Lisez! icon: Search engine
First Éditions
EAN : 9782412048078
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 176
Format : 150 x 210 mm

V comme Virago

,

Collection : First Culture générale
Date de parution : 23/01/2020
« Virago : Femme guerrière, forte et courageuse. Héroïne. »
Ovide (Ier siècle av. J. -C.)
« Virago : n. f. Péjoratif. Femme d’allure masculine, autoritaire et criarde. »
Le Larousse (XIXe siècle)
Vous en conviendrez, la définition du terme « virago » a légèrement glissé en quelques siècles… Bon, ok, soyons francs : elle n’a plus rien à voir avec sa signification originelle. Il est désormais temps de redorer le blason de ce mot et, surtout, de celui de toutes les viragos... Vous en conviendrez, la définition du terme « virago » a légèrement glissé en quelques siècles… Bon, ok, soyons francs : elle n’a plus rien à voir avec sa signification originelle. Il est désormais temps de redorer le blason de ce mot et, surtout, de celui de toutes les viragos de l’Histoire !
Dans cet ouvrage inspiré de la série vidéo à succès « Virago », Aude Gogny-Goubert et Adrien Rebaudo dressent le portrait de plus de 70 femmes qui ont fait des choses extraordinaires, et dont on a peu – voire jamais – entendu parler.
Qu’elles soient politiciennes, astronautes, peintres, scientifiques, danseuses… toutes ont transcendé leur condition, leur religion, leur époque ou leur milieu social pour faire bouger les lignes et changer le cours de l’Histoire.

Thérèse Clerc, Wangari Maathai, Fatima al-Fihriya, Elizabeth Blackwell, Grisélidis Réal…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782412048078
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 176
Format : 150 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Le--salon-de--Madame Posté le 12 Août 2020
    "V comme Virago" est une chaîne Youtube que je suis, trouvant le contenu des vidéos et la mise en scène intéressante (voire originale). Alors forcément, quand je l'ai vu proposé en Masse Critique, je n'ai pas hésité. On retrouve ici 70 portraits de femmes peu, voire pas, connues. Certaines ont été présentées en vidéo donc j'en avais déjà entendu parler, alors que d'autres m'étaient totalement inconnues (et ce n'est pas faute d'en avoir lu des ouvrages reprenant des portraits de femmes +/- célèbres). Déjà un bon point que de prendre le parti de ne pas présenter que des femmes célèbres. L'aspect qui ma plus séduite ce sont les illustrations, la mise en page. Cela donne un effet très délicat, tout en douceur. Au niveau de la narration, le style se veut vif, accessible à tous. Je crois que cet aspect là pourra toucher un large panel de lecteurs. Le contenu, quand à lui, va à l'essentiel... peut-être parfois trop ? Mais difficile de résumer toute une vie en quelques lignes, on a ici la base à savoir, libre à nous d'aller plus loin à travers d'autres ouvrages, reportages,...
  • Aelinel Posté le 31 Juillet 2020
    J'avais découvert la comédienne Aude GG grâce à ses apparitions dans la série Palmashow et dans quelques court-métrages de la chaîne Golden Moustache. Puis grâce à l'algorithme de YouTube, sa chaîne Virago m'avait été proposée et j'avais commencé avec la vidéo consacrée à la philosophe et mathématicienne Hypatie. En trois ans, sa chaîne a fait le portrait de vingt-six femmes qui ont marqué l'Histoire ou l'actualité. Si Aude Gogny-Goubert a arrêté sa chaîne en début d'année, son livre V pour Virago est sa conclusion logique. Virago est un terme péjoratif depuis le XVIIème siècle et désigne aujourd'hui une femme aux allures masculines (vir en latin signifie « homme »). Et pourtant, ce terme n'a pas toujours été négatif comme en témoigne la citation d'Ovide au Ier siècle après J.-C. (Voir Quatrième de couverture). Par exemple, des souveraines dans l'Histoire comme Elizabeth 1ère d'Angleterre ou Christine de Suède ont pu être qualifiées de virago. Aude Gogny-Goubert souhaite rendre aujourd'hui son sens premier à ce terme en présentant des femmes méconnues, fortes et courageuses, soit en avance sur leur temps, soit qui à leur manière ont fait avancer la cause féminine. L'autrice dresse ainsi le portrait de plus de 70 femmes dont quelques unes ont déjà fait... J'avais découvert la comédienne Aude GG grâce à ses apparitions dans la série Palmashow et dans quelques court-métrages de la chaîne Golden Moustache. Puis grâce à l'algorithme de YouTube, sa chaîne Virago m'avait été proposée et j'avais commencé avec la vidéo consacrée à la philosophe et mathématicienne Hypatie. En trois ans, sa chaîne a fait le portrait de vingt-six femmes qui ont marqué l'Histoire ou l'actualité. Si Aude Gogny-Goubert a arrêté sa chaîne en début d'année, son livre V pour Virago est sa conclusion logique. Virago est un terme péjoratif depuis le XVIIème siècle et désigne aujourd'hui une femme aux allures masculines (vir en latin signifie « homme »). Et pourtant, ce terme n'a pas toujours été négatif comme en témoigne la citation d'Ovide au Ier siècle après J.-C. (Voir Quatrième de couverture). Par exemple, des souveraines dans l'Histoire comme Elizabeth 1ère d'Angleterre ou Christine de Suède ont pu être qualifiées de virago. Aude Gogny-Goubert souhaite rendre aujourd'hui son sens premier à ce terme en présentant des femmes méconnues, fortes et courageuses, soit en avance sur leur temps, soit qui à leur manière ont fait avancer la cause féminine. L'autrice dresse ainsi le portrait de plus de 70 femmes dont quelques unes ont déjà fait l'objet de vidéos sur sa chaîne. La majorité des portraits tient sur deux pages. Celle de gauche est dédiée à la biographie de la personnalité féminine avec ses dates de naissance et trois mots-clés qui résument son existence (par exemple pour Ada Lovelace : Sciences, Calculatrice mécanique et Codage informatique). le texte est court et synthétique, agréable à lire car il est aéré et finit parfois par une petite anecdote de la vie du personnage. Enfin, la page de droite est illustrée et représente de manière schématique la figure féminine, parfois un peu trop d'ailleurs car certaines sont tout juste reconnaissables (je citerais par exemple Lady di ou Nelly Bly). Cet ouvrage est dans la même lignée que la bande dessinée Culottées de Pénélope Bagieu et nous permet de découvrir des femmes méconnues en les faisant sortir de l'ombre : sur 77, je n'en connaissais que 23, ce qui est très peu. le panel est assez bien représentée car les femmes sont originaires de tous les continents et de tous les milieux sociaux. Comme sur sa chaîne Youtube, elles ont investi de nombreux domaines dévolus auparavant aux hommes, comme les Sciences (Grace Hopper, Rachel Carson, Hedy Lamarr), l'Art (Frida Kahlo, Isadora Duncan, Maria Sibylla