : Matt Lewis et son meilleur ami Sam Parker, qui devient par la suite le mari de Louise puis le père de son fils. En 2016, Louise reçoit, peu de temps après la demande d’ami de Maria, une invitation pour participer à une réunion d’anciens élèves dans son ancien lycée de Sharne Bay Elle accepte de se rendre à cette soirée de retrouvailles afin de faire toute la lumière sur ce qui est arrivé à Maria vingt-cinq ans plus tôt mais surtout sur la personne qui lui envoie cette demande en ami. Ce premier roman de l’auteur traite donc de la thématique du harcèlement scolaire (rumeurs, groupes « populaires » et adolescents laissés volontairement de côté, farces et tours joués aux plus faibles…) ainsi que de l’intégration des adolescents dans un établissement. J’ai aimé l’originalité de l’intrigue traitant des réseaux sociaux et des demandes en ami propres à ces sites : d’autant plus que l’invitation est envoyée par quelqu’un ayant disparu depuis longtemps. J’ai trouvé l’intrigue pleine de rebondissements constants apportant ainsi suspens et moments de révélations à l’histoire.
          Lire la suite
          En lire moins
        • merryfantasy Posté le 26 Février 2018
          Cette lecture m’a beaucoup plu, et ce n’est pas vraiment une surprise. Non pas que je connaisse l’auteur, car c’est son premier livre. Mais j’avais l’intuition que j’apprécierais dans cette histoire : le résumé est accrocheur, la couverture me parlait. J’ai été tout de suite tentée, et je ne regrette pas de m’être lancée ! Être invité à devenir l’ami de quelqu’un sur Facebook, c’est tellement courant que ça en devient banal. Sauf quand la personne qui vous invite est morte depuis vingt-cinq ans. Avec ça, tout pouvait arriver, et toutes les idées les plus farfelues pouvaient être évoquées pour imaginer qui se cachait derrière le pseudonyme de Maria Weston. Et c’est bien évidemment là qu’on découvre Louise : elle reçoit cette invitation, mais sait que ce n’est pas possible, car elle est impliquée, d’une manière ou d’une autre, dans la disparition de Maria. Un grand mystère est fait autour de cette implication, d’ailleurs, et cela n’était pas vraiment nécessaire : on devine très vite, et la révélation de ce qu’il s’est passé cette nuit-là vis-à-vis de Louise n’étonne même pas. Y compris quand on en révèle plus que ce qu’elle-même en savait. C’est un peu le point négatif du roman :... Cette lecture m’a beaucoup plu, et ce n’est pas vraiment une surprise. Non pas que je connaisse l’auteur, car c’est son premier livre. Mais j’avais l’intuition que j’apprécierais dans cette histoire : le résumé est accrocheur, la couverture me parlait. J’ai été tout de suite tentée, et je ne regrette pas de m’être lancée ! Être invité à devenir l’ami de quelqu’un sur Facebook, c’est tellement courant que ça en devient banal. Sauf quand la personne qui vous invite est morte depuis vingt-cinq ans. Avec ça, tout pouvait arriver, et toutes les idées les plus farfelues pouvaient être évoquées pour imaginer qui se cachait derrière le pseudonyme de Maria Weston. Et c’est bien évidemment là qu’on découvre Louise : elle reçoit cette invitation, mais sait que ce n’est pas possible, car elle est impliquée, d’une manière ou d’une autre, dans la disparition de Maria. Un grand mystère est fait autour de cette implication, d’ailleurs, et cela n’était pas vraiment nécessaire : on devine très vite, et la révélation de ce qu’il s’est passé cette nuit-là vis-à-vis de Louise n’étonne même pas. Y compris quand on en révèle plus que ce qu’elle-même en savait. C’est un peu le point négatif du roman : trop vouloir en faire. Pourtant, tout est crédible hormis cela : les personnages sont attachants, la psychologie de Louise extrêmement bien travaillée (même si parfois, j’avais envie de lui hurler dessus pour qu’elle arrête d’être passive et qu’elle demande réellement de l’aide, plutôt que de tourner autour du pot), et l’intrigue est bien ficelée. La révélation connexe m’a bien plu, car elle m’a surprise. Je ne peux pas vous dire exactement pourquoi, car ce serait révéler une partie de l’histoire, mais c’était bien trouvé de partir sur cette piste. Enfin, le style d’écriture de l’auteur est vraiment très accrocheur et nous donne envie de poursuivre notre lecture jusqu’à la fin. Toutefois, le début a été un peu lent à se mettre en place, avant que n’arrivent les péripéties de la moitié du livre, qui m’ont prise en otage et m’ont forcée à tourner les pages de plus en plus vite. Pour moi, ce livre fonctionne bien, et je le recommande à qui souhaite découvrir un nouvel auteur qui a de la suite dans les idées.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Tranchant, pertinent et bien construit, avec un retournement final fabuleux, les fans de suspense psychologique devraient certainement dire oui à ce premier roman impressionnant. »  Sunday Mirror

        « Une lecture saisissante. » Closer

        « Brillamment construit et d’un suspense haletant, à dévorer d’un trait. » Heat

        « Un thriller impossible à lâcher… Captivant et incroyablement pertinent. » Erin Kelly, auteur d’Un feu dans la nuit.

        « Brillant ! » Jenny Colgan, auteur de La petite boulangerie du bout du monde.

        « Laura Marshall fait monter la pression page après page jusqu’à ce qu’on ne sache plus qui croire. Ce livre nous ouvre les yeux sur le danger des réseaux sociaux. J’ai adoré ! » Rachel Abbott, auteur d’Une famille trop parfaite.

        « Un thriller psychologique avec un retournement inattendu ! » Red Online
         
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.