Lisez! icon: Search engine
404 Éditions
EAN : 9791032405420
Façonnage normé : EFL3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Jonna

, , ,

Collection : 404 Comics
Date de parution : 09/09/2021
Deux sœurs face à des monstres géants dans le premier projet personnel du génial Chris Samnee.
Rainbow est à la recherche de sa sœur Jonna depuis un an. La dernière fois qu’elle l’a vue, c’était aussi la première fois qu’elle voyait l’un des monstres qui parcourent maintenant la planète. Ce sont d’immenses créatures laides et dangereuses, conduisant l’humanité au bord de l’extinction. Bien qu’il n’y ait... Rainbow est à la recherche de sa sœur Jonna depuis un an. La dernière fois qu’elle l’a vue, c’était aussi la première fois qu’elle voyait l’un des monstres qui parcourent maintenant la planète. Ce sont d’immenses créatures laides et dangereuses, conduisant l’humanité au bord de l’extinction. Bien qu’il n’y ait pas beaucoup d’espoir de survie dans la nature, Rainbow sait que sa sœur est quelque part là-bas - et elle fera tout pour la retrouver.
 
Jonna est le premier projet personnel de l’artiste primé Chris Samnee (Fire Power, Daredevil, Rocketeer… et Eisner du meilleur artiste dessinateur en 2013), une histoire très personnelle écrite avec sa femme Laura et dédiée à ses enfants. L’histoire, touchante, graphiquement époustouflante, pleine d’action et de monstres mélangeant avec brio l’ambiance des débuts de DragonBall et la simplicité et l’efficacité des récits pulp. Dans Jonna, une enfant peut se battre contre un monstre géant et nous en redemandons.
 
Chris et Laura Samnee ont créé avec Jonna un récit touchant sur la famille dans un monde changeant sans mettre de côté les scènes d’actions époustouflantes. 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791032405420
Façonnage normé : EFL3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bohemian_library Posté le 5 Janvier 2022
    Jonna et Rainbow essayent de survivre dans un monde peuplé de monstres. Un jour Jonna disparaît et Rainbow se lance à sa recherche. Un an s’est écoulé lorsque les deux sœurs se retrouvent enfin. Jonna, l’enfant sauvage, a survécu seule pendant tout ce temps. Toujours à la recherche de leur père, les deux fillettes doivent affronter les monstres… #x1f996; Un scénario efficace qui peut convenir aux enfants (qui n’ont pas peur des monstres) et aux grands. Les événements s’enchaînent un peu vite à mon goût, et ce premier tome est assez introductif, mais il promet de l’aventure et de l’action pour la suite. #x1f996; Les dessins hyper colorés et les planches dynamiques, contribuent à donner du rythme à l’histoire. Ils ont la part belle, au détriment du texte, que j’aurais parfois aimé un peu plus fourni. #x1f996; Les personnages ne sont pas dépourvus d’humour et c’est la petite touche en plus que j’attendais. #x1f996; Ce tome a un léger goût de trop peu et m’a donné l’impression d’être resté en surface. Peut-être la suite sera-t-elle plus développée ? Espérons-le, car l’univers graphique est réussi et les personnages assez charismatiques ! #x1f996; To be continued…
  • kadeline Posté le 17 Novembre 2021
    - des monstres ont envahi la planète et tuent les humains - Rainbow cherche sa soeur Jonna disparue depuis un an - la possibilité qu’elle soit en vie en étant seule depuis aussi longtemps dans la nature est faible et pourtant… - Jonna est une petite fille décalée avec une sacrée force qui lui donne un petit côté Sangoku - des dessins clairs et parlants ce qui est important car il y a peu de textes - un comics sympa qui pourra plaire aussi aux plus jeunes - une histoire réussie, vivement la suite
  • culturevsnews Posté le 12 Octobre 2021
    L’ensemble de l’intrigue se lit comme une mise en place parfaite pour une saga à grande échelle des âges, qui n’est pas sans rappeler les premières entrées du chef-d’œuvre de Jeff Smith, Bone, un parallèle que je n’ai pas pu m’empêcher de faire puisque Smith a également fait l’éloge de ce livre sur la couverture. Nous sommes introduits dans un décor coloré qui semble s’inspirer fortement de l’architecture asiatique et des paysages tropicaux au cours d’une série de panneaux essentiellement pantomimiques. Ces pages font un excellent travail en mettant en avant les qualités d’immersion alors que des parties du monde sont révélées tout au long de l’histoire, tout en laissant suffisamment de mystère derrière cet univers pour que nous puissions le découvrir jusqu’à l’arrivée du prochain épisode. Malgré le titre, je dirais que Rainbow occupe le devant de la scène en termes de présence à l’écran et de caractérisation. Elle est présentée comme une aventurière brillante et ambitieuse, vêtue d’une salopette et d’un chapeau rose, avec de petites oreilles d’animaux qui rappellent vaguement celles de Finn the Human (Adventure Time). Pendant ce temps, Jonna, qui est devenue une vagabonde sauvage, sert surtout de cynisme à la quête périlleuse de Rainbow. Cela... L’ensemble de l’intrigue se lit comme une mise en place parfaite pour une saga à grande échelle des âges, qui n’est pas sans rappeler les premières entrées du chef-d’œuvre de Jeff Smith, Bone, un parallèle que je n’ai pas pu m’empêcher de faire puisque Smith a également fait l’éloge de ce livre sur la couverture. Nous sommes introduits dans un décor coloré qui semble s’inspirer fortement de l’architecture asiatique et des paysages tropicaux au cours d’une série de panneaux essentiellement pantomimiques. Ces pages font un excellent travail en mettant en avant les qualités d’immersion alors que des parties du monde sont révélées tout au long de l’histoire, tout en laissant suffisamment de mystère derrière cet univers pour que nous puissions le découvrir jusqu’à l’arrivée du prochain épisode. Malgré le titre, je dirais que Rainbow occupe le devant de la scène en termes de présence à l’écran et de caractérisation. Elle est présentée comme une aventurière brillante et ambitieuse, vêtue d’une salopette et d’un chapeau rose, avec de petites oreilles d’animaux qui rappellent vaguement celles de Finn the Human (Adventure Time). Pendant ce temps, Jonna, qui est devenue une vagabonde sauvage, sert surtout de cynisme à la quête périlleuse de Rainbow. Cela n’enlève rien au caractère de Jonna, car plusieurs planches la montrent seule, décrivant son ingéniosité et son agilité qui lui permettent de survivre dans la nature. Il y a même des allusions à sa force extraordinaire qui pourrait jouer un rôle important dans les volumes suivants. Le travail du trait, les dessins des personnages et les arrière-plans m’ont tous étonné. Les couleurs fortement bleues à violacées, en particulier dans les scènes de jungle, se distinguent par leur style unique et constituent une toile de fond idéale pour toutes les scènes d’action exaltantes. Dans l’ensemble, Jonna est une lecture rapide, courte mais agréable, qui semble répondre à des attentes colossales sur le plan théorique. Il s’agit d’une lecture idéale pour son public cible de niveau intermédiaire, mais qui comporte suffisamment d’enjeux pour enthousiasmer même les lecteurs plus âgés.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Weirdaholic Posté le 14 Septembre 2021
    Extrait de ma chronique : "Ce personnage (au début seulement ?) un peu frustre mais très puissant fait évidemment écho à d'autres figures canoniques de la bande dessinée, depuis Hulk jusqu'à la Princesse Ugg de Ted Naifeh (voire One-Punch Man) ; son potentiel comique est souligné par le contraste avec sa soeur (adoptive ?) Rainbow, qui est, elle, raisonnable au point de prendre des notes quand Gor raconte son premier combat, lors d'un très réussi flash-back en ombres chinoises (chapitre 3, planche 21). Cet humour vient bien sûr tempérer la gravité fondamentale du propos, portée justement par Rainbow : on parle bien d'un monde en ruines, où les familles ont été dispersées, et les humains, tués ou mutilés (voir par exemple la planche 14 du chapitre 1 ) – d'où la comparaison qu'effectue le site Graphic Policy avec le film Monsters de Gareth Edwards : l'accent est en effet clairement mis "sur la façon dont ces monstres géants ont impacté la civilisation humaine plutôt que sur des batailles épiques"."
  • sab02 Posté le 9 Septembre 2021
    Jonna est le premier volume sur trois prévus du premier projet professionnel du couple Chris et Laura Samnee. Pour créer les personnages de Jonna et Rainbow, ils se sont inspirés de leurs deux premières filles. Rainbow est une jeune adolescente qui part à la recherche de sa sœur, Jonna. En effet, cette dernière a disparu le jour où des monstres sont apparus sur Terre. Depuis ce jour, plus rien n'est comme avant. L'humanité se bat pour survivre au milieu de monstres plus affreux et immenses les uns que les autres. Au cours de ses recherches, on apprend à Rainbow que sa sœur a été vue non loin de là où elle se trouve. Jonna, en vraie enfant sauvage et au poing dévastateur va pouvoir tenter de survivre autrement que seule. Les illustrations sont percutantes et les dialogues, peu nombreux, permettent aux dessins de montrer tout leur potentiel. Une œuvre qui plaira aux petits comme aux grands. Belle découverte! Merci aux éditions 404comics pour l'envoi de ce livre.

les contenus multimédias

ABONNEZ-VOUS À LA GEEKSLETTER
Restez connectés à nos actualités geek !