En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Anne GOSCINNY

        Biographie de Anne GOSCINNY

        Anne GOSCINNY

        Née au beau milieu des « événements » de mai 68, Anne Goscinny a appris très jeune à essuyer bourrasques et tempêtes. Elle suit des études de lettres, se passionne pour la chanson, écrit des textes pour Serge Reggiani, puis devient journaliste pour le Magazine littéraire, L’Express, le cahier livres du Figaro et Paris Match. Après le décès de sa mère, elle se charge de veiller sur le patrimoine artistique de son père, René Goscinny. En 2004, elle crée les éditions IMAV avec Aymar du Chatenet, et publie trois volumes d’histoires inédites du Petit Nicolas. Son propre imaginaire apparaît dans toute sa force dès son premier roman, Le Bureau des solitudes, où elle met en scène six personnages, « clients » ou « patients », dans un huis clos à la merci d’un narrateur prêt à confondre le regard de l’avocat et l’oreille de l’analyste : chez Anne Goscinny, la psyché humaine est un théâtre autour duquel le spectateur tourne inlassablement. Ce souci d’une structure romanesque ambitieuse au service de l’exploration de sentiments universels se retrouve dans Le Voleur de mère, Le Père éternel et Le Banc des soupirs, tous parus chez Grasset. Sérieuse dans la fantaisie, aérienne dans le drame et déterminée dans sa quête de vérité, Anne Goscinny construit, depuis une dizaine d’années, une œuvre d’une belle cohérence où tout est affaire d’équilibre, où l’intimité regarde la fiction avec envie, et réciproquement.

        Le Bruit des clefs

        Anne GOSCINNY

        « Je voulais un lundi comme les autres. Comme les autres lundis et comme les autres enfants. Pas un lundi avec un mort dans mon cartable. »

        Découvrir le livre
        Découvrir le livre