Lisez! icon: Search engine
La cité des ténèbres, les origines - tome 1 : L'ange mécanique
Julie Lafon (traduit par)
Date de parution : 08/06/2017
Éditeurs :
12-21
En savoir plus
En savoir plus

La cité des ténèbres, les origines - tome 1 : L'ange mécanique

Julie Lafon (traduit par)
Date de parution : 08/06/2017

Préquel de la série La Cité des Ténèbres.

Londres, XIXe siècle, Tessa va découvrir le monde des Chasseurs d’Ombres…

Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège : enlevée par les horribles Soeurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait...

Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège : enlevée par les horribles Soeurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Jusqu’au jour où Will, un Chasseur d’Ombres, la libère et lui apprend qu’elle est une Créature Obscure. Un nouveau...

Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège : enlevée par les horribles Soeurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Jusqu’au jour où Will, un Chasseur d’Ombres, la libère et lui apprend qu’elle est une Créature Obscure. Un nouveau destin attend Tessa dans un monde mystérieux, où vampires, sorciers et autres créatures de l’ombre règnent en maîtres…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823861167
Code sériel : 99999
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
12-21
En savoir plus
En savoir plus
EAN : 9782823861167
Code sériel : 99999
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • tourne_la_page 11/10/2022
    (petit aparté qui n'a rien à voir avec la critique : je suis de retour sur ce compte, je sais que je l'ai laissé à l'abandon pendant de longs mois, mais écrire me manquait, la plateforme et la communauté Babelio me manquaient. J'ai donc décidé de m'y remettre, même si je posterai des critiques moins longues et construites qu'avant car ça me prenait énormément de temps à faire... voilà voilà :D) Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu une relecture aussi ‘’doudou’’. Cette trilogie, je l’avais lu deux/trois fois déjà donc je connais parfaitement l’histoire, alors oui, il y a beaucoup moins de suspense mais quel bonheur ce fut de retrouver Tessa, Will, Jem et tous les autres !! Lors de ma première lecture, cette série fut une gros coup de cœur (cette fois-ci ça ne l’a pas totalement été vu que c’est une relecture donc je n’ai pas été surprise par l’histoire), je m’étais énormément attachée aux personnages (surtout Will que J’ADORE) et à l’univers. Et les retrouver après un an environ sans les avoir lu, ça donne une impression de safe-place, retrouver la famille qu’ils forment, les liens qui se tissent entre eux, les disputes et les réconciliations… c’est... (petit aparté qui n'a rien à voir avec la critique : je suis de retour sur ce compte, je sais que je l'ai laissé à l'abandon pendant de longs mois, mais écrire me manquait, la plateforme et la communauté Babelio me manquaient. J'ai donc décidé de m'y remettre, même si je posterai des critiques moins longues et construites qu'avant car ça me prenait énormément de temps à faire... voilà voilà :D) Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu une relecture aussi ‘’doudou’’. Cette trilogie, je l’avais lu deux/trois fois déjà donc je connais parfaitement l’histoire, alors oui, il y a beaucoup moins de suspense mais quel bonheur ce fut de retrouver Tessa, Will, Jem et tous les autres !! Lors de ma première lecture, cette série fut une gros coup de cœur (cette fois-ci ça ne l’a pas totalement été vu que c’est une relecture donc je n’ai pas été surprise par l’histoire), je m’étais énormément attachée aux personnages (surtout Will que J’ADORE) et à l’univers. Et les retrouver après un an environ sans les avoir lu, ça donne une impression de safe-place, retrouver la famille qu’ils forment, les liens qui se tissent entre eux, les disputes et les réconciliations… c’est trop bien. Sans oublier les personnages comme Magnus qui apparaissent dans toute la série (et pas seulement dans les Origines) qui sont comme un fil rouge, un pilier. Le côté légèrement steam-punk, le 19e siècle…c’est incroyable, et la plume de l'autrice nous plonge dans un univers extrêmement bien construit dont on ne peut jamais se détacher complètement. Alors oui, la série The Mortal Instruments (TMI) est assez longue, il y a d’abord cette trilogie, ensuite la série TMI de base qui fait 6 tomes et TMI renaissance (4 tomes) que je n’ai pas encore lu (c’est pour ça que je les relis tous), mais j’aime profondément l’univers, les personnages (les ancêtres comme les descendants) et c’est fantastique de les retrouver ! :)
    Lire la suite
    En lire moins
  • florencem 10/06/2022
    Je suis une grande fan de l’univers de The Mortal Instruments. J’ai adoré les deux premières trilogies, ainsi que Renaissance, et j’ai lu quasiment tous les ouvrages dérivés. Pourtant je n’avais pas encore sauté le pas pour les trilogies narrant le passé des Chasseurs d’Ombre… Je pense qu’en grande partie j’avais peur d’être déçue. Will, Tessa et Jem sont un trio phare qui ont déjà une place énorme dans la saga. Nous les connaissons de plus en tant qu’adultes, qu’êtres accomplis. Les découvrir à l’adolescence était quitte ou double. Et malheureusement, même si j’ai aimé ma lecture, je n’ai pas trouvé les personnages à la hauteur… J’avais des attentes, sûrement trop. Je me dis aussi que nos héros ont une marge d’évolution assez grande et que les voir à cette période me permet aussi de mieux les comprendre dans leur globalité. Ils m’ont « déçu » mais j’ai aussi conscience de ce que j’attendais et de ce que Cassandra Clare peut nous offrir pour la suite. L’époque comme l’intrigue sont intéressantes. On y voit déjà combien l’Enclave a évolué et en même temps pas autant qu’on le souhaiterait. On retrouve des problèmes récurrents à l’époque présente mais avec plus de contraintes. Pour... Je suis une grande fan de l’univers de The Mortal Instruments. J’ai adoré les deux premières trilogies, ainsi que Renaissance, et j’ai lu quasiment tous les ouvrages dérivés. Pourtant je n’avais pas encore sauté le pas pour les trilogies narrant le passé des Chasseurs d’Ombre… Je pense qu’en grande partie j’avais peur d’être déçue. Will, Tessa et Jem sont un trio phare qui ont déjà une place énorme dans la saga. Nous les connaissons de plus en tant qu’adultes, qu’êtres accomplis. Les découvrir à l’adolescence était quitte ou double. Et malheureusement, même si j’ai aimé ma lecture, je n’ai pas trouvé les personnages à la hauteur… J’avais des attentes, sûrement trop. Je me dis aussi que nos héros ont une marge d’évolution assez grande et que les voir à cette période me permet aussi de mieux les comprendre dans leur globalité. Ils m’ont « déçu » mais j’ai aussi conscience de ce que j’attendais et de ce que Cassandra Clare peut nous offrir pour la suite. L’époque comme l’intrigue sont intéressantes. On y voit déjà combien l’Enclave a évolué et en même temps pas autant qu’on le souhaiterait. On retrouve des problèmes récurrents à l’époque présente mais avec plus de contraintes. Pour moi, de part son côté religieux, l’Enclave était déjà de base pénalisée. Moins de tolérance, l’arrogance aussi, le fait de se sentir supérieur car pourvu d’une mission divine. A contrario, nos héros sont aussi la preuve d’une évolution. Un peu la lumière qui nous permet de garder espoir. L’époque se prête aussi à des inégalités, vis-à-vis des femmes notamment. On sent clairement les prémices de la révolution que l’on connaît. Découvrir les bases de ce mouvement, à travers des personnages que l’on aime déjà, était super. Il y a de plus de l’action, et une intrigue pleine de promesses. Même si les « embrouilles » sont assez prévisibles et qu’il n’y a pas de grande surprise, je me suis prise au jeu sans souci. Mais à côté de cela, et je vais sûrement m’y pencher plus en détails, les personnages sont bourrés de défauts dans L’ange mécanique. Et des défauts guère oubliables. Au choix : Jessamine imbuvable, insipide et pédante. La jeune femme est une caricature qui a aucun moment ne nous permet de l’apprécier. Will est toujours en colère, ou presque. En cela, il ressemble trop à Jace et je trouve le parallèle dommage, tout comme la gestion de son problème. Tessa est trop pudibonde. D’accord, c’est l’époque… mais quand même, je m’attendais clairement à plus venant d’elle. Un esprit plus fort, plus aventureux. Nate est clairement le pire. Un imbécile à la morale douteuse. Il méprise sa famille et vendrait père et mère. Je déteste ce genre de personnage. La relation entre Charlotte et Henry est aussi bancale pour moi. Nous avons l’impression qu’ils se sont mariés sans vraiment connaître l’autre, et leur dynamique est très étrange. Il faut dire qu’on oublie vite leur jeune âge. Pour moi, ils ont la trentaine alors qu’en fait, ils n’ont que la vingtaine. Et j’ai eu du mal à garder cette information en tête. Jem, par contre, sort carrément du lot. Alors qu’il semble être celui qui devrait être plus dans l’ombre, son passé et son attitude font que j’ai tout de suite été charmée. J’ai clairement retrouvé le personnage que je connaissais adulte. Il est touchant par tellement d’aspects et j’adore sa façon de voir la vie et d’interagir avec les autres. Il y a même du trop peu pour moi envers ce héros. Alors oui, encore une fois, j’avais énormément d’attentes. J’ai retrouvé l’univers que j’aime, des personnages aussi que l’on retrouve comme Magnus ou Camille, et je ne vais pas me mentir, l’affection que j’ai pour la saga me rends autant exigeante que non objective. Mais je m’attendais à plus. Je n’ai pas détesté les personnages mais j’aimerai quelque chose de plus solide pour la suite. Les mystères et les secrets que l’on voit se profiler, ainsi que l’intrigue en place piquent carrément ma curiosité. L’ange mécanique n’a pas été une lecture en demi-teinte car j’ai adoré m’y plonger mais j’ai eu l’impression de lire un premier tome d’une saga et pas le énième roman d’une auteur dont je connais le travail. L’exercice n’est pas évident, cependant à ce niveau-là, j’attends plus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Celinewau 18/05/2022
    J'ai longuement hésité à poursuivre les séries de l'univers Shadowhunter, après avoir adoré la saga principale. Finalement, après quelques années, la curiosité l'a emporté. Je suis mitigée sur mon avis... J'ai beaucoup aimé me replonger dans l'univers des chasseurs d'ombres et des créatures obscures. J'avais peur que ce soit trop ressemblant avec l'histoire de Clary et Jace malgré la différence des époques. Et je ne peux pas m'empêcher de voir des similitudes dans ce premier tome notamment dans le caractère des personnages principaux qui sont semblables à ceux de la série principale selon moi. Par contre, j'ai apprécié la différence de Tessa même si sa vision archaïque de la société m'a un peu agacé, cela colle avec le personnage. J'aurais aimé que certains points soient approfondi et j'espère que ce sera le cas dans le deuxième tome.
  • jfbonne 15/05/2022
    L’ange mécanique J’ai découvert l’existence de cette série complètement par hasard en furetant dans les rayonnages d’un bouquiniste où y figurait un unique tome de la série originelle. J’adore le fantastique Young Adult ésotérique, et les séries en plusieurs tomes, alors quand j’ai vu que cela se passait dans le monde réel mais avec des Nephilim, des démons, des sorcières, etc. et qu’en plus la série avait rencontré un large succès, j’ai tout de suite été emballé et me suis dit que ça devait être génial. Ce qui m’a perturbé, c’est que ce premier tome de la série préquelle est tout de même assez sombre : il fait souvent nuit, le peu de scènes diurnes se passent soit dans des intérieurs sombres, soit dans des extérieurs gris, tristes et nuageux… Par ailleurs, bien que le contexte soit intéressant, il y a de grands passages de mises en situation entre les scènes clé/d’action. Cela manque un peu de rythme. Il y a cependant beaucoup d’aspects attirants et intriguants dans cet univers, alors je veux gager que la suite va devenir de plus en plus intéressante d’autant plus quand je repense à l’allusion de quelque chose qui semble plus important que le pouvoir de Tessa,... L’ange mécanique J’ai découvert l’existence de cette série complètement par hasard en furetant dans les rayonnages d’un bouquiniste où y figurait un unique tome de la série originelle. J’adore le fantastique Young Adult ésotérique, et les séries en plusieurs tomes, alors quand j’ai vu que cela se passait dans le monde réel mais avec des Nephilim, des démons, des sorcières, etc. et qu’en plus la série avait rencontré un large succès, j’ai tout de suite été emballé et me suis dit que ça devait être génial. Ce qui m’a perturbé, c’est que ce premier tome de la série préquelle est tout de même assez sombre : il fait souvent nuit, le peu de scènes diurnes se passent soit dans des intérieurs sombres, soit dans des extérieurs gris, tristes et nuageux… Par ailleurs, bien que le contexte soit intéressant, il y a de grands passages de mises en situation entre les scènes clé/d’action. Cela manque un peu de rythme. Il y a cependant beaucoup d’aspects attirants et intriguants dans cet univers, alors je veux gager que la suite va devenir de plus en plus intéressante d’autant plus quand je repense à l’allusion de quelque chose qui semble plus important que le pouvoir de Tessa, ainsi que les mystères de l’origine de ce pouvoir. En effet, s’agissant d’une série préquelle écrite a posteriori de la série initiale, je suppose que ce prequel est surtout là pour poser le cadre… Je verrai ce qu’il en est en lisant les tomes suivants car cela se lit très facilement et très rapidement : je n’ai pas vu passer les 400 premières pages du grand format, et j’ai carrément dévoré les 100 dernières, palpitantes avec leur condensé d’actions, de rebondissements et de découvertes ! J’ai hâte de lire le tome suivant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lesaffairesdelouise 12/04/2022
    Commençons par ce qui m’a vraiment gênée dans ma lecture : la longueur des chapitres. Je ne sais pas pourquoi on s’acharne à faire des chapitres de plus de 20 pages. Ca alourdi, ça donne une sensation de longueur alors que lorsque c’est court on garde un rythme. Surtout en VO. Ca m’a vraiment posé un problème durant l’intégralité de ma lecture car ça ne me donnait pas envie d’y retourner. 😅 Cet élément mis à part, j’ai trouvé ça plutôt sympa. C’était amusant de retrouver certains personnages de la saga principale mais ça ne m’a pas pour autant embarquée. Le personnage de Will est celui qui m’intrigue le plus, je n’arrive pas à le cerner et donc j’ai hâte d’avoir des informations à son sujet dans la suite pour finalement comprendre. Rien de bien incroyable en tout cas, je rechigne un peu à lire la suite à cause des longs chapitres mais je m’y mettrais bien un jour ou l’autre ! On y croit ! De toute façon c’est toujours mieux que la saga principale !
Inscrivez-vous à la newsletter des lecteurs numériques : 12-21
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !