RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Alain DUBOS

            Biographie de Alain DUBOS

            Alain DUBOS
            Crédit photo:
            ©Alain Dubos © Catherine Frelat

            Ancien vice-président de Médecins sans frontières, Alain Dubos fut à l'initiative de missions en Orient et en Afrique. Acteur et témoin, il fut l'un des pionniers d'une œuvre humanitaire récompensée par le prix Nobel de la paix en décembre 1999.

            L'Afrique natale, le souvenir d'un père médecin-chirurgien-accoucheur dans le bled tunisien, la nostalgie d'un paradis perdu dans le fracas des armes, l'exil, suivi de la difficile nécessité de s'enraciner dans le sol mystérieux de la mère patrie, tout cela peuple la mémoire et forge la conscience. Le refus de la routine, la rencontre avec une toute jeune organisation humanitaire, Médecins sans frontières, font le reste et, en 1978, c'est le départ pour la Thaïlande et ses cohortes de réfugiés. De cette expérience vécue naît La Rizière des barbares (Julliard, 1980), préfiguration exacte de ce que la presse puis le cinéma, via le film La Déchirure, relateront de cette tragédie.

            Les années 1980 verront le French Doctor se partager assez équitablement entre la clientèle de son cabinet (désespérée par ses absences répétées !), la vice-présidence de Médecins sans frontières, qui lui permettra d'initier des missions parmi les plus périlleuses qu'ait connues l'organisation, et l'écriture. Entre ses séjours libanais passés à ouvrir des hôpitaux dans les sous-sols de Beyrouth, sous des obus de toutes provenances (syriens en 1981, israéliens en 1982, multinationaux en 1983), un long voyage dans le Moyen Age afghan, des explorations au Kurdistan, des visites sur le front Iran-Irak, des missions en Afrique noire et en Amérique centrale, Dubos écrit La Fin des mandarins (Julliard, 1982), L'Embuscade (Presses de la Cité, 1983, roman sur l'Algérie), participe à des ouvrages de pédiatrie, avant de publier Tu franchiras la frontière (Julliard, 1986), ouvrage inspiré par ses expériences de médecine humanitaire. Tout en continuant d'exercer sa profession de pédiatre, Alain Dubos revient à l'écriture et à sa terre ancestrale, les Landes, et publie en 1996 Les Seigneurs de la haute lande, une histoire d'hommes libres dans le grand désert d'avant la forêt. Suivent La Palombe noire et La Sève et la Cendre, études romanesques de l'univers très particulier des propriétaires et métayers landais. Le Secret du docteur Lescat constitue un autre volet de cette traversée d'une région devenue touristique qui demeure pourtant mal connue du grand public et qu'Alain Dubos retrouve en 2007 avec Constance et la Ville d'Hiver.

            Alain Dubos a aussi écrit dans la collection Sud Lointain une grande saga sur l'Acadie et la tragédie de son peuple avec Acadie Terre promise et Retour en Acadie, ainsi que deux romans sur la Louisane, La Plantation de Bois-Joli et La Baie des maudits.

            Les Seigneurs de la Haute Lande

            Alain DUBOS
            1857. Sur la Grande Lande de Gascogne. Gilles enlève Linon, son amour d’enfance, à un mari despotique. Dans cette région perturbée par la disparition de sa lande millénaire, bergers et forestiers s’affrontent. 
             
            En 1858, Linon Delpeix, fille de métayers, est séparée de son ami de toujours et amant d’une nuit, Gilles, un berger qui a perdu accidentellement le troupeau confié à sa garde. Pour éviter la ruine et le déshonneur, Gilles choisit l’exil. Privée de son seul soutien, Linon est mariée de force à un métayer et placée comme servante chez les...
            Découvrir le livre
            Découvrir le livre