Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782749165851
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
J'ai un nom
Anne Le Bot (traduit par)
Collection : Documents
Date de parution : 14/10/2021
Éditeurs :
Cherche midi

J'ai un nom

Anne Le Bot (traduit par)
Collection : Documents
Date de parution : 14/10/2021
Puissant. Bouleversant. Inspirant.
Un récit gorgé d’émotion dont on ne ressort pas indemne.
Le 17 janvier 2015, Chanel et sa sœur assistent à une fête sur le campus de Stanford. Quelques heures plus tard, Chanel se réveille dans une chambre d’hôpital : on lui explique... Le 17 janvier 2015, Chanel et sa sœur assistent à une fête sur le campus de Stanford. Quelques heures plus tard, Chanel se réveille dans une chambre d’hôpital : on lui explique qu’elle a sans doute été violée – ce que de pénibles examens confirment.

Son agresseur présumé, Brock Turner, est un athlète...
Le 17 janvier 2015, Chanel et sa sœur assistent à une fête sur le campus de Stanford. Quelques heures plus tard, Chanel se réveille dans une chambre d’hôpital : on lui explique qu’elle a sans doute été violée – ce que de pénibles examens confirment.

Son agresseur présumé, Brock Turner, est un athlète prometteur soutenu par ses parents et dont la ligne de défense ne variera pas : la victime était consentante. Ce « bon garçon », « d’excellente réputation », essaiera même de le lui faire admettre. Devant les preuves certaines il est pourtant reconnu coupable mais, au nom de « conséquences collatérales négatives », uniquement condamné à six mois de prison. Lors du verdict, Chanel, jusque-là sidérée et mutique, lit une déclaration qui restera dans les mémoires et contribuera à faire changer la loi californienne.
Ce récit, qui questionne lourdement un système pénal conçu pour protéger les plus forts, marque surtout par le courage de la victime qui, grâce à lui, réussit à se réapproprier son identité. Entrelaçant douleur, résilience et humour, il est en passe de devenir un classique moderne.
 
« Ce livre est un acte de revendication… J’ai un nom marque les débuts d’une jeune écrivaine talentueuse. » 
─ Jennifer Weiner, The New York Times
 
« Dans un monde parfait, la lecture de J’ai un nom serait obligatoire pour tout policier, inspecteur, procureur et juge qui s’occupe de victimes d’agression sexuelle. » 
LA Times
 
« Miller est une conteuse douée… Apprenez son nom, écoutez sa voix ! »
The New Yorker
 
« Dans un monde qui demande à trop de survivants de garder leurs expériences pour eux-mêmes […] J’ai un nom est sans conteste un très grand livre […]. Le lire inspire l’espoir. »
The Guardian
 
« Dans sa rare honnêteté et dans ses petits détails, J’ai un nom est à la fois une plaie ouverte et un baume, un cri silencieux et le plus fort des cris… J’ai un nom est plus qu’une mise en accusation, même si elle est réussie et émouvante. C’est aussi une main tendue, qui vous invite à vous battre à ses côtés. »
Elle

« Miller se distingue non seulement par sa résilience et sa force d’âme, mais aussi par son pouvoir d’expression. Elle possède des dons extraordinaires en tant qu’écrivain. »
─ The National Book Review
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749165851
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • envielivresque 19/04/2022
    Poignant ! On ne peut pas rester insensible face à ce témoignage. . Un témoignage fort, on y voit le réel parcours du combattant lorsqu’une victime de violences sexuelles porte plainte. Chanel Miller exprime à merveille ce qu’elle a ressenti, on sent que la justice remet toujours en cause les victimes, ce qui est terrible. La lenteur de la justice rend les choses encore plus compliquées à gérer pour les personnes qui ont subi des violences sexuelles, ne pas pouvoir passer à autre chose pendant plusieurs années, parce qu’elles doivent raconter leur histoire un nombre incalculable de fois. . La façon dont elle a été traitée au tribunal est révoltante, elle est sans cesse rabaissée et la plupart des questions qui lui sont posées ne tournent même pas autour de l’agression. Pendant qu’elle est remise en cause par la justice, les journalistes, la famille de l’accusé etc, l’accusé lui, est décrit de manière élogieuse partout, c’est fou… . Un texte à mettre entre toutes les mains !
  • MilleetunepagesLM 09/04/2022
    Le commentaire de Martine : #9829; Coup de coeur #9829; Un roman qui dérange, celui de l'histoire de Chanel Miller, une jeune femme américano-asiatique qui vit une vie paisible en Californie. Ce récit commence au moment, où elle a débuté un nouvel emploi suite à sa remise de diplôme, elle est contente d'avoir un travail en mesure de ses études. Elle a un petit ami avec qui elle est heureuse. Mais un soir, tout bascule, elle accompagne sa sœur à une fête dans une fraternité de Stanford, elle se souvient y être allée, la suite, c'est la noirceur, un trou de mémoire. Elle va reprendre ses esprits dans un lit d'hôpital, elle prend conscience qu'elle vient d'être une victime d'agression sexuelle, elle ne comprend plus rien. C'est un parcours abrupt à la recherche de la vérité et de la justice. Chanel Miller sera aussi un témoin qui démontre les failles du système judiciaire, ou l'université, l'institution va responsabiliser à 100 % les événements à la victime, au fait même, d'idéaliser l'agresseur. Ce récit est un témoignage de résilience, de courage et de guérison. Chanel Miller a une plume intelligente, réfléchie et posée, elle relate les faits et les conséquences avec honnêteté, sincérité et... Le commentaire de Martine : #9829; Coup de coeur #9829; Un roman qui dérange, celui de l'histoire de Chanel Miller, une jeune femme américano-asiatique qui vit une vie paisible en Californie. Ce récit commence au moment, où elle a débuté un nouvel emploi suite à sa remise de diplôme, elle est contente d'avoir un travail en mesure de ses études. Elle a un petit ami avec qui elle est heureuse. Mais un soir, tout bascule, elle accompagne sa sœur à une fête dans une fraternité de Stanford, elle se souvient y être allée, la suite, c'est la noirceur, un trou de mémoire. Elle va reprendre ses esprits dans un lit d'hôpital, elle prend conscience qu'elle vient d'être une victime d'agression sexuelle, elle ne comprend plus rien. C'est un parcours abrupt à la recherche de la vérité et de la justice. Chanel Miller sera aussi un témoin qui démontre les failles du système judiciaire, ou l'université, l'institution va responsabiliser à 100 % les événements à la victime, au fait même, d'idéaliser l'agresseur. Ce récit est un témoignage de résilience, de courage et de guérison. Chanel Miller a une plume intelligente, réfléchie et posée, elle relate les faits et les conséquences avec honnêteté, sincérité et franchise. Elle dénonce le viol, la violence, la justice, les institutions, le traitement des victimes, l'entourage, c'est d'une voix forte et claire que Chanel Miller parle des répercussions dans sa propre vie et celles de ses proches. C'est un roman percutant qui m'a fait passer diverses émotions, c'est un récit coup de poing. Coup de cœur flagrant de cette grande preuve de courage de cette jeune femme.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Just_reading3340 24/03/2022
    Ce livre est un témoignage du viol dont à été victime Chanel Miller, en accompagnant sa sœur à une soirée de "fraternité". Les faits se sont déroulés en janvier 2015. A l'époque, Chanel était une jeune femme qui démarrait sa vie professionnelle, et ouverte à l'avenir. Le viol dont elle a été victime a bouleversé sa vie, et a détruit une grosse partie de ce qu'elle avait pu construire. Le profil du violeur, Brock, un jeune homme au visage d'ange, fils à papa, très bon athlète, ont rendu les accusations de Chanel encore plus difficiles. A croire qu'il existe un profil-type de violeur qui ne peut forcément pas être un fils de bonne famille... #x1f937 Chanel aura vécu une double peine: - celle d'avoir été violée à une soirée dans laquelle elle était simplement venue pour s'amuser aux côtés de sa sœur, -celle d'être considérée par certains comme "fautive" d'avoir gâché l'avenir de Brock, qui "avait tout pour réussir". Le témoignage de Chanel souligne les aberrations du système judiciaire Californien, qui ont notamment contribué à ralentir le processus de reconstruction de la victime. Chanel a préféré se créer une double identité pour ne pas que cette étiquette de "victime" lui colle en permanence à la peau.... Ce livre est un témoignage du viol dont à été victime Chanel Miller, en accompagnant sa sœur à une soirée de "fraternité". Les faits se sont déroulés en janvier 2015. A l'époque, Chanel était une jeune femme qui démarrait sa vie professionnelle, et ouverte à l'avenir. Le viol dont elle a été victime a bouleversé sa vie, et a détruit une grosse partie de ce qu'elle avait pu construire. Le profil du violeur, Brock, un jeune homme au visage d'ange, fils à papa, très bon athlète, ont rendu les accusations de Chanel encore plus difficiles. A croire qu'il existe un profil-type de violeur qui ne peut forcément pas être un fils de bonne famille... #x1f937 Chanel aura vécu une double peine: - celle d'avoir été violée à une soirée dans laquelle elle était simplement venue pour s'amuser aux côtés de sa sœur, -celle d'être considérée par certains comme "fautive" d'avoir gâché l'avenir de Brock, qui "avait tout pour réussir". Le témoignage de Chanel souligne les aberrations du système judiciaire Californien, qui ont notamment contribué à ralentir le processus de reconstruction de la victime. Chanel a préféré se créer une double identité pour ne pas que cette étiquette de "victime" lui colle en permanence à la peau. La victime se fait appeler "Émilie Doe". "Chanel Miller" quant à elle tente de mener une vie à peu près normale. Mon avis: Ce livre m'a beaucoup marquée. J'ai pris connaissance de cette histoire malheureusement réelle au moment de ma lecture du livre "Les choses humaines" de Karine Tuil dont l'histoire a été inspirée de cette affaire de viol à l'université de Stanford. J'admire le courage de Chanel qui a continué à se battre malgré les rebondissements et les obstacles judiciaires et médiatiques qu'elle a dû surmonter. Le viol est un acte grave, qui ne peut être relativisé selon l'état de conscience ou non de la victime, et le profil de l'agresseur. C'est un livre que je conseille vivement de par la dureté de son sujet, d'autant plus qu'il ne s'agit pas d'une fiction mais d'un vrai témoignage.
    Lire la suite
    En lire moins
  • aurelievdm 04/03/2022
    Un coup coeur pour ce récit. Un récit coup de poing, poignant, brutal, qui m a fait passer par un panel d émotions (rage, tristesse, ...) Chanel doit à plusieurs reprises faire face à son agresseur qui refuse d avouer son crime. Pourquoi une femme n a t elle pas le droit de porter une jupe ou boire un verre sans qu on lui dise s il t arrive quelque chose, tu l auras chercher. Chanel a fait preuve de force et de courage pour nous raconter son histoire.
  • Sansan83300 14/02/2022
    L'autrice nous relate son agression sexuelle qui a eu lieu lors d'une fête de fraternité sur le campus de Stanford aux Etats Unis. Ce fait est déjà horrible mais il va l'être encore plus quand vous allez découvrir comment la justice américaine va minimiser, occulter cet acte odieux, voir glorifié l'accusé. Malgré toute la noirceur que vous allez découvrir au fil des pages, qui va vous faire bondir, pleurer, hurler, vous allez découvrir la force incroyable de cette personne mais aussi de toutes les autres, qui se battent, quelque fois contre des moulins à vent, mais qui se battent et qui disent "non, je suis là, j'existe, mon corps m'appartiens et on n'a pas le droit d'y toucher". C'est un cri retentissant, percutant, un feu qui va venir s'allumer au creux de votre ventre et qui va monter au fil des pages pour enfin vouloir sortir et hurler avec toutes ces hommes et femmes qui souffrent, parfois en silence. Cette montée en puissance c'est l'auteur qui nous la fait ressentir, elle nous livre tout, ses pensées, son combat, ses colères, son corps... Rien n'est épargné. Attisé par ce manque de justice, de reconnaissance et de mépris ce cri va tout raser sur son... L'autrice nous relate son agression sexuelle qui a eu lieu lors d'une fête de fraternité sur le campus de Stanford aux Etats Unis. Ce fait est déjà horrible mais il va l'être encore plus quand vous allez découvrir comment la justice américaine va minimiser, occulter cet acte odieux, voir glorifié l'accusé. Malgré toute la noirceur que vous allez découvrir au fil des pages, qui va vous faire bondir, pleurer, hurler, vous allez découvrir la force incroyable de cette personne mais aussi de toutes les autres, qui se battent, quelque fois contre des moulins à vent, mais qui se battent et qui disent "non, je suis là, j'existe, mon corps m'appartiens et on n'a pas le droit d'y toucher". C'est un cri retentissant, percutant, un feu qui va venir s'allumer au creux de votre ventre et qui va monter au fil des pages pour enfin vouloir sortir et hurler avec toutes ces hommes et femmes qui souffrent, parfois en silence. Cette montée en puissance c'est l'auteur qui nous la fait ressentir, elle nous livre tout, ses pensées, son combat, ses colères, son corps... Rien n'est épargné. Attisé par ce manque de justice, de reconnaissance et de mépris ce cri va tout raser sur son passage et vous laisser abasourdi par sa puissance. Chanel est une autrice qui vous prend par la main et qui vous rassure, qui vous dit que "tout va bien" alors que c'est elle qui souffre, vous n'avez qu'une envie c'est de la prendre dans vos bras, d'être son guide et pourtant c'est elle qui vous partage sa force et sa lumière. Être violée physiquement c'est très dur mais moralement c'est un deuxième viol. Ce livre est une pépite par sa simplicité, sa sincérité, sa force, sa lumière... On a beau pointer du doigt la justice américaine, ces faits sont loin d'être isolés, il est temps que les choses changent. Je terminerais par vous citer Miguel Ruiz "Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui" les 4 accords toltèques, chacun mérité respect et il est concevable de lire encore des choses comme "elle l'a cherché", "elle était saoule" "elle était habillée de façon provocante", personne ne mérité de vivre une telle expérience les pervers et détraqués ce sont eux les personnes malveillantes, ne pas inverser les rôles. A quand le changement des mentalités qui ne va pas aussi vite que la bêtise humaine. . Merci Chanel
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité du Cherche Midi
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !