Lisez! icon: Search engine
404 Éditions
EAN : 9791032404041
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Nouveauté

Détective LaChance - Les cartes musicales

Date de parution : 27/08/2020
Une enquête en plein cœur d'un Paris peuplé de gnomes, de fées, d'elfes...
Paris. 1909.
Le détective Lachance est bougon, fatigué, et pressé de prendre sa retraite de la Préfecture de Paris. Malheureusement, impossible de se reposer car une nouvelle affaire terrible lui tombe dessus : des femmes de bonne famille sont retrouvées assassinées aux quatre coins de la capitale. Et sur elles, on...
Paris. 1909.
Le détective Lachance est bougon, fatigué, et pressé de prendre sa retraite de la Préfecture de Paris. Malheureusement, impossible de se reposer car une nouvelle affaire terrible lui tombe dessus : des femmes de bonne famille sont retrouvées assassinées aux quatre coins de la capitale. Et sur elles, on retrouve systématiquement une carte musicale pour un orgue de Barbarie. Qui pourrait s'en prendre à ces demoiselles ? Et pourquoi ? Lachance va devoir mettre de côté sa mauvaise humeur pour espérer résoudre ces meurtres sordides !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791032404041
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bidib Posté le 4 Novembre 2020
    [...] Lachance est vraiment détestable, il ne rate jamais une occasion de lâcher quelques remarques misogynes, il insiste tant sur le sujet que j’ai commencé à me poser des questions sur les intentions de l’auteur. Et pourtant cela ne m’a pas empêché d’aimer le suivre à travers les rues de Paris. J’ai aimé suivre l’enquête, les différentes pistes, les implications historiques des différentes familles dans la construction de la ville, les indices qui apparaissent peu à peu. C’est très intrigant et cela donne envie à la fois de poursuivre cette enquête et d’en découvrir plus sur l’univers crée par l’auteur. Si au début cela fait un peu fourretout fantasy, on voit peu à peu que l’auteur a réfléchi à l’implication de chaque créature présente dans ce monde, donnant ainsi à son univers une profondeur que je n’aurais pas soupçonnée au premier chapitre. [...]
  • Waterlyly Posté le 3 Novembre 2020
    Paris, au début du vingtième siècle. Le détective Gustave, affectueusement surnommé LaChance de par sa propension à tomber sur les indices par hasard, se retrouve confronté à un eaffaires des plus mystérieuses. En effet, des femmes de la haute société sont retrouvées assassinées avec une carte musicale à côté d’elles à chaque fois. J’ai beaucoup aimé cette lecture, même si je lui trouve malgré tout un petit bémol. En effet, le récit étant trop court, l’auteure n’a pas vraiment prit le temps de poser son contexte et son univers. Pour le coup, je me suis retrouvée perdue avec les habitants qui peuplaient ce Paris imaginé par Simonne. Le lecteur va ainsi avoir le loisir de croiser humains, elfes, Gobelins. J’aurais aimé avoir une petite présentation afin de m’adapter. Mais ce problème n’a pas subsisté longtemps, puisque je me suis laissée entraîner dans ce thriller atypique. Adélaïde, la supérieure de LaChance, exigera que ce dernier forme une nouvelle recrue. Louise fait donc ainsi son apparition dans l’histoire. Je ne veux pas vous en dire plus, sous peine de spoiler certains événements importants, mais je dois dire que les échanges entre ces deux protagonistes sont hauts en couleur et ajoutent beaucoup de piquant aux dialogues. Les... Paris, au début du vingtième siècle. Le détective Gustave, affectueusement surnommé LaChance de par sa propension à tomber sur les indices par hasard, se retrouve confronté à un eaffaires des plus mystérieuses. En effet, des femmes de la haute société sont retrouvées assassinées avec une carte musicale à côté d’elles à chaque fois. J’ai beaucoup aimé cette lecture, même si je lui trouve malgré tout un petit bémol. En effet, le récit étant trop court, l’auteure n’a pas vraiment prit le temps de poser son contexte et son univers. Pour le coup, je me suis retrouvée perdue avec les habitants qui peuplaient ce Paris imaginé par Simonne. Le lecteur va ainsi avoir le loisir de croiser humains, elfes, Gobelins. J’aurais aimé avoir une petite présentation afin de m’adapter. Mais ce problème n’a pas subsisté longtemps, puisque je me suis laissée entraîner dans ce thriller atypique. Adélaïde, la supérieure de LaChance, exigera que ce dernier forme une nouvelle recrue. Louise fait donc ainsi son apparition dans l’histoire. Je ne veux pas vous en dire plus, sous peine de spoiler certains événements importants, mais je dois dire que les échanges entre ces deux protagonistes sont hauts en couleur et ajoutent beaucoup de piquant aux dialogues. Les personnages sont bien décrits, malgré le peu de pages. Il faut dire que LaChance est tout simplement détestable, mais il est la véritable force de ce roman. C’est apparemment un premier tome, et je lirai la suite avec plaisir. La plume de l’auteure est simple, fluide et entraînante. Les chapitres sont de taille moyenne, et beaucoup de dialogues parsèment cette histoire riche en rebondissements. Un roman à l’univers unique et avec une enquête qui maintient un bon suspense tout au fil des pages. Cela a été une bonne découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • kadeline Posté le 2 Novembre 2020
    Dans un Paris alternatif, le détective LaChance est un vieux policier blasé, assez âgé pour prendre sa retraite mais qui reste en poste par soutien pour la cheffe du commissariat. Il est désabusé, il boit, se drogue et on le surnomme LaChance car il a une fâcheuse tendance à trouver des indices dans des endroits improbables. Entre steampunk et fantasy, LaChance évolue dans un Paris début 1900 où cohabitent Hommes, Elfes, Gobelins… Notre brave détective se retrouve avec une enquête pour meurtres sur le dos, une carte musicale est laissé comme signature. Il découvre un premier meurtre puis un second, ça sent le tueur en série. A chaque fois, on est avec des jeunes femmes aisées retrouvées dans des coins particuliers de Paris. Pour chaque meurtre il est question d’une carte musicale et d’une race tuée différente à chaque fois. Comment tout va s’imbriquer ? Pourquoi ? Quel est le processus derrière cette série de meurtres ? Comment éviter d’autres victimes ?… Il y a beaucoup de questions à élucider. Comme comme ce mystère n’était pas suffisant, LaChance se voit attribuer un nouveau coéquipier. Lui qui n’avait plus de coéquipier depuis des années, se retrouve avec dans les pattes... Dans un Paris alternatif, le détective LaChance est un vieux policier blasé, assez âgé pour prendre sa retraite mais qui reste en poste par soutien pour la cheffe du commissariat. Il est désabusé, il boit, se drogue et on le surnomme LaChance car il a une fâcheuse tendance à trouver des indices dans des endroits improbables. Entre steampunk et fantasy, LaChance évolue dans un Paris début 1900 où cohabitent Hommes, Elfes, Gobelins… Notre brave détective se retrouve avec une enquête pour meurtres sur le dos, une carte musicale est laissé comme signature. Il découvre un premier meurtre puis un second, ça sent le tueur en série. A chaque fois, on est avec des jeunes femmes aisées retrouvées dans des coins particuliers de Paris. Pour chaque meurtre il est question d’une carte musicale et d’une race tuée différente à chaque fois. Comment tout va s’imbriquer ? Pourquoi ? Quel est le processus derrière cette série de meurtres ? Comment éviter d’autres victimes ?… Il y a beaucoup de questions à élucider. Comme comme ce mystère n’était pas suffisant, LaChance se voit attribuer un nouveau coéquipier. Lui qui n’avait plus de coéquipier depuis des années, se retrouve avec dans les pattes une bleue, major de sa promo soit mais une bleue quand même. Remettre un coéquipier dans ces pattes est déjà un défi en soi mais quand en plus c’est une fille tout juste sortie de l’école le combo promet d’être épique. En parallèle on découvre donc pourquoi elle a été mise dans ses pattes à lui ? Comment ils vont cohabiter ou non ? C’est drôle, très bien fait, prenant, y a du rythme et la logique derrière les meurtres est aux petits oignons. J’ai beaucoup aimé cette lecture et j’espère qu’il finira par sortir en papier pour toucher plus de monde. L’enquête de ce tome se boucle et peut fonctionner en tome unique mais il y a une ouverture vers une suite et j’espère vraiment qu’on l’aura. C’est un univers vers lequel j’aimerai retourner. Juste une précision car je ne pense pas être la seule à passer en mode comparaison avec le Paris des merveilles et Rue Farfadet quand je vois une enquête steampunk dans un Paris alternatif début 20ème. Alors ici on est sur une histoire ado donc s’est forcément moins complexe et moins sombre que les deux titres précédents mais c’est tout aussi drôle donc potentiellement pour entrer dans le genre c’est une super idée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Swendra Posté le 9 Octobre 2020
    Un peu frustrée de ne pas avoir eu de « vraie » fin à cette histoire, c’est pourquoi je préfère en parler dès le début de ma chronique. Certes, une partie du mystère se dévoile à la fin de ce très court roman (moins de 120 pages), mais de nombreuses questions restent sans réponses. J’ai eu quelques difficultés au début à m’habituer à la plume franche et parfois vulgaire de l’auteur, mais l’écriture est tellement fluide qu’on se laisse totalement happer par l’univers. Le Paris steampunk de l’auteur semble intéressant, mais trop survolé à mon goût et j’ai souvent eu du mal à visualiser les décors dans lesquels évoluent les personnages. En ce qui concerne le détective « Lachance », personnage principal du roman, je l’ai trouvé parfait dans son rôle d’anti-héros détestable. Dommage que les personnages secondaires, et notamment celui de son adjointe Louise, ne soient pas aussi travaillés. Au final, je pense que ce roman a un énorme potentiel mais qu’il reste beaucoup de choses à préciser et à travailler pour qu’il soit « complet » car à mon sens on peut difficilement se faire une idée sur un « bout » d’histoire.
  • Laehb80 Posté le 27 Septembre 2020
    Cette très belle couverture m'a interpellée. La quatrième de couverture m'a séduite. J'aime bien lire un roman steampunk de temps en temps et l'action du récit s'y prête à merveille : Paris, 1909. Je me suis installée confortablement, et en avant ! Libérez les calèches, fiacres et automobiles pétaradantes, sortez vos plus beaux costumes agrémentés de cuivre et accessoires futuristes ! Par contre, je ne m'attendais pas du tout à rencontrer des créatures de l'univers Fantasy, mais voici les rues de Paris grouillant d'elfes, fées et autres trolls et gobelins. La première surprise dépassée, cette présence trouve ton son sens et sa légitimité dans ce genre de roman et j'ai été complètement conquise. J'ai beaucoup aimé cette lecture. Je regrette simplement une fin trop abrupte à mon goût, j'aurai aimé en connaître plus long sur le dénouement. Seuls le mobile et l'identité sont révélés et j'aurai voulu connaître la suite « judiciaire ». Cela appelle évidemment le deuxième tome, que je lirai avec grand plaisir.
ABONNEZ-VOUS À LA GEEKSLETTER
Restez connectés à nos actualités geek !