Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092492970
Façonnage normé : INTEGRA
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 185 mm

Selma et Samir - Roman - De 7 à 11 ans

,

Collection : Premiers romans
Date de parution : 08/07/2021
Un roman illustré pour les enfants de 7 à 11 ans, faciles à lire tout seul et à comprendre. Une histoire rythmée et passionnante qui donne vraiment envie.
L'histoire : Selma aime prendre en photo son univers. Un jour, sur l’un des clichés, le regard profond d’un garçon l’interpelle.
Depuis le campement de fortune où sa tente est plantée, Samir compose et chante des poésies pour raconter son histoire depuis le Mali, d’où il est venu au péril de sa...
L'histoire : Selma aime prendre en photo son univers. Un jour, sur l’un des clichés, le regard profond d’un garçon l’interpelle.
Depuis le campement de fortune où sa tente est plantée, Samir compose et chante des poésies pour raconter son histoire depuis le Mali, d’où il est venu au péril de sa vie.
La rencontre de ces deux enfants uniques est celle d’une incroyable histoire d’amitié, forgée par la musique et les mots, racontée par les objets et animaux qui les entourent.

Un livre sur le thème des réfugiés pour les enfants de 7 à 11 ans. 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092492970
Façonnage normé : INTEGRA
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 185 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Shaynning Posté le 26 Septembre 2021
    Incontournable Septembre 2021 Ce petit roman de la maison Nathan nous raconte l'histoire de deux enfants, mais pas à travers leurs yeux. Nous sommes plutôt à travers celui de leurs objets, de part et d'autre: le crayon, le bandana, le cellulaire de Selma, petite française, les chaussures usées, le sac à dos, la lampe de poche, l'harmonica, la photo ( sur laquelle se trouve la grand-maman de Samir) de Samir, migrant du Mali. On a aussi deux chapitres racontés par Jonathan le goéland. C'est original cette façon de sortir des personnages et de faire parler les objets, dont chacun nous donne d'ailleurs des indices sur leur possesseur. L'usure des souliers de Samir nous donne un aperçu du chemin parcouru, le cellulaire de Selma nous informe de sa passion pour les photos, par exemple. C'est une histoire simple, plutôt joyeuse ( peut-être trop, même pour un sujet aussi grave que le sort des migrants, mais soyons bon joueurs, c'est destinés aux 8 ans). Nous suivons Samir, qui va quitter le Mali en prenant un bateau avec d'autres migrants, dans des conditions précaires. Il a du laisser sa grand-mère là-bas, la dame n'ayant pas la santé pour faire ce genre de voyage. Son long... Incontournable Septembre 2021 Ce petit roman de la maison Nathan nous raconte l'histoire de deux enfants, mais pas à travers leurs yeux. Nous sommes plutôt à travers celui de leurs objets, de part et d'autre: le crayon, le bandana, le cellulaire de Selma, petite française, les chaussures usées, le sac à dos, la lampe de poche, l'harmonica, la photo ( sur laquelle se trouve la grand-maman de Samir) de Samir, migrant du Mali. On a aussi deux chapitres racontés par Jonathan le goéland. C'est original cette façon de sortir des personnages et de faire parler les objets, dont chacun nous donne d'ailleurs des indices sur leur possesseur. L'usure des souliers de Samir nous donne un aperçu du chemin parcouru, le cellulaire de Selma nous informe de sa passion pour les photos, par exemple. C'est une histoire simple, plutôt joyeuse ( peut-être trop, même pour un sujet aussi grave que le sort des migrants, mais soyons bon joueurs, c'est destinés aux 8 ans). Nous suivons Samir, qui va quitter le Mali en prenant un bateau avec d'autres migrants, dans des conditions précaires. Il a du laisser sa grand-mère là-bas, la dame n'ayant pas la santé pour faire ce genre de voyage. Son long périple l'amène en France, où il s'installe sur une plage avec d'autres migrants. Selma entend parler de ce petit campement et va y faire un tour. Elle y prend une photo de Samir, mais perd également son bandana. Il sera récupéré par le jeune Malien. La mère de Selma est en contact avec les migrants car elle fait parti d'un programme d'alphabétisation et c'est là que les deux enfants vont se retrouver. Avec un autre ami, ils font un spectacle de musique. C'est en exposant la photo la "nahéma" ( grand-maman) de Samir durant le spectacle qu'un journaliste apporte au garçon des nouvelles d'elle. Heureusement, elle se porte bien. On a pas beaucoup de ce genre d'histoires pour les 8-9 ans, alors c'est bien d'en avoir une ici. L'aspect narratif est original et on valorise les arts comme moyen d'expression. C'est un beau petit livre dans son genre. À voir! Pour un lectorat débutant lecteur, 7-8 ans.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés