Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782092566138
Façonnage normé : INTEGRA
Nombre de pages : 80
Format : 131 x 188 mm
Samuel
Les chemins de l'école
Collectif,
Date de parution : 22/09/2016
Éditeurs :
Nathan

Samuel

Les chemins de l'école

Collectif,

Date de parution : 22/09/2016
Le roman de Samuel, héros du film « Sur le chemin de l'école »
Je m’appelle Samuel, j’ai douze ans. Je vis en Inde, dans une région appelée Tamil Nadou, au sud-est du pays. J’ai deux petits frères, Emmanuel et Gabriel.
Mes parents ont dû...
Je m’appelle Samuel, j’ai douze ans. Je vis en Inde, dans une région appelée Tamil Nadou, au sud-est du pays. J’ai deux petits frères, Emmanuel et Gabriel.
Mes parents ont dû déménager pour se rapprocher de la seule école qui m’acceptait avec mon fauteuil roulant. Tous les matins, avec mes frères,...
Je m’appelle Samuel, j’ai douze ans. Je vis en Inde, dans une région appelée Tamil Nadou, au sud-est du pays. J’ai deux petits frères, Emmanuel et Gabriel.
Mes parents ont dû déménager pour se rapprocher de la seule école qui m’acceptait avec mon fauteuil roulant. Tous les matins, avec mes frères, nous parcourons quatre kilomètres à pied… et à roues. Il nous faut une heure et quart pour rejoindre l’école.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092566138
Façonnage normé : INTEGRA
Nombre de pages : 80
Format : 131 x 188 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • dedanso Posté le 14 Janvier 2020
    Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé de la collection Les Chemins de l'école* n'est-ce pas ? Eh bien me voici avec ce nouvel opus consacré à Samuel et ses deux frères, Emmanuel et Gabriel. Ils vivent tous les trois en Inde et doivent faire face à de nombreux obstacles parmi lesquels, et ce n'est pas le moindre, le handicap dont souffre Samuel. La poliomyélite est passée par là et c'est en fauteuil roulant qu'il doit se rendre à l'école (attention, par fauteuil roulant j'entends un chaise de jardin en plastique posée de manière astucieuse sur une espèce de petite remorque). Ce n'est déjà pas simple en France alors imaginez un peu en Inde où toutes les écoles ne sont pas équipées pour recevoir des personnes handicapées et où toute forme de handicap est d'ailleurs considérée comme honteuse pour la famille... Ce tome-ci est enrichissant à plus d'un titre : il abordera le thème du handicap donc, mais aussi de la pauvreté extrême (les Indiens sont souvent des végétariens malgré eux), un peu d'écologie (avec la destruction des fonds marins par les gros chalutiers, rendant la pêche difficile pour les Indiens) et la découverte des paysages et des moeurs... Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé de la collection Les Chemins de l'école* n'est-ce pas ? Eh bien me voici avec ce nouvel opus consacré à Samuel et ses deux frères, Emmanuel et Gabriel. Ils vivent tous les trois en Inde et doivent faire face à de nombreux obstacles parmi lesquels, et ce n'est pas le moindre, le handicap dont souffre Samuel. La poliomyélite est passée par là et c'est en fauteuil roulant qu'il doit se rendre à l'école (attention, par fauteuil roulant j'entends un chaise de jardin en plastique posée de manière astucieuse sur une espèce de petite remorque). Ce n'est déjà pas simple en France alors imaginez un peu en Inde où toutes les écoles ne sont pas équipées pour recevoir des personnes handicapées et où toute forme de handicap est d'ailleurs considérée comme honteuse pour la famille... Ce tome-ci est enrichissant à plus d'un titre : il abordera le thème du handicap donc, mais aussi de la pauvreté extrême (les Indiens sont souvent des végétariens malgré eux), un peu d'écologie (avec la destruction des fonds marins par les gros chalutiers, rendant la pêche difficile pour les Indiens) et la découverte des paysages et des moeurs indiennes. A noter que, si l'école est théoriquement mixte comme dans beaucoup de pays, dans la pratique les filles sont bien loin des établissements scolaires, reléguées (par la force impressionnante des conventions sociales) au fond de leurs maisons aux côtés de leurs mères ou de leurs époux assignés. Ma fille et moi avons encore pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce titre. Nous avons ajouté des connaissances à notre bagage et, surtout, beaucoup de compassion pour tous ces enfants du bout du monde. * La collection "Les Chemins de l'école" est tirée du film et de la série télé éponymes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Analire Posté le 17 Février 2017
    Il y a plus d’un mois, j’avais découvert ces petits livres qui reprenaient le film-documentaire réalisé par Stephane Plisson sorti en 2013, puis repris par France 5 en 2014. Ma découverte de Carlos – Argentine n’avaient pas été une découverte si concluante que ça. Trop romancé et pas assez réaliste, je n’avais pas apprécié les dialogues superflus, mais avait reconnu la qualité d’images du récit. Après l’Amérique du Sud, je suis donc partie sur le continent Asiatique, pour découvrir Samuel, un jeune indien de douze ans. Pour se rendre à l’école, Samuel parcourt, avec ses frères, quatre kilomètres à pied chaque matin, soit une heure et quart de route. Ces garçons, déjà bien courageux de parcourir autant de kilomètres pour se rendre à l’école, doivent faire face à un défi supplémentaire. En effet, Samuel a une maladie, qui le contraint à se déplacer en fauteuil roulant. Ce petit livre offre une jolie vision de la fraternité et de l’entraide. Les deux frères de Samuel l’aident à faire le chemin jusqu’à l’école, tandis qu’à l’école, ce sont les autres élèves qui prennent le relais et prennent en charge Samuel et son fauteuil. C’est beau, et très touchant. Le courage de Samuel est aussi... Il y a plus d’un mois, j’avais découvert ces petits livres qui reprenaient le film-documentaire réalisé par Stephane Plisson sorti en 2013, puis repris par France 5 en 2014. Ma découverte de Carlos – Argentine n’avaient pas été une découverte si concluante que ça. Trop romancé et pas assez réaliste, je n’avais pas apprécié les dialogues superflus, mais avait reconnu la qualité d’images du récit. Après l’Amérique du Sud, je suis donc partie sur le continent Asiatique, pour découvrir Samuel, un jeune indien de douze ans. Pour se rendre à l’école, Samuel parcourt, avec ses frères, quatre kilomètres à pied chaque matin, soit une heure et quart de route. Ces garçons, déjà bien courageux de parcourir autant de kilomètres pour se rendre à l’école, doivent faire face à un défi supplémentaire. En effet, Samuel a une maladie, qui le contraint à se déplacer en fauteuil roulant. Ce petit livre offre une jolie vision de la fraternité et de l’entraide. Les deux frères de Samuel l’aident à faire le chemin jusqu’à l’école, tandis qu’à l’école, ce sont les autres élèves qui prennent le relais et prennent en charge Samuel et son fauteuil. C’est beau, et très touchant. Le courage de Samuel est aussi à saluer : ce jeune garçon ne se laisse pas abattre par la vie et fonde même de grands espoirs dans la scolarité. Hélas, comme je l’avais exprimé dans mon précédent article sur cette saga documentaire, les dialogues et les images que nous voyons semblent trop mises en scène et pas assez instantanées. Ce qui fait perdre tout son charme à ces images, qui sont pourtant tellement exotiques… C’est une critique en demi-teinte que je poste donc. D’un côté, le portrait de tous ces enfants, si courageux et héroïques, ne me laisse pas indifférente. Mais la façon dont ces portraits sont mis en scène me gênent terriblement…
    Lire la suite
    En lire moins
  • Atasi Posté le 12 Octobre 2016
    Découvrez ou retrouvez l'histoire de Samuel, un enfant du Tamil Nadu en Inde du Sud, que vous avez sans doute découvert dans le film "Sur les chemins de l'école". Son combat, pouvoir se rendre à l'école alors qu'il vit dans un pays où tous les enfants ne sont pas scolarisés, d'autant que Samuel est en fauteuil roulant. Une histoire touchante, une belle lecture pour les enfants à partir de 8 ans.
  • argali Posté le 8 Octobre 2016
    Sans doute connaissez-vous le reportage intitulé « Les chemins de l’école ». Le réalisateur a suivi des enfants des quatre coins du monde qui effectuent des voyages incroyables pour se rendre à l’école chaque jour. Alors que les nôtres trainent parfois les pieds pour marcher 500 mètres, ces enfants entreprennent ces expéditions avec le sourire. Les éditions Nathan propose des livres reprenant chacun l’histoire d’un de ces enfants. A travers ces magnifiques portraits, illustrés des photos du film, nous découvrons leur quotidien, leur parcours de plusieurs kilomètres à pied, à cheval et même en fauteuil roulant. Quatre récits étaient parus en 2015, quatre nouveaux viennent de sortir : Carlos, l’Argentin, Jackson, le Kenyan, Zahira la Marocaine et Samuel, l’Hindou. Zahira qui vit dans le Haut Atlas parcourt tous les lundis vingt-deux kilomètres à travers les montagnes pour rejoindre le collège d’Asni. Le trajet dure quatre heures. Ce jour-là, en compagnie de ses amies, elle voyage avec une poule. Elle a l’idée de la vendre au marché pour acheter des gâteaux pour ses amies du dortoir à l’internat. Jackson a onze ans et marche chaque matin deux heures avant d’arriver à l’école. Sa petite sœur l’accompagne. Des dangers les guettent sur le... Sans doute connaissez-vous le reportage intitulé « Les chemins de l’école ». Le réalisateur a suivi des enfants des quatre coins du monde qui effectuent des voyages incroyables pour se rendre à l’école chaque jour. Alors que les nôtres trainent parfois les pieds pour marcher 500 mètres, ces enfants entreprennent ces expéditions avec le sourire. Les éditions Nathan propose des livres reprenant chacun l’histoire d’un de ces enfants. A travers ces magnifiques portraits, illustrés des photos du film, nous découvrons leur quotidien, leur parcours de plusieurs kilomètres à pied, à cheval et même en fauteuil roulant. Quatre récits étaient parus en 2015, quatre nouveaux viennent de sortir : Carlos, l’Argentin, Jackson, le Kenyan, Zahira la Marocaine et Samuel, l’Hindou. Zahira qui vit dans le Haut Atlas parcourt tous les lundis vingt-deux kilomètres à travers les montagnes pour rejoindre le collège d’Asni. Le trajet dure quatre heures. Ce jour-là, en compagnie de ses amies, elle voyage avec une poule. Elle a l’idée de la vendre au marché pour acheter des gâteaux pour ses amies du dortoir à l’internat. Jackson a onze ans et marche chaque matin deux heures avant d’arriver à l’école. Sa petite sœur l’accompagne. Des dangers les guettent sur le chemin, ils peuvent rencontrer un éléphant ou pire encore. Leurs parents sont pauvres et ils souhaitent que leurs enfants soient vaillants, forts et plus instruits qu’eux-mêmes. Pour eux, l’école c’est primordial. Carlos et sa petite sœur de six ans ont plus de chance. C’est à cheval qu’ils parcourent les plaines et montagnes de la Cordillères des Andes. Une heure trente de trajet chaque jour. En route, d’autres copains les rejoignent. Eux aussi viennent à l’école à cheval. Après le lever du drapeau, un petit déjeuner leur sera servi et la classe pourra alors commencé. L’histoire de Samuel m’a encore plus touchée que les autres. Chaque matin, ses frères et lui parcourent quatre kilomètres pour arriver à l’école. Ce n’est pas grand-chose mais cela leur prend malgré tout une heure et quart. Samuel est handicapé depuis son enfance suite à une poliomyélite. C’est en voiturette qu’il effectue ce trajet, poussé et tiré par ses petits frères, à travers le sable, les cailloux, la rivière et sous une chaleur tropicale. Il va à l’école à Periyapattinam. La seule école qui a accepté son fauteuil roulant. Chaque histoire est un court récit dans lequel le narrateur est l’enfant lui-même. Il raconte son quotidien au lecteur dans un langage simple et clair. L’histoire est abondamment illustrée de superbes photos. Ces ouvrages devraient être lus par tous les petits Européens qui ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont. La réalité quotidienne de ces enfants du bout du monde permet de voir l’école autrement. Chacun d’eux fait de gros efforts pour s’y rendre et les familles font aussi des sacrifices. Ils savent que l’école c’est la chance d’une vie meilleure : il est indispensable d’être instruit pour espérer mieux. A la fin de chaque ouvrage, une carte du monde situe le pays de l’enfant. Quelques explications supplémentaires sont apportées sur le pays, son alimentation, une journée type à l’école, le niveau d’instruction... Ces livres courts sont abordables dès 8 ans. Ils témoignent qu’accéder à l’instruction reste aujourd’hui encore une sacrée aventure et permettent de découvrir d’autres modes de vie. Ils sont édifiants et passionnants. De plus, chaque livre acheté contribue au développement de l’association « Sur le chemin de l’école » qui aide à la scolarisation d’enfants à travers le monde. De quoi joindre l’utile à l’agréable.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés