RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Valentine ou la belle saison

            Fleuve éditions
            EAN : 9782265117938
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 408
            Format : 140 x 210 mm
            Valentine ou la belle saison

            Date de parution : 04/10/2018
            Revue de presse

            "Un roman drôle, mystérieux et très émouvant." Sandrine Bajos, Le Parisien

            "Un roman plein de tendresse." Gérard Collard, Le Magazine de la Santé

            Coup de coeur des libraires:
             

            « En refermant ce livre tendre et plein d’humour, on a très envie de rencontrer Valentine, personnage attachant qui ne nous quitte plus » Librairie...
            Revue de presse

            "Un roman drôle, mystérieux et très émouvant." Sandrine Bajos, Le Parisien

            "Un roman plein de tendresse." Gérard Collard, Le Magazine de la Santé

            Coup de coeur des libraires:
             

            « En refermant ce livre tendre et plein d’humour, on a très envie de rencontrer Valentine, personnage attachant qui ne nous quitte plus » Librairie Le Goût des mots, Mortagne-au-Perche

            À 48 ans et demi, divorcée et sans autre travail que l’écriture d’un manuel sur la sexualité des ados, Valentine décide de s’offrir une parenthèse loin de Paris, dans la vieille demeure familiale. Là-bas, entourée de sa mère Monette et du chat Léon, elle espère faire le point sur sa vie.
            Mais à la faveur d’un grand ménage, elle découvre une série de photos de classe barbouillées à coups de marqueur noir. Ce mystère la fait vaciller, et quand son frère Fred débarque, avec son vélo et ses états d’âme, Valentine ne sait vraiment plus où elle en est.
            Une seule chose lui semble évidente : elle est arrivée au terme de la première moitié de sa vie.
            Il ne lui reste plus qu’à inventer – autrement et joyeusement – la seconde.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782265117938
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 408
            Format : 140 x 210 mm
            Fleuve éditions
            18.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « En refermant ce livre tendre et plein d’humour, on a très envie de rencontrer Valentine, personnage attachant qui ne nous quitte plus »  
            FRÉDÉRIQUE FRANCO / Librairie Le Goût des mots, Mortagne-au-Perche

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Gaoulette Posté le 7 Août 2019
              Un roman frais, doux, pétillant qui touche des sujets sensibles mais de manière humoristique. Un roman qui se lit vite et sans prise de tête. Un roman familial efficace qui véhicule un message très positif. Un roman qui devient très vite addictif dont on attend des réponses avec impatience et surtout l'happy end proposé par l'auteure. Un roman avec des héros très réalistes, à la recherche du bonheur absolu et surtout d'une stabilité affective. Un roman malgré qu'il soit léger aborde l'impact des actions passées de nos parents sur leurs chers bambins. Anne Laure Bondoux a su jouer avec les mots et situations pour déstabiliser son lecteur. Elle nous offre le récit d 'une femme mure Valentine. Qui est t'elle? Une femme de 48 ans qui avait de grands rêves, des valeurs politiques et sociales. D'ailleurs l'auteure utilise la politique pour en faire sa trame de fond, bien joué. Valentine est une parisienne, bobo en apparence même si sa vie active est loin d'être florissante. Et avec les élections en cours, sa vie va prendre un sacré tournant voire dramatique. Que faire dans ce cas-là? Retourner voir sa chère maman et retrouver sa chambre de jeunesse. Une bonne... Un roman frais, doux, pétillant qui touche des sujets sensibles mais de manière humoristique. Un roman qui se lit vite et sans prise de tête. Un roman familial efficace qui véhicule un message très positif. Un roman qui devient très vite addictif dont on attend des réponses avec impatience et surtout l'happy end proposé par l'auteure. Un roman avec des héros très réalistes, à la recherche du bonheur absolu et surtout d'une stabilité affective. Un roman malgré qu'il soit léger aborde l'impact des actions passées de nos parents sur leurs chers bambins. Anne Laure Bondoux a su jouer avec les mots et situations pour déstabiliser son lecteur. Elle nous offre le récit d 'une femme mure Valentine. Qui est t'elle? Une femme de 48 ans qui avait de grands rêves, des valeurs politiques et sociales. D'ailleurs l'auteure utilise la politique pour en faire sa trame de fond, bien joué. Valentine est une parisienne, bobo en apparence même si sa vie active est loin d'être florissante. Et avec les élections en cours, sa vie va prendre un sacré tournant voire dramatique. Que faire dans ce cas-là? Retourner voir sa chère maman et retrouver sa chambre de jeunesse. Une bonne alternative , un retour au source qui pourrait lui insuffler des bonnes ondes et prendre un nouveau départ. Donc nous avons un retour en Corrèze qui va ouvrir des vielles blessures et rancœurs. Plongeon dans la famille Cassagne où Fred et Valentine vont devoir régler certaines mésaventures de leur passé. Apprendre à avancer malgré les choix hasardeux de leurs parents. Se reconstruire à 50 ans car il n'est jamais trop tard pour faire les bons choix. Le roman d'Anne Laure Bondoux est le parfait feel good book. Quoiqu'il se passe on ressort avec le smile, avec des ondes positives. Qu'on trouve parfois l'histoire un zest farfelue, il donne le sourire avec ce message d'entraide, de famille, d'amitié qui défie le temps et surtout cette bande de quetards.... Un bon roman qui fait du bien au moral avec deux héros attachants.
              Lire la suite
              En lire moins
            • LaMarielit Posté le 2 Août 2019
              Quand Valentine, 48 ans, fait le constat de sa vie pour essayer d’en aborder sereinement la deuxième partie, cela donne "Valentine ou la belle saison". Profondément humain et bienveillant, la nouvelle histoire d’Anne-Laure Bondoux est un roman sur le temps qui passe, la famille, les amitiés, les amours… la vie quoi. De mystères en découvertes, les héros vont en apprendre autant sur leur passé que sur la vie et sur eux-mêmes. Les secrets de famille découverts ne relèvent pas du sensationnel mais la plume d’Anne-Laure Bondoux saisit avec justesse l’émotion et les traits de caractères de chacun de ses personnages. C’est dans leurs interactions et en chacun d’eux que l’auteur sublime son histoire. Les personnages de "Valentine ou la belle saison" sont plus proches du lecteur, plus ordinaires ou moins oniriques que certains des personnages passés d’Anne-Laure Bondoux, mais l’auteur sublime leurs défauts, les rend sensibles et attachants avec une justesse de ton toujours de mise. Les livres d’Anne-Laure Bondoux font partie de ces livres que l’on ne veut pas finir. On prend son temps, tergiverse pour ne pas tourner la dernière page et quand finalement on le referme, on a l’impression que c’est la fin des vacances en famille et qu’il... Quand Valentine, 48 ans, fait le constat de sa vie pour essayer d’en aborder sereinement la deuxième partie, cela donne "Valentine ou la belle saison". Profondément humain et bienveillant, la nouvelle histoire d’Anne-Laure Bondoux est un roman sur le temps qui passe, la famille, les amitiés, les amours… la vie quoi. De mystères en découvertes, les héros vont en apprendre autant sur leur passé que sur la vie et sur eux-mêmes. Les secrets de famille découverts ne relèvent pas du sensationnel mais la plume d’Anne-Laure Bondoux saisit avec justesse l’émotion et les traits de caractères de chacun de ses personnages. C’est dans leurs interactions et en chacun d’eux que l’auteur sublime son histoire. Les personnages de "Valentine ou la belle saison" sont plus proches du lecteur, plus ordinaires ou moins oniriques que certains des personnages passés d’Anne-Laure Bondoux, mais l’auteur sublime leurs défauts, les rend sensibles et attachants avec une justesse de ton toujours de mise. Les livres d’Anne-Laure Bondoux font partie de ces livres que l’on ne veut pas finir. On prend son temps, tergiverse pour ne pas tourner la dernière page et quand finalement on le referme, on a l’impression que c’est la fin des vacances en famille et qu’il faut nous séparer pour nous retrouver bientôt.
              Lire la suite
              En lire moins
            • yzadoc Posté le 21 Juillet 2019
              Un excellent roman drôle, vif, touchant et plein de mystère. L'écriture est si naturelle qu'on a l'impression de faire partie de cette famille. On est donc triste de refermer le livre et de quitter les personnages.
