Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714470997
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 300
Format : 140 x 225 mm

Voici venir les rêveurs

Sarah TARDY (Traducteur)
Date de parution : 18/08/2016
Drôle et poignante, l’histoire d’une famille camerounaise émigrée à New York. Porté par une écriture à la fraîcheur et à l’énergie exceptionnelles, un roman plein de générosité, d’empathie et de chaleur sur le choc des cultures, les désenchantements de l’exil et les mirages de l’intégration. Un pur joyau, par une des nouvelles voix afropolitaines les plus excitantes du moment.
Aux États-Unis et au Cameroun, en 2007.
Nous sommes à l’automne 2007 à New York et Jende Jonga, un immigrant illégal d’origine camerounaise, est en passe de réaliser son rêve : après avoir été plongeur et chauffeur de taxis, il vient de décrocher un emploi de chauffeur pour Clark Edwards, riche...
Aux États-Unis et au Cameroun, en 2007.
Nous sommes à l’automne 2007 à New York et Jende Jonga, un immigrant illégal d’origine camerounaise, est en passe de réaliser son rêve : après avoir été plongeur et chauffeur de taxis, il vient de décrocher un emploi de chauffeur pour Clark Edwards, riche banquier à la Lehman Brothers. Pour Jende, tout est désormais possible : il va enfin pouvoir offrir à Neni, son amoureuse, les études de pharmacienne dont elle rêve. Et surtout, pour les Jonga, le Graal est en vue : obtenir leur carte verte et devenir enfin des Américains.
Mais rien n’est simple au pays de l’American Dream. Entre Jende, loyal, discret, compétent, et son patron Clark, noyé dans le travail et les difficultés de la banque se noue une vraie complicité. Les deux familles se rapprochent, mais si les Jonga sont soudés malgré l’épée de Damoclès de l’expulsion, les Edwards sont en proie à de nombreux problèmes. Pour tous, l’interminable demande d’asile des Jonga et la menace d’éclatement de la bulle des subprimes vont remettre en question leurs certitudes… 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714470997
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 300
Format : 140 x 225 mm
Belfond

Ils en parlent

"Mbue égratigne l'american dream en révélant les fractures intimes et sociales d'un mirage. Un effondrement raconté sur fond de crise des subprimes, en 2007. Si les nantis dégringolent, les immigrés comme Jende ne sont pas mieux lotis. Jusqu'où les héros sont-ils prêts à aller pour décrocher le sésame de la carte verte ou pour sauver leur peau ?"
Keren Elkaïm / Livres Hebdo

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Givry Posté le 16 Janvier 2020
    Jende part en Amérique pour gagner de l'argent. Ce camerounais étant issu d'une famille moins riche que la famille de la femme qu'il aime, il doit devenir riche pour être digne de l'épouser. Par relation, il trouve un emploi de chauffeur pour un cadre supérieur de Lehman Brothers, entreprise phare de Wall Street. Nous sommes en 2007. Les discussions entre Clark et Jende sont savoureuses car le décalage est immense entre eux. Jende apprend vite et bien, se conforme aux besoins et ne perd pas une miette des conversations téléphoniques de Clark. Neni, la bien-aimée, et Liomi leur petit garçon rejoignent Jende à New-York. Pour Jende et Neni, l'américain (ou l'américaine) a toujours raison. Etant étrangers, ils doivent s'adapter en acceptant les règles et en se taisant. Cela va loin parfois, quand, par exemple, la femme de Clark explique à Neni avoir souffert de la misère. Tout au long de ce roman, émaillé de scènes joyeuses et tendres, on a peur pour cette famille candide qui risque l'expulsion d'un jour à l'autre. On devine aussi ce dont la famille Edwards est capable, contrairement à Neni et Jende. Quand les ennuis commencent, il est impossible de lâcher ce livre : vont-ils pouvoir rester ? Diront-ils ce... Jende part en Amérique pour gagner de l'argent. Ce camerounais étant issu d'une famille moins riche que la famille de la femme qu'il aime, il doit devenir riche pour être digne de l'épouser. Par relation, il trouve un emploi de chauffeur pour un cadre supérieur de Lehman Brothers, entreprise phare de Wall Street. Nous sommes en 2007. Les discussions entre Clark et Jende sont savoureuses car le décalage est immense entre eux. Jende apprend vite et bien, se conforme aux besoins et ne perd pas une miette des conversations téléphoniques de Clark. Neni, la bien-aimée, et Liomi leur petit garçon rejoignent Jende à New-York. Pour Jende et Neni, l'américain (ou l'américaine) a toujours raison. Etant étrangers, ils doivent s'adapter en acceptant les règles et en se taisant. Cela va loin parfois, quand, par exemple, la femme de Clark explique à Neni avoir souffert de la misère. Tout au long de ce roman, émaillé de scènes joyeuses et tendres, on a peur pour cette famille candide qui risque l'expulsion d'un jour à l'autre. On devine aussi ce dont la famille Edwards est capable, contrairement à Neni et Jende. Quand les ennuis commencent, il est impossible de lâcher ce livre : vont-ils pouvoir rester ? Diront-ils ce qu'ils endurent ? Est-ce que la vie américaine aura raison de leurs valeurs ? Jende et Neni font tout ce qu'ils peuvent et sont presque parfaits. Malgré tous leurs efforts, les dangers surgissent et les obstacles s'accumulent. J'ai adoré ce très beau roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • jolliyaya Posté le 14 Octobre 2019
    Ah ! Le rêve américain, l'idée selon laquelle n'importe quelle personne vivant aux États-Unis, par son travail, son courage et sa détermination, peut devenir prospère. C'est cela qui a poussé Jende à quitter sa ville de Limbé au Cameroun pour s'installer à New York puis faire venir Neni sa fiancée et leur fils Liomi. Voici venir les rêveurs nous raconte ce rêve américain. Il nous plonge dans la vie de ces migrants qui espèrent obtenir le graal, la Green Card. Il nous fait vivre le quotidien de Jende et Neni leur découverte de l'Amérique et leur intégration en gardant un lien avec leurs compatriotes, leurs espoirs et leurs déceptions. C'est un formidable récit naviguant entre le quotidien, ici et les flashbacks, là-bas, permettant d'apprécier d'autant plus leurs attentes et leurs choix. Les personnages sont attachants, et la relation entre les patrons blancs, adultes et enfants, et leurs employés noirs est décrite tout en subtilité. J'ai beaucoup aimé la voir se construire et s'exprimer. C'est aussi une véritable déclaration d'amour à la ville de New York. J'ai trouvé l'auteur un peu moins inspiré dans la seconde partie du roman [masquer] une fois la demande d'asile rejetée et surtout la décision du retour prise [/masquer]. Le comportement... Ah ! Le rêve américain, l'idée selon laquelle n'importe quelle personne vivant aux États-Unis, par son travail, son courage et sa détermination, peut devenir prospère. C'est cela qui a poussé Jende à quitter sa ville de Limbé au Cameroun pour s'installer à New York puis faire venir Neni sa fiancée et leur fils Liomi. Voici venir les rêveurs nous raconte ce rêve américain. Il nous plonge dans la vie de ces migrants qui espèrent obtenir le graal, la Green Card. Il nous fait vivre le quotidien de Jende et Neni leur découverte de l'Amérique et leur intégration en gardant un lien avec leurs compatriotes, leurs espoirs et leurs déceptions. C'est un formidable récit naviguant entre le quotidien, ici et les flashbacks, là-bas, permettant d'apprécier d'autant plus leurs attentes et leurs choix. Les personnages sont attachants, et la relation entre les patrons blancs, adultes et enfants, et leurs employés noirs est décrite tout en subtilité. J'ai beaucoup aimé la voir se construire et s'exprimer. C'est aussi une véritable déclaration d'amour à la ville de New York. J'ai trouvé l'auteur un peu moins inspiré dans la seconde partie du roman [masquer] une fois la demande d'asile rejetée et surtout la décision du retour prise [/masquer]. Le comportement de Jende et de Neni m'a semblé moins crédible car moins nuancé. Il n'en reste que cette lecture à été fort agréable et pleine de saveur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Olympe7744 Posté le 5 Mars 2019
    Imbolo Mbue nous plonge dans l'histoire d'un couple d’immigrés camerounais dans un New-York malmené par la crise financière de 2008. Jende est enfin parvenu à faire venir sa femme et son fils aux États-Unis. Il trouve un travail bien rémunéré auprès d'un cadre dirigeant de la banque Lehman Brothers. Une relation particulière va s'établir entre les deux couples. C'est à la fois une relation très hiérarchisée en raison de niveaux de vie et d'origines différents et en même temps très humaine car émaillée de confidences et de secrets. A la lecture de ce livre, on comprend comment chaque individu peut vivre différemment son statut d'immigré. Certains gardent une nostalgie du « pays » alors que d'autres sont exclusivement tournés vers l'avenir. C'est de cas de Jende qui vit son retour au Cameroun comme une seconde chance alors que sa femme Neni rejette violemment cette idée la considérant comme une trahison et une régression sociale. C'est là tout le paradoxe de l'immigration qu'Imbolo Mbue traduit dans son roman : des individus réduits à vivre dans de conditions parfois pires que celles de leur pays d'origine mais qui sont enviés et admirés par ceux qui sont restés « là-bas ». La trame de... Imbolo Mbue nous plonge dans l'histoire d'un couple d’immigrés camerounais dans un New-York malmené par la crise financière de 2008. Jende est enfin parvenu à faire venir sa femme et son fils aux États-Unis. Il trouve un travail bien rémunéré auprès d'un cadre dirigeant de la banque Lehman Brothers. Une relation particulière va s'établir entre les deux couples. C'est à la fois une relation très hiérarchisée en raison de niveaux de vie et d'origines différents et en même temps très humaine car émaillée de confidences et de secrets. A la lecture de ce livre, on comprend comment chaque individu peut vivre différemment son statut d'immigré. Certains gardent une nostalgie du « pays » alors que d'autres sont exclusivement tournés vers l'avenir. C'est de cas de Jende qui vit son retour au Cameroun comme une seconde chance alors que sa femme Neni rejette violemment cette idée la considérant comme une trahison et une régression sociale. C'est là tout le paradoxe de l'immigration qu'Imbolo Mbue traduit dans son roman : des individus réduits à vivre dans de conditions parfois pires que celles de leur pays d'origine mais qui sont enviés et admirés par ceux qui sont restés « là-bas ». La trame de fond du roman d'Imbolo Mbue n'est pas d'une grande originalité, d'autres avant elle ont traité brillamment ce sujet de l'immigration africaine aux États-Unis, de Chimamanda Ngozi Adichie à Dinaw Mengestu. Néanmoins le choix en fin de roman du retour sur le sol africain et l'exploration des personnages à la lumière cet événement apportent à ce roman une dimension nouvelle, voire spirituelle, digne du retour de l'enfant prodigue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • frueka Posté le 4 Février 2019
    Voilà encore un roman que je vais rendre avec regret à la bibliothèque! Dans "Voici venir les rêveurs", Imbolo Mbue évoque la crise des subprimes, l'effondrement de Lehman Brothers et la crise financière mondiale à travers les yeux, les rêves et les espoirs d'un jeune couple camerounais immigré à New York. C'est avec un regard lucide mais empreint d'empathie que l'auteure camerounaise explore la façon dont la crise affectera la vie et les rêves de personnes issues de milieux sociaux très différents. En confrontant d'une part la vie de Neni et Jende Jonga, jeune couple camerounais immigré aux espoirs démesurés et vivotant dans un appartement miteux infesté de cafards à Harlem et, de l'autre celle d'un riche banquier de Lehman Brothers et de sa famille dysfonctionnelle, Imbolo Mbue aborde toute une série de questions très intéressantes sur l'immigration, le choc des cultures, le clash entre les rêves et la réalité, les inégalités sociales, le rapport au temps et à l'argent ou encore les relations familiales et de couple. Thématique captivante, écriture fluide, personnages attachants... En bref: un très joli premier roman!
  • MLClerc Posté le 20 Janvier 2019
    Jende et sa femme Neni arrivent du Cameroun avec leur fils aux Etats-Unis pour y vivre leur rêve d'Amérique. Pendant 5 ans, iks vont y vivre une belle aventure, faite d'espoirs, de bataille juridique pour leur demande d'asile, et leur destin sera scellé à celui de la famille pour laquelle Jende travaille en tant que chauffeur. Neni, elle, souhaite poursuivre son projet de devenir pharmacienne. Ce récit est très réaliste, bien écrit et facile à lire. Tous les personnages sont attachants, les émotions sont palpables et les différences entre les peuples sont narrées avec sincérité et sans parti-pris. Les voilà les rêveurs, avec leurs joies, leurs difficultés dans leur appartement de Harlem, à essayer de vivre le plus dignement possible et d'y élever leurs enfants, car une petite fille naît de leur union à New York. Une belle aventure qui nous ramène à une dure réalité parfois.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !