Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823878400
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Demon Tune - Tome 01

Xavière Daumarie (traduit par)
Collection : mangas
Série : Demon Tune
Date de parution : 23/04/2020
Découvrez la nouvelle série de Yûki Kodama, auteur de Blood Lad, où fée et ninja s'allient pour combattre les forces du mal !
Wizard City, la ville où tout le monde peut venir, mais où personne n'est le bienvenu. L'endroit le plus mal famé de la ville : le Club Neverland. Ceux qui tiennent à la vie savent qu'il vaut mieux rester à l'écart de ce repaire de criminels.

C'est là que la fée...
Wizard City, la ville où tout le monde peut venir, mais où personne n'est le bienvenu. L'endroit le plus mal famé de la ville : le Club Neverland. Ceux qui tiennent à la vie savent qu'il vaut mieux rester à l'écart de ce repaire de criminels.

C'est là que la fée Fran, captuée par un gang, fait la rencontre de Koyukimaru, un jeune ninja lui aussi retenu prisonnier. Ils parviennent à s'enfuir avec à leurs trousses les pires criminels de la ville qui cherchent à mettre la main sur le Rouleau du Cataclysme dont seul Koyukimaru connaît l'emplacement. Commence alors pour eux un long combat contres les ténèbres qui menacent d'engloutir Wizard City.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823878400
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • enairolf Posté le 11 Décembre 2020
    C’est un manga que je voulais découvrir absolument. Je l’avais repéré depuis un petit moment déjà. Maintenant c’est chose faite. Et je dois vous avouer que j’ai complètement adoré ce premier tome. Un joli petit coup de cœur et ce pour plusieurs raisons. C’est bien simple, j’ai adoré absolument tout de ce manga. Déjà, j’ai eu un gros coup de cœur pour les illustrations. Le coup de crayon du mangaka fait clairement parti de mes préférés désormais. Ses illustrations sont divines pour les yeux. .Elles apportent aux personnage un côté très mignon, ce qui fait qu’on s’attache aux protagonistes. Enfin c’est mon ressenti. Vraiment les bouilles des personnages sont vraiment beaucoup trop mignonnes et ça attendrit notre petit cœur! Ce qui amène justement à parler des personnages. On va se retrouver dans une ville appelé Wizard City. Une ville où les étrangers ne sont clairement pas les bienvenus. Il se passe tout un tas de trafic et ce malgré les règles qui s’appliquent à la ville. On va rencontrer Fran, une petite fée qui s’est fait kidnapper par un gang pour sa poussière de fée. Son « travail » consiste à soigner un jeune garçon qui se fait tout le temps torturer,... C’est un manga que je voulais découvrir absolument. Je l’avais repéré depuis un petit moment déjà. Maintenant c’est chose faite. Et je dois vous avouer que j’ai complètement adoré ce premier tome. Un joli petit coup de cœur et ce pour plusieurs raisons. C’est bien simple, j’ai adoré absolument tout de ce manga. Déjà, j’ai eu un gros coup de cœur pour les illustrations. Le coup de crayon du mangaka fait clairement parti de mes préférés désormais. Ses illustrations sont divines pour les yeux. .Elles apportent aux personnage un côté très mignon, ce qui fait qu’on s’attache aux protagonistes. Enfin c’est mon ressenti. Vraiment les bouilles des personnages sont vraiment beaucoup trop mignonnes et ça attendrit notre petit cœur! Ce qui amène justement à parler des personnages. On va se retrouver dans une ville appelé Wizard City. Une ville où les étrangers ne sont clairement pas les bienvenus. Il se passe tout un tas de trafic et ce malgré les règles qui s’appliquent à la ville. On va rencontrer Fran, une petite fée qui s’est fait kidnapper par un gang pour sa poussière de fée. Son « travail » consiste à soigner un jeune garçon qui se fait tout le temps torturer, Koyukimaru, un jeune Ninja. Ayant cacher un Rouleau sous ordre de son père, le gang essaye par tous les moyens de le faire parler mais rien y fait. Il réussit à s’échapper avec Fran. Et commence ici un parcours semé d’embûches à travers Wizard City. J’ai adoré