En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Hugo BETTAUER

        Biographie de Hugo BETTAUER

        Hugo BETTAUER
        Crédit photo:
        ©DR
        Hugo Bettauer est né en 1872 en Autriche, dans une famille de confession juive, et se convertit dès l’âge de 18 ans au protestantisme. Reporter engagé, romancier inspiré – il est l’auteur de plus d’une vingtaine de romans –, dramaturge, cet homme aux mille et une vies partage son temps entre l’Europe et les États-Unis. En 1924, il fonde le journal Lui et Elle – Hebdomadaire pour une culture de la vie et de l’érotisme, qui déclenche les foudres de la presse et du parlement viennois. On appelle à l’élimination du « cochon de juif ». Le 10 mars 1925, un jeune nazi abat l’écrivain de plusieurs coups de revolver.
        Neuf des romans de Bettauer ont été adaptés en film, dont, notamment, La Rue sans joie, réalisé par G. W. Pabst en 1925 avec la grande Greta Garbo et La Ville sans Juifs, porté à l’écran en 1938 par H. K. Breslauer. Une œuvre qui a récemment été mise à l’honneur, la bobine complète ayant miraculeusement été retrouvée en 2015 par un collectionneur sur un marché aux puces français. Un an après la découverte, un vaste appel aux dons pour sauver la pépite est lancé en Autriche, alors que l’extrême droite est aux portes du pouvoir. La population se mobilise et l’opération est un véritable succès. La Ville sans Juifs est actuellement en cours de restauration.
         

        La Ville sans Juifs

        Hugo BETTAUER
        En 1922, Hugo Bettauer, journaliste, romancier, grand provocateur, imagine une étonnante satire politique. Alors que Vienne traverse une grave crise économique et sociale, les autorités arrivent à une conclusion imparable : pour sortir du marasme, il suffit de faire partir tous les habitants juifs. À Vienne, en 1922, les juifs autrichiens occupent les postes-clés de la ville. Certes, les viennois apprécient hautement leurs qualités, mais les estimant trop écrasantes pour que la majorité aryenne puisse elle aussi prendre son essor, obtiennent du Parlement l’expulsion de tous les juifs d’Autriche. Expulsion douloureuse mais non physiquement brutale, chaque individu recevant une indemnité proportionnelle à ses précédentes...
        Découvrir le livre
        Découvrir le livre