Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221250570
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 496
Format : 135 x 215 mm
Nouveauté

Vampyria, livre 1 : La Cour des Ténèbres

Collection : Collection R
Date de parution : 15/10/2020
« Tu vas t’épanouir à Versailles telle une fleur exotique. Les vampyres du palais raffolent de tout ce qui sort de l’ordinaire. Mais attention : la Cour des Ténèbres a ses codes, ses pièges mortels, et le moindre faux pas s’y paye au prix du sang… »

En l’an de grâce 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé...

En l’an de grâce 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l’aristocratie vampyrique.

Trois siècles plus tard, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l’école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?

Dans sa nouvelle saga Vampyria, Victor Dixen compose une uchronie baroque et horrifique, entre jeux de masques paranoïaques et frissons d’épouvante. Une plongée en apnée dans les ombres d’un Grand Siècle qui ne veut pas mourir. Une épopée palpitante aux confins de l’espace et du temps.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221250570
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 496
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PauleBookLove Posté le 14 Novembre 2020
    Je rappelle, avant toute chose, que cette chronique n'engage que moi et ma perception de cet ouvrage. J'étais ravie d'avoir ce magnifique livre entre les mains. L'histoire a une base absolument fantastique. Louis XIV premier Vampyre, sachant qui est le Roi Soleil et son impact sur le monde, avec l'un des règnes les plus longs (72 ans ! ). Sur le papier cette uchronie augurait du bon. Originalité, revisite d'un thème extrêmement populaire. L'univers et le contexte de l'histoire sont particulièrement chiadés, bien décrits et travaillés, jusque dans les détails quand il s'agit d'autres royaumes, de l'habillement, des relations sociales etc. Tout est très vivant, crédible, intéressant. Les personnages secondaires sont riches et en profondeur. Victor Dixen est réputé pour son talent d'écriture et franchement, oui, c'est très bien écrit. Le personnage principal Jeanne est profondément antipathique. Une pure sociopathe (trouble de la personnalité caractérisé par une tendance générale à l'indifférence vis-à-vis des normes sociales ainsi que des émotions et droits d'autrui.), ce qui la rend finalement aussi abjecte que les individus qu'elle prétend combattre. Elle se dépouille de son humanité pour arriver à ses fins, avec de vagues états d'âme passagers, et ce depuis le début du roman. Il n'y aurait eu... Je rappelle, avant toute chose, que cette chronique n'engage que moi et ma perception de cet ouvrage. J'étais ravie d'avoir ce magnifique livre entre les mains. L'histoire a une base absolument fantastique. Louis XIV premier Vampyre, sachant qui est le Roi Soleil et son impact sur le monde, avec l'un des règnes les plus longs (72 ans ! ). Sur le papier cette uchronie augurait du bon. Originalité, revisite d'un thème extrêmement populaire. L'univers et le contexte de l'histoire sont particulièrement chiadés, bien décrits et travaillés, jusque dans les détails quand il s'agit d'autres royaumes, de l'habillement, des relations sociales etc. Tout est très vivant, crédible, intéressant. Les personnages secondaires sont riches et en profondeur. Victor Dixen est réputé pour son talent d'écriture et franchement, oui, c'est très bien écrit. Le personnage principal Jeanne est profondément antipathique. Une pure sociopathe (trouble de la personnalité caractérisé par une tendance générale à l'indifférence vis-à-vis des normes sociales ainsi que des émotions et droits d'autrui.), ce qui la rend finalement aussi abjecte que les individus qu'elle prétend combattre. Elle se dépouille de son humanité pour arriver à ses fins, avec de vagues états d'âme passagers, et ce depuis le début du roman. Il n'y aurait eu que cette sociopathie et un nombrilisme parfaitement assumés, elle aurait été une héroïne atypique absolument géniale. Malheureusement, je n'ai pas réussi à m'y attacher. Je pense que ce qui m'a réellement dérangée, c'est son aptitude à se sortir d'absolument toutes les situations, même les plus improbables. Il n'y a aucun suspens, on ne tremble pas pour elle. On sait que dès qu'elle est dans un mauvais pas, elle va s'en sortir haut la main, et même à son avantage, pliant à sa volonté les faibles comme les puissants. Toute l'action se déroule du 31 août au 1er novembre de la même année, ce qui rend la fulgurance de son ascension presque grotesque. J'aurais pu avoir un énorme coup de cœur mais ces constantes facilités sont vite devenues lassantes, tellement elles étaient prévisibles. Elle n'est pas « badass », elle est toute puissante pour l'histoire. Les suites seront sans moi.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Elliepamp Posté le 14 Novembre 2020
    Je vous retrouve pour vous parler du dernier roman de Victor Dixen, auteur que je ne portais pas spécialement dans mon cœur suite à la lecture du premier tome de Phobos que je n’avais pas aimé. Comme j’ai reçu par mon travail le service de presse de Vampyria et que le thème m’intriguait, je me suis lancée dedans avec curiosité et appréhension. Mais au final j’ai beaucoup aimé cette lecture qui me réconcilie avec l’auteur et j’en suis ravie ! Déjà le concept est très original : le monde est figé depuis des siècles au temps de Louis XIV car ce dernier est devenu un vampyre immortel et règne sur tout le royaume de France. Nous suivons Jeanne 3 siècle plus tard (et donc à notre époque mais sans aucune évolution depuis le 18e siècle) qui voit sa famille massacrée par un vampyre et qui par un concours de circonstance arrive à infiltrer la cour du roy dans le but de tuer ce vampyre. J’ai aimé la noirceur de ce roman et son côté sanglant ! Jeanne est une héroïne aveuglée par la haine et la vengeance. Les vampyres dans ce roman sont loin d’être romantiques et même si ils vivent dans... Je vous retrouve pour vous parler du dernier roman de Victor Dixen, auteur que je ne portais pas spécialement dans mon cœur suite à la lecture du premier tome de Phobos que je n’avais pas aimé. Comme j’ai reçu par mon travail le service de presse de Vampyria et que le thème m’intriguait, je me suis lancée dedans avec curiosité et appréhension. Mais au final j’ai beaucoup aimé cette lecture qui me réconcilie avec l’auteur et j’en suis ravie ! Déjà le concept est très original : le monde est figé depuis des siècles au temps de Louis XIV car ce dernier est devenu un vampyre immortel et règne sur tout le royaume de France. Nous suivons Jeanne 3 siècle plus tard (et donc à notre époque mais sans aucune évolution depuis le 18e siècle) qui voit sa famille massacrée par un vampyre et qui par un concours de circonstance arrive à infiltrer la cour du roy dans le but de tuer ce vampyre. J’ai aimé la noirceur de ce roman et son côté sanglant ! Jeanne est une héroïne aveuglée par la haine et la vengeance. Les vampyres dans ce roman sont loin d’être romantiques et même si ils vivent dans la noblesse, ce sont de véritables bêtes sauvages et sanguinaires. J’aime beaucoup tout le mystère qu’il y a autours du personnage de Louis XIV. Victor Dixen a réussi à le rendre effrayant et mystérieux au possible. L’écriture est addictive car j’ai lu ce roman en trois jours à peine. La fin présage une suite très intéressante et différente de l’intrigue de ce premier tome! Si ce roman n’est pas un coup de cœur absolu, j’ai beaucoup apprécié ma lecture pour l’originalité du scénario et le mystère entretenu autours des vampyres qui donne envie d’aller toujours plus loin. Vivement la suite !
