Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265088658
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 155 x 240 mm

Vegas Mytho

Date de parution : 08/04/2010

1957. Dans le Greenwich Village branché de la « beat generation », Thomas Hanlon, écrivain et poète alcoolique, rencontre la belle Sofia Stamatis, héritière d'une riche famille de la diaspora grecque. La jeune femme l'entraîne à Las Vegas pour l'inauguration de l'Olympic Winner, casino dirigé par son père, chef incontesté...

1957. Dans le Greenwich Village branché de la « beat generation », Thomas Hanlon, écrivain et poète alcoolique, rencontre la belle Sofia Stamatis, héritière d'une riche famille de la diaspora grecque. La jeune femme l'entraîne à Las Vegas pour l'inauguration de l'Olympic Winner, casino dirigé par son père, chef incontesté du clan Stamatis, personnage fascinant qui intrigue autant la Mafia que le FBI.
Thomas comprend très vite que les Stamatis sont en guerre avec le casino concurrent tenu par une ancienne famille égyptienne. Une guerre qui se poursuit depuis des millénaires…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265088658
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 155 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • henrimesquida Posté le 24 Octobre 2018
    Après les Elfes, Christophe Lambert nous emmène à la rencontre des Dieux Olympiens. Et cela barde à chaque chapitre ! On est plongé dans une guerre entre mafieux et dieux égyptiens... tout le monde veut la peau de tout le monde et dans tout ce fatras, un humain est tombé amoureux d'Athéna et l'accompagne dans les voyages familiaux. Un bon moment de lecture... très cinématographique comme approche...
  • yannquignon Posté le 20 Novembre 2016
    New York, 1957. Thomas Hanlon fait la connaissance de Sofia Stamatis, une beauté grecque dont le père ouvre un nouveau casino à Vegas, l'Olympic Winner. La famille de Sofia est... surprenante et Vassilis Stamatis, le patriarche est un être fascinant. En face du casino grec, le Mastaba, un établissement de jeux qui appartient à une famille égyptienne... Hanalon comprend bien vite que les deux familles sont en guerre. Il est cependant loin de se douter que celle-ci se poursuit depuis des millénaires. Ce roman, qui voit s'opposer dieux grecs et égyptiens, tire son originalité de son mélange de genres et d'époques. C. Lambert sait rendre l'atmosphère du Las Vegas des fifties. Le cadre est idéal pour créer un polar fantastique où les dieux sont des mafieux qui règnent en maîtres sur le monde, dans l'ombre, sans que personne n'en sache rien. Ce roman de science-fiction se lit comme un polar et une fois commencé, on ne peut plus le lâcher !
  • spavanelli Posté le 16 Octobre 2016
    Un roman noir à souhait dans le vieux Vegas en proie à la frénésie immobilière de ces grands hôtels casinos. Un auteur "paumé" qui se retrouve à tutoyer les dieux (sans le savoir au début.) Des points de vue de narration radicalement opposés, mais qui se marient superbement, au point que l'on en oublie complètement la mécanique du texte pour s'immerger dans l'histoire. J'ai adoré cette mythologie grecque, selon les termes de l'auteur revisitée à la sauce Lambert ! Bravo !
  • boudicca Posté le 10 Décembre 2015
    « Mon objectif est de (re)faire Le Parrain... avec des superpouvoirs ! » Voilà comment Christophe Lambert déclare avoir donner naissance à « Vegas Mytho », un roman haletant dans lequel l'auteur s'est amusé à transposer des divinités antiques dans les États-Unis des années 1950. Après tout pourquoi les dieux auraient-ils forcément disparu ? Pourquoi ne seraient-ils pas parvenus à traverser les siècles et à s’adapter à l'évolution de la société ? C'est en tout cas ce qu'ont fait les membres du panthéon grec qui, depuis la période antique, ont toujours réussi à flairer les secteurs prometteurs dans lesquels investir et ainsi pu mener une existence aussi privilégiée qu'autrefois. Guère surprenant donc qu'en 1957 on retrouve Zeus, cachant sa nature divine derrière le pseudonyme de Vasilis Stamatis, à la tête de l'un des plus lucratifs casinos de Las Vegas, l'Olympic Winner. Apollon/Adonis, lui, s'est reconverti en chanteur ; Aphrodite/Callista en actrice ; Poséidon/Némo en féru de parc aquatique et Athéna/Sofia en étudiante en philosophie. Un cercle familial bien fermé dans lequel va pourtant se greffer un nouveau membre, Thomas Hanlon, un type sympathique mais un peu paumé ayant renoncé à sa carrière d'enseignant pour se lancer dans l'écriture et qui va complètement tomber sous le charme de la belle... « Mon objectif est de (re)faire Le Parrain... avec des superpouvoirs ! » Voilà comment Christophe Lambert déclare avoir donner naissance à « Vegas Mytho », un roman haletant dans lequel l'auteur s'est amusé à transposer des divinités antiques dans les États-Unis des années 1950. Après tout pourquoi les dieux auraient-ils forcément disparu ? Pourquoi ne seraient-ils pas parvenus à traverser les siècles et à s’adapter à l'évolution de la société ? C'est en tout cas ce qu'ont fait les membres du panthéon grec qui, depuis la période antique, ont toujours réussi à flairer les secteurs prometteurs dans lesquels investir et ainsi pu mener une existence aussi privilégiée qu'autrefois. Guère surprenant donc qu'en 1957 on retrouve Zeus, cachant sa nature divine derrière le pseudonyme de Vasilis Stamatis, à la tête de l'un des plus lucratifs casinos de Las Vegas, l'Olympic Winner. Apollon/Adonis, lui, s'est reconverti en chanteur ; Aphrodite/Callista en actrice ; Poséidon/Némo en féru de parc aquatique et Athéna/Sofia en étudiante en philosophie. Un cercle familial bien fermé dans lequel va pourtant se greffer un nouveau membre, Thomas Hanlon, un type sympathique mais un peu paumé ayant renoncé à sa carrière d'enseignant pour se lancer dans l'écriture et qui va complètement tomber sous le charme de la belle Sofia. C'est donc de l'extérieur, grâce au point de vue de Thomas qui endosse le rôle de narrateur, que le lecteur fait plus intimement connaissance avec la puissante famille Stamatis. Une famille qui, depuis sa récente arrivée à Vegas, multiplie les accrochages avec l'un des ses concurrents, des Égyptiens qui évoquent eux aussi à s'y méprendre des divinités vénérées au temps des pharaons... Fidèle à son idée de proposer un « remake » du Parrain de Coppola, Christophe Lambert axe l'essentiel de son intrigue sur la lutte de pouvoir à laquelle ces dieux devenus mafieux se livrent depuis des siècles. Le lecteur s’identifie rapidement au narrateur qui débarque en plein milieu de ces règlements de compte entre immortels et de ces drames familiaux entraînant assassinats, trahisons, mensonges, braquages, j'en passe et des meilleurs. On ne s'ennuie pas une seconde, l'auteur maintenant jusqu'au bout un rythme effréné et ponctuant son récit de rebondissements ou révélations inattendus. Le lecteur féru d'histoire appréciera évidemment les nombreux clins d’œil à la mythologie grecque et à l'histoire ou aux attributs des divinités ici mises en scène. Les quelques chapitres sous forme de flash-back revenant sur des épisodes marquants de l'histoire comme le sac de Rome au Ve siècle, la bataille de Lépante en 1571 ou encore le naufrage du Titanic sont également très réussis. Christophe Lambert signe avec « Vegas Mytho » un excellent roman dans lequel le lecteur assiste avec jubilation aux règlements de compte sanglants auxquels s'adonnent depuis des siècles les divinités antiques, reconverties pour l'occasion en véritable maffieux. Ajoutez à cela à un narrateur attachant, des référents savamment distillées à la mythologie, un style percutant et une bonne dose d'humour et vous obtenez un excellent divertissement que je vous conseille fortement de découvrir à votre tour.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ourcq Posté le 17 Juillet 2014
    Plonger les dieux dans la mythologie dans le las Vegas des années 50, c'est assez osé et on se demande ce qui se passe dans la tête de Christophe Lambert. Néanmoins , j'ai passé un bon moment , j'ai eu envie de tourner les pages comme d'habitude ( j'en suis à mon troisième roman de l'auteur). Pas de la grande littérature mais un bon moment de détente.
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.