Merian), le sport (Ellen MacArthur, Annie Kopchovsky, Marie Marvingt), la politique (Olympe de Gouge, Gisèle Halimi, Simone Veil) ou la lutte pour le droit des femmes (Rosa Parks, Waris Dirie, Françoise Giroud). Ce livre est enfin l'occasion de découvrir l'effet Mathilda du nom de Mathilda Joslyn Gage : « Les femmes scientifiques reçoivent moins de prix, de crédit ou de reconnaissance que le sexe opposé. C'est ce que l'on appelle l'effet Mathilda. (P. 37) » Par exemple, Roselind Franklin qui a découvert la structure en hélice de l'ADN ne sera jamais citée et ce sont ses collègues masculins James Watson, Francis Crick et Maurice Wilkins qui recevront le Prix Nobel de médecine en 1962! En revanche, j'aurais juste un petit bémol à formuler : s'il est certain que l'effet Mathilda est bien réelle, je n'aurais pas forcément mis dans la liste des scientifiques spoliées Jocelyn Bell Brunel ou Nettie Stevens. Si leurs découvertes ont été attribuées à leur directeur de thèse, il était très courant à l'époque que ces derniers pillent le travail de leurs doctorants qu'ils soient femme ou homme. En conclusion, V comme Virago est un ouvrage intéressant qui dévoile plus de 70 portraits de femmes. Synthétique et agréable à lire, il est l'occasion de sortir des limbes de l'Histoire ou de l'actualité ces personnalités féminines remarquables qui ont chacune oeuvré à leur manière pour faire avancer la cause de leur genre. Enfin, cet ouvrage peut être une première approche pour ensuite approfondir le sujet et lire d'autres auto-biographies, récits ou fictions. Pour Nellie Bly, par exemple, je vous conseille la lecture de ses deux livres passionnants : 10 jours dans un asile ou Le tour du Monde en 72 jours.
    Lire la suite
    En lire moins
  • yeKcim Posté le 18 Juillet 2020
    J'ai aimé les vidéos Virago/ViragINA, j'ai adoré le livre. 70 portraits de femmes, certaines célèbres, toutes trop peu connues. Des personnes inspirantes que l'on devrait célébrer bien plus et dont on devrait entendre bien plus parler en cours#8239;! Ce recueil devrait ne pas exister mais notre société l'a rendu indispensable. J'avais peur que 70 pages de biographies soit répétitif et laborieux à lire, obligeant à picorer seulement 2 ou 3 pages par jour. J'ai dévoré l'intégralité en seulement trois fois et je sais que je m'y replongerai de temps en temps pour quelques piqûres de rappel. Et pour sublimer le contenu#8239;:#8239;des pages cousues, pleines de couleurs, des illustrations poétiques, l'édition est vraiment de qualité ! Sur l'ensemble des portraits il n'y en a que deux qui m'ont laissés un peu dubitatif. Je trouve peu inspirante Hildegarde de Bingen (naturopathe canonisée) et je reste dans l'incompréhension à propos du village Umoja (qui me semble faire l'éloge d'un apartheid homme/femme). Mais je retiendrai surtout toutes celles qui m'ont semblé extraordinaires, des femmes passionnantes, des vies incroyables#8239;! En 2014, j'ai voulu faire une série de vidéos de vulgarisation scientifique. J'avais écrit les 3 premiers épisodes. Mon entourage trouvaient les textes intéressants, les gags amusants, le concept... J'ai aimé les vidéos Virago/ViragINA, j'ai adoré le livre. 70 portraits de femmes, certaines célèbres, toutes trop peu connues. Des personnes inspirantes que l'on devrait célébrer bien plus et dont on devrait entendre bien plus parler en cours#8239;! Ce recueil devrait ne pas exister mais notre société l'a rendu indispensable. J'avais peur que 70 pages de biographies soit répétitif et laborieux à lire, obligeant à picorer seulement 2 ou 3 pages par jour. J'ai dévoré l'intégralité en seulement trois fois et je sais que je m'y replongerai de temps en temps pour quelques piqûres de rappel. Et pour sublimer le contenu#8239;:#8239;des pages cousues, pleines de couleurs, des illustrations poétiques, l'édition est vraiment de qualité ! Sur l'ensemble des portraits il n'y en a que deux qui m'ont laissés un peu dubitatif. Je trouve peu inspirante Hildegarde de Bingen (naturopathe canonisée) et je reste dans l'incompréhension à propos du village Umoja (qui me semble faire l'éloge d'un apartheid homme/femme). Mais je retiendrai surtout toutes celles qui m'ont semblé extraordinaires, des femmes passionnantes, des vies incroyables#8239;! En 2014, j'ai voulu faire une série de vidéos de vulgarisation scientifique. J'avais écrit les 3 premiers épisodes. Mon entourage trouvaient les textes intéressants, les gags amusants, le concept sympa. J'en ai tourné 2, monté 1, la qualité était telle que jamais je ne les diffuserai. L'épisode 3 était intitulé «#8239;Les femmes scientifiques#8239;» et son propos était proche de l'esprit de «#8239;V comme Virago#8239;», c'est dire si je suis d'accord avec celui-ci. Voici ce que j'écrivais : «#8239;“Une femme mathématicienne, c'est contraire à la nature, un trans. Les femmes artistes ou savantes, sont des dégénérées. Les femmes brillantes ressemblent à des hommes déguisées. Les femmes ayant d'autres talents que ceux de mère ou amante sont le résultats de mutations pathologiques” Ces propos vous semblent ridicules, pourtant c'est en substance ce que le neurologue Paul Möbius a écrit il y a environ un siècle ! Pas étonnant avec de telles mentalités qu'il reste encore aujourd'hui un déficit de femmes en sciences. de nos jours, des initiatives comme par exemple l'Association Femmes Sciences, font la promotion des sciences auprès des femmes. Une des clés de la réussite : permettre aux écolières d'aujourd'hui de s'identifier à des modèles. Marie Curie cannibalise l'attention avec ses 2 prix Nobel mais elle n'est évidemment ni la première ni la dernière scientifique. Nous pouvons citer sa fille, Irène Joliot-Curie prix Nobel de Chimie mais comme ce n'est ni le nom ni le prix qui fait l'icône, citons plutôt Rosalind Franklin. En utilisant ses travaux à son insu, ses collègues masculins ont reçut un prix Nobel pour leur découverte de la structure de l'ADN, ils auraient pu recevoir un prix pour leur goujaterie. Lise Meitner a eu un rôle majeur dans la découverte de la fission nucléaire en 60 après Albert Einstein elle fut étrangement ignorée par le comité Nobel. Jocelyn Bell a découvert le premier pulsar il y a près de 50 ans, c'est son directeur de thèse qui reçut le célèbre prix. Notons qu'aucune femme n'a été lauréate de la médaille Fields. Hypatie d'Alexandrie, Sofia Yanovskaïa, Sophie Germain, Julia Robinson, Emmy Noether, Hertha Marks Ayrton, Nicole le Douarin, Théano, Claire Voisin, Linda Brown Buck, Janet Lane-Claypon, Éva Tardos, Margaret Buckingham, Claudia Alexander, Maude Abbott, Ida Henrietta Hyde, Claudie Haigneré il est possible de lister en vrac de grandes scientifiques pendant des heures. Détailler tout ce que les femmes ont apporter à la science serait aussi absurde que de lister les contributions masculines. Il reste des progrès à faire pour une plus grande parité en Science mais ce n'est pas exclusif à ce domaine : le sport féminin est sous représenté dans les médias, on entend parfois des réactions misogynes dans l'hémicycle, l'inégalité se retrouve également dans les religions patriarcales,… C'est l'ensemble de la société qui doit évoluer et qui évolue avec des politiques volontaristes et du temps#8239;»
    Lire la suite
    En lire moins
  • Julie210 Posté le 12 Mars 2020
    Un livre qui célèbre la liberté des femmes, leur audace et qui est une réelle source d’inspiration pour chacune d’entre nous. 70 portraits de femmes souvent méconnues et issues de tout horizon nous sont proposés ainsi qu'une courte biographie accompagnée de magnifiques illustrations et d’une citation pour nous permettre de découvrir leur parcours extraordinaire. La scientifique Ada Lovelace, l’engagement politique d’Alexandra Kollontaï, la biologiste Nettie Stevens, la socialiste Clara Zetkin ou encore la résistante Violette Szabo font parties de ces magnifiques portraits qui nous donnent envie d’en savoir encore plus sur chacune d’entre elles. Ces femmes sont fortes, braves et courageuses, et c’est bien ce que nous sommes dans toutes nos spécificités. Nous pouvons nous identifier à ces modèles féminins qui osent faire bouger les lignes. Parce que nous aussi, nous sommes impertinentes, ambitieuses et novatrices ! Merci aux auteurs pour ce petit bijou nous donnant l’envie à nous aussi d’être enfin nous –mêmes et d’oser !
  • cathulu Posté le 7 Mars 2020
    J’ignorais tout de la série Youtube d'Aude GG quand j'ai commencé la lecture de ces 70 portraits de femmes, plus ou moins connues, œuvrant dans des domaines très divers et venant d'horizons géographiques et d'époques très diverses. Dans la lignée des Culottées, sont ainsi présentées aussi bien des femmes pirates, que des scientifiques victimes de l'effet Matilda (qui désigne le déni ou la minimisation récurrente et systémique de la contribution des femmes scientifiques à la recherche, dont le travail est souvent attribué à leurs collègues masculins, qui sans scrupules s'en sont attribué le mérite), d'une prostituée ou de femmes ayant lutté pour l'émancipation, des femmes remarquables  donc.. Une courte biographie, accompagnée d'un portrait et d'une citation permettent ainsi la découverte de ces héroïnes souvent méconnues et donnent bien évidemment envie de les découvrir davantage.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER FIRST ÉDITIONS
Pour être informé en exclusivité de nos parutions, rencontres auteurs, salons et autres événements !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    First Editions

    Stop au sexisme : 4 livres pour vous sensibiliser au féminisme !

    Qu'est-ce que le féminisme selon vous ? Du livre pour comprendre cette thématique au livre pour dénoncer le sexisme ordinaire, aux Éditions First, nous avons une petite bibliothèque féministe qui se remplit un peu plus chaque semaine. Aujourd’hui, on vous partage quatre de nos titres phares, pour mettre un peu plus de Girls Power dans notre société.

    Lire l'article
  • Focus
    First Editions

    "V comme Virago" : portraits de femmes guerrières, fortes et courageuses

    La définition de "virago" dans le dictionnaire est à revoir ! Grâce à Aude Gogny-Goubert et Adrien Rebaudo, découvrez plus de 70 portraits de femmes qui ont transcendé leur époque et changé le cours de l’Histoire : Simone Veil, Erin Brokovich, Vandana Shiva, Jane Goodall, et tant d’autres. V comme Virago redore enfin le blason de toutes ces viragos.

    Lire l'article