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesMotsMagiques Posté le 13 Novembre 2020
    J’avoue que j’avais été avant tout séduit par le pitch de l’histoire (et certainement pas par cette couverture que je déteste) même si j’ai toujours quelques a priori sur l’auteur (j’avais bien aimé Cogito pourtant). ⠀ Si on commence par le positif, j’ai trouvé le roman bien rythmé, d’autant qu’on a de l’action dès le premier chapitre, ce qui est plutôt cool. L’univers, sans être exceptionnel, a des choses assez sympa. La figure du vampyre (avec un Y) est assez classique mais on a quand même des petites touches d’originalité avec certains concepts comme les roses, les violons, et les cavales vampyriques. On retrouve aussi des éléments d’autres folklores même s’ils ne sont pas encore très développés dans ce premier tome. ⠀ Pour moi le principal élément négatif serait la facilité. Même si Jeanne rencontre pas mal de problèmes (c’est le moins qu’on puisse dire), les choses ont quand même tendance à bien se goupiller pour elle. Le timing est toujours de son côté et c’est un peu dommage. ⠀ Je n’ai pas été hyper convaincus par les personnages non plus, à part certains personnages secondaires (Naoko, Rafael et Suraj). Jeanne a un caractère pas très agréable, mais surtout, elle n’est pas du... J’avoue que j’avais été avant tout séduit par le pitch de l’histoire (et certainement pas par cette couverture que je déteste) même si j’ai toujours quelques a priori sur l’auteur (j’avais bien aimé Cogito pourtant). ⠀ Si on commence par le positif, j’ai trouvé le roman bien rythmé, d’autant qu’on a de l’action dès le premier chapitre, ce qui est plutôt cool. L’univers, sans être exceptionnel, a des choses assez sympa. La figure du vampyre (avec un Y) est assez classique mais on a quand même des petites touches d’originalité avec certains concepts comme les roses, les violons, et les cavales vampyriques. On retrouve aussi des éléments d’autres folklores même s’ils ne sont pas encore très développés dans ce premier tome. ⠀ Pour moi le principal élément négatif serait la facilité. Même si Jeanne rencontre pas mal de problèmes (c’est le moins qu’on puisse dire), les choses ont quand même tendance à bien se goupiller pour elle. Le timing est toujours de son côté et c’est un peu dommage. ⠀ Je n’ai pas été hyper convaincus par les personnages non plus, à part certains personnages secondaires (Naoko, Rafael et Suraj). Jeanne a un caractère pas très agréable, mais surtout, elle n’est pas du tout crédible. Sa culture et et sa répartie ont tendance à être supérieures à celles de tous les nobles qui ont pourtant reçu une éducation plus soutenue que la sienne. Elle est capable d’un sang froid et d’une violence qui ne me semblent pas cohérents par rapport à la vie qu’elle a eu jusqu’ici. Bref, ça ne m’a pas convaincu. ⠀ Malgré mes critiques, j’ai passé un bon moment, mais je trouve qu’on est quand même bien dans les clichés du YA et c’est dommage. Je pense quand même lire la suite !
    Lire la suite
    En lire moins
  • ReveursEtMangeursDePapier Posté le 11 Novembre 2020
    Victor Dixen a réécrit l'Histoire ! Il y a trois cents ans, le Roy Soleil a subi une transmutation qui a fait de lui le tout premier vampyre. Il devient alors Louis l'Immuable, Roy des Ténèbres et son règne est éternel. C'est dans ce contexte que nous faisons la rencontre de Jeanne, qui rêve d'ailleurs. Jeanne a grandi dans une famille de roturiers, condamnés au parcage. Ils ne peuvent quitter La Butte-aux-rats, et sont soumis chaque mois à la dîme du sang. Son destin bascule à la fin de l'été de l'An 299. Sa famille est massacrée, et pour sauver sa peau elle réussit à se faire passer pour une baronnette. Désormais orpheline, Jeanne rejoint Versailles pour devenir pupille du Roy des Ténèbres... L'auteur installe sans difficulté une délicieuse ambiance toute sombre et macabre. Il prépare soigneusement notre entrée à la Cour aux côtés de Jeanne et d'autres jeunes privilégiés qui sont formés. On se familiarise peu à peu avec les lois et pratiques des vampyres, entre autres choses. J'ai adoré suivre Jeanne, cette jeune fille qui a tout perdu et qui se laisse guider par sa soif de vengeance. Elle a une certaine capacité à rebondir, à ne pas... Victor Dixen a réécrit l'Histoire ! Il y a trois cents ans, le Roy Soleil a subi une transmutation qui a fait de lui le tout premier vampyre. Il devient alors Louis l'Immuable, Roy des Ténèbres et son règne est éternel. C'est dans ce contexte que nous faisons la rencontre de Jeanne, qui rêve d'ailleurs. Jeanne a grandi dans une famille de roturiers, condamnés au parcage. Ils ne peuvent quitter La Butte-aux-rats, et sont soumis chaque mois à la dîme du sang. Son destin bascule à la fin de l'été de l'An 299. Sa famille est massacrée, et pour sauver sa peau elle réussit à se faire passer pour une baronnette. Désormais orpheline, Jeanne rejoint Versailles pour devenir pupille du Roy des Ténèbres... L'auteur installe sans difficulté une délicieuse ambiance toute sombre et macabre. Il prépare soigneusement notre entrée à la Cour aux côtés de Jeanne et d'autres jeunes privilégiés qui sont formés. On se familiarise peu à peu avec les lois et pratiques des vampyres, entre autres choses. J'ai adoré suivre Jeanne, cette jeune fille qui a tout perdu et qui se laisse guider par sa soif de vengeance. Elle a une certaine capacité à rebondir, à ne pas se laisser impressionner. Et il y a ce petit côté impitoyable chez cette héroïne qui la rend totalement imprévisible ! On a d'ailleurs droit à de sacrés retournements de situations ! Ce premier tome au cœur de la Vampyria m'a fait forte impression. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre mais ce que j'ai trouvé dans ce roman m'a bien vite conquise. Ces êtres éternels et cruels nous envoûtent dans un même temps j'ai vraiment apprécié que l'auteur conserve l'essence même du vampire classique, ancien, terrifiant. Verdict : Défini comme une uchronie baroque et horrifique, ce roman nous plonge dans un contexte historique réinventé et épatant, qu'on prend plaisir à découvrir. Le règne du Roi Soleil n'a jamais pris fin et sa transmutation marque le début de l'Ere des Ténèbres. C'est fascinant, terrible et cruel. J'ai eu bien du mal à décrocher de cette première aventure aux côtés de Jeanne et j'ai passé un excellent moment. C'est une vraie bonne surprise, idéale pour la saison !
    Lire la suite
    En lire moins
  • verauxinelle Posté le 8 Novembre 2020
    Waouh, une tuerie !! Excellentissime ! Bon ok, je suis une grande fan de l'auteur, c'est vrai, mais justement...ce nouveau changement de registre m'intriguait, et j'en attendais beaucoup. J'avoue que cette lecture à été pleine de surprises ! L'auteur a encore une fois créé un univers de dingue, avec une intrigue incroyablement originale, où mensonges, secrets et trahisons sont monnaie courante. Certains passages sont assez sanglants...les notions de couvre-feu et de parcage...pour le moins troublants. Cette Cour a ses propres codes et comme le dit l'auteur, le moindre faux pas s'y paye au prix du sang ! J'ai complètement adoré ! C'était... terrifiant, effroyable, glaçant, mais majestueux ! Tellement différent des autres histoires de vampires que l'on retrouve partout depuis "Twilight". On y retrouve bien plus l'ambiance anxiogène d'un Bram Stocker...et quel fin !!! Elle soulève tellement, mais tellement de questions ! Je brûle de connaître la suite, ce roman est hyper addictif, impossible à lâcher. Un gros coup de cœur pour moi.
INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

Lisez maintenant, tout de suite !