            • LesLecturesDeLina Posté le 8 Juillet 2019
              Après quelques mois passés dans ma PAL, j’ai enfin lu Valentine ou la belle saison qui me tentait énormément, mais je sentais qu’il fallait que j’attende le « bon moment » pour le lire, vous voyez ce que je veux dire ? . J’ai passé un très agréable moment en compagnie de Valentine, Fred, Léon et tous les autres. Bien que sensiblement plus jeune que les protagonistes, j’ai parfaitement compris la particularité de ce qu’ils vivaient, cette sensation de flou un peu étrange qui peut nous étreindre parfois, quand on regarde en arrière et qu’on se demande ce qu’on peut bien avoir fait de notre vie, et, surtout, ce qu’on veut faire de la suite… . C’est un roman que j’ai dégusté, quelques pages par ci, quelques pages par-là, prolongeant le plaisir, et prenant le temps d’apprécier les descriptions simple et curieusement familières de la vie, tout simplement. . Ce roman m’a également rappelé que je n’avais aucune culture cinématographique, et je suppose que, quand on a les (multiples) références, on rigole beaucoup plus ! .
            • ManouB Posté le 4 Juillet 2019
              J'aime la plume tendre et délicate, souvent teintée d'humour mais tellement humaine d'Anne-Laure Bondoux. J'ai toujours apprécié ses écrits pour les ados, mais finalement je n'avais jamais lu de livres écrits pour les adultes, peut-être par peur d'être déçue. Aussi, quand j'ai croisé "Valentine" dans les rayons de la médiathèque, j'ai eu envie immédiatement de faire sa connaissance ! On découvre Valentine alors qu'elle quitte Paris pour se rendre chez sa mère et les premiers instants de leurs retrouvailles montrent bien à la fois tout l'amour qui les unit mais aussi, leur problème de communication...une sacrée personnalité Monette ! Valentine a 48 ans, elle est divorcée et ses enfants, grands à présent, vivent leur vie. Elle vient d'apprendre qu'il va lui falloir quitter l'appartement qu'elle occupe depuis des années. Après une longue période de chômage, elle a enfin été embauchée pour écrire un livre sur la découverte de la sexualité chez les ados, sujet qui la ramène sans cesse à sa propre crise existentielle. Elle compte bien employer ses quelques jours de vacances dans la maison de son enfance, pour écrire enfin. Mais son salaire ne suffira pas pour autant à lui permettre de se reloger, ni à aider ses enfants... J'aime la plume tendre et délicate, souvent teintée d'humour mais tellement humaine d'Anne-Laure Bondoux. J'ai toujours apprécié ses écrits pour les ados, mais finalement je n'avais jamais lu de livres écrits pour les adultes, peut-être par peur d'être déçue. Aussi, quand j'ai croisé "Valentine" dans les rayons de la médiathèque, j'ai eu envie immédiatement de faire sa connaissance ! On découvre Valentine alors qu'elle quitte Paris pour se rendre chez sa mère et les premiers instants de leurs retrouvailles montrent bien à la fois tout l'amour qui les unit mais aussi, leur problème de communication...une sacrée personnalité Monette ! Valentine a 48 ans, elle est divorcée et ses enfants, grands à présent, vivent leur vie. Elle vient d'apprendre qu'il va lui falloir quitter l'appartement qu'elle occupe depuis des années. Après une longue période de chômage, elle a enfin été embauchée pour écrire un livre sur la découverte de la sexualité chez les ados, sujet qui la ramène sans cesse à sa propre crise existentielle. Elle compte bien employer ses quelques jours de vacances dans la maison de son enfance, pour écrire enfin. Mais son salaire ne suffira pas pour autant à lui permettre de se reloger, ni à aider ses enfants ce qui l'angoisse et l'empêche d'être sereine face à l'avenir. En haut de l'armoire, en faisant des rangements, Valentine tombe sur ses photos de classe. Elle découvre stupéfaite que sur certaines d'entre elles, un visage a été raturé au marqueur noir. Elle ne sait pas qui est la jeune fille ainsi masquée ni qui a utilisé ce marqueur. Elle décide d'enquêter... Mais voilà que Fred, son frère débarque à l'improviste avec son vélo et ses propres problèmes familiaux. L'histoire prend tout son sens quand le lecteur découvre que Valentine a des troubles dépressifs depuis que sa mère Monette est décédée quelques mois auparavant. Fred, la sachant seule dans la maison familiale, est venu s'assurer que tout allait bien pour elle, mais aussi lui parler de ce que le notaire lui a appris, concernant la succession. Tous deux vont être bien obligés de faire leur deuil, et chacun à leur manière, d'affronter la réalité pour laisser derrière eux les fantômes de leur enfance, comme ce père tant aimé, mort beaucoup trop tôt, et cette mère omniprésente qui les a poursuivi de ses conseils, et dont ils n'arrivent pas à faire leur deuil. J'ai aimé la relation entre Valentine et Fred, la tendresse et la sensibilité des propos de l'auteur qui nous donne-là une belle histoire de famille, avec ses secrets mais aussi ses souvenirs, les bons moments comme les moins bons. J'ai aimé la façon dont l'auteur traite le long travail du deuil avec ses hauts et ses bas, ses doutes, ses colères et ce cheminement de la pensée qui nous amène souvent bien trop loin, sans prévenir. J'ai aimé le côté roman contemporain et l'immersion dans la politique par petites touches pleines d'humour (nous sommes en période électorale et mieux vaut ne pas aborder le sujet entre amis !). J'ai aimé aussi le regard percutant qu'elle porte sur les rêves de la génération post-soixante-huitarde... Pour Valentine, c'est certain, la première partie de sa vie est désormais derrière elle, et il va lui falloir réinventer la seconde. C'est un livre profondément humain qui se lit facilement et qui a su me toucher mais me marquera moins que les précédents titres pour ados de l'auteur. Les personnages sont cependant attachants et tous les ingrédients sont réunis pour en faire un bon roman, parfait à lire en famille avec vos grands enfants lycéens.
              Lire la suite
              En lire moins

            les contenus multimédias

            Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
            Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.