En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Mathilda MAY

        Biographie de Mathilda MAY

        Mathilda MAY
        Après des études de danse classique au Conservatoire National Supérieur de Paris dont elle obtient le premier prix, elle se tourne vers la comédie et débute au cinéma en 1984. En 1988, elle obtiendra successivement le César du meilleur espoir dans « Le cri du Hibou » de Claude Chabrol, ainsi que le prix Romy Schneider.
        En 1995, elle interprète pour Disney la voix française de Pocahontas.
        Sur les planches, Bernard Murat la met en scène dans «Le retour» d’Harold Pinter (1994), entourée de Jean Pierre Marielle, Patrick Chesnais, François Berléand, Roger Dumas et Guillaume Depardieu.
        En 1992 elle collabore avec des compositeurs anglais et américain pour la composition d’un album (sorti chez Sony) qui lui vaudra une nomination aux victoires de la musique.
        En 1997, elle compose la musique de la pièce «Le roman de Lulu».
        En 2008 après avoir écrit un roman paru chez Flammarion, Personne ne le saura, elle initie le spectacle «Plus si affinité» qu’elle joue et co-écrit en tandem avec Pascal Légitimus. Ce spectacle a été joué successivement au Splendid, au Casino de Paris, au théâtre du Gymnase, à L’Olympia et en tournée en France, Suisse et Belgique, trois années durant.
        Ensuite, elle a joué au Théâtre National de Nice ainsi qu’au Théâtre du Rond Point, et au théâtre des Célestins à Lyon, la pièce de Thomas Winterberg «Festen, la suite» aux côtés de Samuel Le Bihan, Mélanie Doutey et Pierre Cassignard, dans une mise en scène de Daniel Benoin.
        En 2013, elle crée «Open Space», un spectacle sans paroles dont elle est à la fois auteur, metteur en scène, et compositeur, au Théâtre Jean Vilar de Suresnes. Ce spectacle a été repris en ouverture de saison du Théâtre du Rond Point début septembre 2014, puis au Théâtre de Paris avant d’entamer une tournée jusqu’à début février 2016.
        En 2016, elle met en scène un ballet hip hop « Trio », dans le cadre du festival « Suresnes Cité Danse », ainsi qu’une soirée de lectures dans le cadre du festival « Paris des femmes ».
        En 2018 elle tourne une série (en tant que comédienne) pour C8 avec Ahmed Sylla et elle sortira chez Plon, son premier récit autobiographique intitulé V.O.
         

        V.O.

        Mathilda MAY
        La franchise et la lucidité, Mathilda May les cultive comme rarement une personnalité le fait. En trente ans de carrière, celle qui a été danseuse, actrice, et maintenant auteure et metteur en scène, s’est dessiné un parcours qu’elle juge « à la fois merveilleux, décevant, chaotique et heureux ».  « Quand on ne s’aime pas, on ne s’aime pas, c’est tout. L’estime de soi, ce n’est pas votre apparence qui vous la donne. En ce qui me concerne, le regard d’autrui a oeuvré de manière pernicieuse. À la fois comme un remède et un poison. D’un côté il me donnait l’impression de réparer mes failles narcissiques, et de l’autre...
        Découvrir le livre
        Découvrir le livre