Fran, la petite fée. Elle est beaucoup trop mignonne et beaucoup trop attachante. Elle va se lier d’amitié avec Koyukimaru après leur évasion. Elle est venu à Wizard City pour réaliser son rêve et tenir une boutique de vêtements dans cette grande ville. Malheureusement ça ne s’est pas passé comme prévu.. Sa relation avec Koyukimaru, bien que ce soit un jeune ninja et qu’il ne montre pas forcément ses émotions, est touchante je trouve. Même si ils se connaissent depuis peu, ils s’aident mutuellement dans cette quête. Quant à Koyukimarun j’ai également adoré son personnage. On voit que c’est un ninja et qu’il a reçu une éducation digne de ce nom. Il apparaît comme un jeune homme froid, sans émotions, rien. Alors qu’au fond, lorsque l’on creuse un peu, on se rend compte que ce n’est qu’une façade et qu’il est bien plus touché parce qui lui arrive qu’il ne veut le montrer. Le personnage de Bogeyman m’a subjugué. Je le trouve vraiment intriguant et puis il faut bien se l’avouer, comme méchant il a de la gueule! Il dicte clairement sa loi à Wizard City et mieux vaut ne pas le contrarier! L’intrigue est vraiment intéressante. Koyukimaru a cacher le fameux Rouleau de Cataclysme mais seul lui sait où il se cache. Il était venu en mission avec son père, seuls le MIB était au courant de cette mission mais malheureusement l’info a fuité. Koyukimaru et son père se sont donc retrouvés dans une embuscade. Son père lui a donc donné l’ordre de cacher ce rouleau et de le retrouver à la grande horloge une fois que tout sera fini. Malheureusement, c’est en allant rejoindre son père qu’il s’est fait enlevé par le gang. Il ne fait donc plus confiance en personne. Et il va, avec l’aide de Fran, essayer de retrouver son père. Sauf que plusieurs personnes sont à ses trousses. Il va donc devoir redoublé d’efforts pour essayer de s’en sortir. La fin me donne clairement envie de me jeter sur le deuxième tome dans l’immédiat! J’ai vraiment adoré ce premier tome et il me tarde vraiment de découvrir la suite. Il y a tant de personnages intrigants et fascinants à suivre. Des relations ou encore l’intrigue a développer encore plus. J’ai vraiment hâte de suivre la suite des aventures de Koyukimaru. Ce premier tome est une vraie réussite pour moi. Et il fait surtout parti de mes plus belles découvertes de 2020.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MassLunar Posté le 4 Octobre 2020
    Yûki Kodama est sans doute l'un des auteurs shonen les plus appréciés de l'écurie Kurokawa, notamment pour sa série de shonen d'action sur fond d'ambiance urbaine et fantastique Blood Lad. Les éditions Kurokawa nous présente donc l'une des dernières de ce mangaka au style fun et décalé avec Demon Tune, un titre qui a pour première qualité d'être court avec seulement quatre tomes ce qui est plutôt agréable pour un lectorat qui ne cherche pas à se lancer dans une forte dépense excédant plus de 10 volumes... Mais, parfois (voir souvent), le piège des mini-série ,c'est que l'intrigue est plutôt mal dosée avec un final parfois bâclée ou au contraire une intrigue qui a du mal à se poser. A la lecture de ce premier tome, on peut déjà constater que ce premier volume de Demon Tune annonce un titre assez prometteur avec un univers fun , décalé, parfois violent qui se déroule dans une véritable cité de gangsters façon Sin City et, dans laquelle, certains bad guy ont fait le choix de s'injecter des espèces de cellules démoniaques, le "demon tune" pour devenir plus fort et développer des pouvoirs assez alarmants. Dans tout ce fracas, on suit la quête... Yûki Kodama est sans doute l'un des auteurs shonen les plus appréciés de l'écurie Kurokawa, notamment pour sa série de shonen d'action sur fond d'ambiance urbaine et fantastique Blood Lad. Les éditions Kurokawa nous présente donc l'une des dernières de ce mangaka au style fun et décalé avec Demon Tune, un titre qui a pour première qualité d'être court avec seulement quatre tomes ce qui est plutôt agréable pour un lectorat qui ne cherche pas à se lancer dans une forte dépense excédant plus de 10 volumes... Mais, parfois (voir souvent), le piège des mini-série ,c'est que l'intrigue est plutôt mal dosée avec un final parfois bâclée ou au contraire une intrigue qui a du mal à se poser. A la lecture de ce premier tome, on peut déjà constater que ce premier volume de Demon Tune annonce un titre assez prometteur avec un univers fun , décalé, parfois violent qui se déroule dans une véritable cité de gangsters façon Sin City et, dans laquelle, certains bad guy ont fait le choix de s'injecter des espèces de cellules démoniaques, le "demon tune" pour devenir plus fort et développer des pouvoirs assez alarmants. Dans tout ce fracas, on suit la quête d'un jeune ninja Koyukimaru. Ce dernier est à la recherche de son père qu'il accompagnait dans le cadre d'une première mission de ninja. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu et notre jeune apprenti ninja ( qui est déjà sacrément balaise) va se lancer sur les traces de son papa avec l'aide d'une fée qui fait office d'healer de service. Demon Tune est un melting-pot urbain très sympa , un shonen au style affirmé qui ne lésine pas sur son cadre, une ville rongée par la criminalité et nous offre un petit lot de personnages assez timbrés à commencer par un antagoniste assez stylée appelé le Boogeyman. Affublé d'un casque, orné d'un pouvoir qui semble le rendre invincible, c'est un bel antagoniste qui ouvre cette série. Le héros n'est pas en reste et se démarque un brin par son discours et son attitude assez formelle qui dénote avec l'ambiance urbaine plus déjantée. N'oublions pas que c'est un guerrier ninja discipliné qui vient d'un pays lointain... Notre jeune amis montre déjà ses instances de bravoure dans une première confrontation face à des bourreaux masqués. Le premier volume de Demon Tune est bien rythmé , les combats s'enchainent et laisse entrevoir un défilé de mini-boss dopés à la "demon tune". De même, l'histoire est bien développée et ne perd pas de temps en rebondissements. Il le faudra bien puisque la série est concentrée en quatre tomes. Yûki Kodama sait déjà se montrer précis et suffisamment explicatif dès ce premier volume pour pouvoir nous entrainer facilement dans cette histoire. La nouvelle série de Yuri Kodawa est très sympathique. Un shonen placé sous le signe de l'action avec un décor urbain et des antagonistes bien fêlés. C'est prometteur , plus spécialement pour celles et ceux qui recherchent un titre fun à se mettre sous la dent sans se vider le porte-monnaie et sans avoir affaire à une intrigue un peu vide. A voir comment se profile la suite mais Wizard City nous ouvre déjà chaleureusement ses portes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Catilina38 Posté le 2 Septembre 2020
    Très bonne surprise que ce premier tome d’une série très courte puisque prévue en quatre tomes. Probablement une des raisons de l’efficacité de la progression dans ce manga qui avance très vite en ne perdant pas de temps à installer une atmosphère ou une psychologie sophistiquée des personnages. 100% shonen, Demon Tune nous propose les aventures d’un enfant Ninja dont le flaire sur-développé va intéresser le MBI, l’agence chargée de combattre les Demon tuner, ces personnes qui utilisent du sang de démon pour transformer des humains en créatures surpuissantes. Le plus dangereux d’entre eux est le Boogey man, un être apparemment invincible dont les visées restent mystérieuses et qui sème la terreur dans les rangs de la pègre locale.[...] Lire la suite sur le blog:
  • pommerouge Posté le 13 Juin 2020
    Je remercie les Éditions Kurokawa pour cette lecture. Clairement, demon tune est un manga qui respecte les codes classiques du Shonen. Pour autant, ce sont des codes qui marchent bien, associés à un univers intéressant et intrigant qu’est celui de la ville de Wizard city. Dans ce monde-là, il y a des règles à respecter, mais bien sûr, certains les ignorent. Le demon tune est ce qui permet de vendre son âme, en échange de pouvoir, d’autoguérison, etc. Dans ce monde-là, les demons turner, sont ceux qui possède le demon tunes et en donne à gauche à droite, comme des dealers. C’est dans cet univers que nous allons rencontrer nos deux personnages principaux ! Fran, une fée qui s’est fait capturer et qui se retrouve dans le club Neverland, celui de toutes les transgressions. Il ne faut pas aller dans cet endroit si tu veux éviter les ennuis. Elle est capturée dans un but précis : guérir en boucle un garçon qu’on torture encore et encore, sinon, elle sera tuée. Ce garçon, c’est Koyukimaru. C’est un ninja et il ne vient pas d’ici. Il était venu en mission avec son père, afin de remettre à quelqu’un le rouleau de cataclysme, mais entre-temps, son... Je remercie les Éditions Kurokawa pour cette lecture. Clairement, demon tune est un manga qui respecte les codes classiques du Shonen. Pour autant, ce sont des codes qui marchent bien, associés à un univers intéressant et intrigant qu’est celui de la ville de Wizard city. Dans ce monde-là, il y a des règles à respecter, mais bien sûr, certains les ignorent. Le demon tune est ce qui permet de vendre son âme, en échange de pouvoir, d’autoguérison, etc. Dans ce monde-là, les demons turner, sont ceux qui possède le demon tunes et en donne à gauche à droite, comme des dealers. C’est dans cet univers que nous allons rencontrer nos deux personnages principaux ! Fran, une fée qui s’est fait capturer et qui se retrouve dans le club Neverland, celui de toutes les transgressions. Il ne faut pas aller dans cet endroit si tu veux éviter les ennuis. Elle est capturée dans un but précis : guérir en boucle un garçon qu’on torture encore et encore, sinon, elle sera tuée. Ce garçon, c’est Koyukimaru. C’est un ninja et il ne vient pas d’ici. Il était venu en mission avec son père, afin de remettre à quelqu’un le rouleau de cataclysme, mais entre-temps, son père s’est fait attaquer, il a disparu et lui, s’est fait capturer. Heureusement, les deux jeunes gens vont trouver un moyen de s’échapper de cet endroit, mais tout cela n’est que le début de leur aventure et surtout de leurs ennuis. Un des points forts de ce manga, c’est que l’univers y est bien décrit. Il n’y a pas mal de texte dans les bulles, afin d’éclaircir toutes les éventuelles questions qu’on pourrait avoir sur le monde dans lequel on se retrouve. De ce fait, on a toutes les informations nécessaires pour pouvoir apprécier ce manga à sa juste valeur. Le reste reproduit les codes classiques du Shonen. Un personnage plutôt jeune, fort, mais pas surpuissant. Des combats sympathiques et une histoire qui accrochent. Pour autant, ça marche. Ce qui rend ce manga captivant et prenant ! En bref, j’ai vraiment aimé découvrir l’univers de demon tune. Les deux personnages principaux y sont intéressants, le monde y est bien détaillé et l’action y est présente. Tous les éléments y sont regroupés pour rendre ce manga prenant dès les premières pages !
    Lire la suite
    En lire moins
  • IchirinNoHana2 Posté le 10 Juin 2020
    Wizard City, une ville de liberté et de promesse… Enfin sur le papier. Fran, jeune fée pleine de rêves, se retrouve kidnappé par un gang où elle fera la connaissance d’un énigmatique ninja. Alors qu’ils arrivent à s’enfuir, les deux jeunes vont apprendre à se connaître et Fran accepte d’aider le jeune ninja dans sa quête pour retrouver un certain Rouleau du Cataclysme et en profiter pour l’aider à anéantir les complots démoniaques qui se jouent dans la ville. Beaucoup plus élaboré qu’un Blood Lad (manga que j’ai plutôt apprécié par ailleurs), Demon Tune offre pleins de promesses et introduit un univers qui semble complexe et intéressant à découvrir. Nos deux personnages principaux sont déjà assez attachants et promettent un duo vraiment intriguant. Assez sombre mais avec des personnages plutôt rafraîchissants et naïfs (dans le bon sens), le manga saura ravir à tous âges. Déjà terminé au Japon avec seulement quatre tomes, je suis donc très curieuse concernant la suite de l’histoire. Rendez-vous le 9 Juillet pour le deuxième tome, vivement !
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !