Lisez! icon: Search engine

Vingt-neuf semaines et des poussières d'étoiles

Cherche midi
EAN : 9782749160412
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 176
Format : 140 x 220 mm
Vingt-neuf semaines et des poussières d'étoiles
Mon bébé qui ne naîtra pas

Collection : Témoignages
Date de parution : 28/03/2019
Comment apprend-on à vivre après et avec cette perte ?
« Début mai 2013, alors que je suis expatriée avec ma famille dans un lointain pays d’Asie centrale, je découvre que je suis enceinte de mon troisième enfant. Fin octobre 2013, c’est déjà fini. Je dois interrompre ma grossesse à la suite de la découverte de graves malformations fœtales.
Vingt-neuf semaines in utero, quelques...
« Début mai 2013, alors que je suis expatriée avec ma famille dans un lointain pays d’Asie centrale, je découvre que je suis enceinte de mon troisième enfant. Fin octobre 2013, c’est déjà fini. Je dois interrompre ma grossesse à la suite de la découverte de graves malformations fœtales.
Vingt-neuf semaines in utero, quelques minutes en tête à tête, le bracelet d’une maternité parisienne, une photo de mauvaise qualité : ce sont les minces souvenirs que je possède.
Pour qu’il reste autre chose qu’un parcours médical et que la relation prenne forme d’une autre manière, moi, la maman de cet enfant né sans vie, je n’ai pas eu d’autre choix que d’écrire notre brève histoire. Comment se consoler d’avoir perdu un bébé que l’on a à peine connu ? Comment faire le deuil de celui que l’on a tenu seulement quelques minutes dans ses bras ? Comment apprend-on à vivre après, et avec cette perte ? Je tente de répondre à ces questions ; j’écris pour atténuer la douleur et, ainsi, mon enfant existe. »

L’auteur témoigne dans cet ouvrage d’une situation malheureusement courante, l’interruption thérapeutique de grossesse et le deuil périnatal. Son récit confronte le lecteur au choix le plus difficile qui soit pour des parents : décider de laisser partir leur enfant.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749160412
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 176
Format : 140 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • voyagelivresque Posté le 23 Juillet 2019
    On ne peut pas parler de coup de cœur, ni noter un tel récit cela serait indécent, mais chère Aude vous avez écrit ses lignes, avec votre cœur et avec une telle émotion qui perle à chaque mot que c’est avec mon cœur que je vais vous répondre. En tant que femme, en tant que mère, votre livre m’a touchée, bouleversée , vous évoquez un sujet qui parle à beaucoup de femmes , aux plus profonds de leurs entrailles. Un sujet dur, quasiment tabou que vous abordez avec pudeur. "Vingt-neuf semaines et des poussières" aborde l’IMG ( interruption médicale de grossesse) Aude tombe enceinte en 2013 de son 3ème enfant, parents heureux, un début de grossesse classique, tout se passe bien, les semaines passent et bébé pousse, grandit , grossit, on voit son nez, sa bouche, ses mains, on lui parle, tout le monde se projette jusqu’au 5ème mois de grossesse, échographie. C'est au cours de cet examen qu'Aude va apprendre que son enfant souffre d'une malformation. Suite à cette douloureuse nouvelle, de nombreux examens vont être pratiqués jusqu'au diagnostic final: le bébé est atteint de trisomie. Que faire, que décider, quelle est la bonne décision, si bonne décision, il y a, des... On ne peut pas parler de coup de cœur, ni noter un tel récit cela serait indécent, mais chère Aude vous avez écrit ses lignes, avec votre cœur et avec une telle émotion qui perle à chaque mot que c’est avec mon cœur que je vais vous répondre. En tant que femme, en tant que mère, votre livre m’a touchée, bouleversée , vous évoquez un sujet qui parle à beaucoup de femmes , aux plus profonds de leurs entrailles. Un sujet dur, quasiment tabou que vous abordez avec pudeur. "Vingt-neuf semaines et des poussières" aborde l’IMG ( interruption médicale de grossesse) Aude tombe enceinte en 2013 de son 3ème enfant, parents heureux, un début de grossesse classique, tout se passe bien, les semaines passent et bébé pousse, grandit , grossit, on voit son nez, sa bouche, ses mains, on lui parle, tout le monde se projette jusqu’au 5ème mois de grossesse, échographie. C'est au cours de cet examen qu'Aude va apprendre que son enfant souffre d'une malformation. Suite à cette douloureuse nouvelle, de nombreux examens vont être pratiqués jusqu'au diagnostic final: le bébé est atteint de trisomie. Que faire, que décider, quelle est la bonne décision, si bonne décision, il y a, des doutes , des convictions qui la poursuivront. Aude et son mari ont choisi et un nouveau combat commence: obtenir le droit à une IMG. Et puis, il y a l'après. La vie qui doit continuer sans ce petit être, continuer avec le regard des autres, leurs mots clichés, leurs phrases toutes faites. Aude Ceccarelli se livre, nous livre un témoigne vrai sans fard, sans filtre, elle souffle sa douleur sur son texte d'une sincérité désarmante Elle évoque ses révoltes, le manque de tact du corps médical. Elle émet avec émotions ses doutes et ses convictions. Elle nous raconte son histoire tout en s’adressant à cet enfant qui n’aura jamais vu le jour. On vit avec vous Aude, on respire à votre rythme, le cœur serré, on espère, on s’émeut, on pleure. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, hélas....Je ne sais pas si j’aurais eu votre courage Aude de me mettre à nu de la sorte. Un récit qui m'a transpercé le cœur et une douce pensée pour ce bébé devenu poussière d’étoiles pour ses frères #vingtneufsemainesetdespoussieresdetoiles #audececcarelli #cherchemidiediteur
    Lire la suite
    En lire moins
  • mellyfrance Posté le 13 Mai 2019
    Vingt-neuf semaines et des poussières d'étoiles est un témoignage d'Aude Ceccarelli, vibrant de sincérité sur sa grossesse et sur son IMG, Interruption Médicale de Grossesse. #VingtNeufSemaines #NetGalleyFrance Je tiens à remercier Netgalley ainsi que les éditions du Cherche Midi pour ce témoignage qui ne laissera personne indifférent. Aude Ceccarelli habite au Kazakhstan avec sa famille, son mari Marco et ses deux premiers enfants lorsqu'elle apprend qu'elle est enceinte. Au départ, tout va bien mais au bout de quelques temps, on découvre que le bébé a un souci de santé et on envisage l'IMG. C'est ce parcours que la narratrice nous raconte. Cette lecture est bouleversante, elle est parfois belle, parfois elle vous envoie un coup de poignard en plein coeur. On ne ressort pas indemne de cette lecture, de ce témoignage vrai, sans compromis... Ce texte m'a bouleversée, m'a retournée les tripes, m'a émue, m'a mise en colère aussi, contre l'injustice de la vie. Merci à Aude Ceccarelli d'avoir décrit son parcours, et de le partager avec nous. Merci à elle d'avoir mis des mots sur la souffrance et de nous la confier comme cela, comme si nous étions ses amies. Merci à elle tout simplement pour le courage... Vingt-neuf semaines et des poussières d'étoiles est un témoignage d'Aude Ceccarelli, vibrant de sincérité sur sa grossesse et sur son IMG, Interruption Médicale de Grossesse. #VingtNeufSemaines #NetGalleyFrance Je tiens à remercier Netgalley ainsi que les éditions du Cherche Midi pour ce témoignage qui ne laissera personne indifférent. Aude Ceccarelli habite au Kazakhstan avec sa famille, son mari Marco et ses deux premiers enfants lorsqu'elle apprend qu'elle est enceinte. Au départ, tout va bien mais au bout de quelques temps, on découvre que le bébé a un souci de santé et on envisage l'IMG. C'est ce parcours que la narratrice nous raconte. Cette lecture est bouleversante, elle est parfois belle, parfois elle vous envoie un coup de poignard en plein coeur. On ne ressort pas indemne de cette lecture, de ce témoignage vrai, sans compromis... Ce texte m'a bouleversée, m'a retournée les tripes, m'a émue, m'a mise en colère aussi, contre l'injustice de la vie. Merci à Aude Ceccarelli d'avoir décrit son parcours, et de le partager avec nous. Merci à elle d'avoir mis des mots sur la souffrance et de nous la confier comme cela, comme si nous étions ses amies. Merci à elle tout simplement pour le courage qu'elle a eu!
    Lire la suite
    En lire moins
  • soniaboulimiquedeslivres Posté le 1 Avril 2019
    J’ai préparé le stock de mouchoirs dès le début de ce livre, prévu un après midi au calme chez moi pour le lire tranquillement d’une traite, et j’ai bien eu raison. Ce livre c’est un concentré d’émotions auquel personne ne peut être insensible, et surtout pas une femme ou une mère de famille. Une famille française heureuse, expatriée au Kazakhstan, la mère, narratrice, Marco, le père, et deux fils de 2 et 3 ans. Famille parfaite, et voilà un nouveau bébé qui s’annonce. Un bébé d’hiver. Très vite, la mère lui parle, posant ses mains sur son ventre, elle se projette dans cette grossesse, prend le soleil de Méditerranée pour faire le plein de couleurs, de vitamines avant le dur hiver kazakh. Mais à l’aube de la quarantaine, cette grossesse est déjà considérée comme à risque. Le compteur tourne, cette fameuse horloge biologique, qui commence à se dérégler dès le début de la trentaine. Un bébé à 40 ans, c’est déjà un coup de poker en soi. Elle se précipite sur les revues spécialisées pour suivre l’évolution de ce petit être qui grandit en elle, comme nous l’avons toutes fait : A la 6e semaine, son cœur se met à battre, il a un... J’ai préparé le stock de mouchoirs dès le début de ce livre, prévu un après midi au calme chez moi pour le lire tranquillement d’une traite, et j’ai bien eu raison. Ce livre c’est un concentré d’émotions auquel personne ne peut être insensible, et surtout pas une femme ou une mère de famille. Une famille française heureuse, expatriée au Kazakhstan, la mère, narratrice, Marco, le père, et deux fils de 2 et 3 ans. Famille parfaite, et voilà un nouveau bébé qui s’annonce. Un bébé d’hiver. Très vite, la mère lui parle, posant ses mains sur son ventre, elle se projette dans cette grossesse, prend le soleil de Méditerranée pour faire le plein de couleurs, de vitamines avant le dur hiver kazakh. Mais à l’aube de la quarantaine, cette grossesse est déjà considérée comme à risque. Le compteur tourne, cette fameuse horloge biologique, qui commence à se dérégler dès le début de la trentaine. Un bébé à 40 ans, c’est déjà un coup de poker en soi. Elle se précipite sur les revues spécialisées pour suivre l’évolution de ce petit être qui grandit en elle, comme nous l’avons toutes fait : A la 6e semaine, son cœur se met à battre, il a un cerveau, une moelle épinière et commence à bouger aux alentours de la 8e semaine. A la 11e semaine de grossesse, événement majeur ! Votre tout-petit passe du statut d’embryon à celui de fœtus. A la 16e semaine, il commence à être vigoureux. C’est à ce moment que vous allez généralement sentir ses 1er mouvements. Il mesure 14 cm et pèse 110 grammes. A la 26e semaine de grossesse, ses yeux ont pris la couleur bleu-gris, les cils font leur apparition et son cerveau est de plus en plus évolué. Une semaine plus tard, il sait pleurer et commence à rêver. Et à la 29è semaine ? Reset, poussière d’étoiles, on tourne la page. J’ai commencé à pleurer à partir de la page 59. Tous les souvenirs de mes grossesses sont remontés à la surface, idem pour les accouchements. L’histoire de ce couple, et de ce bébé, c’est terrible, injuste. Comment peut on prendre une telle décision ? Tout en sachant qu’ils n’ont pas d’autre choix ? On vit ce drame de l’intérieur, j’ai accompagné cette maman à chaque examen, subit l’absence totale d’empathie de la part des soignants, attendu avec angoisse les résultats des examens. Un premier couperet tombe, 1ère malformation. Le choc passé, on avance, ce n’est pas grave, ça se soigne, ça s’opère. Et puis second coup de massue, cette fois, l’inéluctable se produit. La loi Veil, qui « sauve » chaque jour des femmes, l’IVG ou pire, l’IMG (interruption médicale de grossesse), malgré les délais de réflexion, les démarches lourdes et pesantes. Comment peut on réfléchir à cela ? Comment peut-on demander à ces femmes de réfléchir afin de prendre la bonne décision ? Y a-t-il une bonne décision d’ailleurs ? Tout le long de cette lecture, je me suis posée la question, et j’aurai fait pareil. Cette maman a pris la bonne décision en préservant ce petit être d’une vie morose peuplée de non joie et de douleurs. Et une fois l’acte fait, comment se relève-t-on ? Que fait-on de cette culpabilité sourde qui nous ronge ? Comment vit-on le regard des autres ? Tout cela est raconté sans filtres, avec une émotion qui m’a prise aux tripes. Je vous mets en garde : projet de bébé à court terme, passez votre chemin. Lectrice trop sensible : idem. On ne ressort pas indemne de cette lecture. Il a fallu énormément de courage pour coucher ce vécu sur le papier, même si c’est une sorte de thérapie. C’est juste bouleversant. La vie peut être belle, mais elle peut aussi ne faire aucun cadeau…. Je remercie les Éditions Cherche Midi et NetGalley pour cette lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lireetsortir Posté le 28 Mars 2019
    Ce livre est dédié à tous les parents qui ont été confrontés à ce choix douloureux et inimaginable : celui de laisser partir leur enfant. Aude a déjà eu deux garçons « sains ». Elle est enceinte, d’une troisième merveille qui va venir agrandir la petite famille de bonheur. Elle pense que le pire ne lui arrivera pas. Loin d’imaginer ce qui va lui tomber dessus. Avant de l’annoncer attend le stade fatidique des trois mois. Pour être sûre. Par superstition, peut-être. Pensant qu’après rien ne pourrait arriver, sûrement. Lorsqu’elle demande une amniocentèse on lui dit d’abord non. Elle a 38 ans, certes. Mais deux enfants en parfaite santé. Aucune raison de s’inquiéter. Comme si ça suffisait. Mais Aude va assister en direct à la mort programmée de son fils. Elle l’a désiré, attendu, espéré le sauver, et finalement décidé de ne pas le faire exister… Il lui reste désormais ce ventre qu’elle caresse comme pour dire « je ne t’oublie pas » Et l’histoire inventée pour ses frères «le bébé était malade, les docteurs l’ont emporté, il est devenu poussière d’étoiles ». Comment l’expliquer à ses deux autres enfants ? Que répondre lorsque l’un des deux vous rétorque que « mais Maman quand on est malade on n’est pas... Ce livre est dédié à tous les parents qui ont été confrontés à ce choix douloureux et inimaginable : celui de laisser partir leur enfant. Aude a déjà eu deux garçons « sains ». Elle est enceinte, d’une troisième merveille qui va venir agrandir la petite famille de bonheur. Elle pense que le pire ne lui arrivera pas. Loin d’imaginer ce qui va lui tomber dessus. Avant de l’annoncer attend le stade fatidique des trois mois. Pour être sûre. Par superstition, peut-être. Pensant qu’après rien ne pourrait arriver, sûrement. Lorsqu’elle demande une amniocentèse on lui dit d’abord non. Elle a 38 ans, certes. Mais deux enfants en parfaite santé. Aucune raison de s’inquiéter. Comme si ça suffisait. Mais Aude va assister en direct à la mort programmée de son fils. Elle l’a désiré, attendu, espéré le sauver, et finalement décidé de ne pas le faire exister… Il lui reste désormais ce ventre qu’elle caresse comme pour dire « je ne t’oublie pas » Et l’histoire inventée pour ses frères «le bébé était malade, les docteurs l’ont emporté, il est devenu poussière d’étoiles ». Comment l’expliquer à ses deux autres enfants ? Que répondre lorsque l’un des deux vous rétorque que « mais Maman quand on est malade on n’est pas mort »? Il y a les bons conseils, les insanités, les phrases pourries, « Vous avez fait le bon choix », « Il faut passer à autre chose », « Il faut aller de l’avant » « La vie continue »…. Et parce que son histoire ne s’arrête pas le jour où il est né (mort), elle a décidé d’écrire ce livre, son histoire, qui fera écho dans le coeur d’autres parents qui ont vécu un drame similaire, celui de perdre un enfant. Puis aussi pour lui donner naissance une seconde fois et permettre à ceux qui ne l’ont pas connu de le rencontrer. 29 semaines in utero quelques minutes de visu… L’absence ne se guérit pas, la douleur restera, et il persistera toujours dans un coin de sa tête un « Pourquoi? »… Parler pour se souvenir, ne pas oublier, se remémorer ce qui a existé, et restera pour toujours. Aude Ceccarelli ouvre son coeur avec « Vingt-neuf semaines et des poussières d’étoiles », en hommage à son fils, à jamais dans sa vie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeslecturesdeLily Posté le 4 Mars 2019
    #Chronique : Vingt-neuf semaines et des poussières d'étoiles de Aude Ceccarelli - le cherche midi éditeur#8203; Tu es le + 1 qui m'a fait comprendre ma vraie chance, celle d'avoir des enfants en bonne santé. Même si ton absence ne se guérit pas comme ça et qu'il y aura toujours dans un coin de ma tête un « pourquoi ? ». Un témoignage bouleversant, poignant, intime... À découvrir dès le 28 mars prochain http://www.leslecturesdelily.com/2019/03/vingt-neuf-semaines-et-des-poussieres.html
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Par Cherche midi

    Aude Ceccarelli : l'interview

    Vingt-neuf semaines et des poussières d’étoiles est le récit d’une perte. L’auteure retrace le parcours de sa troisième grossesse : la joie, l’annonce à l’entourage, et la découverte d’une malformation qui conduira à la décision de ne pas faire naître son enfant.

    Lire l'article