Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258092396
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Viscères

Jacques Martinache (traduit par)
Collection : Sang d'Encre
Date de parution : 15/01/2015
Et si votre pire cauchemar recommençait ? Une nouvelle enquête de Jack Caffery.
 
Il y a quinze ans, deux amoureux ont été retrouvés sauvagement éviscérés dans le bois attenant à la maison de campagne des Anchor-Ferrers. Le principal suspect, qui a avoué les crimes, est depuis sous les verrous. Mais aujourd’hui, alors que Oliver, Matilda et leur fille, Lucia, n’ont pas oublié cette... Il y a quinze ans, deux amoureux ont été retrouvés sauvagement éviscérés dans le bois attenant à la maison de campagne des Anchor-Ferrers. Le principal suspect, qui a avoué les crimes, est depuis sous les verrous. Mais aujourd’hui, alors que Oliver, Matilda et leur fille, Lucia, n’ont pas oublié cette découverte macabre, l’histoire se répète, plongeant la famille dans la terreur.   

En grand peintre de l’angoisse, Mo Hayder nous livre une série de tableaux sanglants, dans lesquels le commissaire Jack Caffery, toujours hanté par la disparition de son jeune frère, est plus vulnérable que jamais.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258092396
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité
En savoir plus

Ils en parlent

"Les personnages semblent en savoir plus que vous, alors on est happé par l’intrigue, étonné par les diaboliques rebondissements, et on ne lâche rien jusqu’à la fin."
Madame Figaro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mililoubook Posté le 22 Novembre 2021
    Mon tout premier livre de cet auteur et...quelle claque !! Je n'ai rien vu venir ni pressenti ...!!! L'auteur sait jouer avec nos nerfs à la perfection, l'intrigue est diaboliquement efficace et extrêmement bien manigancée. Une excellente surprise pour moi car à force de lire des thrillers ont fini par tout deviner... Hé bien là que nenni.. J'ai beaucoup aimé la manipulation avec laquelle l'auteur se joue de nous, ces retournements de situation imprévisibles, cette noirceur de l'âme humaine qui est exploitée à la perfection et ce final époustouflant qui donne envie d'ouvrir les autres titres de l'auteur.
  • Nala74 Posté le 9 Novembre 2021
    Visceres de Mo Hayder Je découvre l’autrice avec ce roman qui est le 7eme et dernier tome de la série Walking Man avec Jack Caffery. Je ne vais pas trop en dire de peur de spoiler, mais j’ai beaucoup aimé cette lecture. Des chapitres courts, très prenants, une alternance entre deux récits: celui de la famille Anchor- Ferrers qui a vécu un drame il y a 15 ans , et qui, venus passer quelques jours dans leur maison de campagne ne semble pas être en sécurité dans ces lieux chargés de souvenirs atroces... Mais aussi le récit de Jack Caffery, commissaire adjoint à la brigade criminelle de Londres , au passé douloureux et dont la quête personnelle va l’amener à croiser la route de cette famille. La première moitié m’a totalement conquise, avec une ambiance particulièrement pesante , effet renforcé par l’alternance des points de vue entre les différents personnages qui nous livrent leurs sensations et réflexions nous plongeant encore plus loin dans l’angoisse. Mo Hayder est énigmatique , elle nous distille les informations à petites doses, suffisamment pour qu’on comprenne ce qu’elle souhaite, mais pas trop pour nous laisser nous questionner . L’autrice parvient ainsi à instiller une tension redoutable, qui a fini par... Visceres de Mo Hayder Je découvre l’autrice avec ce roman qui est le 7eme et dernier tome de la série Walking Man avec Jack Caffery. Je ne vais pas trop en dire de peur de spoiler, mais j’ai beaucoup aimé cette lecture. Des chapitres courts, très prenants, une alternance entre deux récits: celui de la famille Anchor- Ferrers qui a vécu un drame il y a 15 ans , et qui, venus passer quelques jours dans leur maison de campagne ne semble pas être en sécurité dans ces lieux chargés de souvenirs atroces... Mais aussi le récit de Jack Caffery, commissaire adjoint à la brigade criminelle de Londres , au passé douloureux et dont la quête personnelle va l’amener à croiser la route de cette famille. La première moitié m’a totalement conquise, avec une ambiance particulièrement pesante , effet renforcé par l’alternance des points de vue entre les différents personnages qui nous livrent leurs sensations et réflexions nous plongeant encore plus loin dans l’angoisse. Mo Hayder est énigmatique , elle nous distille les informations à petites doses, suffisamment pour qu’on comprenne ce qu’elle souhaite, mais pas trop pour nous laisser nous questionner . L’autrice parvient ainsi à instiller une tension redoutable, qui a fini par se transformer en véritable peur chez moi. La seconde moitié m’a emportée d’une autre manière, moins par la terreur mais plus par le talent de l’autrice pour brouiller les pistes, redistribuer les cartes tout au long de la lecture jusqu’au dénouement. Il y a juste un aspect très secondaire qui m’a un peu dérangé, ceux qui l’ont lu comprendront de quoi je parle . Quand à la fin du roman, au delà du dénouement de l'histoire , le fait de ne pas avoir lu les précédents tomes me laisse hésitante sur la compréhension des toutes dernières pages. Une très bonne lecture donc, dont j’ai vraiment apprécié la construction et l’histoire, et qui me fait pas mal regretter de ne pas avoir lu les précédents.
    Lire la suite
    En lire moins
  • BooksandMartini Posté le 8 Juin 2021
    J’aime autant vous dire qu’il daut avoir les tripes accrochés quand même... 🙄 • C’était mon premier de Mo Hayder, mon premier de la saga de l’inspecteur Jack Caffery (qui s’avère être le dernier de la saga, no comment). Mais... Je vais y revenir pour sur ! • Mo Hayder nous livre des chapitres court, alternant entre les différents protagonistes, alternant les différentes intrigue de ce roman. Pour finalement les réunir si finement que ça en paraît évident. C’est aussi un labyrinthe de faux semblants, de non dit, de petit secret. Et tout ça est fait avec brio ! Avec en complément, la cerise sur le gâteau, la fin, qui bien qu’elle soit devinable, je me suis laisser porter au fil des mots pour en avoir le coeur net. • Maintenant, je suis obligé d’en parler, avec un titre pareil on ne peu que s’attendre à du sanglant, un peu gore et écœurant. Et c’est au rendez vous, même si ce n’est pas insoutenable. Puis si ça ne parlait pas de boyaux à un moment donné le titre aurait été vraiment mal trouver.
  • Suzette41 Posté le 12 Février 2021
    Je découvre cette auteur anglaise et suis conquise!!! L#x2019histoire se déroule à huit clos: je ne suis pas fan de prime abord.... une petite lenteur au milieu de l#x2019histoire... MAIS une intrigue époustouflante, un début d#x2019histoire glaçant, dans un contexte de peur extrême et une fin à rebondissements successifs. Un petit bijou, sans jeu de mot. C#x2019est sûr, je suis impatiente de découvrir d#x2019autres romans de mme Hayder.
  • JAMES1958 Posté le 5 Septembre 2020
    Mo Hayder ne déroge pas à ses habitudes et nous donne un polar très gore.Comme il y a plusieurs années on retrouve les mèmes meurtres très macabres avec une fin assez surprenante.Dommage que son prochain livre se fasse tant attendre.
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.