RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Des livres et moi

            Des livres et moi (du mal ?)
            Une série de podcasts produite et réalisée par Vincent Malone pour le Poste Général en partenariat avec Lisez
            Des livres et moi (du mal ?)

            Au cœur du quatrième arrondissement parisien, Vincent Malone reçoit des auteurs le temps d’un entretien intimiste et décontracté en forme d’analyse. Deux épisodes par mois, d’une quinzaine de minutes environ, qui racontent la vie qui se cache derrière les livres que nous aimons. Un traité musical élégant et poétique, dans la ligne des productions du Poste Général (à découvrir sur le site lepostegeneral.com et sur Instagram Lepostegeneral).

            Écouter le dernier épisode : Sarah Ourahmoune
            Publié le 26 Avril 2019 ● 18:34
            Des livres et moi (du mal ?)
            Episode 1 : Philippe Torreton

            Dans Jacques à la guerre, Philippe Torreton se met dans la peau de son père et raconte ces moments forts qui ont marqué sa vie : la Seconde Guerre mondiale et la guerre d’Indochine. La première a été subie en Normandie alors qu’il n’était qu’un enfant, la seconde a été vécue de l’intérieur, Jacques étant soldat. Philippe Torreton imagine et reconstitue un passé qu’il n’a pas connu et dénonce la violence des hommes et les absurdités du monde. Si Jacques à la guerre peut être lu comme un roman décrivant les "gens de peu", ceux auxquels on ne donne jamais la parole, il est avant tout une déclaration d’amour d’un fils à son père, un portrait bouleversant et subtil. 

            Dans un podcast dans lequel il répond aux questions de Vincent Malone, Philippe Torreton revient sur la genèse de ce livre personnel et touchant et explique : "Je voulais mettre des mots là où il n’y en avait pas, mettre des expressions là où il n’y en avait pas". Une émission de 17 minutes dans laquelle il évoque l’image du père, et plus précisément celle de son père, un "Titus Andronicus, capable de se sacrifier, de se couper un membre pour ses enfants". Et puis bien sûr, il évoque la guerre, que le comédien n’a pas connue mais qui le hante depuis son enfance. "Il m’a fallu toute une vie d’adulte pour me dire que je dois finalement être le dépositaire de peurs, de tremblements, de brutalités qui continuent de s’exprimer", raconte Philippe Torreton.

            Découvrez tous les podcasts du Poste Général sur : https://lepostegeneral.fr/onair

            15 épisodes disponibles :

            Du même univers

            Découvrez nos podcasts originaux

            Des podcasts aux contenus exclusifs autour de la lecture et de la découverte