Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714460592
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 140 x 225 mm

Vivant, où est ta victoire ?

Jérôme SCHMIDT (Traducteur)
Date de parution : 28/01/2016
Sept ans après le succès d’Une partie du tout, le grand retour de Steve Toltz. Porté par une voix unique, mélange explosif de drôlerie et de noirceur, un morceau de bravoure littéraire sur une amitié improbable entre deux losers magnifiques, doublé d’une réflexion féroce et désespérément drôle sur l’art et la condition humaine.
En Australie, de nos jours.
Écrivain raté devenu policier pour subvenir aux besoins de sa femme et de sa fille, Liam est affligé d’un ami, disons… encombrant. Certes, les voies de l’amitié sont impénétrables mais Aldo !
Aldo est drôle, cynique, très intelligent. Aldo est aussi l’homme le plus poissard que la terre...
En Australie, de nos jours.
Écrivain raté devenu policier pour subvenir aux besoins de sa femme et de sa fille, Liam est affligé d’un ami, disons… encombrant. Certes, les voies de l’amitié sont impénétrables mais Aldo !
Aldo est drôle, cynique, très intelligent. Aldo est aussi l’homme le plus poissard que la terre ait porté. A croire que sa vie est guidée par une force qui le dépasse : l’échec.
Adolescent déjà, le malheureux Aldo est accusé de viol alors qu’il est encore puceau. Adulte, croulant sous les dettes, il est régulièrement tabassé par ses créanciers. Pourtant, l’homme a de l’imagination à revendre et un sens de l’entreprise bien à lui. Films de zombies made in Australia, chewing-gums pour chiens ou encore vêtements de grossesse gothiques : autant de grandes idées qui échouent lamentablement. Stella, sa femme, le quitte après une fausse couche. Même sa tentative de suicide est une énième rataison puisqu’il finit en fauteuil roulant.
Aldo ? Un vrai roman.
Justement. Et si l’existence même d’Aldo était le matériel dont Liam a toujours rêvé pour accoucher enfin de son chef-d’œuvre ? Le flic se lance alors dans un improbable défi : devenir le biographe d’Aldo. Un projet qui va le mettre face à la cruauté humaine, l’hypocrisie de la société et l’absurdité de l’existence. 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714460592
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Blagues, Compromis et croyances partagées sur l’amour et l’amitié font vibrer Vivant, où est ta victoire ? du pouvoir des liens humains. Dans ce roman brillant par sa noirceur où surnagent les égocentriques et les monomaniaques, les artistes en devenir et les théories sur l’art, ces liens sont une force créatrice sur laquelle il faut compter. »
 
The Guardian

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nikoz Posté le 7 Mars 2017
    es fulgurances dans ce double portrait miré.miroir... Mais des longueurs aussi.
  • leslivresdecamille Posté le 29 Février 2016
    Le côté atypique du livre m’a charmée car, pour une fois, les héros, Liam et Aldo sont le contraire des héros-forts-beaux-et-intelligents. Souffrants de déveine, ils tombent dans la spirale infernale du sort qui s’acharne contre eux. Amis depuis l’enfance, Liam, policier malgré lui et écrivain latent, décide de se lancer dans la biographie d’Aldo. La vie d’Aldo, tant professionnelle que sentimentale, est un sketch qui vaut le détour et qui sera une source d’inspiration intarissable pour Liam. Les situations cocasses, loufoques, hallucinantes et la verve de l’auteur sont perspicaces et colorées ; pourtant je me suis perdue dans cette succession d’épopées. Bref, nous avons là un mélange explosif remarquable, à l’œil aiguisé, mais qui ne m’a pas embarquée comme je m’y attendais ! A relire un peu plus tard, je pense, pour y déceler d’autres détails qui se cachent dans les lignes. Une découverte que je n’aurais pas tentée sans la MC spéciale de Babelio ; alors merci à Babelio et Belfond !
  • Tiphrom Posté le 28 Février 2016
    Je tiens avant tout à remercier Masse Critique de Babelio et les éditions Belfond pour cette découverte. Ce roman de Steve Toltz, écrivain australien, est l'histoire de deux amis. Plus encore : c'est l'analyse scientifique, voire l'autopsie, d'une amitié étonnante et somme toute assez ordinaire. La problématique pourrait être : qu'est-ce qui nous enchaîne à ce point à ceux qui nous sont tellement étrangers ? Pourquoi les plus intenses et inconditionnelles de nos amitiés sont celles que l'on noue avec des personnalités que l'on devrait, en toute bonne logique, simplement détester et éviter ? C'est ce type de lien qui unit Liam et Aldo. Aldo, c'est l'entrepreneur à la poursuite de la fausse bonne idée permanente, toujours au bord du précipice et régulièrement hors la loi. De ses projets professionnels à son amour destructeur pour Stella, chanteuse torturée, sa vie faite de d'arnaques, de passion et d'immenses douleurs est à chaque instant plus proche du point de rupture. A l'inverse, Liam est un personnage plus classique : bon flic, marié et père, il ronge le frein de sa passion inassouvie. Il se rêve écrivain et bute sur l'exercice. Jusqu'au jour où son l'idée de son grand oeuvre le frappera comme une évidence... Je tiens avant tout à remercier Masse Critique de Babelio et les éditions Belfond pour cette découverte. Ce roman de Steve Toltz, écrivain australien, est l'histoire de deux amis. Plus encore : c'est l'analyse scientifique, voire l'autopsie, d'une amitié étonnante et somme toute assez ordinaire. La problématique pourrait être : qu'est-ce qui nous enchaîne à ce point à ceux qui nous sont tellement étrangers ? Pourquoi les plus intenses et inconditionnelles de nos amitiés sont celles que l'on noue avec des personnalités que l'on devrait, en toute bonne logique, simplement détester et éviter ? C'est ce type de lien qui unit Liam et Aldo. Aldo, c'est l'entrepreneur à la poursuite de la fausse bonne idée permanente, toujours au bord du précipice et régulièrement hors la loi. De ses projets professionnels à son amour destructeur pour Stella, chanteuse torturée, sa vie faite de d'arnaques, de passion et d'immenses douleurs est à chaque instant plus proche du point de rupture. A l'inverse, Liam est un personnage plus classique : bon flic, marié et père, il ronge le frein de sa passion inassouvie. Il se rêve écrivain et bute sur l'exercice. Jusqu'au jour où son l'idée de son grand oeuvre le frappera comme une évidence : il doit raconter par le menu la vie si peu ordinaire de cet ami encombrant, insupportable mais inexplicablement lié à lui. Entrer dans cette histoire ne s'est pas fait sans difficulté. Le style est rythmé, dense, la description par l'accumulation retient la préférence de l'auteur. Mais surtout, l'antienne du quidam qui se rêve écrivain mais n'arrive pas à écrire et pleure cette difficulté m'a rebuté. La mise en abîme est tellement convenue, pratiquée, faite et refaite... L'ennui pointait. Il y a des maîtres en la matière, selon les goûts (le mien se portera sur Paul Auster ou, dans un style plus léger, sur Jonathan Tropper). Je n'avais pas envie de lire encore une fois une histoire dont le noeud était le personnage-écrivain finalement si peu différent de l'écrivain personnifié. Mais, en réalité, dès le quart du roman, le procédé révèle toute son utilité et sa pertinence. L'utilisation est renouvelée car cette mise en abîme n'est, heureusement, qu'un moyen habile pour décortiquer cette amitié. Et c'est là que le récit devient passionnant : l'étude de cette relation, en mêlant les époques et à la première personne "écrivante", revivant pour les analyser les épreuves les plus extrêmes du lien amical, ouvre une fenêtre complexe sur l'âme humaine. Une fois passées les cent première pages, qui m'ont été nécessaires pour entrer véritablement dans cette histoire, le roman a fini par m'emporter. C'est donc une belle découverte, étonnante, qui a nécessité un peu de patience et un certain effort initial.
    Lire la suite
    En lire moins
  • melina1965 Posté le 27 Février 2016
    Un roman social brillant et drôle. Confrontés tous deux à la mort d’un proche dans leur enfance, deux amis -Aldo, éternel malchanceux tant sur le plan social que sur le plan personnel, et Liam, flic et écrivain qui entreprend de raconter l’histoire du premier- ont avancé dans la vie comme ils ont pu. Malgré les obstacles et les aléas, ils continuent à aller de l'avant dans l'espoir de la richesse pour Aldo et de la reconnaissance artistique pour Liam. Un roman, à la fois drôle et bouleversant, qui pose un regard plein de tendresse sur les deux anti-héros et dessine une peinture critique et sombre de la société.
  • girianshiido Posté le 21 Février 2016
    Je ne connaissais pas Steve Toltz avant de recevoir ce message de Babelio m'invitant à m'inscrire à une opération masse critique. Ce roman jouissif, narrant l'histoire d'une amitié peu ordinaire, m'a littéralement embarqué. L'un se nomme Liam -c'est le narrateur- et ambitionne d'être un auteur mais se retrouve finalement policier, l'autre se nomme Aldo et vient juste de sortir de prison au début du roman. C'est probablement l'un des types les plus malchanceux du monde. Voilà de quoi inspirer Liam qui cherche à écrire un bouquin sur la vie de son meilleur pote. Une bonne partie du roman nous replonge dans le passé pour nous permettre de comprendre comment nos deux protagonistes en sont arrivés là. La trame du récit est donc non linéaire et on arrive à reconstituer cette histoire au fur et à mesure. Ce qui fait que ce bouquin est très prenant et drôle sont ces nombreux dialogues aux répliques percutantes, de véritables envolées lyriques et cyniques, que l'auteur a l'art de distiller tout au long des quelques 460 pages de ce livre. Il a un véritable talent pour tisser des liens entre les divers personnages qui accompagnent ses deux héros et l'histoire devient de plus en plus prenante... Je ne connaissais pas Steve Toltz avant de recevoir ce message de Babelio m'invitant à m'inscrire à une opération masse critique. Ce roman jouissif, narrant l'histoire d'une amitié peu ordinaire, m'a littéralement embarqué. L'un se nomme Liam -c'est le narrateur- et ambitionne d'être un auteur mais se retrouve finalement policier, l'autre se nomme Aldo et vient juste de sortir de prison au début du roman. C'est probablement l'un des types les plus malchanceux du monde. Voilà de quoi inspirer Liam qui cherche à écrire un bouquin sur la vie de son meilleur pote. Une bonne partie du roman nous replonge dans le passé pour nous permettre de comprendre comment nos deux protagonistes en sont arrivés là. La trame du récit est donc non linéaire et on arrive à reconstituer cette histoire au fur et à mesure. Ce qui fait que ce bouquin est très prenant et drôle sont ces nombreux dialogues aux répliques percutantes, de véritables envolées lyriques et cyniques, que l'auteur a l'art de distiller tout au long des quelques 460 pages de ce livre. Il a un véritable talent pour tisser des liens entre les divers personnages qui accompagnent ses deux héros et l'histoire devient de plus en plus prenante lorsqu'on aborde les dernières pages de ce roman. Vivant, où est ta victoire ? m'a permis de passer un excellent moment et m'a donné envie de lire le premier roman de cet auteur. Merci aux éditions Belfond qui m'ont offert gracieusement ce livre !
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.