Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782714456786
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 500
Format : 140 x 225 mm
Yaak Valley, Montana
Date de parution : 18/08/2016
Éditeurs :
Belfond
En savoir plus

Yaak Valley, Montana

,

Date de parution : 18/08/2016
Dans les paysages grandioses du Montana des années 1980, l’histoire d’un homme en perdition confronté à ce que l’humanité a de pire et de meilleur. Héritier des grandes œuvres de nature writing, un roman qui soulève les contradictions les plus violentes et dérangeantes d’une Amérique qui préfère ignorer ses marginaux. Portée par une écriture tour à tour sauvage, brutale et poétique, une révélation.
 
Dans le Montana, en 1980.
Autour de Pete, assistant social dévoué, gravite tout un monde d’écorchés vifs et d’âmes déséquilibrées. Il y a Beth, son ex infidèle et alcoolique, Rachel, leur...
Dans le Montana, en 1980.
Autour de Pete, assistant social dévoué, gravite tout un monde d’écorchés vifs et d’âmes déséquilibrées. Il y a Beth, son ex infidèle et alcoolique, Rachel, leur fille de treize ans, en fugue dans les bas-fonds de Tacoma, Luke, son frère, recherché par la police.
Et puis il...
Dans le Montana, en 1980.
Autour de Pete, assistant social dévoué, gravite tout un monde d’écorchés vifs et d’âmes déséquilibrées. Il y a Beth, son ex infidèle et alcoolique, Rachel, leur fille de treize ans, en fugue dans les bas-fonds de Tacoma, Luke, son frère, recherché par la police.
Et puis il y a Cecil l’adolescent violent et sa mère droguée et hystérique, et ce jeune Benjamin, qui vit dans les bois environnants, avec son père, Jeremiah Pearl, un illuminé persuadé que l’apocalypse est proche, que la civilisation n’est que perversion et que le salut réside dans la survie et l’anarchie. Pearl qui s’est exclu de la société, peut-être par paranoïa, peut-être aussi pour cacher qu’il aurait tué son épouse et leurs cinq enfants.
Au milieu de cette cour des miracles, Pete pourrait être l’ange rédempteur, s’il n’était pas lui-même complètement perdu…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714456786
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 500
Format : 140 x 225 mm
Belfond
En savoir plus

Ils en parlent

« Ce premier roman m’a frappé tel la foudre, comme l’œuvre d’un auteur au sommet de son art. Yaak Valley, Montana est un chef-d’œuvre. »
Philipp Meyer, auteur de Le Fils
 
« Une écriture à l’énergie inépuisable et d’une terrible précision. Smith Henderson maîtrise son art et à travers ses personnages, éclaire d’une lumière nouvelle ce que signifie être américain. Je n’ai pas de qualificatif assez élogieux pour décrire ce chef-d’œuvre. »
Kevin Powers, auteur de Yellow Birds

 « Smith Henderson nous montre ces êtres instables et malheureux qui existent aux confins de la société, mais également les autres, ceux qui se sont lancés à corps perdu dans la quête d’une vérité. Tous prennent vie grâce à une voix pleine d’humanité, qui crépite et vacille avec l’intensité d’une chanson de Tom Waits. »
The Guardian

« Écrit d’une main de maître et sans aucune fausse note, Yaak Valley, Montana rappelle La Constellation du chien, de Peter Heller, et La Route, de Cormac McCarthy. »
Kirkus Reviews

« Rarement on a lu premier roman écrit avec tant d’audace et d’imagination. »
The New York Times

« Il n’y a pas que les forêts mystérieuses et les montagnes majestueuses qui donnent sa puissance à l’excellent premier roman de Smith Henderson. La catastrophe humaine qui y couve vous laissera le souffle coupé et le cœur brisé. »
Entertainment Weekly
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • gabb 28/02/2021
    S'il est un endroit qui ne fait pas franchement rêver, c'est bien la Yaak Valley, dans le Montana. Enfin, la Yaak Valley vue par Smith Henderson... Oubliez les superbes Rocheuses, l'air pur des grands parcs nationaux, les vertes prairies et les gazouillis des oiseaux. La Yaak Valley d'Henderson, celle du début des années 80, c'est plutôt la nature hostile, les bois obscurs et mal famés, les petites villes miséreuses éparpillées sur la frontière canadienne et hantées par la faune la plus interlope qui soit (clochards, drogués, prostituées et autres vagabonds peu recommandables...), le genre de région définitivement boudée par les guides touristiques, notée "moins 12 étoiles" sur TripAdvisor. Pas de bol pour Pete Snow : c'est justement là, dans cette vallée de cauchemar, sur ce territoire rural où l'auteur condense apparemment toute la lie de l'humanité, qu'il exerce cahin-caha sa profession d'assistant social. Un vrai sacerdoce, nuit et jour au contact des marginaux. Maris alcooliques et violents, mères au bout du rouleau, enfants demi-sauvages élevés dans des bicoques pourries ou des caravanes perdues en forêt : autant dire que Pete ne chôme pas. Même pas le temps de s'occuper de sa fille de 14 ans, ni de régler ses comptes avec son ex-femme ou avec... S'il est un endroit qui ne fait pas franchement rêver, c'est bien la Yaak Valley, dans le Montana. Enfin, la Yaak Valley vue par Smith Henderson... Oubliez les superbes Rocheuses, l'air pur des grands parcs nationaux, les vertes prairies et les gazouillis des oiseaux. La Yaak Valley d'Henderson, celle du début des années 80, c'est plutôt la nature hostile, les bois obscurs et mal famés, les petites villes miséreuses éparpillées sur la frontière canadienne et hantées par la faune la plus interlope qui soit (clochards, drogués, prostituées et autres vagabonds peu recommandables...), le genre de région définitivement boudée par les guides touristiques, notée "moins 12 étoiles" sur TripAdvisor. Pas de bol pour Pete Snow : c'est justement là, dans cette vallée de cauchemar, sur ce territoire rural où l'auteur condense apparemment toute la lie de l'humanité, qu'il exerce cahin-caha sa profession d'assistant social. Un vrai sacerdoce, nuit et jour au contact des marginaux. Maris alcooliques et violents, mères au bout du rouleau, enfants demi-sauvages élevés dans des bicoques pourries ou des caravanes perdues en forêt : autant dire que Pete ne chôme pas. Même pas le temps de s'occuper de sa fille de 14 ans, ni de régler ses comptes avec son ex-femme ou avec son frère en cavale, traqué par un contrôleur judiciaire tenace. L'ambiance est donc lourde, limite sordide, et le désespoir patent. On croirait lire par moment du Ron Rash (pour la description des paysages, des bois et des torrents) et plus souvent encore du Donald Ray Pollock ("Le diable tout le temps", "Knockemstiff") : la même misère sociale, la même population d'exclus et de dégénérés, les mêmes spirales infinie de l'échec. A l'exception des plus jeunes enfants auxquels Henderson accorde encore la grâce de l'innocence, tous les personnages semblent irrémédiablement perdus, marqués du sceau indélébile de l'indignité ou de la perversion. Même ce brave Pete, qui fait pourtant son possible pour venir en aide aux enfants en situation de grande précarité, a comme les autres sa part d'ombre et doit affronter ses propres démons. Il y a à coup sûr quelque chose de touchant dans le spectacle de cet homme qui perd pied, impuissant, en lutte perpétuelle contre des moulins à vents. Sa rencontre avec Jeremiah Pearl, l'autre figure forte du roman (un illuminé fondamentaliste, poinçonneur de pièces de monnaie, fuyant la civilisation pour mieux préparer sa famille à l'apocalypse imminente) et avec son fils Benjamin nous réserve quelques passages très marquants. Malgré quelques longueurs, et une profusion d'histoires conduites en parallèle sans que l'on n'ait toujours le fin mot de chacune, ce décoiffant séjour au coeur de la Yaak Valley me restera probablement longtemps en mémoire ! C'est un premier roman singulier, d'une noirceur évidente ("jamais rien ne pourra s'arranger dans ce merdier, le monde est une lame et l'angoisse c'est l'espoir éventré, vidé de ses entrailles"), mais aussi un hommage puissant et désenchanté à tous les éducateurs spécialisés (profession qu'exerça jadis l'auteur) et au travail qu'ils accomplissent dans l'ombre auprès des plus vulnérables.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Manika 17/06/2020
    Pete assistant social dévoué corps et âme, est complètement dépassé par les sujets qu'il doit aidé. Beth, la mère alcoolique qui joue la victime et se bat avec son fils devant les yeux de sa petite fille ; Benjamin, gosse plus ou moins livré à lui-même dans les montagnes qu'il parcourt avec son père qui fuit l'apocalypse qu'il croit toute proche. Si ce n'était que celà mais Pete est seul, sa femme est partie avec sa fille qui a elle même finit par fuguer et pur finir son frère est recherché par la police. Pete fait de son mieux et se réfugie souvent dans l'alcool, pour oublier ou pour résister. Il semble parfois aussi paumé que ceux qu'il essaie d'accompagner au mieux. C'est un roman de désolation, de perdition, où les personnages se battent dans une réalité qui semble n'être que le leur, perdu dans un monde dans lequel il ne se retrouve pas. Chacun erre soit dans les montagnes, soit à travers les différents états, soit dans sa propre vie te ses travers. Un roman dur mais magnifiquement écrit qui malgré tous ces déboires nous inter ne haine, et nous fait aimé chacun des personnages.
  • Zephyrine 31/03/2019
    Années 80, Montana. Pete est assistant social dans une zone rurale du Montana. Il aide des enfants en situation familiale complexe. Il sera amené avec son travail à rencontrer Ben, un enfant dont le père vit reclus dans la forêt et est totalement paranoïaque...Il est obsédé par l'histoire de cette famille et va tout faire pour mieux les apprivoiser. Pete cependant n'est pas parfait, il est alcoolique, son ex-femme aussi. Elle est partie au Texas, emmenant avec eux leur fille, pour laquelle Pete est loin d'être un père parfait. L'adolescente est en fugue, Pete va la chercher sans relâche. Aucun personnage n'est parfait dans ce livre, chacun fait ce qu'il peut, équilibre les choses comme il le peut...C'est noir, c'est triste, c'est bien écrit. On ressent les choses, c'est fort... Lu dans le cadre du poche du mois du #PicaboRiverBookClub...
  • manonlitaussi 03/03/2019
    Pete est travailleur social et c?est autour de lui que l?auteur nous conte l?histoire de plusieurs familles avec des enfants livrés à des parents asociaux dont ils subissent les choix souvent pas très judicieux. C?est une panoplie de personnages qu?on est amené à détester puis à prendre en pitié à la révélation de leur histoire, aucun ne m?a laissé indifférentes. Mais préoccupé par toutes les familles qu?il suit, Pete n?a pas vu qu?il était en train de perdre sa propre fille. Le rythme est lent, c?est souvent un argument qui me fait abandonner des lectures mais ici j?ai été intéressée par chacun des personnages à sa façon et s?ils m?ont parfois fait enrager par l?incompréhension, la poursuite du livre m?a révélé leur histoire et je n?ai pas regretter d?avoir accompagné Pete jusqu?au bout du mystère Pearl. Une belle lecture avec un bel environnement et beaucoup de sentiments offerts par ce premier roman.
  • Asmostark 27/02/2019
    🏕 Yaak Valley, Montana - Smith Henderson 🏕 Traduction : Nathalie Peronny @editions1018 Lecture du mois du #picaboriverbookclub La première fois qu'il l'a vu, Pete a cru rêver. Des gosses paumés, il en croise constamment dans son job d'assistant social. Mais, tout de même, un enfant en pleine forêt, méfiant, en guenilles, l'air affamé... Pete s'accroche, laisse de la nourriture et finit par gagner la confiance du petit. Suffisamment pour découvrir que le garçon n'est pas seul. Il vit avec son père, Jeremiah, un fondamentaliste chrétien qui fuit la civilisation pour se préparer à l'Apocalypse. Petit à petit, entre Pete et Jeremiah s'installe une relation étrange, tous deux aux prises avec des démons qu'ils ne pourront plus faire taire très longtemps... J'ai adoré ce livre! Un mélange d'histoires glauques, de personnages paumés avec comme point commun Pete l'assistant social pas moins paumé que les gens dont il s'occupe. Pete mène une vie chaotique, habite une cabane rudimentaire depuis qu'il a quitté sa femme, boit trop, ne sait pas comment être un bon père pour sa fille Rachel. Mais Pete se démène pour les familles dont il gère le dossier. Il y a Cecil, garçon perturbé et violent en conflit permanent avec sa... 🏕 Yaak Valley, Montana - Smith Henderson 🏕 Traduction : Nathalie Peronny @editions1018 Lecture du mois du #picaboriverbookclub La première fois qu'il l'a vu, Pete a cru rêver. Des gosses paumés, il en croise constamment dans son job d'assistant social. Mais, tout de même, un enfant en pleine forêt, méfiant, en guenilles, l'air affamé... Pete s'accroche, laisse de la nourriture et finit par gagner la confiance du petit. Suffisamment pour découvrir que le garçon n'est pas seul. Il vit avec son père, Jeremiah, un fondamentaliste chrétien qui fuit la civilisation pour se préparer à l'Apocalypse. Petit à petit, entre Pete et Jeremiah s'installe une relation étrange, tous deux aux prises avec des démons qu'ils ne pourront plus faire taire très longtemps... J'ai adoré ce livre! Un mélange d'histoires glauques, de personnages paumés avec comme point commun Pete l'assistant social pas moins paumé que les gens dont il s'occupe. Pete mène une vie chaotique, habite une cabane rudimentaire depuis qu'il a quitté sa femme, boit trop, ne sait pas comment être un bon père pour sa fille Rachel. Mais Pete se démène pour les familles dont il gère le dossier. Il y a Cecil, garçon perturbé et violent en conflit permanent avec sa mère junkie, qu'il tente d'aider en le plaçant dans une bonne famille, et Katie sa petite soeur avec qui il a un lien spécial mais qu'il doit laisser à la mère et puis il y a Ben! Benjamin Pearl et son père Jeremiah vivent dans les bois, cachés. Le père, en bon paranoïaque, se sent traqué, brandit son fusil au moindre doute et change de campement régulièrement. Pete va tenter de nouer une relation avec les Pearl, s'assurer que Ben reste en bonne santé et tenter de comprendre comment les Pearl en sont arrivés là. Ce livre nous entraîne dans l'Amérique profonde, au coeur de familles dysfonctionnelles, d'un système social qui tente d'aider ces familles mais qui n'y réussi pas forcément malgré l'investissement et le talent de ses travailleurs sociaux. Il y est aussi question d'idéologie et de convictions religieuses, de théorie du complot, de détresse, de ce qu'il faut parfois faire pour survivre... Je n'ai pas lâché ce livre, embarquée dans la Yaak Valley, tenue par l'histoire des Pearl qui me fascinait.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.