RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Des livres et moi

            Des livres et moi (du mal ?)
            Une série de podcasts produite et réalisée par Vincent Malone pour le Poste Général en partenariat avec Lisez
            Des livres et moi (du mal ?)

            Au cœur du quatrième arrondissement parisien, Vincent Malone reçoit des auteurs le temps d’un entretien intimiste et décontracté en forme d’analyse. Deux épisodes par mois, d’une quinzaine de minutes environ, qui racontent la vie qui se cache derrière les livres que nous aimons. Un traité musical élégant et poétique, dans la ligne des productions du Poste Général (à découvrir sur le site lepostegeneral.com et sur Instagram Lepostegeneral).

            Des livres et moi (du mal ?)
            Episode 18 : Roselyne Bachelot
            Roselyne Bachelot
            Ecoutez !
            Publié le 22 Juillet 2019 ● 16:56

            "L’existence de Corentine, son exemple, ce qui a structuré sa vie, m’a toujours accompagné". Corentine était la grand-mère de Roselyne Bachelot. Placée à sept ans chez un riche propriétaire, envoyée à 12 ans à Paris pour devenir domestique, Corentine a connu les humiliations, la violence et le mépris jusqu’à sa rencontre avec un homme pas comme les autres. C’est ce destin exceptionnel, cette revanche sur une vie de servitude que l’ancienne ministre de la santé raconte dans Corentine. Invitée de notre podcast, elle estime que l’histoire de sa grand-mère est étroitement liée à celle des prolétaires :

            "L’exemplarité de la vie de Corentine c’est d’abord de savoir où en était la situation des classes populaires au début du 20 siècle. Son histoire est un destin collectif des classes populaires. Et puis c’est un destin individuel, c’est l’exemple d’une femme qui a décidé qu’elle ne se laisserait pas assigner à résidence par sa condition sociale et qu’elle va s’en sortir.

            Une féministe qui s’ignorait

            En s’élevant socialement, Corentine a également transcendé sa condition de femme. Pour autant, était-elle féministe ? Selon Roselyne Bachelot, si sa grand-mère aurait eu bien du mal à formuler l’idée, sa lutte pour changer de vie démontre une conscience féministe :

            "Corentine n’était pas féministe. Elle ne savait ni lire ni écrire, elle n’avait pas la culture pour exprimer, structurer une pensée. Néanmoins, elle est féministe. Le destin de Corentine vient tamponner le destin d’asservissement des femmes. Toutes les femmes ont été asservies mais évidemment, les femmes des classes populaires encore plus que les autres. Elles ont la double peine. Corentine en est l’exemple. Les patronnes chez qui elle sert sont aussi des femmes asservies. Elles sont évidemment en situation de commandement par rapport à Corentine mais elles sont asservies".

            18 épisodes disponibles :

            Du même univers

            Découvrez nos podcasts originaux

            Des podcasts aux contenus exclusifs autour de la lecture et de la découverte