Lisez! icon: Search engine

Carlos LISCANO

Biographie de Carlos LISCANO

Carlos LISCANO
Crédit photo:
©Carlos Liscano © Louis Monier

Carlos Liscano est né en Uruguay en 1949. Condamné pour raisons politiques par le régime militaire à l'âge de vingt-deux ans, il passe treize années en prison, durant lesquelles il subit la torture. Libéré en 1985, il a alors trente-cinq ans. Liscano s'exile en Suède, où il exerce les professions de traducteur, journaliste, professeur d'espagnol et écrivain. Il rentre en Uruguay en 1996. Depuis, il vit entre Montevideo et Barcelone.

C'est pendant son incarcération que Carlos Liscano se met à écrire : des nouvelles, deux romans, un recueil de poèmes, des pièces de théâtre ; une œuvre profondément influencée par ses deux maîtres, Kafka et Céline. Lui-même parle de « littérature de la pauvreté » pour définir son travail, et son style dépouillé, laconique, cru, n'en est pas moins profondément poétique.

Considéré en Uruguay comme l'un des plus grands écrivains contemporains, Carlos Liscano est encore méconnu en Europe. En France, son œuvre théâtrale est jouée à travers le pays et dans les festivals (Avignon, Bayonne, etc.). Sa pièce la plus connue Ma famille, a été reprise en France fin 2005, dans une mise en scène de Michel Didym, en tournée et notamment au Théâtre de l'Est parisien. La Route d'Ithaque (Belfond, 2005 ; 10/18, 2006) fut le premier de ses romans traduits en français, suivie du Fourgon des fous publié en Uruguay en 2001 et traduit en français chez Belfond en 2006, qui a reçu le prix de la meilleure narration, et de Souvenirs de la guerre récente (Belfond, 2007). 10/18 a également publié un recueil de nouvelles, Le Rapporteur et autres récits (2005).

Le fourgon des fous

Carlos LISCANO

Un témoignage troublant sur l’univers carcéral, la torture et les étranges relations qui se tissent entre prisonniers et geôliers, et paradoxalement, une remarquable leçon de vie. Dépassant l’expérience individuelle, ce récit invite à une réflexion sur l’homme et son appétit inextinguible de vivre, la liberté et ses paradoxes, la nécessité de comprendre l’inimaginable…

Plus qu’un témoignage, une réflexion sur l’homme et son inextinguible appétit de vivre, sur la nécessité de comprendre l’inimaginable. Sans cris, sans fureur, un plaidoyer vibrant pour le droit à la dignité, un récit pudique et bouleversant.

Montevideo, 1972. Carlos Liscano est jeté en prison par le régime militaire à l’âge de vingt-trois ans. Il en sortira treize ans plus tard....

Découvrir le livre
Découvrir le livre