Lisez! icon: Search engine

Jean RACINE

Biographie de Jean RACINE

Jean RACINE

Jean Racine naît en 1639 à La Ferté-Milon. Devenu orphelin très tôt, il est recueilli par sa grand-mère, religieuse à Port Royal. Il y reçoit une solide formation intellectuelle, puis rentre en classe de philosophie au collège d'Harcourt. En 1663, il crée sa première pièce représentée, La Thébaïde, suivie d'Alexandre en 1665. La décennie qui suit est alors la plus féconde de son existence : il fait jouer Andromaque (1667) puis Les plaideurs (1668), Britannicus (1669) Bérénice (1670) Bajazet (1672), et Mithridate (1673). Bénéficiant de l'appui de Colbert, le dramaturge rentre, la même année, à l'Académie Française. S'étant imposé face à Corneille (1606-1684) après le succès d'Andromaque, il est assuré des faveurs du jeune roi Louis XIV . Sa pièce suivante, Phèdre (1677), s'affirme très vite comme son chef d'œuvre, malgré l'échec des premières représentations. L'année suivante, Racine cesse cependant d'écrire pour la scène et devient l'historiographe officiel du roi, s'engageant dans la voie d'une existence plus bourgeoise vouée à l'éducation de ses nombreux enfants et à la piété la plus austère. Ses deux dernières tragédies, d'inspiration purement religieuse (Esther, 1689 et Athalie, 1691) seront écrites à la demande de Mme de Maintenon pour les jeunes filles de Saint-Cyr. Racine s'éteint à Paris le 21 avril 1699.

Britannicus

Jean RACINE
Racine, le « tendre Racine », a-t-il ou non empoisonné la « Du Parc », sa maîtresse ? Longtemps soupçonné de ce crime, avec un rare cynisme, il défie la rumeur et met en scène, dans Britannicus, l’empereur du poison : Néron.
Dans la période la plus violente de l’histoire romaine, le fils d’Agrippine n’est encore qu’un monstre naissant, jeune, infiniment...
Découvrir le livre
Découvrir le livre

Les autres livres de Jean RACINE