Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092534878
Façonnage normé : INTEGRA
Nombre de pages : 48
Format : 14 x 18,5 mm

Le buveur d'encre, le buveur de fautes d'orthographe - Roman Fantastique - De 7 à 11 ans

,

Collection : Premiers romans
Date de parution : 05/01/2017

Odilon soupçonne Draculivre d'être devenu accro aux fautes, comment va-t-il s'y prendre pour le sauver ? Un roman illustré pour les enfants de 7 à 11 ans, facile à lire tout seul et à comprendre. Une histoire rythmée et passionnante qui donne vraiment envie de lire.

L'histoire : « Je suis un buveur d'encre depuis ce fameux jour où Draculivre, un ancien vampire devenu allergique au sang, m'a mordu. J'aspire le texte des livres à l'aide d'une paille. Un vrai délice ! Je vis les histoires que je bois. Mais ce que je préfère par dessus...

L'histoire : « Je suis un buveur d'encre depuis ce fameux jour où Draculivre, un ancien vampire devenu allergique au sang, m'a mordu. J'aspire le texte des livres à l'aide d'une paille. Un vrai délice ! Je vis les histoires que je bois. Mais ce que je préfère par dessus tout, ce sont les fautes d'orthographe ! C'est aussi fort que du piment dans le couscous ou de la moutarde avec de la viande froide. »
Oui, mais l’abus de fautes d’orthographe est dangereux pour la santé. Elles sont à consommer avec modération pour les buveurs d’encre. Or, Draculivre a une attitude étrange. Odilon le soupçonne d’être devenu accroc aux fautes. Il décide de sauver le vieux vampire…

Un roman fantastique pour les enfants de 7 à 11 ans.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092534878
Façonnage normé : INTEGRA
Nombre de pages : 48
Format : 14 x 18,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Barbalalabidibule Posté le 13 Juin 2020
    Un petit roman sympathique à propos de vampire loufoque !
  • coquinnette1974 Posté le 9 Décembre 2019
    Amatrice de romans jeunesse, je me suis plongée dans Le buveur de fautes d'orthographe (de la série Le buveur d'encre) de Éric Sanvoisin (textes) et Olivier Latyk (illustrations). Odilon est devenu un buveur d'encre depuis ce fameux jour où Draculivre, un ancien vampire devenu allergique au sang, l'a mordu. Les buveurs d'encre aspirent le texte des livres à l'aide d'une paille. Un vrai délice car ils vivent les histoires qu'ils boivent. Odilon, lui a une petite faiblesse : les fautes d'orthographe ! C'est aussi fort que du piment dans le couscous ou de la moutarde avec de la viande froide. Il va découvrir que l’abus de fautes d’orthographe est dangereux pour la santé. Elles sont à consommer avec modération pour les buveurs d’encre. Or, Draculivre a une attitude étrange. Odilon le soupçonne d’être devenu accroc aux fautes. Il décide de sauver le vieux vampire… Le buveur de fautes d'orthographe est un roman jeunesse sympathique. J'ai aimé l'histoire des buveurs d'encre, ces vampires qui ne se nourrissent plus du sang suite à une allergie mais de l'encre des livres. C'est quand même plus sympa pour les enfants :) Le vieux vampire ne supporte pas les fautes d'orthographe, mais Odilon le soupçonne d'être atteint d'une maladie... Amatrice de romans jeunesse, je me suis plongée dans Le buveur de fautes d'orthographe (de la série Le buveur d'encre) de Éric Sanvoisin (textes) et Olivier Latyk (illustrations). Odilon est devenu un buveur d'encre depuis ce fameux jour où Draculivre, un ancien vampire devenu allergique au sang, l'a mordu. Les buveurs d'encre aspirent le texte des livres à l'aide d'une paille. Un vrai délice car ils vivent les histoires qu'ils boivent. Odilon, lui a une petite faiblesse : les fautes d'orthographe ! C'est aussi fort que du piment dans le couscous ou de la moutarde avec de la viande froide. Il va découvrir que l’abus de fautes d’orthographe est dangereux pour la santé. Elles sont à consommer avec modération pour les buveurs d’encre. Or, Draculivre a une attitude étrange. Odilon le soupçonne d’être devenu accroc aux fautes. Il décide de sauver le vieux vampire… Le buveur de fautes d'orthographe est un roman jeunesse sympathique. J'ai aimé l'histoire des buveurs d'encre, ces vampires qui ne se nourrissent plus du sang suite à une allergie mais de l'encre des livres. C'est quand même plus sympa pour les enfants :) Le vieux vampire ne supporte pas les fautes d'orthographe, mais Odilon le soupçonne d'être atteint d'une maladie grave. A t'il raison ? Va t'il vraiment devoir sauver son oncle ? L'histoire est intéressante, il y a de l'humour, du suspense et le lecteur ne s'ennuie pas. C'est autant pour les filles que les garçons. Je n'ai pas eu de coup de cœur toutefois j'ai passé un bon moment de lecture, c'est une bonne idée de cadeau et je mets quatre étoiles à ce petit livre jeunesse :)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Miss9 Posté le 26 Novembre 2017
    Un livre dont le suspens devrait plaire aux jeunes lecteurs. Quant au sujet des fautes d'orthographe, c'est une très bonne idée qui permet de les dédramatiser.
  • Noctenbule Posté le 1 Août 2015
    Odilon adore boire les fautes d'orthographe, cela met un peu de piquant dans sa consommation de livres. Toutefois, tonton Draculivre lui interdit de façon catégorique de prendre plaisir à en boire. Pourquoi une telle crainte? Odilon une paille planter dans un livre est ravi. Il vient de tomber sur une très grosse faute et il adore cela. Son oncle, Draculivre le gronde et lui dit que c'est dangereux de vouloir autant en consommer. Mais pourquoi autant de méfiance? Pour avoir plus de réponses, sur les conseils de ces proches, il va aller consulter le docteur Freudkenstein qui va lui parler de l'orthographobie. Son tonton serait-il gravement malade? Odilon et Carmilla vont mener et leur enquête et vont être rassurer par ce qu'ils vont découvrir. J'ai adoré cette idée d'adorer les fautes d'orthographe. Tellement de gens en font en écrivant dont moi la première, qu'il est très originale d'aborder le souci avec un côté positif. En plus, cela n'incite pas à en faire mais de plutôt les trouver. Toute la famille est de plus en plus attachante et vivent des aventures autour des livres toujours plus ingénieuses. Et quelle bonne idée de parler de Freud version mort vivant. Bref, encore une... Odilon adore boire les fautes d'orthographe, cela met un peu de piquant dans sa consommation de livres. Toutefois, tonton Draculivre lui interdit de façon catégorique de prendre plaisir à en boire. Pourquoi une telle crainte? Odilon une paille planter dans un livre est ravi. Il vient de tomber sur une très grosse faute et il adore cela. Son oncle, Draculivre le gronde et lui dit que c'est dangereux de vouloir autant en consommer. Mais pourquoi autant de méfiance? Pour avoir plus de réponses, sur les conseils de ces proches, il va aller consulter le docteur Freudkenstein qui va lui parler de l'orthographobie. Son tonton serait-il gravement malade? Odilon et Carmilla vont mener et leur enquête et vont être rassurer par ce qu'ils vont découvrir. J'ai adoré cette idée d'adorer les fautes d'orthographe. Tellement de gens en font en écrivant dont moi la première, qu'il est très originale d'aborder le souci avec un côté positif. En plus, cela n'incite pas à en faire mais de plutôt les trouver. Toute la famille est de plus en plus attachante et vivent des aventures autour des livres toujours plus ingénieuses. Et quelle bonne idée de parler de Freud version mort vivant. Bref, encore une réussite pour le buveur d'encre. Une nouvelle histoire très maligne tout en gentillesse et en sourire. Vous ne verrez plus les fautes pareils.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lali Posté le 3 Février 2011
    Un titre comme Le buveur de fautes d’orthographe ne pouvait qu’attirer mon attention! Et il ne l’a pas qu’attirée, il l’a aussi retenue, car quel livre captivant que ce roman destiné aux jeunes lecteurs. Septième titre d’une série, qui en compte sept, le roman d’Éric Sanvoisin (dont on peut visiter le blog) vous invite à découvrir Draculivre — qui est aussi le titre de la série —, un vampire qui ne supporte plus le sang et qui est désormais buveur d’encre, sa nièce Carmilla et Odilon, un jeune buveur d’encre passionné par les fautes d’orthographe, lesquelles donnent à tout ce qu’il boit un goût bien particulier, Si bien qu’il s’en délecte quand il a le bonheur d’en goûter une au hasard de ses lectures jusqu’à ce que Draculivre, découvrant la passion d’Odilon lui confisque le livre aux deux fautes… La suite? À vous de la découvrir… Un livre savoureux, qui vous permettra de faire connaissance avec le grand psychiatre Freudkenstein qui vit dans un bâtiment en forme de divan et qui vous donnera envie de lire toute la série.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés